Super User

Super User

Selfies labore, leggings cupidatat sunt taxidermy umami fanny pack typewriter hoodie art party voluptate. Listicle meditation paleo, drinking vinegar sint direct trade.

La nécessité pour le Bénin de disposer de jeunes filles aptes à s’orienter vers les carrières scientifiques, à l’issue de leur formation, motive la Direction de l’Enseignement Secondaire Général (DESG) à organiser, régulièrement, des camps d’excellence. Selon la Directrice de l’Enseignement Secondaire Général, Mme Mariam CHABI-TALATA épouse ZIME YERIMA, le but visé à travers ces camps est de promouvoir les sciences et mathématiques dans le milieu scolaire féminin. L’édition 2018 de ce camp d’excellence se tient, du lundi 10 au vendredi 14 septembre, au Lycée des jeunes filles de Lokossa. Au total, 18 élèves filles des classes de 1ère C et D présélectionnées sont présentes à ce rendez-vous du savoir.

L’entraînement des élèves filles se fait en Mathématiques, en Sciences de la Vie et de la Terre (SVT), en Physique Chimie et Technologie (PCT) et en Animation culturelle.

Ce camp d’internement national va permettre de renforcer les capacités des jeunes filles du Bénin dans les matières scientifiques et mieux les aguerrir pour les rencontres régionales et internationales face à d’autres jeunes filles d’Afrique et du monde,

a informé Mme Mariam CHABI-TALATA épouse ZIME YERIMA, à l’ouverture officielle de ce camp d’excellence, ce mardi 11 septembre. La DESG a rappelé que les candidates seront soumises à un test final au terme duquel, trois meilleures filles seront sélectionnées. Celles-ci constitueront de vivier pour d’éventuelles compétitions régionales.

Les trois meilleures filles recevront, chacune, un ordinateur portatif. Les autres candidates vont bénéficier des livres au programme et des fournitures scolaires. L’animation culturelle introduite lors de ce camp d’excellence est faite à dessein. L’objectif est de préparer les élèves filles à faire connaître le Bénin sur le plan culturel à travers les tenues traditionnelles et les danses folkloriques lors des compétitions régionales et internationales.

Justin AMOUSSOU

Les rideaux sont fermés sur le tournoi de football de Ouèdèmè organisé dans le cadre de leur fête patronale ce week-end avec la victoire des Lions indomptables de Thio, une équipe soutenue de fond en comble par le député Benoît Assouan Dègla.

Le sport roi unit, rapproche les générations et surtout égaie la jeunesse lors des vacances. C'est dans cette optique que lors de la fête patronale des populations de Ouèdèmè, un tournoi de football a été initié. Au terme d'un tournoi âprement disputé par les différentes équipes,
c'est celle soutenue par la FDD de l'honorable Benoît Assouan Dègla qui s'en sortie vainqueur faisant honneur à l'homme politique. À bien analyser, à travers ce tournoi et le sacre des Lions indomptables de Thio, la FDD renforce son ancrage à Thio et à Glazoué. À la célébration de la victoire de l'équipe "Lions Indomptables FC" de Thio, plusieurs figures de proue des FDD y étaient présentes. Il s'agit de la coordination communale FDD de l'honorable Benoît Degla représentée par le coordinateur communal de Glazoué Mr Agnadomi Bertin, les coordonnateurs des arrondissements de Glazoué et de Thio respectivement Mr Victor Ayigbekan et Christophe Djihinto, le Délégué Départemental adjoint Mr Copernic Memeton et le secrétaire administratif Mr Igor Sekpon. En faisant le déplacement, ces personnalités sont allées fortement soutenir cette équipe qui a témoigné toute sa gratitude au dépositaire de l'aigle royal en remportant la finale du tournoi de football organisé par Ouèdèmè lors de sa fête patronale.
Notons par ailleurs que les Lions indomptables de Thio FC est présidée par
Mr Euloge Aïgban. Acteur politique majeur de Thio, il a rejoint il y a quelques semaines la FDD pour mieux quadriller le terrain. Dans son allocution, il a remercié l'honorable Benoit Assouan Dègla pour son management et son leadership et en a profité pour lui réitérer tout son soutien et celui de la jeunesse de Thio. Pour devoir de mémoire, l'honorable était allé soutenir cette équipe le 25 août dernier en lui offrant des jeux de maillots et des ballons, équipements qui ont été d'un atout majeur dans les préparatifs du tournoi et surtout de la victoire.

Hermann OBINTI

Gérard ZANNOU
Cotonou, le 10 septembre 2018
Membre de la Renaissance du Bénin

A
Madame Rosine VIEYRA SOGLO
Députée à l'Assemblée Nationale
Porto - Novo

Madame,

Par votre communiqué du 6 septembre 2018, vous avez condamné les "frondeurs de la Renaissance du Bénin" pour leur "aveugle et servile allégeance au pouvoir en place" et "la confusion qu'ils sèmeraient dans l'esprit des militants en usurpant les attributs du Parti.

Ce communiqué appelle les observations suivantes :

  1. depuis l'ouverture de notre pays à la vie politique moderne sous la colonisation, seule la famille SOGLO s'illustre par un attachement viscéral au népotisme. Déjà, en 1965, le Général Christophe SOGLO, alors Chef d'Etat à la suite du coup d'Etat de 1963, a nommé son neveu Nicéphore Dieudonné SOGLO au poste de Ministre des Finances et des Affaires économiques, de Ministre de l'Economie et du Plan. Ce n'est pas tout. Le Général SOGLO nomma votre frère Christian VIEYRA Haut Commissaire au Plan et au Tourisme dans son gouvernement.
    Dès le début de son quinquennat en 1991, le Président Nicéphore SOGLO confia l'unique poste de Ministre d'Etat à son beau - frère Désiré Magloire VIEYRA qu'il relèvera de cette fonction entre les deux tours de la présidentielle de 1996 sous la pression des critiques de népotisme formulées contre sa gouvernance.
    Très attaché à son fils Léhady Vinagnon, le Président SOGLO l'initiait aux ficelles de l'exercice du pouvoir d'Etat avec le rêve secret qu'il lui succèdera à la magistrature suprême après deux mandats.
    Le rêve pour Léhady ayant été brisé en 1996, SOGLO, devenu Maire de Cotonou, a oeuvré et manoeuvré pour que sa succession revienne à son fils à qui vous avez légué la présidence de la Renaissance du Bénin créée en 1992.
  2. Très tôt, Léhady Vinagnon SOGLO a affiché les limites du mérite du double héritage (la présidence du parti et la fonction de maire de Cotonou). Au niveau du parti, la gestion était par trop solitaire, autocratique.  A la marie, la gestion de Léhady SOGLO souffrait d'irrégularités décriées par l'autorité de tutelle, des agents de la municipalité et des administrés.  C'est dans ces conditions que le gouvernement le révoquera de la fonction de maire de Cotonou et que le Bureau Politique de la Renaissance du Bénin l'exclura du Parti à la réunion extraordinaire du 21 mai 2017 dans le respect scrupuleux des textes en vigueur.  Recherché pour répondre de ses actes, Léhady SOGLO doit à se rendre à la justice de son pays s'il est convaincu que les audits n'ont révélé aucune irrégularité dans sa gestion.
  3. Pour avoir fréquenté le Président SOGLO et vous- même dont j'ai été, avec assiduité, abnégation et sacrifice, la plume très sollicitée pendant les 10 ans de KEREKOU 2 et 3 et une grande partie du règne du Président Boni YAYI, j'ai fini par comprendre que votre investissement dans la politique ne vise que vos intérêts et ceux de vos deux fils Léhady et Ganiou. Cette compréhension m'a fondé à prendre mes distances vis--à -vis de la Renaissance du Bénin que j'ai réintégrée, à l'instar de plusieurs anciens membres, depuis que ses rênes ont été démocratiquement confiées à Maître Abraham ZINZINDOHOUE.
    Il est douloureux de rappeler que vous avez fait vivre la RB dans l'opposition pendant les 10 ans du Président YAYI pour l'unique raison de non respect de l'engagement de celui-ci à nommer Léhady SOGLO dans son gouvernement.
    Il est douloureux de rappeler que vous avez trahi.
    ./-

Paru dans le quotidien Nouvelle Expression du lundi 10/09/2018

Les forces politiques soutiens de première heure du Président Patrice TALON dans la 19ème circonscription électorale ont effectué une sortie politique ce samedi à Porto-Novo. La Coalition pour un Bénin Révélé (CBR) est née pour huiler davantage la machine de la mise en oeuvre du Programme d'actions du Gouvernement (PAG).

A cette rencontre politique, une délégation de plus d'une quinzaine de députés du Bloc de la Majorité Parlementaire (BMP) est allée accueillir le nouveau creuset dirigé par l'actuelle Ministre du Travail et de la fonction publique, Mme Adidjatou MATHYS et qui vient renforcer l'engagement du Bloc.

Prenant la parole, le premier Coordonnateur du BMP, l'honorable député Jean-Michel ABIMBOLA a prononcé un discours à la fois de soutien et d'exhortation à plus d'union et d'engagement politique autour des actions du Président Patrice TALON. Après ses hommages à celle qu'il convient d'appeler l'Amazone des temps modernes pour son parcours exceptionnel, le député ABIMBOLA, Président du RND s'est réjoui de ce que le Bénin vit depuis le 06 avril 2016, des heures nouvelles de son parcours démocratique et de sa marche vers le développement.

"... Le régime du Nouveau Départ sous la houlette de son Leader, le Président Patrice TALON travaille à redorer le blason de notre pays aussi bien au plan national qu'international. Dans tous les domaines, des réformes courageuses et hardies sont entreprises avec une méthode et une rigueur qui forcent l'admiration. Ces différents chantiers ont pour boussole le Programme d'actions du Gouvernement. Jamais dans l'histoire du Bénin, un programme de développement n'a suscité autant d'espoir et d'engouement à travers ses ambitions, la rigueur des études et le diagnostic qui l'ont précédé et la stratégie de mise en oeuvre pour leur atteinte." a-t-il déclaré ce samedi à Porto-Novo face une foule impressionnante.

Et c'est à raison que le numéro un des députés du BMP lance un appel à tous les Béninois désireux de léguer un lendemain meilleur à la postérité, à s'unir autour des réformes du Gouvernement et aider à leur atteinte. Car, rappelera-t-il, rien de grand ne peut se réaliser dans un pays sans l'Union des filles et fils de la Nation. "Il me parait donc important que chaque Béninois et chaque Béninoise se mobilisent derrière cet idéal de développement pour notre pays et donner toutes les chances de réussite au PAG." a exhorté le leader de la 22ème circonscription électorale pour situer le contexte de la création de la CBR.

A travers cette coalition, la dizaine de mouvements politiques, d'associations et de coordinations de campagne ayant eu lieu l'idée de la mettre au service du Président TALON, s'est inscrite résolument dans la droite ligne des personnes éprises de paix et de justice et conscientes que le développement du Bénin ne  viendra pas d'un miracle, a-t-il ajouté avant de rassurer la Coordinatrice générale de la CBR et sa troupe du soutien du Bloc des parlementaires engagés pour la réussite du mandat de l'actuel Chef de l'État.

Prince Germin DJIMIDO

Michel M. BAHOU président de la section était entouré de ses lieutenants lors de sa conférence de presse. Moment important pour rassurer les militantes, militants et sympathisants du parti. Le séisme annoncé n'aura pas lieu. Bien entendu que l'attraction de cette conférence de presse restera les présences remarquées du deuxième adjoint au maire Pierre AGOSSOU  et de l'ensemble des cinq chefs des arrondissements de la commune. Unanimement, ils ont réitéré leur appartenance au PRD. Le président de la section PRD a dit aux acteurs des médias présents que la stratégie n'a pas varié même s'il la juge regrettable. À quelques mois des élections, des agitations s'observent. Le PRD livrera à la loyale tous les combats car sûr que seules les urnes consacrent la victoire dans une démocratie. Il a fini en rassurant les militants d'ici et d'ailleurs que le PRD sera toujours plus fort, plus haut et plus loin.

La cellule PRD du quartier Foun-Foun GBEGO 3 sera désormais présidée par Monsieur Adouko Raphaël pour les cinq prochaines années. Il remplace Hugues Elphege Patinvoh, nouvellement promu vice-président du PRD, depuis le dernier congrès du parti les 1er et 2 décembre 2017 au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo. En effet, conformément aux décisions de renouvellement des structures de base du Parti du renouveau démocratique (PRD) issues  dudit congrès, les membres de la cellule PRD du quartier Foun-Foun Gbêgô 3 se sont enfin réunis hier dimanche 09 septembre 2018 pour s’y conformer. Malgré la pluie et leurs préoccupations diverses, les militantes et militants PRD de Foun-Foun Gbego 3 se sont massivement déplacés, pour réaffirmer et démontrer leur militantisme et surtout montrer que le PRD reste et demeure indéboulonnable dans ses fiefs. Le président sortant Hugues Elphège Patinvoh, après cinq ans de bons et loyaux services rendus aux militantes, militants et sympathisants du PRD en vue de son rayonnement, s'est réjouie du bon déroulement du processus de renouvellement de ladite cellule qu'il aura dirigé de  main de maître pendant 5 ans.
Il s'est particulièrement réjouie d'avoir cédé le fauteuil à quelqu'un choisi de façon unanime et consensuelle, quelqu'un qui connait bien la maison et capable de maintenir la cohésion au sein du groupe. Signalons pour finir que le tout nouveau président Raphaël Adouco sera assisté dans sa mission de Florentin Agboton comme vice-président et de Patrick Assoclé comme secrétaire.

Hermann OBINTI

La création de la coalition pour un Bénin révélé dans la 19e circonscription électorale vient lever un coin de voile sur le challenge politique qui attend le PRD dans son fief électoral les jours à venir.

De l'avis des observateurs avertis de l'actualité politique de ce pays, les représentants du PRD au parlement se seraient piégés en optant pour le fameux code électoral voté il y a seulement quelque jour. Me Adrien Houngbedji un acteur très éveillé de la politique béninoise a t-il vraiment fait l'étude des impacts négatifs d'une telle loi à son parti avant de cautionner le vote de cette loi que certains qualifient de loi d'exclusion?

 A t-il eu l'assurance nécessaire avec ses nouveaux partenaires politiques pour le positionnement de ses militants en de bonne position si liste commune devrait avoir lieu? De ce qui s'observe sur le terrain, l'on est en droit de deviner que le PRD se serait retrouvé dans un véritable marché de dupe où les nouveaux yeux risquent de couler beaucoup de larmes au soir des législatives de 2019. Au même moment ou la coalition pour un Bénin révélé se crée, de l'autre coté de la vallée, plus d'une trentaine d'élus PRD quittent  se navire pour d'autres destinations. Quel avenir pour le parti arc- en- ciel?

Me Adrien Houngbedji doit sortir le grand jeu géopolitique car l'heure est grave. Les différents députés PRD doivent comprendre ici et maintenant que ce qui les unis dépasse ce qui les oppose; et c'est après la guerre que l'on commente la guerre. Face à cet étau, où le PRD pourrait il réunir les 10% même en coalition avec cette menace de l'USL dans la zone? Me Houngbedji doit ici et maintenant reprendre son bâton de pèlerin, car le challenge est visuel.

Justin Houessou Sonon le Gardien de la République

Les illusionnistes et autres manipulateurs en pleine prestidigitation.

Hier , ils ont annoncé des démissions à Calavi pourtant les cellules PRD, les sous sections et sections PRD de la localité de cette commune sont actives. Aujourd'hui encore , les marchands d'illusion annoncent de vraies fausses démissions à Akpro- Missréte où les structures PRD sont renouvelées et au top .

Ces confusionistes de la dernière génération annoncent même la démission de personnalités ou conseillers communaux qui démentent instantanément n'avoir jamais quitté leur parti et  bien au contraire, ils travaillent à rendre le PRD plus fort ,plus grand et plus haut.

Ce qui reste à annoncer , c'est la démission du Président Adrien Houngbedji lui- même du PRD et de tous conseillers PRD des mairies de So Ava , Sème kpodji, Avrankou, Adjarra, Ifangni, Dangbo, Porto Novo et  la messe sera dite.


Ces oiseaux de mauvaise augure doivent savoir une chose. Quand on adhère à un parti , on ne crie pas sur les toits par conséquent , lorsqu'on veut quitter, on n'a pas besoin de l'annoncer.

Ensuite, le PRD a connu à un moment de sa vie de graves crises comme toutes les autres formations politiques, des difficultés aussi sérieuses, sans Jamais été ébranlé.

 Mieux, c'est au cœur de ces adversités que le parti a su se régénérer. Des personnalités politiques et pas des moindres l'ont quitté , des partis ont été créés pour le fragiliser, des montages ont été faits pour embastiller ses militants, les décourager, les démoraliser, les démotiver.

 Pourtant, ils ont tenu bon, ces vaillants militants à la base, ces personnes martyrisées à cause du PRD. Le PRD, c'est plus qu'une famille et c'est là sa force, le PRD c'est une identité,et c'est aussi sa force. Et son Président Me Adrien Houngbedji est un Mythe au sens premier du terme et un Mythe , c'est la source et l'histoire d'une société, le fondement d'une idéologie , c'est l'essence d'une communauté.

 Si le PRD a su résister aux attaques même en étant dans l'opposition au régime impitoyable et dévastateur du changement et de la refondation, si avant ce régime , le parti a vu naître et mourir des partis créés pour le déstabiliser, Il faut comprendre que le PRD n'est pas un parti ordinaire, le PRD n'est pas n'importe quel parti. Ce disque , nous en avons entendu parler suffisamment. Il n'est plus en vogue.

Le PRD et Adrien Houngbedji, la légende continue. Ceux qui rêvent de sa disparition en ont encore pour un siècle.

(Comment les 04 conseillers l'ont vomi pour GOLOU)

Nul n'est assez fort pour rester toujours fort. Il arrive que nos forces nous lâchent tôt ou tard où nous  devons  comprendre que l'heure de quitter les choses avant qu'elles ne nous quittent, a sonné.

S'entêter à croire que c'est plutôt autour de soi que tourne la Terre est une erreur qu'on paye cash même si l'on veut faire croire à Talon qu'on continue de maîtriser les choses en politique.

Le renvoi sine die de l'élection du nouveau maire d'Aplahoué contrairement à ce qu'on a servi au président de la République pour lui faire croire que la troupe est sous contrôle, est archi faux.

C'est parce que 04 conseillers des 13 que comptaient le camp Amoussou ont refusé de faire le jeu que les autorités préfectorales ont dû constater le refus des conseillers d'Amoussou d'entrer dans la salle, pour enfin décider de l'ajournement du processus.

En effet, à quelques heures de l'élection du nouveau maire , le président Amoussou avait réuni sa troupe à son domicile à Cotonou pour les derniers réglages. Mais comme il sentait comme une résistance, il a exigé des 04 des conseillers qui lui font douter ,  de lui donner une procuration en guise de leur adhésion totale à sa cause. Mais ceux-ci ont refusé à la grande surprise du renard dont les "renarderies" ont vraiment perdu de leur superbe.

Déçu, Amoussou s'attendait au moins à l'effet de ses petites menaces à peine voilées  quand il apprend comme un coup de massue sur sa tête que, non contents de lui avoir opposé un refus de lui donner leur procuration, les 04 conseillers une fois à Aplahoué sont allés gonflés le camp GOLOU en soutien d'une part à la cause de l'ancien maire révoqué et d'autre part pour signifier au président de la République que le renard a perdu tout son dentier ici dans leur zone.

Aussitôt, les autres conseillers d'obédience Amoussou et par conséquent de la rupture,  constatant le drame en téléchargement, ont refusé d'entrer en salle pour boire cette grosse tasse de honte.

Et comme les autorités préfectorales relèvent du pouvoir en place, on ne pouvait qu'assister à ce report sine die, le temps de voir le rôle que pourront jouer  la corruption et toutes les autres entreprises de chantage aux fins de  glaner au moins trois des dissidents pour faire le nombre.

Cette gifle montre combien la situation échappe aujourd'hui à Bruno Amoussou à qui le président Talon semble confier sa destinée dans certaines zones du Mono-Couffo qui tombent petit à petit dans le giron de l'opposition à travers un Emmanuel GOLOU perdant sur papier du PSD, mais maître incontestable sur le terrain.

J'ai dit ce qui est. Je suis à Gbodjè en train de donner a manger à mes fétiches. Lol

 

ABOUBAKAR TAKOU

Longtemps resté dans un mutisme profond depuis l'avènement du pouvoir TALON, l'Ex argentier national, membre influent du régime défunt qui depuis peu ploie l'échine sous la pesanteur accablante d'un réquisitoire fait de soupçons de corruption sort de sa tanière d'observateur indécis et brise enfin le silence.

C'est en effet au détour d'une rencontre d'échanges digne d'exhibition et d'étalage de richesse que, depuis les États-Unis où il réside en tant qu' étudiant , il s'est adressé à ses compatriotes vivants dans les différents états d'Amérique du Nord le Samedi dernier.

S'étant inscrit dans une dynamique nourrie d'ostentation et de flafla non productifs , Komi KOUTCHE étale des voitures et se fait escorter par un cortège impressionnant montrant combien de fois il est plein aux as au point d'empoigner le train de vie d'un opérateur économique.

Quel était le traitement salarial de Komi KOUTCHE pendant qu'il était Ministre pour que des années après,  il offre cet impressionnant étalage de richesse dans un pays comme les États-Unis où ce train de vie n'est pas réservé aux bourses fragiles?

L'atmosphère chaude et nébuleuse dans laquelle se noie l'actualité de l'homme devrait plutôt l'amener à veiller sur la substance de ses sorties en terme de communication politique. Devant toute cette obstentation, Komi KOUTCHE confirme simplement, même si c'est en partie les soupçons de corruption qui pèsent sur sa personne dont la crédibilité reste encore à prouver devant les juridictions dans le cas d'espèce.

Si en terme de "réal politik" , le rapport de force détient toujours une place de choix, l'assaut lancé contre les percutants fossoyeurs et pourfendeurs de l'économie nationale ne devrait souffrir d'aucune infirmité.

Quand je regarde la tête de certaines personnes qui ont porté le Président Talon au pouvoir, quand je regarde les premiers pas qu’il a posés, la posture qu’il a affichée à son discours d’investiture, moi même personnellement qui suis ici et qui suis prêt à le combattre, je suis confus.

, a laissé entendre Komi KOUTCHE.

Se disant prêt à combattre ceux qu'il traite "d'adversaires politiques" , il ouvre la voie à la compétition politique qui est d'ailleurs l'expression parfaite de la démocratie. Ce qui me taraude l'esprit,  c'est le terrain que choisit l'homme pour ouvrir les hostilités pendant que techniquement, tout le match se joue ici en terre béninoise.

Si pour le besoin d'équité, il faut œuvrer pour le retour au bercail de l'homme, il faut aussi lever "l'équivoque" sur la question de l'annulation du passeport diplomatique ou ordinaire.


Comme le phénix, je renais de mes cendres
Paul DANONGBE, Activiste Politique

Latest Tweets

Conference Event HTML Template - New released https://t.co/vgF5mgzNoL https://t.co/aAq2DY0gNW
News Magazine #Joomla Template New release on #Themeforest https://t.co/f5w59DraSF https://t.co/QIe5KIw9Zh
@envato_help Dear ticket id: 1266898. No one answering the ticket. 2 days without a solution. Please, check.
Follow Themewinter on Twitter