Super User

Super User

Selfies labore, leggings cupidatat sunt taxidermy umami fanny pack typewriter hoodie art party voluptate. Listicle meditation paleo, drinking vinegar sint direct trade.

Hum ! supputations aux bras longs, avis sans caleçons ; ça jazze déjà dans tous les coins. Ah ! c’est parce que elle est si… Euhh c’est parce que elle est ça…

Ce matin, le sieur Maxime Kanho, douanier en service jusqu’à hier a bien été présenté au procureur et déposé à la prison civile de Cotonou, pour avoir brutalisé le fille de Sébastien Adjavon et l’avoir menacé de son arme. Sujet traité, copie rendue. Mais revenons sur un détail.

Depuis quelques heures, une flopée d’avis jaillissent de partout pour faire croire qu’il existe une quelconque relation entre la procédure enclenchée contre ce douanier et la qualité de sa victime qui est, on peut le répéter, la fille de Monsieur Sébastien Adjavon. Le béninois ne peut jamais s’empêcher de lier toute chose à la politique ; on ne peut pas lui en vouloir outre mesure puisque pendant longtemps, on nous a habitué à donner une solution politique à tout problème, qu’il soit familial, social, ou même d’ordre ludique.
Pourtant, les choses changent dans ce pays, puisque la nouvelle ligne des forces de l’ordre et des corps armés en général, qu’ils soient militaires ou paramilitaires est de marquer un respect sans équivoque pour le citoyen. Le chef de l’Etat a été assez clair lors de la cérémonie de lancement du PAG 2016-2021. Il a même fait preuve de pédagogie en procédant par l’exemple en disant qu’il veut que le citoyen se sente protégé par le policier et non opprimé par ce dernier. La ligne de conduite a de suite fermement changé. Les corps armés se mettent au service de la protection du citoyen, et en aucun cas, un citoyen ne devrait être opprimé ou abusé par un homme légalement armé. C’est pour cela et sous cet angle qu’il faut apprécier la promptitude avec laquelle les autorités judiciaires se sont saisi du dossier de cette jeune fille brutalisée. Parce que la victime est purement et simplement une citoyenne et qu’en tant que tel, l’Etat la protège contre tout abus d’un homme légalement armé.

Faisons clair pour éviter de nous mélanger les pédales. Tout citoyen qui estime être victime d’abus de la part d’un homme armé a le droit de s’en plaindre et d’obtenir justice. Pas la peine d’être le fils ou la fille de Zinsou ou de Sagbo pour jouir de ce droit que le gouvernement Talon et toute le structure sécuritaire et militaire de ce pays ont désormais choisi de faire respecter.
Nous commençons petit à petit à échapper à la coupe du zèle démesuré et inutile auquel on était habitué de la part des hommes treillis. Les choses se mettent à bonne place. Merci Patrice Talon, Merci aux différentes autorités acteurs de la sécurité au Bénin ; Merci aux populations.

On aurait cru que les tas de sable, les tas d’ordures, mêmes les petits papillons qui s’observent parfois sur certains terre-pleins de la ville, se sont volatilisés par coup de baguettes magiques à la veille de la fête de l’indépendance dans la ville de Porto-Novo. Erreur ! C’est le savoir-faire d’un homme et de l’équipe qui l’accompagne dans cette noble œuvre. Il s’agit du Chef du Service de la Propreté Urbaine à la Direction des Services Techniques (DST) de la ville de Porto-Novo, nommé Isidore ADANVE. En effet, de jour comme de nuit, ce dernier assisté de ses agents, ont travaillé jour et nuit, à ramasser les ordures aussi bien au niveau des grandes artères que dans les ruelles de la ville. Les camions benne à ordures, les campagnes de salubrité, les Caterpillar et autres engins lourds ne faisaient que gronder dans la ville, de jour comme de nuit. Aujourd’hui, le travail a payé et toute la population de la ville de Porto-Novo s’en réjouit. Ce qui a permis de fêter dans la propreté, la joie et l’enthousiasme. Mais comme l’a souligné hier, lors du défilé, le Maire de la ville de Porto-Novo, il faudra cesser avec l’incivisme de certaines franges de la population.

 Nous pouvons mettre au point le plus efficient des modèles de développement, les meilleurs plans et les stratégies les plus pointues. Mais sans un changement des mentalités, sans une prise de conscience de tous, sans une solidarité entre les efforts et sans un esprit de responsabilité et d’engagement civique, Porto-Novo ne saurait se développer 

indiquait le Maire Emmanuel ZOSSOU. Donc, il urge que les populations de Porto-Novo changent effectivement de mentalité et Porto-Novo va s’embellir et se développer.

Ismail KEKO

La célébration des festivités marquant la fête de l’indépendance édition 2018 dans la ville capitale a permis au Maire de la ville de Porto-Novo de sortir de son mutisme à l’occasion du discours qu’il a prononcé après le défilé militaire et civil. L’assainissement et l’amélioration des infrastructures routières dans la ville, le Maire Emmanuel ZOSSOU et son conseil municipal en font une priorité. C’est à juste titre que tous ces efforts sont faits afin de faciliter la mobilité urbaine dans la ville. Une question qui a été même le thème de la reddition de compte pour le compte de juillet 2018. Pour joindre l’acte à la parole, le Maire Emmanuel ZOSSOU a évoqué dans son discours, les efforts entrepris pour moderniser les feux tricolores dans la ville de Porto-Novo.

 C’est dans le cadre global de Porto-Novo Ville Intelligente, que nous avons installé au carrefour Adjarra Docodji des feux tricolores intelligents de dernière génération. D’ici quelques semaines, les carrefours Saint Pierre et Paul et celui du Cinquantenaire vont à leur tour bénéficier des mêmes feux 

a martelé l’édile de la ville de Porto-Novo. En effet, un tour effectué à ces différents carrefours, permet de constater les travaux effectués dans ce sens. Ce qui donne aujourd’hui une visibilité à ne plus démontrer pour les grandes artères citées plus haut. Effectivement, comme le déclare certains usagers de la route, aujourd’hui avec ces feux tricolores de dernière génération, Porto-Novo n’a rien à envier à ces grandes capitales de l’hexagone. Une autre priorité majeure de la municipalité de Porto-Novo, c’est l’amélioration des infrastructures routières dans la ville. Selon Emmanuel ZOSSOU, c’est dans ce cadre qu’il a été procédé entre autres au lancement en janvier 2018 des travaux d’assainissement, de bétonnage et de pavage de 28,22 km de voies avec les ressource de la Mairie. A en croire le Maire, cinq mois après, ces travaux sont presque terminés. Il se réjouit aussi que ces travaux ont réalisés principalement avec la main d’œuvre locale ont donc créé des emplois à nos jeunes.

 Ces travaux de pavage entrepris par la Mairie de Porto-Novo, annoncent et complètent d’autres initiatives de plus grandes envergures du gouvernement 

a-t-il déclaré. Enfin, l’édile de la ville a parlé du projet d’asphaltage des rues de Porto-Novo qui va entrer dans sa phase active pour un premier lot de 22km, puisque le lancement des travaux est prévu pour ce vendredi 03 août 2018.

 Les travaux d’asphaltage viendront s’ajouter à la traversée de la ville de Porto-Novo qui d’ici quelques mois, vont changer le visage de la capitale du Bénin 

rêve déjà le Maire de Porto-Novo. Pour finir, le Maire Emmanuel ZOSSOU n’a pas manqué de remercier le Président de la République, Patrice TALON, qui fait en deux ans, ce que Porto-Novo n’a pas reçu en 58 ans.

Ismail KEKO

Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, le projet asphaltage est devenu une réalité dans la ville de Porto-Novo. N’eût été la vision, la sagesse et le management d’un seul homme, la ville de Porto-Novo va continuer par végéter dans sa léthargie de tous les temps. Il s’agit du Président du Parti du Renouveau Démocratique (PRD) et président de l’Assemblée Nationale, Me Adrien HOUNGBEDJI. Le tandem Adrien HOUNGBEDJI-Patrice Guillaume Athanase TALON fait émerveiller plus d’un et particulièrement les populations de la ville capitale. Pour preuve, le vendredi 03 Août 2018 dernier, en face de l’Ecole Primaire Publique DAVO où a lieu la cérémonie officielle de remise de site de ce vaste projet d’asphaltage, on pouvait remarquer la joie, l’engouement, la fête sur les visages des Ainonvis. Comme le disait l’édile de la ville de Porto-Novo ce jour là dans son discours de bienvenue

…Actuellement, la ville de Porto-Novo, capitale du Bénin, depuis le 12 juillet 1895, se bat pour retrouver ses attributs de capitale en vue de mieux s’insérer dans les concerts des grandes villes capitales et jouer pleinement sa partition comme espace privilégié de développement politique, économique et social pour le bien-être de ses citoyens… .

Ce fut une occasion rêvée de dire Merci au Chef de l’Etat le Président Patrice TALON et son Gouvernement, merci également au président de l’Assemblée Nationale qui a beaucoup pesé de son poids pour l’effectivité de ce projet. Puisque, grâce au Président du PRD, Porto-Novo vient d’avoir, en si peu de temps, sa deuxième opportunité historique, autrement dit à la suite des travaux en cours de la route Porto-Novo-Akpro-Missérété, dès demain lundi 06 Août 2018, l’effectivité des travaux de l’asphaltage dans la ville capitale. C’est dire que ce choix politique du Président Adrien HOUNGBEDJI a booster le développement de Porto-Novo et de surcroit a réveillé l’ardeur des Ainonvis qui rêvent et applaudissent le Tandem HOUNGBEDI-TALON !

Ismail KEKO

Le Maire de Sèmé-Podji a procédé ce matin, dans l'enceinte de l'arrondissement d'Agblangandan, a la relance des activités de lotissement autrefois suspendues. En effet, Agblangandan paraissant comme un arrondissement urbain, puisque déjà loti à 95%, a besoin de clôturer par le ratissage de quelques dossiers en suspens. C'est ce qui a justifié la rencontre de l'autorité communale avec tous les élus communaux et locaux, des sages et jeunes et sans oublier les géomètres et urbanistes ce lundi.

Ainsi, pour le Maire, cette opération qui vient d'être lancée, compte tenu de sa nature, ne serait durée plus de six (06) mois. Après avoir salué toute l'assistance pour la grande mobilisation et leur intérêt pour la commune, il a invité les uns et les autres à se donner la main pour la réussite de l'opération. Il a ensuite exhorté les géomètres et les urbanistes au sacrifice et les membres du comité à la libération diligente des dossiers en cours. Le No1 de Sèmé-Podji en a profité pour rappeler les grands chantiers de développement qui s'annoncent dans la commune.

L'urgence pour tous aujourd'hui, est la libération de toutes les artères retenues pour les travaux de pavage et d'assainissement...

a-t-il indiqué.

 Cell/Com Mairie Sèmé-Podji

Au nombre des élus communaux d'Adjarra qui se soucient des conditions de vie de leurs administrés, figure à la bonne affiche, M. Liady Mansourou, chef d'arrondissement de Honvié. Dans son engagement de recherche permanente d'un mieux-être à ses populations, le CA, Liady Mansourou vient de lancer au profit des populations d'Adjarra en général et celles de Honvié en particulier, l'établissement gratuit d'un nombre important de cartes nationale d'identité. Mieux, l'élu communal, dans sa posture de responsable des structures de base du parti du renouveau démocratique (PRD) à Adjarra d'une part et de sa position de chef d'arrondissement, a promis l'obtention gratuite de la carte d'identité à deux cent personnes qui ne disposent pas de cette pièce d'intérêt national et n'ayant pas les moyens pour l'avoir. Il faut préciser que cette initiative a été rendue publique ce samedi, 04 août 2018 lors de la célébration en différé, du 58è anniversaire d'indépendance du Bénin par le CA Liady Mansourou avec ses conseillers locaux à Kpadovié.

Je voudrais proclamer solennellement ici et devant cette auguste assemblée et ce, pour marquer le 58é anniversaire d'indépendance de notre pays d'offrir la possibilité à deux cent de mes compatriotes d'Adjarra et surtout de l'arrondissement de Honvié, l'opportunité d'avoir leurs cartes d'identité nationales gratuitement d'ici la fin du mois d'octobre 2018

a déclaré le chef d'arrondissement fortement soutenu par les chefs villages réunis autour de lui. De ce message, on comprend aisément que le CA est bien conscient de la situation que vivent les populations à la base et s'active pour leur apporter chaque jour que Dieu fait, son assistance à ces dernières. Il faut signaler que des instructions sont déjà données par le CA au niveau de ses services compétents pour l'enregistrement des deux cent premières personnes désireuses.

Sylvain TANDJIEKPON

Comme tout nouveau programme d'étude, l'Approche Par les Compétences avait titubé pendant de longues années avant de retrouver sa plénitude suite aux maintes mesures correctives. Le bois sec tordu étant difficile à redresser, les efforts des gouvernants et de l'administration des collèges se heurtent de nos jours à une race d'élèves prenant l'école plus pour une parcelle de vadrouille qu'une chapelle de savoir. En dehors du minimum exigible, le savoir lire et écrire couramment, qui fait outrageusement défaut, les échéants que plaignent certains aujourd'hui sont de teigneux insolents difficiles à discipliner par les licenciés de l'Université vivant du tremplin. Aussi, les quelques titulaires et permanents contractuels, au lieu de mieux s'asseoir dans leurs collèges, ne finissent pas de disputer les heures de vacation aux chômeurs, en voltigeant de commune en commune.

Par conséquent, la quête d'avantages supplémentaires ravit la vedette à la vocation, à la pédagogie ou à la déontologie, tout simplement. Quant aux enfants, bon nombre de parents ignorent les étiquettes perverses que leurs rejetons portent à l'école en fonction du niveau exécrable et du comportement ignoble. "Pauvres vacataires"! Que peuvent-ils, eux aussi, offrir de sacerdotal à des cancres impolis et invétérés alors que leurs "salaires" d'il y a trois mois ne sont pas encore virés?

C'est dans ces fâcheuses conditions que les textes en vigueur exigeant le BEPC avant l'accès au lycée viendront frapper une fois encore en Septembre 2018. Les classes de troisième seront remplies comme ce ne fut jamais le cas; car 72% reprendront. Les parents et élèves déçus de 2018, qui rêvent de la poursuite de l'aventure scolaire, devront se donner les moyens pour surmonter ce petit rempart du BEPC 2019.

Il eut un temps où il fallait miroiter le bien-fondé des programmes par compétences, en arrangeant ou en arrondissant les résultats. L'heure de penser à la rectitude a sonné. Qu'on ne recule point, même dans les privés! Si les professeurs peuvent être payés à temps, si les parents peuvent mieux suivre leurs enfants, le cap du quartier latin ne sera plus si difficile à atteindre.


Roland DONOU

Le président de la République est très critiqué dans sa politique de réformer le système administrative et autres secteurs d’activités du pays. Toutefois, Patrice Talon ne se prononce pas toujours sur ses décisions à chaque fois que ces dernières créent une polémique autour d’elles. Son silence et celui de ses collaborateurs semblent par contre agacer les opposants à sa politique et à son idéologie qui crient au voleur.

Patrice Talon met en œuvre une politique plutôt « radicale », c’est vrai ! Mais est-ce-que les réformes engagées ne sont pas pertinentes ? La question est posée et chacun ira de sa réponse et de son interprétation selon son bord politique, ses ambitions personnelles et surtout selon sa capacité à être et demeurer objectif dans son analyse. Soit, le président est pourtant très clair dans ses rares interventions sur tel ou tel sujet qui inquiète l’opinion et ses explications et exemples sont aussi convaincants car, reflétant ce qui est fait sur le terrain.

Parfois, il faut rêver et il faut savoir agir même quand on est seul

Patrice Talon

Mais les interventions d’une certaine partie du peuple, influencées par celles de la classe politique opposante, laissent croire que le gouvernement travaille contre le peuple alors que ceux qui s’adonnent à cette ignoble tâche, sont toutes ses personnes qui crient sur tous les toits que la souffrance du peuple c’est « Talon », la corruption c’est « Talon », la mauvaise gestion c’est « Talon » ou encore, que le niveau intellectuel très bas des enfants béninois c’est la faute à «Talon » ; des personnes qui trouvent toujours un bouc-émissaire à, leur manque de patriotisme, à leur mentalité de corrompre et de « tchédjinnanbiisme » (seul le mien prospèrera, Ndlr).

La stratégie est radicale mais le président doit-il pour autant baisser les bras et laisser la tumeur reprendre de la veine ? Une analyse de ce genre est certes mal venue pour les critiques non constructives et non objectives, mais il est important de laisser libre cours à la vérité quand elle s’impose même si parfois, elle laisse entrevoir une certaine prise de position de la personne qui la livre au grand jour.

Le président de la République, Patrice Talon semble avoir compris qu’il était dans le rôle du « seul contre tous » et il en a fait une force pour ne pas baisser les bras ni lâcher prise car, a-t-il affirmé,

quand tout vous manque, tout est prioritaire … Parfois il faut rêver et il faut savoir agir même quand on est seul.

La politique actuelle menée avec hardiesse par le président et ses collaborateurs est saluée par un certain nombre d’observateurs avertis qui pensent qu’en faite, en plus de « l’intrus qui connaissait la maison », Patrice Talon serait aussi « le dératiseur qui sait où se cachent les rats de la maison. »

Un modèle pour la jeunesse

Les jeunes du bénin devraient en prendre exemple et se mettre au travail pour transformer leur pays et amener le changement tant espérer tel un messi. Nul n’est parfait mais il faut savoir tirer l’utile de toute action d’un leader quelque soit ce qu’on en pense. Au lieu de se ruer vers la politique dans le but de s’enrichir, suivant ainsi l’exemple de cette poignée de vieux vicieux qui ont perverti la politique, laissant croire à leurs enfants que les détournements, la corruption, le mensonge et autres vices, font partie intégrante de la vie politique qui, elle, apporte la richesse.

Gbagbo Laurent, l’ancien président ivoirien disait,

celui qui devient riche en faisant de la politique est un voleur .

Les jeunes béninois et africains en général sont intelligents et capables de bien des prouesses ; ce qu’il leur faut, c’est juste une orientation de la part de leurs aînés, des leaders, et autres dirigeants. Mais que peuvent-ils enseigner aux jeunes s’ils ne sont pas eux-mêmes des modèles.

Il est temps que ce petit pays d’Afrique devienne un grand du monde


Patrice Talon

De plus, le système francophone a appris à ces jeunes la paresse, ce qui explique le grand nombre de jeunes béninois qui se cloitrent chez eux devant la télé et crient au chômage, alors qu’ils ont assez de matière grise pour innover, s’auto-employer et participer ainsi, au rayonnement de la nation. Il est tant que le Bénin grandisse, il est temps, comme l’a si bien dit Patrice Talon, que « ce petit pays d’Afrique devienne un grand du monde».

L'objectif de l'opposition est d'affamer plus le peuple. L'opposition béninoise à l'ère de la rupture est caractérisée et connue pour ses actions non mûries et sa volonté manifeste à faire reculer notre pays.
Elle (l'opposition ) utilise généralement deux techniques pour atteindre son objectif jamais réalisé :

  • La persuasion;
  • Le sabotage.

LA PERSUASION

Très tôt après avoir passé la main, ils se sont empressés de chanter que le peuple a faim et que rien ne va dans le pays. Alors même que le nouveau gouvernement n'était qu'à son troisième mois de gestion. Dès lors, le problème de la faim est devenu plus psychologie que réel. Ils sont pourtant à la base des maux dont nous souffrons.

LE SABOTAGE

Tous politiciens amateurs savent que la convocation du corps électoral au référendum relève du pouvoir discrétionnaire du chef de l’Etat. Très tôt, des jeunes étaient recrutés pour demander aux béninois de voter non au référendum. L'opposition a fait véhiculer par ses jeunes des messages qui ne cadraient pas avec les quatre points nouveaux à introduire dans la constitution. Des moyens étaient mis à disposition de ces jeunes pour arriver à cette fin. Mais au final, ils ont appris à leur forfait. Car, celui qui a le dernier mot, a décidé de ne pas aller au référendum.

Par cet acte, le président Talon a sauvé le peuple béninois du destin calamiteux prévu par l'opposition. Le refus d'aller au référendum est un échec pour l'opposition et une victoire pour le peuple. Le bien mal acquis ne profite jamais. En s'opposant à Patrice TALON, ils vont dilapider les fonds volés au peuple.

Les députés de l'opposition ont prouvé à maintes reprises leur incapacité à décider au nom du peuple qu'ils représentent. Ils pourront désormais rester dans le peuple et exprimer leur vote au cours d'un référendum.


J'ai dit. Guékpon.

Il faut parfois une petite comparaison pour mieux apprécier les efforts qui se font aujourd'hui. L'action sociale désigne l'ensemble des moyens par lesquels une société agit sur elle-même pour préserver sa cohésion, notamment par des dispositifs législatifs ou réglementaires et par des actions visant à aider les personnes ou les groupes les plus fragiles à mieux vivre, à acquérir ou à préserver leur autonomie.

Il convient donc de retenir qu'avant de parler du social il faut mettre un accent particulier sur le groupe cible. Le groupe cible, il y a un peu plus de 10 ans, était connu sur papier et bénéficiait de l'aide dans l'imagination populaire que dans la réalité. L'argent destiné aux pauvres servait juste à entretenir les mouvements et regroupements politique acquis à la cause du président.

Pour éviter cet état de chose afin que le social impact véritablement les pauvres et les extrêmes pauvres sans distinction de sexe et d'appartenance politique, le gouvernement du nouveau départ qui a obtenu un accord de financement de l'association International de développement (IDA), a décidé de recenser les pauvres et les extrêmes pauvres pouvant bénéficier de l'aide sociale à travers le projet ARCH.

Plus de 1730 béninois sont en cours de recrutement pour le recensement du groupe cible. Avec cette méthodologie, les véritables cibles seront impactés par l'action sociale.  Les bases du vrai visage du social sont entrain d'être posées sous le nouveau départ.

Cette rupture pour un nouveau départ dont parle le président Talon s'opère pour le bonheur de tout le peuple.

J'ai dit. Guékpon.

Ad Sidebar

Latest Tweets

SeoBin | Marketing Agency HTML Template updated with 2 new home https://t.co/mxLG1wKFPc https://t.co/w4arzHoAVx
RT @dhh: MailChimp is an inspiration! $300M+/year in revenues, profitable, based in Atlanta, NO VC. Wonderful. 🐒❤️ https://t.co/qmj0MNAQOo
Barrister - Responsive Law Business @joomla Template setup guide! https://t.co/GwqHcdxyDi https://t.co/qzEEldYie3
Follow Themewinter on Twitter