Super User

Super User

Selfies labore, leggings cupidatat sunt taxidermy umami fanny pack typewriter hoodie art party voluptate. Listicle meditation paleo, drinking vinegar sint direct trade.

Un point fondamental salué par les députés dans la démarche révolutionnaire du ministre de l’économie et des finances, Romuald Wadagni : la célérité avec laquelle le Projet de loi de finances (PLF) 2019 a été présentée. Ce projet s'équilibre en ressources et en charges à la somme de 1.877.543 milliards de FCFA. Il concrétise avec le passage du déficit global de 4,7% en 2018 à 2,7% en 2019. Une situation qui dessine de belles perspectives pour le Benin dans l’espace communautaire de l'UEMOA limitant le déficit à un niveau de 3%.
Tenez, le PLF 2019 est conçu dans un contexte marqué par la consolidation de la croissance économique depuis 2016: 6,8% attendu en 2018 contre 5,8 % en 2017 et 4% en 2016. Qui dit mieux ? Pour 2019, il est attendu un taux de 7,6%. Pour ce qui est de l'aperçu sur l'exécution du budget 2018 à fin septembre 2018, il faut dire que sur une prévision de 1402,9472 milliards de FCFA attendus à fin septembre 2018 pour les recettes, 1482,8 milliards de FCFA ont été réalisés soit un taux de 105,7%. De 1. 862,918 milliards de FCFA attendus dans la même rubrique pour fin décembre 2018, 1.859,909 milliards de FCFA pourront être recouvrés soit un taux de 99,8%. Par ailleurs pour une dotation de 1408,70 milliards de FCFA à consommer pour fin septembre 2018, seulement 1450,10 milliards de FCFA ont été finalement consommés soit un taux de 102,9%. Et dans la même optique, pour une dotation de 1862,92 milliards de FCFA à consommer d'ici fin décembre 2018, 1854,30 milliards de FCFA pourront être véritablement consommés, soit un taux de 99,5%.
Il faut rappeler à ce niveau que les éléments caractéristiques de la gestion budgétaire en 2018 sont le maintien de la dynamique d'accélération de la consommation des crédits facilitée par  l'application du nouveau code des marchés publics;  les effets positifs cumulés de la systématisation de la production des PTA à bonne date et la tenue des revues de monitoring; la progression des dépenses induites, entre autres, par une mise en œuvre accrue des dépenses d'investissements publics et enfin l'optimisation du fonctionnement général de l'État (réformes organisationnelles, mutualisation des moyens des services, mise en œuvre de la revue des dépenses). En 2019, le cadre macroéconomique restera stable.

Petite anecdote édifiante

J’ai eu l’occasion d’écouter le candidat Patrice Talon en 2016 au sujet du secret de sa réussite dans les affaires. L’homme disait, si mes souvenirs sont bons, qu’il n’y a de mystère. En effet, Agbonnon, une fois dans un domaine s’assurer de s’entourer des meilleurs dans le domaine. Puis le leadership joue le reste. Ce n’est donc pas l’effet du hasard si Romuald Wadagni, aussi jeune parait-il, soit justement à la tête de l’économie et des finances du Bénin. Shuuuuut, les chiffres parlent, pas de railleries inutiles ! Sinon, dites simplement à l’actuel argentier du Bénin : « Salut le pro ! »
J’y reviens très vite !

sèna

L’ÂGE & LA RAISON

novembre 16, 2018

Hommages à cette distinguée femme qui a marqué à n’en point douter les premières années du renouveau démocratique par sa combativité et son courage. Amazone des temps modernes dans le verbe, elle a su se battre au côté de son époux tout en rehaussant à une certaine époque le niveau du débat au parlement.

Cependant, faudrait-il faire remarquer que toute chose à une fin et qu’il faut savoir laisser les choses à temps. C’est en effet à juste titre que la retraite est fixée après un certain âge parce que non seulement la productivité n’y est plus mais la raison laisse place à la déraison. Un effet de vieillissement normal induit un retrait justifié de la scène politique au risque de noircir tout le bon combat qui a été le sien durant des décennies.

Rapportée la gestion d’un État à une seule et unique famille fut-elle celle d’ancien président n’est point bienséant et mieux pour justifier les positions partisanes. Encore que la Nation dans sa grande reconnaissance attribue des privilèges légaux conditionnés dans un statut.

Une chose est certaine, une histoire s’écrit et s’appréciera à l’aune du quinquennat.

C’est l’homme qui fait l’homme.

Rico Dolar, Objecteur de conscience.

La Commune d'Akpro-Missérété a brillé ce Samedi 10 Novembre 2018 aux couleurs du Parti du Renouveau Démocratique (PRD). Une délégation des responsables du parti conduite par le Vice-président, Denis Gbessèmèhlan et le secrétaire général, Dr Falilou Akadiri, est allée procéder à l'installation le bureau de la Section communale PRD au niveau d'Akpro-Missérété. C'était en présence des militants venus de tous les arrondissements delà commune. Cette cérémonie fait suite à la mise en place des cellules de village et celles des arrondissements dont les bureaux ont été retoffés il y a quelques semaines à l'effet de remporter la bataille des prochaines élections au Bénin. Ainsi, ce samedi le leader charismatique du Prd Me Adrien HOUNGBEDJI a dépêché une forte délégation de la Direction exécutive nationale pour investir officiellement Michel Minakpon Bahou et ses lieutenants politiques dans leur nouvelle fonction. La délégation composée par ailleurs des cadres du parti a été accueillie en liesse dans le jardin public de la Commune devant l'hôtel de ville. Puis place aux discours.


Le secrétaire administratif de la section communale, Victor Gbèssèmèhlan a précisé que le Prd dans la commune d'Akpro-Missèrété, c'est 74 cellules, 08 sous-sections, 02 fédérations pour la jeunesse: le Cercle de Réflexion des Jeunes (Crj) et Jeunesse Action PRD, 01 fédération pour les femmes Amazones PRD, 01 creuset pour les personnes du 3ème âge PRD Egblémankou et la section communale. De quoi émouvoir la délégation notamment, le porte-parole, le secrétaire général qui dans son intervention, a félicité le maire Michel Bahou pour le travail abattu. Il a ensuite instruit les membres de ces différentes instances à poursuivre inlassablement le travail pour porter loin les visions du parti. Tout comme le président communal, Dr Falilou a dopé le moral aux militants et rassuré les indécis quant à la suprématie du PRD et les nouvelles orientations politiques du parti dans le cadre de la réforme du système partisan au Bénin.

 

6 milliards de francs CFA, c’est le coût total de la première phase du projet de dépollution et d’aménagement de la baie lagunaire de Porto-Novo en partenariat avec l'AFD(l'Agence Francaiise.de Développement). Pour les portonoviens qui connaissent mal leur capitale , la baie lagunaire est le « bout » de la lagune qui pointe vers Cotonou et Lagos, appelé communément « rocade ». Pour toute autre situation géographique, la baie lagunaire est limitée à l’Est par la commune de Cotonou, à l’ouest par celle du Plateau Dangbo et au Sud par le siège de l'Assemblée en construction . Comme nous le savons, la commune de Porto-Novo est bordée d’un immense plan lagunaire dont l’entretien des berges fait défaut. Pour le Maire de la commune de Porto-Novo , ZOSSOU, il est temps de mettre en valeur les 5 kilomètres de berge lagunaire, frappé de toute de « saletés » depuis des décennies, déversées, selon les services techniques de la commune de Porto-Novo, par les établissements riverains, où des eaux des bassins versants des autres quartiers.


Le Maire Zossou a une idée de la revalorisation de la baie lagunaire de Porto-Novo : Faire de Porto-Novo , une véritable plate-forme de service de la capitale .Le maire Zossou y voit par l’embellissement de la baie lagunaire de Porto-Novo, la création d’activités de toutes sortes. Particulièrement des centres de convivialité, des restaurants, des hôtels, un quai de plaisance, et du sport nautique

Le projet de sauvegarde et valorisation de la baie de Porto-Novo permettra de résoudre de manière durable les contraintes d’inondation et de circulation . Il inclut la dépollution du plan d’eau lagunaire et l’aménagement paysagé de berges de la baie de Porto-Novo.


Un soulagement pour les nombreux usagers du boulevard lagunaire Porto-Novo, où l’air devient de plus en plus irrespirable.
La mairie veut prendre en charge le bonheur, la sécurité et l’environnement de ses populations. Si le projet réussit sa réalisation, le Maire Zossou aura fait une belle touche personnelle à l’embellissement de la commune de Porto-Novo..

PRONOSTIC DEFI

Le Cnsr dote la Police Républicaine de 800 alcootests et lance le contrôle des visites techniques à base d'une application mobile de détection dès demain

(Aubin ADOUKONOU envoie le Cnsr dans une nouvelle dimension d'efficacité)

La dynamisation du Centre National de Sécurité Routière depuis l'avènement du nouveau départ est un fait !!!

Inexorablement, et sous l'empreinte ADOUKONOU, la politique du gouvernement de la rupture prend corps afin de faire de cette societé d'Etat une réference dans la sous région en matière de sécurité routière.

En effet, dès demain lundi 12 novembre le contrôle de la visite technique des véhicules se fera grâce à une application moderne de détection spéciale lancée il y a un an (27 Juillet 2017).

Plus donc question d'obstruer les axes routiers en agaçant les populations , même celles en règle vis à vis de la visite technique, par un contrôle systématique et général de tous les usagers de la route propriétaires de voiture.

Les contrôles seront désormais ciblés !

A base de cette application que seuls les agents du Cnsr et de la police républicaine mandatés auront dans un smartphone, les numeros d'immatriculations des véhicules y seront inserés pour ressortir automatiquement toutes les informations liées à l'état de la visite technique de n'importe quelle voiture

Les visites techniques non à jour ou contrefaits seront donc décellés avec aise. Et dans le second cas, le propriétaire du véhicule et l'agent du Cnsr qui aurait établi cette visite technique truquée subiront la stricte rigueur de la loi.

C'est en tout cas, l'alerte lancée le vendredi 09 novembre dernier par le Dg Cnsr Aubin ADOUKONOU et le Dgpr le Géneral Nazaire Hounnonkpè à la direction de la police républicaine.

Le patron des flics a rassuré les populations que cette opération qui s'inscrit dans la vision du gouvernement d'éviter aux populations les tracasseries routières ne pourrait être une occasion de rançonner les citoyens.

A titre expérimental des numeros d'immatriculations des véhicules des professionnels des médias et des agents de la police républicaine ont été publiquement insérés dans l'application puis les résultats présentés à la face du monde

Le Dg Aubin ADOUKONOU qui fait de la sécurité routière son cheval de batail et qui oeuvre à ce que l'alcool ne soit plus une source d'accident sur nos axes routiers a officiellement transmis 800 alcootests munis d'embouts changeables après chaque usage à la police républicaine

Les frileux de l'alcool qui en abusent même avant de prendre la route sont avertis.

En tout cas, la coopération cnsr/police républicaine est engagée à faire le bonheur des usagers de la route avec ou contre leur volonté.

Romuald ADOUKONOU/ ADK CONSULTING AGENCY

Les membres du conseil départemental de concertation et de coordination de l’Atacora (CDCC), à la faveur d’une session extraordinaire tenue ce vendredi, à la préfecture de Natitingou, ont été entretenus, sur le projet d’enregistrement à titre dérogatoire à l’état civil (PEDEC), par une délégation du comité technique de pilotage du recensement administratif à vocation d’identification de la population (Ravip), conduite par son président Jean Aholou.

 Après le Ravip, nous avons constaté qu’il y a 02 millions 700 mille personnes qui se sont fait enrôler sur témoignages. A l’évaluation du Ravip, il nous a été recommandé de trouver une solution à ces cas et c’est à la recherche de cette solution que le parlement du Bénin à adopter une loi pour autoriser l’inscription à l’état civil, à titre dérogatoire de ces personnes ,

a précisé en substance aux membres du CDCC, le président du comité technique de pilotage du Ravip, Jean Aholou.

Ce projet autorisé par la loi n°2018-26 du 03 Août 2018 portant autorisation d’enregistrement à titre dérogatoire à l’état civil en République du Bénin et cadré aussi bien institutionnellement qu’administrativement, par le décret n°2018-471 du 10 Octobre 2018, a expliqué Jean Aholou, vise à régulariser la situation des citoyens qui ne possèdent pas d’acte de naissance et qui sont identifiées dans le cadre du Ravip.
Du repérage et collecte des données nominatives et personnelles, au traitement informatiques, en passant par la personnalisation du format des documents, à l’édition et la distraction des actes, le processus de mis en œuvre du projet a été clarifié de long en large aux membres du CDCC.


Dans sa communication, le président du comité technique, a aussi expliqué aux participants à cette session, les différentes facettes de la loi n°2018-26 du 03 Août 2018, riche de 12 articles, tout en mettant un accent particulier sur le rôle des acteurs impliqués dans le processus de mis en œuvre du projet, notamment les élus locaux.
Les maires, a-t-il renseigné, sont chargés de mobiliser les requérants. Il leur revient également en tant qu’officier de l’état civil, a précisé Jean Aholou, de signer, de cacheter et de numéroter les actes.
Au-delà des acteurs directs, le président du comité technique de pilotage du Ravip, a appelé toute la population béninoise en générale et celle de l’Atacora en particulier à se mobiliser au tour de ce projet éminemment social de l’état.

Pari gagné pour Auguste Videgla et son bureau politique

Les coordonnateurs communaux, les responsables des organisations de femmes et de jeunes du parti Rassemblement des Béninois pour une Nouvelle Vision (RBNV) ont tenu leur assise générale extraordinaire. C’était dans l’après-midi de ce vendredi 9 Novembre 2018 au siège de la coalition Union Nationale Démocrate (UND) à Cotonou.

« Le linge sale se lave en famille » dit-on. C’est en prélude au congrès extraordinaire de dissolution des partis et mouvements de l’ Union Nationale Démocrate, dont est membre-fondateur le RBNV pour une mise en conformité avec la loi 2018-23 portant charte des partis politiques en République du Bénin, que le Président du parti RBNV a réuni les membres de son bureau politique, les délégués des 77 communes du parti, les responsables des femmes et ceux des jeunes pour une AG extraordinaire autour du thème « Rassemblement des Béninois pour une Nouvelle Vision et la réforme du système partisan ». Il était question pour le Président du Parti RBNV Auguste Videgla de partager avec les différentes bases du parti venues des quatre coins du Bénin les implications de cette loi afin de décider de l’avenir de leur bien commun. Cinq points étaient inscrits à l’ordre du jour de cette rencontre avec la base. Il s’agit entre autres du compte rendu des activités du bureau politique du Parti RBNV et de la coalition UND, de l’étude pour adoption au conseil national et au congrès extraordinaire du projet de fusion avec le Bloc Républicain.

Abordant ces divers points à l’ordre du jour, le présidium composé du Président des jeunes du parti Maurice Ahouangbe, de la présidente des femmes du RBNV * *Augustine Santos, les coordonnateurs des 5ème, 6ème, 19ème, 15ème, et 16ème circonscriptions électorales du Bénin pour le compte du parti en symbiose avec les l’ensemble des coordonnateurs communaux ont passé aux peignes fins la gestion des affaires par le bureau politique RBNV. A l’unanimité, ledit rapport d’activité de la Direction Exécutive Nationale a reçu l’assentiment des militantes et militants par acclamation. A la suite long débat sur la situation politique du pays en occurrence sur la question de la réforme du système partisan, les délégués et responsables présents ont donné quitus au bureau politique pour finaliser la tenue du congrès prévu pour le dimanche 11 Novembre 2018 au Complexe hôtelier « le Privilège » de la cité dortoir.

A en croire, Wilfried Houssa, l’un des responsables des organisations de jeunes du département du littoral,

 … cette rencontre vient à point nommé car nos bases ne cessaient de nous acculer sur la position du Parti RBNV par rapport aux réformes du système partisan en cours dans le pays. Je crois qu’une fois de plus le Président Auguste Videgla a respecté la trilogie qui fait la force de notre parti en convoquant de cette réunion expresse de tous les coordonnateurs, points focaux et responsables du parti. C’est la preuve tangible du développeur et du rassembleur qu’on lui connaît… 

Dans cette même ordre d’idée, la présidente nationale des femmes du RBNV Augustine Santos a tenu félicité leur leader charismatique pour la démarche entreprise vers la base. Cette amazone de la politique dans le 229 a laissé entendre

 … si le Président Auguste Videgla n’était pas Béninois, il aurait fallu lui attribuer la nationalité Béninoise pour lui permettre de servir notre pays et tout son peuple. Voici un digne fils du Bénin sait montrer la voie d’une politique nouvelle. Longue vie à la lui… 

S’agissant des résolutions de cette Assemblée Générale, le bureau politique et l’ensemble des militants de ce parti donnent rendez-vous à toute la communauté nationale et internationale demain dimanche 11 Novembre 2018. Il faut noter que cette rencontre a également permis au Président RBNV de prendre connaissance des difficultés de sa base politique de l’intérieur du Bénin.

Cellule de Communication du Parti RBNV/UND

Le désordre aura trop durer dans les mairies. Pendant plus d'une décennie de l'expérience de la décentralisation au Bénin, chaque administration communale se basant sur le fallacieux prétexte de la mobilisation des ressources propres, a fait souffrir le martyr aux acquéreurs de parcelle sur son territoire.

1%, 2%, 3%, 4%, 5% et parfois même 6% du prix d'achat de la parcelle. C'est ce que devrait payer chaque acquéreur de parcelle pour l'affirmation de sa parcelle au niveau de la mairie. Et tenez-vous tranquille ! Vous ne vous en sortez pas de si tôt quand vous êtes une entreprise commerciale ou un opérateur de téléphonie mobile Bref, l'escroquerie était proportionnelle à la bourse du client que l'autorité communale essaie d'imaginer par une alchimie dès sa première apparition.

La fin est proche. Le Président Patrice TALON à décidé de fixer un taux unique de 1% de la Convention de parcelle qui sera appliqué dès Janvier 2019 dans les 77 Communes du Bénin.

Les citoyens désireux d'acquérir des parcelles pourront désormais pousser un ouf de soulagement.

C'est le Groupe de Travail Fiscalité que dirige le Juriste-fiscalite Prince Serge AGBODJAN qui a révélé à l'opinion publique cette avancée contenue dans le projet de budget de l'État, gestion 2019. C'est au terme du passage des membres de son groupe devant la Commission budgétaire de l'Assemblée nationale, le Jeudi dernier à Porto-Novo. Lire un extrait de ses explications face à la presse parlementaire.

Prince Serge AGBODJAN, Juriste-Fiscalite :

 (...) Ce qui constitue une avancée pour nous, c’est la modification des frais de délivrance du foncier. Vous savez qu’au niveau de la population et des entreprises, lorsque vous achetez un terrain et vous voulez l’affirmer (l’affirmation : c’est une procédure qui permet à la Convention d’avoir une force authentique au niveau de la mairie), les mairies prennent les pourcentages qu’elles veulent. Le Législateur a décidé de le ramener à 1% du prix d’acquisition de la parcelle pour tout le monde. Désormais que vous soyez un particulier ou une entreprise, pour affirmer votre parcelle, la mairie ne peut plus faire de spéculation. C’est 1% de votre Convention. Mais en mettant cela, ils n’ont pas mis des précisions pour que les mairies ne trouvent pas des portes de sortie. Nous avons fait des propositions précises pour les aider afin que les mairies n’aient plus la possibilité de créer d’autres taxes en matière foncière de façon claire. Et ainsi, la réforme va prendre corps...


 Prince Germin DJIMIDO

La famille arc-en-ciel d'Akpro-Missérété a répondu massivement à l'appel de son président Michel M. BAHOU. La place du monument aux morts est subitement devenue trop exiguë pour contenir les militants, militantes, sympathisants et autres supporters du Parti du Renouveau Démocratique (PRD) venus vivre ces grands moments militants.

Et pour la circonstance, le secrétaire général du parti Falilou AKADIRI appuyé du premier premier vice-président l'amiral Denis GBESSEMEHLAN avec les membres de la direction exécutive nationale ont honoré de leur présence la cérémonie. Le Secrétaire administratif de la section Victor GBESSEMEHLAN dira que le travail de renouvellement a été fait sous la supervision du camarade Michel M. BAHOU. Au finish 74 cellules, 8 sous sections, 2 fédérations pour la jeunesse à savoir le Cercle de Réflexion des Jeunes (CRJ) et Jeunesse Action PRD, une fédération pour les femmes du nom de femmes Amazones PRD, un creuset pour les personnes du troisième âge PRD Egblémankou et la section communale ont pris service pour continuer de porter loin les visions du PRD. 

Beaucoup d'animation culturelle pour agrémenter tout ceci. Les nouvelles structures du parti font la part belle aux jeunes et femmes les fers de lance de la nouvelle machine. Le SG du parti a salué le travail abattu et a pris acte de la qualité de la machine pour conclure en disant le PRD n'est pas mort à Akpro-Missérété et le PRD ne mourra pas au Bénin. Il faut signaler que trente minutes après la cérémonie une grande pluie s'est abattue sur la ville pour entériner toutes les prières.

Au rendez-vous de la réforme du système partisan, Célestin AHOUGNON dit "OUI" pour accompagner le nouveau départ

La maison des jeunes d'Akpro Missérété est bien pleine ce samedi 10 novembre 2018 comme un oeuf. Le débordement a atteint la nouvelle double-voie flambant neuve qui prend corps grâce ai leadership du président Patrice Talon. Ceci justifie certainement cela quand Célestin AHOUGNON et les siens déclare leur soutien indéfectible et celles de leurs nombreux militants d'Akpro Missérété. En attendant la fin des travaux en cours sous le parrainage de Aboki Koudjo Serge, voici un extrait de la déclaration du président du MNDD-CAM:

...Nous avions pris date, il y a 4 ans d’être au sein de notre mouvement, la pierre angulaire qui manquait au processus d’union et de fédération des énergies pour le développement durable de notre cité. Eh bien, nous y voilà. Dans la discrétion habituelle, avec notre efficacité légendaire et la conviction qui caractérisent la cohésion des militants du MNDD-CAM, nous relèverons bien des défis. Et rassurez-vous, ce ne sont pas des paroles jetées en l’air. Je ne saurais mettre un terme à mes propos sans rendre un vibrant hommage au chef de l’Etat, le Président Patrice TALON pour la dynamique qu’il insuffle au développement du Bénin et son leadership depuis son avènement à la tête de notre pays. Notre soutien ne lui fera certainement pas défaut dans la concrétisation du rêve d’un Bénin qui se révèlera au monde dans ce qu’il a de beau pour son développement durable. Pour le reste, le congrès sera souverain...

Latest Tweets

The Ultimate addon for elementor page builder and Metform The most flexible form-builder for Elementor.… https://t.co/WJkGy5pqS6
Digiqole - News Magazine WordPress Theme Dark Variation Added #wordpress #themeforest #newstheme… https://t.co/n2QZuo82gT
@envato_help I apologize, I need quick action about the ticket no. #1702520. Please, help me. Regards.
Follow Themewinter on Twitter