La FAO œuvre pour une agriculture saine, productive et durable au Bénin

Mardi, la FAO a lancé lors d’un atelier au centre Songhaï à Porto-Novo, le projet GCP/BEN/056/GFF. Intitulé ‘’Elimination des POP et pesticides obsolètes et renforcement de la gestion du cycle de vie des pesticides au Bénin’’, ce projet vise à assainir l’agriculture béninoise.

Offrir chaque jour à la population béninoise des aliments en quantité mais surtout de qualité. C’est le souci majeur de l’Organisation des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO) qui a procédé hier, mardi 14 juillet 2015, au lancement du projet GCP/BEN/056/GFF.

Lire la suite : La FAO œuvre pour une agriculture saine, productive et durable au Bénin

L'Afrique du Sud pour financer l'Aéroport de Glodjigbé


Conçu en 2005 et mis en veilleuse depuis lors faute de financement, le projet de construction de l'aéroport international de Glo-Djigbé va bientôt se réaliser. L'accord de financement de sa construction a été signé ce vendredi 3 juillet 2015 entre le ministre des Transports béninois, Gustave Sonon et son homologue sud-africain, Dipuo Peters.

 En décembre 2011, le Président Boni Yayi avait sollicité son homologue sud-africain Jacob Zuma pour contribuer au financement des 360 milliards de francs cfa nécessaires pour la construction de l'infrastructure. Quatre années plus tard, les experts du transport aérien des deux pays ont pu réaliser le protocole d'accord signé ce jour. Ce dernier présente, entre autres, les responsabilités des deux parties et le contenu de la coopération dans le cadre de la construction de l'aéroport.

Lire la suite : L'Afrique du Sud pour financer l'Aéroport de Glodjigbé

Encore une commission d'enqête pour Kassa


    Après l’épineuse affaire de trois milliards FCFA destinés pour financer la fourniture d’eau dans les villages, le ministère en charge de l’énergie est en passe de subir une cure de contrôle financier dans beaucoup de domaines, apprend-on de sources concordantes.
    Un autre corps de contrôle est attendu dans les tout prochains jours dans ce ministère en charge de l’énergie, de l’eau, des mines et des énergies renouvelables. Outre l’audit commandité suite à la fameuse affaire de l’eau dont l’argent aurait disparu miraculeusement, une autre équipe d’experts est attendue ces jours pour évaluer la gestion des groupes électrogènes mis en concession.
    La mission visera essentiellement les intrants utilisés jusqu’à nos jours pour alimenter ces groupes et pourrait déboucher sur d’autres dessous tout aussi nébuleux que scandaleux. L’étendue de cette mission risque de révéler assez de combines ou, dans le meilleurs des cas, contribuer à renforcer l’image de "clean hands" de certains cadres qui ont évolué dans le secteur.
    A voir l’engagement subit des autorités béninoises à creuser davantage pour voir comment les différents secteurs sous tutelle ont été gérés sous quelqu’un, on croirait à un acharnement. Mais il fallait le faire un jour ou l’autre. Et c’est peut-être les trois milliards des Hollandais qui ont eu la magie de provoquer tout ceci.

Lire la suite : Encore une commission d'enqête pour Kassa

Parrainage de signature de la concession d’exploitation et de construction du chemin de fer Parakou-Niamey : Hollande dit non au hold-up de Yayi, Issoufou et Bolloré

Lancement officiel de la construction du chemin de fer reliant la capitale du Niger(Niamey) à la capitale du Bénin (Cotonou)

La visite d’Etat effectuée au Bénin par le président de la République française du 1er au 2 juillet dernier n’a pas été complètement couronnée de succès comme les gouvernants béninois essayent de le faire comprendre. L’un des objectifs que le Chef de l’Etat béninois s’est fixé pour la visite de François Hollande est tombé à l’eau. Il s’agit de la signature de la concession d’exploitation et de construction du chemin de fer Parakou-Niamey. Un vrai échec diplomatique.

En effet, la signature de la concession d’exploitation et de construction du chemin de fer Parakou-Niamey entre, d’une part, les présidents béninois et nigérien et, d’autre part Vincent Bolloré devait avoir lieu mercredi dernier en présence de Hollande. Sauf que ce dernier, au dernier moment, à refuser de s’associer à cette cérémonie. Les déçus se sont certainement posé la question de savoir quelle mouche a dû piquer François Hollande pour qu’il renonce à la dernière minute à parrainer cette cérémonie pour laquelle ses services étaient au départ favorables ? Et bien la raison est toute simple. François Hollande a voulu être respectueux de la justice jusqu’au bout. En ce sens que lorsqu’on lui a soufflé qu’il existe un contentieux juridique non encore tranché entre Vincent Bolloré et Africarail dirigé par son compatriote français Michel Bosio et Pétrolin du Béninois Samuel Dossou, François Hollande s’est retiré de cette affaire.

Une question de clairvoyance et de responsabilité ! Seulement que c’est en même temps une grosse désillusion pour les parties béninoise et nigérienne et le Groupe Bolloré. Car, la signature de la convention devait leur permettre de bénéficier de l’Agence française pour le développement la somme de 400 millions Euros indispensables à la réalisation des rails entre Parakou et Niamey. Aussi une garantie pour convaincre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire de rejoindre la boucle ferroviaire.

Lire la suite : Parrainage de signature de la concession d’exploitation et de construction du chemin de fer...

Vidéo du jour

Plus d'Infos

Révision de la Constitution: « transmission du projet dans quelques jours » au Parlement

Révision de la ...

Lors de sa rencontre avec les têtes cour...

BENIN: Lutte contre la vente des faux médicaments,Sogéma soutient le gouvernement

BENIN: Lutte co...

La Société générale des marchés auton...

La voie de Vodjè  bloquée par des milliers casiers de bière

La voie de Vodj...

Des milliers de bouteilles remplies de ...

Rencontre avec les chefs traditionnels : voici le message du chef de l’Etat face aux difficultés de la population

Rencontre avec ...

Au cours de la rencontre à cœur ouver...

Nos Articles

Ebola : l’irresponsabilité des dirigeants africains

Ebola : l’irres...

      L’Organisation Mondiale de la S...

Bénin : de la fonction présidentielle infantilisée

Bénin : de la f...

Le blogueur béninois Jules Djossou Bonou...

Duel entre Yayi Boni et le Bénin

Duel entre Yayi...

La farce commence à ne plus être drôle. ...

Burkina, Bénin: Prémices du printemps africain...

Burkina, Bénin:...

      Le Burkina Faso a donné ce mard...