Tous victimes de l’argent douteux en politique...

Où sont-ils les candidats des partis à la présidentielle 2016 ? Plusieurs experts en politologie à la béninoise croient en une prétendue faillite de la classe politique.

Un raccourci qui a l’avantage de balayer en un clin d’œil toute la problématique de l’échec du système partisan au Bénin. Le sport le plus prisé du débat public en cette veille d’élection demeure l’injure facile à l’encontre des partis politiques accusés de traîner les pieds et de ne pas faire connaître leurs candidats à temps. En d’autres termes, les partis sont accusés de se montrer réalistes en ne s’empressant pas dans un exercice qui ne leur a jamais rien rapporté. Depuis 25 ans en effet, les formations politiques béninoises ont toujours choisi leurs candidats dans des délais raisonnables sans jamais pouvoir en hisser un seul à la Marina. En 2011, l’Union fait la Nation d’alors avait pu sortir son joker dès le 10 avril 2010 soit un an à l’avance. Ce qui n’a pu épargner à son candidat un cuisant K.O dont les stigmates sont encore visibles sur tout un peuple.

 Tout le monde sait, acteurs de la vie publique en tête (partis, société civile,intellectuels, analystes, observateurs...), que l’argent d’origine douteuse est le déterminant de la grande pagaille au sein de l’échiquier politique. Même à l’occasion du choix d’un simple chef de village ou de quartier de ville, cet argent "bizarre" déborde de toutes parts. Les jetons de présence pullulent à tous les meetings, réunions ou manifestations publics. Les compétiteurs mettent toujours un point d’honneur à faire étalage de richesse et de bombance à chaque élection. Les artères de rues sont arrogamment pavanés de posters et autres affiches conçus à grand frais. Les tenanciers de panneaux publicitaires rivalisent d’ingéniosité pour vendre les candidatures. Ce qui, en soit, est normal dans une compétition électorale. Le seul et gros problème au Bénin est qu’aucune institution de la République ne saurait donner une idée exacte de l’origine des fonds engloutis dans ces débauches de deniers en ces occasions-là.Du moment où aucune règle n’existe en la matière c’est la porte ouverte à toutes les déviances.

Ce n’est pas seulement aux présidentielles que les partis politiques sont malmenés. A l’issue de chaque scrutin législatif, l’hémicycle accueille de nouveaux sociétaires recrutés très souvent dans des milieux de manipulation de régies financières publiques : douaniers, ministres, gestionnaires de projets d’Etat, régisseurs, Directeurs de société d’Etat et autres comptables publics. Ces derniers parviennent plus rapidement à rafler les sièges au nez et à la barbe de politiciens que l’on croyait solidement implantés dans leurs régions respectives. L’argent d’origine douteux écrase tout sur son passage. Pas étonnant que la présidentielle 2016 subissent le même sort. Surtout que les sources potentielles d’alimentation de la corruption électorale semblent prises d’assaut par les sponsors eux-mêmes.

Si Houngbedji parlait de télécommandes non vertueuses et que Soglo est venu renchérir en évoquant le choix entre la peste et le choléra, c’est que l’impasse est plus qu’une évidence. Depuis 25 ans, le système partisan béninois n’a bénéficié de la moindre codification quant aux ressources utilisables. Des moralisateurs publics se plaisent à dire qu’un parti se nourri d’idéologie comme si c’est avec l’idéologie qu’on loue un siège, une salle de réunion ou qu’on paie le personnel permanent ou encore qu’on anime une campagne électorale. Dire du pays du marxisme-léninisme, du parti communiste du Dahomey, du béninisme et autres qu’il manque d’idéologues et d’idéologie n’est pas loin de l’injure à toute une nation. Aujourd’hui, aucun parti ne dispose d’un appareil professionnalisé capable de relayer ses messages sur toute l’étendue du territoire ; parce qu’il n’a pas le financement légal nécessaire pour ce faire.

A qui la faute donc ???

Vidéo du jour

Plus d'Infos

Criminalité à Hêvié/ Adovié : Une jeune fille assassinée

Criminalité à H...

Une victime de plus dans la force crimin...

Huguette AMOUSSOU, la compétence et le professionnalisme au service du Port de Cotonou

Huguette AMOUSS...

Port Autonome de Cotonou : six (06) mois...

SUR LE NOUVEAU CODE FONCIER

SUR LE NOUVEAU ...

Certificat de Propriété Foncière (CPF) r...

Que dira le Président Patrice Talon à la tribune des Nations Unies à New-York ?

Que dira le Pré...

A la tête d’une forte délégation , le Pr...

Nos Articles

Ebola : l’irresponsabilité des dirigeants africains

Ebola : l’irres...

      L’Organisation Mondiale de la S...

Bénin : de la fonction présidentielle infantilisée

Bénin : de la f...

Le blogueur béninois Jules Djossou Bonou...

Duel entre Yayi Boni et le Bénin

Duel entre Yayi...

La farce commence à ne plus être drôle. ...

Burkina, Bénin: Prémices du printemps africain...

Burkina, Bénin:...

      Le Burkina Faso a donné ce mard...