La Direction de la SBEE revient à ADJAVON

À Paris, il n'y a pas eu que la bourde du désert de compétences. Il y a eu aussi business. Les grands y sont réunis pour décider de notre sort. Et entre autres décision, la SBEE tombera dans le patrimoine de Sébastien Ajavon.

Lire la suite : La Direction de la SBEE revient à ADJAVON

la passassion de marché pour le Management de la Qualité ISO 9001 serait biaisée

Suspicion sur les conditions de passation du marché relatif à l’assistance à la préparation de l’audit de surveillance de mise en œuvre du système de Management de la Qualité ISO 9001 : 2008 de BTI SA

Lire la suite : la passassion de marché pour le Management de la Qualité ISO 9001 serait biaisée

Sévérin Adjovi perd définitivement face à Moov.

Occupée par la dernière élection présidentielle  au Bénin, la   presse   béninoise  n’a pas couvert   le bras de fer judiciaire ayant opposé Etisalat Bénin S.A. à SARCI. En effet ce vieux contentieux a été remis au goût du jour par le Maire de Ouidah dans cette période préélectorale pour revenir dans la partie.Etisalat Bénin, précédemment détenu par le groupe émirati Etisalat, a été racheté fin 2014 par le groupe Maroc Telecom dans un jeu d’écriture comptable qui a vu Maroc Telecom lui même être racheté par Etisalat. Cette société née sur les cendres de Telecel Benin S.A. opère via le réseau de téléphonie Moov. SARCI, de Sévérin Adjovi qui a donc attaqué Etisalat Bénin en justice pour obtenir plus de 200 milliards de FCFA pour son éviction de la société Telecel Bénin et a procédé à la saisie des comptes au cours du Mois de Décembre et par la suite privant les employés et fournisseurs de revenus sur la période de fête de fin d’année et créant une asphyxie économique sans précédent puisque certaines saisies furent étendues aux comptes des distributeurs de la marque.

Lire la suite : Sévérin Adjovi perd définitivement face à Moov.

L’Etat condamné à payer 28 milliards de FCfa hier

La sentence est tombée depuis hier, jeudi 31 mars 2016 dans l’après-midi. Le tribunal de Porto-Novo a condamné l’Etat béninois à verser à l’entrepreneur principal, la somme de vingt-huit milliards de FCfa. Une décision qui rend justice à des personnes opprimées et confirme la mauvaise foi du régime Yayi dans la gestion de ce dossier de construction du nouveau siège de l’Assemblée nationale du Bénin.

Lire la suite : L’Etat condamné à payer 28 milliards de FCfa hier

Vidéo du jour

Plus d'Infos

Criminalité à Hêvié/ Adovié : Une jeune fille assassinée

Criminalité à H...

Une victime de plus dans la force crimin...

Huguette AMOUSSOU, la compétence et le professionnalisme au service du Port de Cotonou

Huguette AMOUSS...

Port Autonome de Cotonou : six (06) mois...

SUR LE NOUVEAU CODE FONCIER

SUR LE NOUVEAU ...

Certificat de Propriété Foncière (CPF) r...

Que dira le Président Patrice Talon à la tribune des Nations Unies à New-York ?

Que dira le Pré...

A la tête d’une forte délégation , le Pr...

Nos Articles

Ebola : l’irresponsabilité des dirigeants africains

Ebola : l’irres...

      L’Organisation Mondiale de la S...

Bénin : de la fonction présidentielle infantilisée

Bénin : de la f...

Le blogueur béninois Jules Djossou Bonou...

Duel entre Yayi Boni et le Bénin

Duel entre Yayi...

La farce commence à ne plus être drôle. ...

Burkina, Bénin: Prémices du printemps africain...

Burkina, Bénin:...

      Le Burkina Faso a donné ce mard...