Super User

Super User

Selfies labore, leggings cupidatat sunt taxidermy umami fanny pack typewriter hoodie art party voluptate. Listicle meditation paleo, drinking vinegar sint direct trade.

Dans ses échanges avec notre équipe, le politique s'est prononcé sur le discours donné par le chef de l'état à la veille des 58ans d'indépendance du Bénin. Avant de nous livrer son appréciation sur la lutte contre la corruption et l'impunité engagées par le président Patrice Talon depuis son accession à la magistrature suprême, Armand Zinzindohoué a mis l'accent sur le bien fondé de ses réformes.
Abordant le premier sujet comme nous l'avons annoncé ci-dessus, Armand Zinzindohoué a notifié que le chef de l'état a prononcé un discours concis qui reflète non seulement les qualités d'un homme d'état qui a une vision claire pour son pays mais qui a également des réponses aux besoins vitaux de sa population.
A l'en croire, le Président Talon dans son discours a donné sa vraie vision de changer qualitativement notre beau pays le Bénin qui dans les prochains mois sera un centre d'attirance et d'accueil pour les investisseurs.
Ainsi dit, l'ancien ministre de l'intérieur précise que tout ceci ne sera possible sans des efforts et des sacrifices. C'est bien dans cet optique que le politique annonce que les réformes sont comme les douleurs de l'enfantement qui après laisse un bébé. Ce bébé selon notre invité c'est bien le "BÉNIN " prospère pour nous et pour nos enfants a-t-il souligné. Tout en reconnaissant que c'est difficile ces moments de réformes Armand Zinzindohoué a laissé entendre que le chef de l'état et son gouvernement méritent le soutien et l'accompagnement de tous pour que les programmes dressés dans le PAG soient une réalité.
Prenant la parole pour la deuxième préoccupation, Armand Zinzindohoué n'a pas tergiversé pour ressortir le caractère pragmatique et méthodique de la gouvernance Talon. Suivant ses propos, c'est un pouvoir qui ne laisse aucunement place à l'improvisation. Ce n'est pas un gouvernement sans boussole, sans réflexion mieux qui aime se livrer au spectacle ainsi s'est-il exprimé avant de signaler que le président Patrice Talon est quelqu'un qui a réussi dans le secteur privé. Pour notre invité, c'est l'art et le professionnalisme acquis pendant des années au service du privé qu'il met en pratique au sommet de l'état. Armand Zinzindohoué clarifie qu'il est sûr que le résultat de son travail profitera non seulement à notre cher pays le Bénin mais à nous citoyens.
Dans notre entretien avec Armand Zinzindohoué ce dimanche 05 Août 2018, nous avons pu retenir que le politique n'est pas partant pour la corruption qui selon lui plombe et annihile les sacrifices et les efforts consentis. Au regard de ces idées qu'il a avancé, notre invité donne un cachet spécial à la lutte contre la corruption et l'impunité déclenchées par le président Patrice Talon puis salue sa détermination en la matière. C'est une lutte qui ravage aussi bien dans son rang que dans le rang de ses vis-à-vis a-t-il indiqué.
Dans une analyse hors du commun, l'ancien ministre de l'intérieur invite les béninois et les béninoise à une introspection afin de percevoir avec grand intérêt le nouveau vent qui souffle sur notre pays le Bénin. Il faut que chacun abandonne ses mauvaises habitudes afin de ne pas être emporté par le vent qui souffle a-t-il déclaré. Dans ses inspirations notre invité à fait appel à un adage qui dit ceci : quand la cadence change,les pas de danse changent aussi. Par cet adage, Armand Zinzindohoué invite les uns et les autres à changé de pas de danse vu la cadence qui a changé avec le président Patrice Talon.
Le politique conclut que nous devons avoir le courage et l'honnêteté de reconnaître que tout ceci se fait dans l'intérêt supérieur de la nation mais cette logique n'est toujours la bienvenue et rencontre des oppositions. Ainsi va la vie selon notre invité qui étale que le président Patrice Talon mérite un encouragement pour maintenir le cap, car notre avenir et celui des générations montantes et futures en dépend.
Pour terminer, Armand Zinzindohoué à mentionné que la corruption n'est pas un phénomène spécifique au Bénin.
Merci d'avoir été des nôtres.

Gutemberg SOHOU communication

Ce samedi 04 août 2018, le mouvement politique Forces Unies pour le Nouveau Départ (FUND Irede) du ministre des Enseignements maternel et primaire (MEMP) est porté sur les fonds baptismaux à Sakete. À cette occasion, plusieurs ténors politiques de la région ont porté leurs messages de soutien au nouveau né. C'est le cas du député Joseph Bamigbadé qui en a profité pour lever un coin de voile sur quelques lois votées par la 7e législature, reddition de compte oblige. Aussi a-t-il rassuré les FUND Irede apporte son soutien politique au président Patrice Talon. Lire ci-dessous l'intégralité de son message.

...grande est ma joie de prendre la parole du haut de cette tribune et à l'occasion de cette solennelle cérémonie pour vous saluer, vous remercier pour tout. La noble mission pour laquelle vous m'avez envoyé à l'Assemblée nationale a fait son chemin. Il est alors nécessaire de vous énumérer quelques unes des tâches auxquelles nous nous sommes attelés pour accompagner le gouvernement du président Guillaume Athanase Patrice Talon dans sa lutte contre le sous développement, la pauvreté, la corruption et pour le renforcement de notre démocratie chèrement acquise. Je veux citer entre autres, le code pénal, la réforme du système partisan, les diverses tentatives d'amendement de notre constitution et les innombrables votes de lois, la ratification des projets de financement des actions entrant dans le Programme d'Actions du Gouvernement (PAG). Comme vous le savez déjà, je vous confirme que la 21e circonscription électorale à travers ses représentants à l'Assemblée nationale, soutient avec détermination les actions du gouvernement notamment le PAG. Monsieur le ministre, je suis heureux de nous voir ensemble pour travailler ensemble et gagner ensemble pour le bonheur de nos populations. Chères populations, ce combat, nous le mènerons ensemble, pour des victoires éclatantes. Vous pouvez d'ores et déjà compter sur ma disponibilité et celle du ministre.

Hermann OBINTI

Le conseil d'arrondissement de Honvié a célébré en différé ce samedi, 04 août 2018 à Kpadovié, sous l'égide du CA, Liady Mansourou, le cinquante-huitième anniversaire de l'accession du Bénin à la souveraineté nationale et internationale. À cette occasion, les chefs villages et quartiers de ville de Honvié et les conseillers locaux de ces localités respectives se sont massivement mobilisés autour de leur chef l'arrondissement. Ce fut un moment de communion entre le CA et ses conseillers locaux. Prenant la parole, le CA a reconnu les mérites de ses conseillers pour leur tâche quotidienne à œuvrer pour l'instauration d'un climat de paix et de quiétude dans l'arrondissement puis les inviter à plus d'efforts pour un réel développement de la localité. Le clou de l'événement aura été l'annonce faite par l'élu communal au sujet des projets qu'il a projetés au profit de l'arrondissement de Honvié. Il s'agit en réalité des projets phares qui lui tiennent à cœur même s'il est convaincu de ce que la tâche ne sera pas facile.

Je sais que la tâche n'est pas facile, mais je reste confiant et persuadé que nous nous battrons ensemble à risque de périr pour l'électrification, l'extension du réseau d'eau de la SONEB dans nos villages et quartiers de ville, la construction des infrastructures scolaires, de santé, pour l'ouverture et le reprofilage de nos voies, la réalisation des projets d'intérêts sociocommunautaires. La reprise imminente des travaux de lotissement par les cabinets de géomètres, la création d'un centre d'alphabétisation pour la promotion de nos langues nationales. Nous devons assurer l'épanouissement de la jeunesse par l'organisation des activités récréatives dont l'organisation d'un tournoi de football qui sera lancé le 08 août 2018 et bien d'autres.

Telle est la substance de ce qu'on peut retenir des propos du CA Liady Mansourou, ce samedi face aux membres de son conseil d'arrondissement. Dans son élan de développement, le CA a appelé à la conscience collective et à la mobilisation des élus et de la population pour la concrétisation de ces ambitions.

J'ai d'importantes ambitions pour Honvié. Quand on prend des engagements, on les respecte. Notre souci est d'aider nos administrés avec l'éclairage de Dieu

a signifié le CA, Liady Mansourou, très confiant de l'aide divine pour l'accomplissement de ses désirs. Tour à tour, les chefs villages présents ont salué cette initiative qui se veut une occasion de communion et d'harmonie entre l'élu communal Prd et ses conseillers locaux. C'est le cas du chef quartier Adjati-Djogbèhouè qui a invité les conseillers locaux à rester unis autour de leur chef afin que les projets annoncés soient réalisés au grand bonheur de Honvié. A noter que le chef l'arrondissement de Honvié, Liady Mansourou a saisi cette occasion pour décerner un satisfécit au chef de l'Etat, le président, Patrice Talon et le président de l'Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, président du parti du renouveau démocratique (PRD) pour leur sens de gestion du pays avec des reformes courageuses et la lutte contre la corruption.

Sylvain TANDJIEKPON

Le mouvement politique Jeunesse Destin en Mains" du Conseiller communal de Pobè, Simon ADEBAYO DINA est désormais membre des Forces Unies pour le Nouveau Départ (FUND-IRÉDÉ). Au congrès constitutif de ce mouvement présidé par Salimane KARIMOU, actuel ministre des enseignements maternel et primaire, son président Simon ADEBAYO DINA a clamé haut et fort son engagement plus que par le passé à œuvrer aux côtés de la mouvance présidentielle pour un développement harmonieux du Bénin.

_Nous sommes très heureux d'accueillir, de soutenir et d'appartenir à la vision des Forces Unies pour le Nouveau Départ du Ministre Salimane KARIMOU._

a lancé le Chargé de mission du Chef de l'État.

Simon ADEBAYO DINA s'est par ailleurs, réjoui de la clairvoyance et du sens d'engagement du ministre KARIMOU qui, seul représentant le Plateau dans le Gouvernement, a compris qu'il gagnera davantage à rassembler toutes les forces politiques de la région autour du Chef de l'État, Patrice TALON.

Et c'est justement dans cet esprit de rassemblement qui cadre avec la réforme du système partisan dont le top a été donné à travers le vote au Parlement de la loi portant Charte des Partis politiques, que Simon ADEBAYO DINA et Edmond AYINDE ont été élus Vice-présidents du FUND-IRÉDÉ au terme des travaux du Congrès de ce samedi.

... Nous avons les têtes bien faites qu'il faut, nous avons les ressources nécessaires pour mobiliser à l'instar du Gouvernement, des mini projets à impact durable...

a rassuré le Ministre faisant allusion à la carrure et au dynamisme de la jeunesse fortement représentée dans le bureau politique du FUND-IRÉDÉ.

Prince Germin DJIMIDO

Jacques Ayadji est depuis ce samedi 28 juillet 2018 le président du Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin). L’ancien secrétaire général du Syndicat des travailleurs de l’administration des transports et des travaux publics (Syntra-Tp) repousse ainsi son come-back dans le monde syndical et cadenasse au passage son rapprochement de la mouvance présidentielle. L’homme qui a qualifié le candidat Patrice Talon de « bourreau » et traiter ce dernier de tous les noms d’oiseau ne prouve visiblement aucun remord.

Il fallait vivre longtemps pour assister à ce retournement spectaculaire à 290 degré de Jacques Ayadji. L’ex bouillant syndicaliste refroidi par le vent du Nouveau départ se plait depuis le 06 avril 2016 aux côtés de Patrice Talon. Promu au poste de directeur des travaux publics, Jacques Ayadji a vite changé de langage sur l’ex magnat du Coton.

Petit rappel des offenses

Avant la présidentielle de 2016, Jacques Ayaydji, c’était donné pour mission de vilipender le candidat Patrice Talon. Sur les chaines de radio, dans la presse écrite et sur les réseaux sociaux, l’ex secrétaire général du Syntra-Tp ne manquait pas de sortir les munitions pour mettre en exergue la dangerosité du personnage Talon. Morceaux choisis, grâce aux archives des sites des quotidiens La Nouvelle Tribune, Soleil Bénin Infos et autres, … :

L’élection de Patrice Talon sera catastrophique, scandaleuse… On ne peut pas mettre à la tête de ce pays un bourreau…Patrice Talon est libre d’être candidat, …mais nous les béninois avons le devoir de faire échec à son élection… Patrice Talon a mis ses moyens au service di KO de 2011…Patrice Talon ne défend pas ses intérêts, le pays peut mourir…Patrice Talon n’a pas d’amour pour le Bénin… Si Patrice Talon est candidat, je serai candidat. S’il annonce sa candidature, à la minute qui suit, je serai candidat contre lui .

Ravale ses vomissures

Au second tour de la présidentielle de 2016, Jacques Ayadji sous un pseudo prétexte du combat contre la colonisation a ravalé ses vomissures. L’homme qui a annoncé que l’élection du magnat du coton serait une catastrophe a appelé les béninois à voter pour le candidat Patrice Talon. On est au début de l’épisode du feuilleton ‘‘ la surprise Ayadji’’.

Comme certains béninois qui manquent de crédibilité entre leurs propos et leurs actes, l’ancien syndicaliste n’a pas hésité à accepter par las sa nomination au poste de directeur général intérimaire des travaux publics et des infrastructures. Jacques Ayadji accepte ainsi de servir les intérêts du « bourreau ». Patrice Talon a, beau manqué d’amour pour le Bénin et être plus intéressé par ses intérêts, il ne voit pas d’inconvénient à travailler avec lui.

A cet instant là, Jacques Ayadji amorce sa métamorphose définitive. A sa prise de fonction en juillet 2016, il n’hésitera pas à lancer qu’il entre au couvent.

Je suis aujourd’hui directeur général des travaux publics. Je change de statut. Je rentre au couvent. Cela veut dire que je ne suis plus libre de dire comme je veux, ce que je veux ,

prévenait l’homme lors de sa prise de fonction.

Mais là encore, Jacques Ayadji n’a pas tenu parole. Il a fait le contraire de ses déclarations. En effet après sa nomination, Jacques Ayadji trouvait le temps nécessaire pour attaquer les décisions de la Cour constitutionnelle présidée à l’époque par le Professeur Théodore Holo. Sans scrupule, comme s’il était encré dans le style Talon, il ne manquera pas d’inviter les autorités actuelles à « jeter à la poubelle les décisions de la Cour constitutionnelle.

Et si Jacques Ayadji a, après sa nomination, gardé le réflexe de vilipender la Cour constitutionnelle, cela n’a pas été le cas pour son combat contre le néocolonialisme. En effet, l’homme qui avait combattu la candidature de Lionel Zinsou au point de courir à Abomey pour une pause-photo sur la statue de Béhanzin n’a pipé aucun moment quand Patrice Talon a, après 58 d’indépendance, décidé de confier la gestion du port de Cotonou à un belge.

Pour confirmer son égarement, l’ex syndicaliste devenu amoureux du « bourreau Talon » a lancé ce jeudi 28 juillet son mouvement politique dénommé Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin). Mieux, il a confirmé sa présence dans la mouvance présidentielle. Jacques Ayadji exclut ainsi son retour dans le monde syndical. Il conforte au contraire sa présence dans le monde des avantages et privilèges du pouvoir. Servir donc le « bourreau » ne pose donc pas de problème à ce dernier. L’éthique, les valeurs, les propos du passé ne sont donc pas dans le dictionnaire de Jacques Ayadji.

Etonnant de la part de quelqu’un qui rassurait « ne pas vendre son âme ».

À Sakété ce samedi 04 août 2018, le mouvement politique Forces Unies pour le Nouveau Départ (FUND Irédé) du ministre des Enseignements maternel et primaire (MEMP) Salimane Karimou est né. À ce rendez-vous important dans l'histoire du Plateau, plusieurs personnalités politiques étaient présentes. Parmi elles, on peut citer le député de l'Union fait la nation (UN), membre du Bloc progressiste Louis Vlavonou de la 21 e circonscription électorale qui pour la circonstance, a été soutenu par  le ministre de la Défense nationale, Fortuné Nouatin, du préfet du Plateau, Daniel Valère Sètonnougbo. Et comme on pouvait s'imaginer,  l'occasion a été propice pour le député du Bloc progressiste de vendre au nouveau né politique les avantages du progressisme dont il se réclame. En effet, l'heure de la disparition des clubs politiques au profit des grands regroupements politiques a sonné avec le vote récemment de la loi n°23-2018 du 23 juillet 2018 portant charte des partis politiques. C'est pourquoi le député Louis Vlavonou s'est mis dans la posture du soupirant qui vend les avantages du nationalisme et du progressisme, des valeurs également partagées par les Fund Irede.

... Les soupirants sont déjà à vos trousses. Je le suis déjà. Trois prétendants pour une femme. Je veux être ce spermatozoïde qui féconde. On soutient tous le président Patrice Talon. D'ici là, les petits partis politiques vont disparaître avec la loi 23-2018 du 23 juillet 2018 qui porte charte des partis politiques. Il faut 15 membres fondateurs par commune pour fonder un parti politique. Il faut également un siège fonctionnel par département. Nous devons nous tenir la main dans la main. Nous devons être nombreux. Il y a 3 blocs qui soutiennent le président Patrice Talon. Le bloc progressiste est le mien. Le progressisme, le nationalisme, ce sont des valeurs qui font attention aux plus vulnérables. Pourquoi ne pas formaliser quand on sait que les Fund prône les mêmes valeurs ? Je veux être un soupirant qui vend les avantages du nationalisme, je vous prie de venir acheter.,

a-t-il lancé à l'endroit du mouvement politique Fund Irédé qu'il qualifie de nouveau né avec de longues dents, faisant allusion à la forte mobilisation et surtout à l'engagement de la jeunesse.

 

Hermann OBINTI

Ancien ministre et ancien Dg, au lendemain de la présidentielle de 2016, le Professeur Seibou Toleba Soumanou s’était mué dans un mutisme assourdissant. Même s’il observait tout de loin, son absence sur la scène politique était devenue pesante. Mais, après un repli de plus de deux ans, le voilà de retour et qui décide de s’embarquer dans le camp de la Rupture.
Ainsi, aux côtés du ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané et de l’ensemble des forces politiques de la Donga, notamment Malick Gomina qui ont adhéré à la vision du président Patrice Talon, il vient conforter l’assise de la mouvance présidentielle dans le septentrion. En effet, le professeur Toléba, très connu et très apprécié dans le monde universitaire, s’est longtemps consacré à la formation des étudiants au campus d’Abomey Calavi. Chercheur et vice doyen de la Faculté des sciences agronomiques, il a été aussi appelé à servir la République. Respectivement, le Professeur Toléba a été quelques années en arrière, ministre du tourisme et de l’artisanat, ministre de la Culture, de l’artisanat et du tourisme, Conseiller Spécial du Président de la République et Directeur Général de la Sobémap.
C’est donc un soutien de taille qui d’ailleurs, a confié que son choix d’appartenir à la mouvance Talon est celui de la raison et l’avenir. Car, a-t-il laissé entendre, la démarche et la gouvernance du successeur du président Boni Yayi sont méthodiques et scientifiques. C’est donc tout naturellement qu’avec son mouvement politique dénommé Association pour l’Emergence du Bénin et de l’Afrique, il défendra, lors des prochaines joutes électorales, les couleurs de la chapelle politique portée par le chantre du Nouveau départ. Et comme il sait le faire, il n’y a aucun doute qu’il se donnera corps et âme pour que triomphe l’idéal de gouvernance défendu par le locataire de la Marina.

Angelo DOSSOUMOU/ Fraternité

(Il fait du respect des textes son cheval de bataille)

 Plusieurs mois après leur désignation par les populations à la base, les membres des bureaux formant les sessions villageoises de gestion foncière (SVGF) de l'arrondissement de Honvié dans la commune d’Adjarra sont installés dans leur nouvelle fonction. A la faveur d'un conseil d’arrondissement tenu ce jeudi 02 août 2018 à la salle de réunion de l'arrondissement, le CA, Liady Mansourou a procédé à l'installation officielle de cette structure de douze membres au niveau de chacun des villages et quartiers de ville que regroupe l'arrondissement de Honvié. Ceci fait suite au respect des dispositions de l’article 53 de la loi 2013-05 du 15 février 2013 portant création, organisation, attribution et fonctionnement des unités administratives locales en République du Bénin. Tout en remettant à chacun des concernés, l'arrêté communal qui les investit désormais dans cette nouvelle fonction, l’élu communal, a saisi cette occasion pour dire de vive voix la mission qui est assignée à la session villageoise de gestion foncière. D’entrée, le chef d’arrondissement a confié que l’installation de ces nouveaux responsables qui devront débattre des questions foncières en collaboration avec les cabinets est l’aboutissement d’un long processus qui découle de l’exigence que leur fait la loi à cet effet.

Ces membres installés dans chaque village sont appelés à gérer tout ce qui concerne le foncier dans les villages où ils sont désignés. Ils sont les répondants de l’agence nationale de gestion foncière (ANDF) à la base en passant par le comité de gestion installé au plan communal. Leur mission est aussi de travailler pour remonter des informations qui seront envoyées à l’ANDF pour le cadastre. Toutes les informations que ces structures vont recueillir au niveau de la base seront exploitées par l’ANDF pour la réalisation du cadastre. Il faut préciser que leur mission concerne tout ce qui a trait aux transactions foncières. Ils sont chargés d’aller vers la sécurisation et de fournir des données devant permettre et favoriser la constitution du cadastre

a déclaré le chef d’arrondissement de Honvié, M. Liady Mansourou. De ses explications, il est noté sans aucun doute que les membres installés remplacent systématiquement ceux qui constituaient le comité de lotissement jadis formés dans ces villages respectifs. Et pour mettre ces bureaux devant leurs responsabilités dans l’exercice de la mission qui est la leur, l’administration de l’arrondissement a aussitôt transféré à chacun de ces bureaux, les dossiers en instance et qui concernent leur localité respective et ce, après une séance de formation qu’ils ont suivie notamment sur le remplissage des fiches du procès-verbal de présomption de propriétaire. De cette installation, on est en droit de souligner que le CA, Liady Mansourou fait du respect des textes de loi de la décentralisation des dispositions légales qui encadrent les attributions reléguant de sa compétence. Mieux, le chef d’arrondissement de Honvié fait montre du respect des lois pour la sécurisation des parcelles sur son territoire. Toute chose qui rassurera aussi bien les propriétaires terriens que les acquéreurs de parcelles.

Sylvain TANDJIEKPON

A l’instar des autres communes du Bénin, la ville de Porto-Novo a célébré les festivités des 58 ans d’indépendance de notre pays. Cette fête a été célébrée sous l’égide du Maire de la capitale, Emmanuel ZOSSOU avec le soutien du Conseil Municipal de Porto-Novo et en collaboration avec la Préfecture de Porto-Novo. A la suite des activités menées à la veille de cette fête de l’indépendance, notamment les divers cultes, de la communauté musulmane, des dignitaires du culte vodoun, de l’église catholique, la fête proprement dite a été marquée par le défilé civil et militaire sur le boulevard du cinquantenaire à Ouando. C’était en présence du Préfet de l’ouémé, des conseillers municipaux et communaux, divers corps constitués de la ville sans oublier les têtes couronnées et les populations venues de tous les arrondissements de la ville pour suivre de visu ce défilé. Occasion pour le Maire Emmanuel ZOSSOU dans son discours, d’appeler les Porto-Noviens à la paix et à l’union mutuelle.

Chaque 1er août doit également être une occasion de raffermir les liens de fraternité qui nous unissent mutuellement. Sur cette terre qui a vu se proclamer la déclaration d’indépendance, cette fête a un caractère singulier. Elle appelle de nous, peuple de Porto-Novo, à l’exemplarité…

a signifié Emmanuel ZOSSOU. Il ajoute ensuite

…A l’échelle de notre municipalité, notre soif de vivre ensemble doit être au-dessus des ambitions personnelles. Nous devons nous donner les mains pour porter les espérances de cette belle ville. C’est pourquoi, j’appelle chacun de nous à s’inspirer de la sagesse du caméléon…

a-t-il ajouté avant de préciser que

…se heurter les uns aux autres n’arrange rien, jamais on n’a construit dans la bagarre. La bagarre détruit. La mutuelle compréhension est donc un grand devoir. il faudrait toujours chercher à comprendre notre prochain. Et si nous existons, il faut admettre que lui aussi existe. Cette sagesse tirée des textes de Hamadou Hampâté Bâ, doit guider chacun de nos pas .

Ce message d’amour et de paix n’est pas passé dans les oreilles de sourds puisqu’au terme de la cérémonie, cette question ne cesse de s’agiter sur toutes les lèvres sur les lieux. Il est important de préciser qu’un clin d’œil a été fait par rapport aux questions d’environnement, notamment la lutte contre les sachets biodégradables, d’occupation anarchique du domaine public, du port des casques sont autant de des défis énumérés par l’autorité municipale qui doivent être relevé afin d’inscrire notre pays au rang des pays grands et responsables. C’est pour cette raison que le Maire Emmanuel ZOSSOU a invité chacun de nous à l’esprit de citoyenneté et de patience. Le Maire rassure toutefois qu’avec l’appui de la Police Républicaine, tout sera mis en œuvre pour accompagner les reformes en cours dans notre pays dans l’intérêt de tous. A son tour, au Préfet Joachim APHITY de renchérir et d’exhorter les populations de la ville capitale à la paix et à la patience. Nul ne doit rester en marge du développement de la ville. Il a appelé les populations à emboiter les pas aux initiatives de la Mairie de Porto-Novo et son Conseil Municipal dans le cadre d’un réel développement de la cité. Faut-il préciser qu’avant les différentes allocutions du Maire et du Préfet de Porto-Novo, un défilé militaire bien achalandé a été suivi par les populations qui ont fait massivement le déplacement du boulevard du cinquantenaire. A la suite du défilé militaire, le public a eu droit aussi à un défilé civil qui l’a égayé. La fête s’est poursuivie au niveau de chaque arrondissement de la ville selon les organisations mises en place.

Ismail KEKO

1er août 2018 : message du chef de l'Etat à la nation

Ad Sidebar

Latest Tweets

SeoBin | Marketing Agency HTML Template updated with 2 new home https://t.co/mxLG1wKFPc https://t.co/w4arzHoAVx
RT @dhh: MailChimp is an inspiration! $300M+/year in revenues, profitable, based in Atlanta, NO VC. Wonderful. 🐒❤️ https://t.co/qmj0MNAQOo
Barrister - Responsive Law Business @joomla Template setup guide! https://t.co/GwqHcdxyDi https://t.co/qzEEldYie3
Follow Themewinter on Twitter