Le logiciel libre en entreprise

 

 

 

En quelques années, les logiciels libres se sont enrichi de solutions opérationnelles dans bien des domaines. Ils peuvent être déployé du poste client aux serveurs en passant par divers éléments du système de sécurité.

Organisé en intranet, une entreprise peu bien équiper bonne une partie de ses postes de travail en linux (ubuntu) et d’une suite bureautique en open source (Open office). Économie en coût de licences et simplicité de la solution en sont les résultats. La quasi-gratuité du logiciel libre n'est pas le seul argument de cette plate-forme même s’il est de plus en plus cité comme facteur de choix par les entreprises.

En effet, côté serveur, il est plus facilement adopté. Le serveur Apache est d'ailleurs le plus utilisé des serveurs HTTP. Avec la base de données MySQL et le serveur d'applications PHP, il fait partie de la plate-forme LAMP (Linux, Apache, MySQL, PHP). Une solution retenue depuis l’origine par presque tous les prestataires de service (Bénin Télécoms, OTI, Pharaon Télécoms…) Internet au Bénin, au nom de la recherche de performances et de stabilité. En revanche, il reste à convaincre les entreprises béninoises de la pertinence du logiciel libre sur le poste client, où son développement est encore timide. Le problème vient plus de la capacité de ces entreprises à mettre en place un programme réaliste de conduite du changement appuyé par une forte dose de renforcement de capacité  que de la facilité de mise en place, de déploiement et de maintenance.

 

Fiabilité et ouverture

Cette approche les entreprises béninoises doivent désormais se l’approprier parce qu’elle permet d’apprécier le coût réduit des licences et facilite avec l’architecture de serveurs de fichiers en cluster la construction d’un système stable et performant qui gère correctement les montées en charge. Là encore, c'est Linux qui s'est révélé le plus fiable, mais aussi le plus ouvert, car le seul en mesure d'accepter un parc de postes clients hétérogène. La possibilité d'accéder et de modifier le code source reste un argument en faveur du déploiement de ces logiciels dans les entreprises. Ainsi, ils pourront enrichir en interne les fonctionnalités de leur système informatique sans être nécessairement tributaire du propriétaire du logiciel. Pour en arriver là une formation vers les logiciels open source s’impose pour la DSI. C'est pour cette raison que la majeure partie des sociétés de conseil et de réalisation d'applications a fondé infrastructure de sécurité sur le logiciel libre. Elle peut ainsi résoudre rapidement tout problème éventuel, sans dépendre de la réactivité d'un éditeur.

 

L’avenir des libre pour nos entreprises

Le monde du logiciel bouge à différents niveaux. Et nos entreprises au Bénin se doivent de dépasser l’utilisation de l’Internet juste pour la messagerie et la navigation. Avec l'adoption des Technologies de l'Information et de la Communication (TIC), étape décisive pour de nombreuses entreprises, il faut que l'on puisse garantir l'interopérabilité, la pérennité et la sécurité des systèmes d'information. Après le passage douloureux de l'an 2000, les diverses migrations et les mises à jour très coûteuses des systèmes, les ingénieurs et les décideurs hésitent de plus en plus à suivre l'évolution effrénée du matériel informatique et des logiciels orientés par les éditeurs propriétaire.

Les changements sont trop rapides et les stratégies changent vite, aujourd'hui Novell demain Lotus Notes, Windows XP, Windows vista après demain le web 2.0 et pourquoi web sémantique le mois prochain?

 

Une réflexion de fond doit s'établir dans notre pays et ce qui est sûr aujourd'hui, c'est que l'on a des nouveaux paramètres et arguments à prendre en compte. Comme le souligne Bill Gates, «cet écosystème dans lequel cohabitent des logiciels libres et des logiciels commerciaux est essentiel et très sain car les utilisateurs ont toujours le choix».

Pour être objectif, les logiciels libres sont à l'heure actuelle une solution pour les entreprises dans le domaine des serveurs, où les systèmes d'exploitation libre GNU/Linux, FreeBSD ou OpenBSD  et même des des postes de travail sont souvent cités en exemple. Il n'en est pas de même en ce qui concerne les applications métiers telles que la CAO (Conception Assisté par Ordinateur), DAO (Dessin Assisté par Ordinateur), la comptabilité ou la gestion de stock n'ont pas encore été portées sur ces plates-formes libres. Même si des suites bureautiques comme StarOffice - http://www.staroffice.org - de Sun Microsystems ou KOffice de KDE - http://www.kde.org - sont une alternative de qualité à la suite Office de Microsoft, les secrétaires ne semblent  pas encore prêtes à se passer de cette dernière. Le jour où l'on privilégiera le format des données aux applications qui les manipulent, alors seulement on aura fait un grand pas vers la compatibilité et la pérennité des données.

Le mouvement du logiciel libre a prouvé de par le monde qu'il est très dynamique, une source de nouvelles idées, d'innovations et de partage. Même si les logiciels libres n'ont de loin pas fini de se développer, ils ne remplaceront certainement pas entièrement les produits propriétaires, qui ont de fortes compétences, en particulier dans l'approche métier, et il est probable que les deux mondes coexisteront, chacun se concentrant sur les domaines où il est le meilleur.

Si les logiciels libres sont une nécessité pour l'entreprise et pour l'économie en général, ils ont aussi un rôle important à jouer dans l'éducation, où les notions de pluralité, liberté et égalité sont fondamentales, mais ceci nécessiterait l'ouverture d'un autre débat et d'un article à lui tout seul.

 

Serge Angelo 

 

 

Vous aimerez aussi ...

Vidéo du jour

Plus d'Infos

Criminalité à Hêvié/ Adovié : Une jeune fille assassinée

Criminalité à H...

Une victime de plus dans la force crimin...

Huguette AMOUSSOU, la compétence et le professionnalisme au service du Port de Cotonou

Huguette AMOUSS...

Port Autonome de Cotonou : six (06) mois...

SUR LE NOUVEAU CODE FONCIER

SUR LE NOUVEAU ...

Certificat de Propriété Foncière (CPF) r...

Que dira le Président Patrice Talon à la tribune des Nations Unies à New-York ?

Que dira le Pré...

A la tête d’une forte délégation , le Pr...

Nos Articles

Ebola : l’irresponsabilité des dirigeants africains

Ebola : l’irres...

      L’Organisation Mondiale de la S...

Bénin : de la fonction présidentielle infantilisée

Bénin : de la f...

Le blogueur béninois Jules Djossou Bonou...

Duel entre Yayi Boni et le Bénin

Duel entre Yayi...

La farce commence à ne plus être drôle. ...

Burkina, Bénin: Prémices du printemps africain...

Burkina, Bénin:...

      Le Burkina Faso a donné ce mard...