Super User

Super User

Selfies labore, leggings cupidatat sunt taxidermy umami fanny pack typewriter hoodie art party voluptate. Listicle meditation paleo, drinking vinegar sint direct trade.

Telegram a été fondé en 2013 par les frères Nikolaï et Pavel Dourov, fondateurs de VKontakte, après que le gouvernement russe a pris le contrôle de VKontakte. Nikolai Dourov a créé le protocole de communication servant de fondement à Telegram tandis que son frère a apporté un soutien financier au projet à travers son fonds Digital Fortress.

Les deux frères, opposants de Vladimir Poutine souhaitaient développer un moyen de communiquer hors du regard du FSB, le service secret russe chargé des affaires de sécurité intérieure.

En octobre 2013, le service comptait 100 000 utilisateurs actifs. Le 24 mars 2014, Telegram annonce 35 millions d'utilisateurs mensuels et 15 millions d'utilisateurs actifs par jour. Les tentatives de censure, à l'instar de celle du gouvernement de Corée du Sud, augmentent de façon spectaculaire la popularité du service. En décembre 2014, Telegram annonce avoir un million de nouveaux utilisateurs par semaine et que son trafic a doublé en cinq mois avec plus de deux milliards de messages par jour. En septembre 2015, Pavel Dourov annonce, à la conférence TechCrunch Disrupt, que le service a atteint 12 milliards de messages par jour.

En relation avec les attentats du 13 novembre 2015 en France, la presse fait remarquer que Telegram est une des applications préférées des djihadistes qui utilisent ses possibilités de communication chiffrée. À la suite de ces révélations, Telegram a bloqué 78 canaux publics en lien avec l'organisation État islamique. Le député russe Alexander Ageyev a proposé de bloquer Telegram en Russie mais la proposition n'a reçu que peu de soutien.

En août 2016, les ministres de l'Intérieur allemand et français demandent à l'Union européenne de légiférer sur l'utilisation de messageries chiffrées en Europe. Par cette demande, la France et l'Allemagne visent principalement Telegram qui a été utilisé par plusieurs terroristes dans les deux pays pour communiquer de manière chiffrée.

Selon l'hebdomadaire L'Express, de nombreux dirigeants politiques français et leurs équipes utilisent cette application à droite comme à gauche. Sont notamment citées les équipes de François Fillon et Nicolas Sarkozy ainsi que Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron et Arnaud Montebourg, ce dernier expliquant qu'il « faut se méfier du pouvoir en place... et de ses suivants ». Pourtant, divers spécialistes critiquent la sécurité de cette application, lui préférant d'autres, notamment fondées sur un format ouvert.

Censure en Russie
Le 13 avril 2018, un tribunal de Moscou ordonne le blocage de Telegram en Russie, sur le motif qu'elle a refusé de fournir au FSB les clés permettant de lire les messages des utilisateurs.

Selon la position des tribunaux russes sur la base de la "loi de Yarovaya", Telegram est tenu de stocker les clés de chiffrement de toute la correspondance de l'utilisateur et de les fournir à la demande du FSB. La gestion des « télégrammes » insiste sur le fait que cette exigence est techniquement impraticable (les clés sont stockées sur les appareils des utilisateurs et n'atteignent pas les serveurs du messager), et contredit également la Constitution russe.
Le protocole créé par Nikolai Dourov est basé sur un chiffrement AES-256, mais demeure fermé et propriétaire.
Le 19 décembre 2013, Pavel Dourov a annoncé qu'il offrait 200 000 dollars en bitcoin à quiconque réussirait à briser le chiffrement de Telegram. Un an plus tard, il renouvela le défi en augmentant la somme de 100 000 dollars pour quiconque arriverait à briser celui du chat secret.

Tres tôt ce matin du lundi 24 septembre 2018, une délégation avec à sa tête le Deuxième Adjoint au Maire, s'est ébranlée en direction de certaines écoles de la commune de Sèmé-Podji. Objectif, distribuer des kits scolaires aux enfants les plus démunis en ce début de rentrée scolaire. Une manière pour le Maire Charlemagne Honfo et le conseil qu'il préside, d'accompagner les administrés en ces moments de grandes difficultés économiques.

En effet, cet acte de générosité a réjouit les parents, les enfants et aussi le corps enseignant, qui n'ont pas manqué de féliciter et dire leur reconnaissance à l'autorité communale et à la délégation. Ainsi, ces enfants sélectionnés pourront effectuer la rentrée en toute sérénité pour une réussite certaine qu'ils ont promis aux généreux donnateurs.

Signalons au passage que plus de 500 kits, composés de sacs, paquet de cahiers, stylos, ardoises, crayons, vrais dessinateurs, gommes, renforcés par un complément du don de l'association " tiers monde'', seront distribués dans 25 écoles sélectionnées à travers les six (06) arrondissements.

A rappeler que l'opération qui est en cours, va se poursuivre demain.

 

Cell/Com Mairie Sèmé-Podji

Depuis quelques temps, la haine, la méchanceté et l'animosité ont pris l'ascendance sur la compréhension et le bon sens. Subitement, le Bénin est transformé en un ring où s'affrontent des injures, des malédictions et autres pensées dirigistes funestes. Au nom donc de l'intérêt personnel, le peuple est manipulé. Naïf, il se livre aussi au jeu des politiques qui n'ont qu'une seule intention : les avilir en profitant de toutes les situations malheureuses. Aujourd'hui, ceux qui se livrent à cette manipulation ne sont rien d'autre que ceux que ce même peuple a décrié dans un passé récent à travers des pratiques bien pires.

C'est vrai, la question sur la nouvelle taxation du réseau Internet doit nous interpeller. Elle nous concerne tous. L'autorité qui avait initié le débat avait dans une quelconque euphorie déplacé le sujet. Ici au Bénin, malgré les changements successifs de régime, tout le monde se croit et se dit être sur écoute. Peut-être, en le disant, les mêmes acteurs qui se livrent à ce mal être, pensent attirer l'attention sur leur petite personne. L'affirmer, pourrait leur donner une satisfaction morale. Rien n'est moins sûr. Ainsi, l'euphorie ministérielle, par ignorance a alimenté leurs pensées. Or, la taxation mise en cause n'est pas une si mauvaise chose, puisque le fruit ne peut qu'alimenter le trésor public et non la poche de Talon. En effet, le décret instituant cette taxe a été signé le 25 juillet 2018. Cette période n'est rien d'autre que la période de l'élaboration budgétaire. Ce qui signifie que le budget exercice 2019 devrait prendre en compte cette nouvelle taxe. Mais ce que je trouve aberrant depuis l'annonce d'une augmentation de 8% du budget 2019, aucun de ces manipulateurs ne s'est posé la question de savoir, où le pouvoir pourrait trouver ces ressources additionnelles afin de combler les attentes pressantes et indispensables du peuple qu'ils prétendent vouloir diriger.
La méchanceté et la malhonnêteté les ont transformés soudain en ignares chroniques.

Dans tous les pays, l'Etat profite toujours des secteurs d'activités en essor. Dans notre pays aujourd'hui, le seul secteur qui draine du cash flow, c'est bien les réseaux GSM. Ne pas vouloir en profiter dans les normes est une mauvaise approche économique et financière.

Nous devons en toute franchise saluer l'honnêteté et la transparence de Patrice Talon dans cette situation, il y a mille et une manières de taxer les consommateurs sans qu'ils ne s'en rendent compte. Et ces manipulateurs le savent. Oui, ils savent qu'en Europe, tu peux prendre une recharge de 9,99 Euros qui te donne droit à 1G ou des fois une recharge de 19,99 de 2G,mais après un appel Whatsapp et quelques téléchargements,tu reçois la notification que ton forfait est épuisé. Tu es obligé de faire un nouveau rechargement puisque tu en as besoin. C'est vrai que par trimestre, ces opérateurs lancent des promotions, mais attention... c'est assorti d'un court délai. Ainsi, dans une promotion, tu peux prendre 5G à 9,99 Euros où 10G à 19,99 Euros pour un délai dont la variation s'étend d'une à deux semaines. Ces opérateurs savent bien que ces différents forfaits ne peuvent pas être épuisés avant ce délai. Le délai passé, vous perdez tout et vous recommencez le processus normal....

En refusant d'instaurer ce marché de dupe, Talon devrait être encouragé dans sa transparence et non traité de tous les noms. Aucune comparaison n'est digne avec les consommateurs des autres pays. À preuve du contraire, le Bénin fait partie des pays ayant un taux de consommation très élevé des GSM. Que cela soit par Talon, ou même par un de ses opposants farouches, la taxation se fera tôt ou tard pour le bien de tous. Le souhait qui devrait être notre boussole serait de demander que cette taxation soit à la portée de tous afin que notre pays soit toujours un des pionniers des GSM dans la sous-région.

Le Président Zinsou en instaurant Zinsou takouē a été l’objet de tout dans ce pays. Mais bien des années plus tard, non seulement la taxe a été maintenue, elle a été multipliée par X; pas pour sa poche, mais pour le trésor...
Nous devons savoir une chose. Les occidentaux ne peuvent plus nous aider. Ils ont aussi des millions de pauvres chez eux et les politiques manipulateurs le savent.
Seul l'effort collectif peut nous aider à vaincre la pauvreté.

La jeunesse au lieu d'être les gardiens des temples de ceux qui ont pillé avec une arrogance notoire ce pays, doit plutôt aller à l'école du travail bien fait, seul gage de leur développement personnel. Sinon, combien de jeunes aujourd'hui ayant servi certains politiques en 2016 ont pu trouver leur chemin ? Combien d'enfants de ces politiques manipulateurs sont-ils dans le pays ? Ne sont-ils pas tous en Europe ? C'est la preuve que nos aînés ne pensent qu'à eux et à leurs enfants.
Mais ils oublient qu'il y a un Dieu qui dirige les pas dans ce pays. C'est pourquoi l'argent public pillé ne sert pas à leurs enfants qui basculent plus tard dans la délinquance et l'insouciance. Ce qui les oblige à vider leur grenier entraînant plus tard leur vulnérabilité financière jusqu'à leur mort dans la plus grande indigence et le plus triste dénuement. Autrement, dites-moi parmi ces hommes politiques, lequel peut se glorifier d'avoir au moins un enfant en bonne situation ? Aucun....! Faites vos enquêtes....

Il nous revient à nous, toujours restés au pays, de nous battre pour nous et pour nos enfants. Se sacrifier pour le compte d'un tel ou d'un tel ne répond qu'à notre volonté de nous voir toujours à la solde de ces égoïstes.
Rabelais ne le dira jamais assez : science sans conscience n'est que ruine de l'âme.
Mon frère, ma sœur, bats toi pour être le meilleur et tu auras le salut et la gloire. Aucun d'eux ne le fera à ta place.

C'est ce que je crois
DSK

La plénière tenue hier lundi 24 septembre 2018 au Palais des Gouverneurs à Porto – Novo par les députés de la 7 ème législature, en plus de ce qu’elle doit permettre le vote du budget de l’Assemblée Nationale et la clôture de cette 4 ème session extraordinaire, elle s’est aussi consacrée au vote de la liste des représentants des députés au sein des démembrements du Cos-Lépi. Ainsi par 55 voix pour, 0 contre et 0 abstention, la liste des Cca/Cos-LEPI a été votée.

Lire ci-dessous la liste

VOTE DE LA LISTE DES Cca/Cos-LEPI

  1. Zè: GNANHOUE B. Martin
  2. Bembèrèkè: IBRAHIM MOHAMED Alidou
  3. Lalo: ADEGOUTE Crépin
  4. Djougou: BIAOU S. Kérékou
  5. Bassila: AMADOU Moumouni Abdou Bassibou
  6. Comè : ADANHOPE Bernard
  7. Bopa : DJAMBA Hervé
  8. Houéyogbé: HOUNKPE Koimi Janvier
  9. Adjohoun : NAKOU Gérard
  10. Zagnanado: BOGNONKPE Philippe
  11. Kpomassè: ANANI-FOLLY Antoine
  12. Dassa Zoumè: AKPO Serge
  13. Savalou: FALADE Thomas
  14. Ouèssè: YADELIN Jean
  15. Savè: OLADJIDE Azaria
  16. Djakotomey: MONLOUKOU Nestor
  17. Dogbo: BALLO Martial
  18. Lokossa: KODJOH Désiré
  19. Bohicon: HEKPAZO Alexis
  20. Covè: TCHIKPE Sophie
  21. Toffo: HOUNGNIBO Bienvenu
  22. Kalalé: KPAZIN Akim
  23. Sakété: IDOHOU Djiman
  24. Cobly: TABDIENI Joseph
  25. Tori Bossito : HOUEMAVO H. Cyriaque
  26. Glazoué : DEDE A. Patience
  27. Kouandé: MAMA Ibrahim Djafarou
  28. Karimama: BIO MASSI Soulé
  29. Kétou: FALOLA Moïse Affolabi
  30. Zakpota : AYOWA Ludovic
  31. Abomey : ADJAKIDJE Jonas
  32. So -Ava: GLESSOUGBE Apollinaire
  33. Agbangnizou VOKOU Martial
  34. Banikoara : TAKAGORE O.Daguiré
  35. Natitingou: KOUAGOU Yanto
  36. Parakou : SEKARO Soufianou
  37. Tchaourou: BAGOUDOU Mamadou Ouro
  38. Allada: DONSI Cyprien
  39. Matéri: YOA Y. Mario
  40. Tanguiéta: IROTORI Bruno
  41. Aguégués: HOUISA Y. André
  42. Copargo: AMADOU Djibril
  43. Adjarra: AHOUANSE Lucien
  44. Porto-Novo: IDOHOU Latifou45- Sèmè Kpodji: HOUNHOVENOU Marcel
  45. Akpro- Missérété: KANHO Dossa Landry
  46. Ouaké : MALAWE Nouroudine
  47. Kérou: YAROU Sabi
  48. Bonou: BAHOUN Antoine
  49. Dangbo: DOSSOU M. M. Romaric
  50. Avrankou: DASSI Gérard
  51. Kand: MADOUGOU Fayçal
  52. Nikki: VIGNON L. Carlos
  53. Klouékanmè: AVE Rigobert
  54. Aplahoué: HOUETOGNON Sylvain
  55. Djidja: AGUENOUNON C. Basile
  56. Ifangni : LEYE Barthélémy
  57. Abomey Calavi : PRUDENCIO Justin Kuassi
  58. Grand-Popo: TCHADA Gilbert
  59. Pobè: GBADAMASSI Wassi
  60. Cotonou: FOLLY Laeticia
  61. Toviklin: DANHOUSSOU Vincent
  62. Ouidah : GBEDO Raymond
  63. Banté: ADAM Nassirou
  64. Gogounou: TRAORE Djibril
  65. Boucombé : TAYAN O. Lazare
  66. Toucoutoun: PONTY N'Kouei Michel
  67. Sinendé : KORA Assan
  68. Pèrèrè: BIO BATA BIO Nazaire
  69. Athiémé: TCHONI Jules
  70. Ouinhi: FAWANOU Honoré
  71. Zogbodomey: ADJAGBENON Florent
  72. Adja-Ouèrè : HOUNKPATIN Paulin
  73. Malanville: KONDO Ali
  74. N'Dali: CHABI DOUAROU Maurice
  75. Ségbanan: BAGRI Isaac
  76. Péhunco: WOTTO Anselme


Transcription (Eméric Joël ALLAGBE)

(Le PRD félicite le président Talon pour son implication personnelle à l’atteinte de ces résultats)

Réunis hier au siège national du Parti du Renouveau Démocratique (PRD), les membres de la Direction exécutive nationale (DEN) élargie aux Députés, Maires et membres du Haut conseil des sages, sous la présidence effective de Maitre Adrien Houngbédji, président du Parti; les responsables du PRD ont donné carte blanche à leur leader charismatique pour la poursuite des négociations allant vers la création du plus grand parti politique du Bénin après le vote des récentes lois au parlement. Selon nos sources proches des responsables de la DEN, nous pouvons affirmer que c'est dans une ambiance familiale que la démarche de Houngbédji a été salué par les participants à cette grande assise du PRD. C'est pourquoi ils n'ont pas hésité à donner quitus à Maître Adrien Houngbédji pour la poursuite des négociations dans le strict respect des textes fondamentaux du Parti. Il n'ont pas manqué l'opportunité a remercié le Chef de l’Etat, le Président Patrice Talon pour son implication personnelle à l’atteinte de ces résultats.

E.J. ALLAGBE

LIRE LE COMMUNIQUE DE PRESSE DU PRD

Le dimanche 23 septembre 2018, s’est tenue à Porto-Novo une réunion de la Direction exécutive nationale (DEN) du Parti du renouveau démocratique (PRD), élargie aux Députés, Maires et membres du Haut conseil des sages, sous la présidence effective de Maitre Adrien Houngbédji, président du Parti.
Cette importante réunion de l’instance exécutive du Parti a été essentiellement consacrée à l’évolution récente de la situation politique au regard des dispositions de la charte des partis politiques et du code électoral, récemment votés par l’Assemblée nationale.

La réunion a permis, d’échanger sur l’évolution du processus de constitution de deux blocs politiques au sein de la majorité présidentielle et sur le projet d’appartenance du PRD à l’un de ces blocs. Les avis des uns et des autres ont été sollicités tant sur le déroulement du processus que sur les résultats acquis au cours des négociations et sur la conduite à tenir pour la suite.

Il ressort des éclaircissements fournis que le 18 septembre 2018, le Bloc PRD a été sollicité par le bloc Dynamique unitaire, pour contribuer avec lui à la constitution d’un grand parti politique. Le bloc "Bénin En Route" et d’autres formations se sont joints à ce projet.
L’accord intervenu entre les différentes formations porte essentiellement sur trois points :

  1. Le logo du parti en création comportera le logo du PRD, dans son intégralité et sans mutilation aucune ;
  2. Les positionnements géopolitiques des formations membres du regroupement seront largement respectés ;
  3. La question du leadership, ne constitue pas pour le PRD une préoccupation majeure et sera examinée en son temps.

A l’issue de cette restitution, les responsables présents ont unanimement salué le leadership du Président du Parti, Me Adrien Houngbedji. Ils ont approuvé et adopté les conclusions auxquelles les représentants aux négociations ont abouti.

Ils ont donné quitus pour la poursuite des négociations dans le strict respect des textes fondamentaux du Parti.

Enfin, le PRD remercie le Chef de l’Etat, le Président Patrice Talon pour son implication personnelle à l’atteinte de ces résultats.

Porto-Novo le 23 septembre 2018
Le Secrétaire Général,
Falilou Akadiri

Chers militants ABT du Bénin

Après la constitution de 3 blocs politiques, le chef de l'Etat a demandé de revenir â 2blocs. Dynamique unitaire devrait choisir entre les blocs progressiste et PRD. A l'issue des négociations, la Dynamique unitaire a choisi le PRD. Pareille pour les coalitions Bénin en Route, et L'UDN qui ont adhérer à DU. Les partis qui étaient en négociation avec Prd se sont retrouvés et ont décidé de rejoindre DU. Ainsi ce groupe comprend désormais DU+ BR+ UDN+PRD+ Anciens Alliés du Prd.
A l'occasion de la réunion qui devait discuter du rapport du groupe de travail et de concertation des composantes du nouveau groupe, le président de la République a décidé de tout mettre à plat et repartir à zéro pour reconstruire le nouveau groupe.
Pour ce faire, il a été mis sur pied une équipe de sept personnes pour accomplir au plus tard le 06 Octobre, les tâches d'élaboration des documents de constitution, et proposer les organes transitoires etc. Les 7 personnes sont ainsi répartis:

  • 2 désigné par la DU (Hon KASSA Barthélémy et Assan SEIBOU),
  • 3 désignés en séance par le PR dans les nouveaux alliés (Hon Abimbola), Mme AHOLOU Kèkè, (Mr HOUNGUE) et
  • 2 à désigner par le PRD.

Après les différentes tractations et orientations du chef de l'État, il ressort que:

  • les Partis qui adhèrent perdent leurs attributs pour une durée +ou- 20ans.
  • Le logo du nouveau parti contiendra l'entièreté du logo PRD.
  • le nom du Parti sera recherché.
  • le PRD renonce à son hégémonie et au leadership.

Nous membres de l'Alliance ABT sommes pas d'accord avec cette approche qui veut éteindre l'émergence de la classe politique du Nord. Pourquoi le PRD ne peut pas faire chemin avec le bloc Progressiste ? Pourquoi le PRD veut coûte que coûte que son logo figure sur le nouveau logo ?
Que deviendra notre leader ABT qui devra défendre un logo du PRD désormais ? Nous disons non à cette démarche qui ne vise qu'affaiblir la jeunesse du Nord. Cette démarche du PR vise à étouffer les hommes politiques du Nord.
Nous militants ABT disons NON et nous mettons en garde notre leader. S'il ne fait rien, nous allons prendre nos responsabilités. Nous avertissons le président Talon que nous ne sommes pas d'accord et s'il s'entête nous irons jusqu'au bout pour nous faire entendre.

Est-ce les leaders politiques du Nord tels que Abdoulaye BIO TCHANE, Sacca LAFIA, GBADAMASSI, BACO, KASSA, GBIAN et autres savent ce qu'ils font?
Est-ce que vous savez dans quoi vous vous embarqué?
Qu'est-ce vous pensez laissez aux jeunes qui sont à vos côtés? Quel sera leur avenir?
Réfléchissé vite et agissé avant que ça ne soit trop tard.

Ibrahima SANOUSSI ZOUMAROU

Depuis quelques jours , nous assistons dans notre pays à des initiatives de jeunes dits " patriotes " qui tentent de peindre en noir toute la gestion du Président Patrice Talon. Entre autres griefs , ils accusent le Président d'être régionaliste, de naviguer à vue, de faire une lutte sélective contre la corruption, de ne pas faire circuler l'argent. Ils l'accusent aussi de mauvaise gouvernance. Ils vont jusqu'à indiquer que son prédécesseur de triste et dangereuse mémoire aurait eu plus de mérite en matière de gouvernance.


Mais à y voir de près, l'on peut se dire que ces jeunes ne savent pas en réalité ce dont ils parlent. On peut accuser le Président Patrice Talon de tout, sauf de ces maux. Patrice Talon est régionaliste et pourtant depuis avril 2016 , toutes les régions de notre pays bénéficient des projets de ce gouvernement. C'est au temps de l'autre mal dont Dieu nous a délivrés que nous entendions des slogans comme" si vous voulez de routes, de micro-credits, d'hôpitaux , si vous voulez que vos enfants réussissent aux concours , votez pour moi." C'est au temps de celui-là que les directeurs de société issus d'une région sont humiliés et emprisonnés sans procès alors que d'autres Béninois directeurs à qui on reconnaît des faits de corruption ou de mauvaise gestion grave sont protégés et même promus au palais .Les exemples de l'ancien directeur de la Sonacop Expédit Houessou et d'un ex- directeur de la CNSS sont très illustratifs.

En matière de routes, demandez ce que le régime précédent a fait des villes du plateau et de l'oueme en dehors de ketou. Aujourd'hui, les villes de pobe ,sakete où on a tenté de paver des routes en creusant des trous de la mort à cause des élections ont vu leurs voies pavées sans tapage. Oui Talon ne fait pas du social, parce qu'aujourd'hui, il n'y a plus de messes d'actions de grâces et de remerciement à la gloire du Messie-Koi grand maître de la vie et de la mort, grand faisait de l'eau et de l'électricité pour le peuple dont il gaspillait les ressources. Talon ne fait pas du social car il n'y a plus de micro-credits fantaisistes sur fond de visées électoralistes avec des propos "Jeannie wa hi towe" ou bien "est ce que vous avez pris vos cartes d'électeurs." Talon ne fait pas de social , oui parce que les ressources ne sont plus gaspillées avec des sorties du Président de la République qui dort et rêve la nuit et le lendemain fait traîner toute l'administration du pays rien que pour inaugurer une fontaine qu' ailleurs le chef du village peut faire.

Talon fait preuve de mauvaise gouvernance , oui dites plutôt qu'il fait preuve de trop grande rigueur vis à vis du peuple , parce qu'il a pu supprimer des avantages fantaisistes et ignobles que s'attribuent des fonctionnaires véreux. Je ne voudrais pas parler d'équilibre régional dans le gouvernement et en matière de nomination. C'est votre leader qui nommait des ministres et à qui il imposait la nomination de DC, DAC , SGM et consorts d'une région donnée. Vous évoquez aussi une prétendue lutte sélective contre la corruption, heureusement que cette lutte a commencé et qu'elle atteint toutes les couches sociales.


C'est une chance pour notre pays d'avoir un Président déterminé à faire les choses dans les normes sans avoir peur d'être impopulaire. Je ne dirai pas que Talon est une chance pour le Bénin mais au moins on a un Président qui fait les choses avec méthodes, qui n'attend pas de rêver la nuit pour se lever le matin pour faire débarquer tout le pays dans un bled pour montrer son amateurisme déconcertant et suicidaire pour le pays.

Le dimanche 23 septembre 2018, s’est tenue à Porto-Novo une réunion de la Direction exécutive nationale (DEN) du Parti du renouveau démocratique (PRD), élargie aux Députés, Maires et membres du Haut conseil des sages, sous la présidence effective de Maitre Adrien Houndjédji, président du Parti.
Cette importante réunion de l’instance exécutive du Parti a été essentiellement consacrée à l’évolution récente de la situation politique au regard des dispositions de la charte des partis politiques et du code électoral, récemment votés par l’Assemblée nationale.
La réunion a permis, d’échanger sur l’évolution du processus de constitution de deux blocs politiques au sein de la majorité présidentielle et sur le projet d’appartenance du PRD à l’un de ces blocs. Les avis des uns et des autres ont été sollicités tant sur le déroulement du processus que sur les résultats acquis au cours des négociations et sur la conduite à tenir pour la suite.
Il ressort des éclaircissements fournis que le 18 septembre 2018, le Bloc PRD a été sollicité par le bloc Dynamique unitaire, pour contribuer avec lui à la constitution d’un grand parti politique. Le bloc "Bénin En Route" et d’autres formations se sont joints à ce projet.
L’accord intervenu entre les différentes formations porte essentiellement sur trois points :

  1. Le logo du parti en création comportera le logo du PRD, dans son intégralité et sans mutilation aucune ;
  2. Les positionnements géopolitiques des formations membres du regroupement seront largement respectés ;
  3. La question du leadership, ne constitue pas pour le PRD une préoccupation majeure et sera examinée en son temps.

A l’issue de cette restitution, les responsables présents ont unanimement salué le leadership du Président du Parti, Me Adrien Houngbedji. Ils ont approuvé et adopté les conclusions auxquelles les représentants aux négociations ont abouti.
Ils ont donné quitus pour la poursuite des négociations dans le strict respect des textes fondamentaux du Parti.

Enfin, le PRD remercie le Chef de l’Etat, le Président Patrice Talon pour son implication personnelle à l’atteinte de ces résultats.

Porto-Novo le 23 septembre 2018

Le secrétaire général
F. Akadiri

C’est quoi un VPN ? : En informatique, un réseau privé virtuel, abrégé VPN – Virtual Private Network, est un système permettant de créer un lien direct entre des ordinateurs distants, en isolant ce trafic. On utilise notamment ce terme dans le travail à distance, ainsi que pour l'accès à des structures de type cloud computing, mais également en matière de services MPLS.
MPLS Multiprotocol Label Switching : Dans les réseaux informatiques et les télécommunications, MultiProtocol Label Switching (MPLS) est un mécanisme de transport de données basé sur la commutation de labels (des «étiquettes»), qui sont insérés à l'entrée du réseau MPLS et retirés à sa sortie.

Avantages et Inconvénients

  • Les avantages d’un VPN
  • Nouvelle géolocalisation
  • Connexion invisible
  • Masquage des adresses IP
  • Cryptage des données


Un VPN vous protège
Le premier avantage du VPN est bien évidemment qu’il vous protège.
Grâce au cryptage AES 256 bits, vous serez parfaitement anonymes sur internet et naviguerez au coeur de votre tunnel sécurisé. Fini les vols de coordonnées bancaires, fini les risques liés à internet.
Vous pourrez enfin effectuer sans risque une transaction financière depuis un réseau wifi public. Le VPN vous offre un niveau de sécurité de grade militaire avec ses protocoles de pointes comme OpenVPN, IKEVv2, IPSec,…

Un VPN débloque tout internet
Fini la censure ! Le second avantage d’un VPN est qu’il vous permet enfin d’être libre sur internet.
Fini les sites que vous ne pouvez pas accéder depuis votre lieu de travail par exemple. Fini les sites inaccessibles lorsque vous voyagez.
On pense notamment à l’avantage considérable du VPN pour les personnes voyageant en Chine. Sans VPN, vous pouvez dire adieu à Facebook, Whatsapp, Netflix, Youtube, Instagram, Snapchat, Google,…
Bref, si vous voulez être libres sur internet, utiliser un VPN est une excellente idée et cela représente son second avantage considérable.

Streamez tout de partout
On pense avant tout au streaming de Netflix qui pourra se faire de n’importe où et pour n’importe où.
Par exemple, si vous êtes en France et que vous souhaitez regarder Netflix US, connectez-vous à un serveur US et le tour est joué !
Vous êtes aux Etats-Unis et souhaitez regarder Netflix FR, MYTF1, M6, BeIN Sport ? Pas de problème, nous vous l’avons dit, un des avantages du VPN est que vous pourrez streamer tout de partout !
En vous connectant à un serveur français vous aurez accès à tout le contenu que vous pourriez accéder depuis la France.

Téléchargez sans risque
Continuons dans la liste des avantages d’un VPN avec le téléchargement de torrents en P2P.
Tous les VPN permettent de télécharger des torrents en P2P, et ce, sans prendre le moindre risque vis à vis de la HADOPI.
En activant votre protection et en créant un tunnel sécurisé et crypté dans lequel transiteront vos données, vous pourrez librement télécharger vos fichiers.
Le téléchargement fait vraiment partie d’une des utilisations principales du VPN.


Les inconvénients d’un VPN

  • Ralentissement de la connexion
  • Géolocalisation changeante
  • Consommation de la batterie

Il y a trois petits inconvénients qui se cachent derrière.
Comme vous pourrez le constater, il ne s’agit vraiment pas de « Deal breaker » mais je me vois dans l’obligation de vous présenter ces deux inconvénients des VPN.

Un ralentissement de votre vitesse
Du fait du cryptage AES 256 bits et du passage par le serveur de votre VPN avant d’arriver sur votre site, vous devrez vous attendre à des ralentissements de votre vitesse de navigation, de téléchargement et de streaming.
Cependant, en fonction d’un VPN ou d’un autre, vous ne vous rendrez quasiment pas compte lorsque le VPN est activé. En effet, il y a des VPN qui offrent la meilleure vitesse et vous profiterez d’un excellent niveau de protection sans avoir à sacrifier la vitesse… ou très peu !
En revanche, si vous choisissez un VPN de mauvais qualiité, vous pourriez vraiment sentir le ralentissement de votre vitesse et c’est pour cela que cela constitue un vrai inconvénient pour les VPN.

Votre géolocalisation changeante
Le fait de changer votre position régulièrement, peut vous causer des problèmes liés à crédibilités de votre authentification.
Si par exemple Facebook vous identifie au canada et 20 minutes après vous vous connectez du Togo, là c’est suspect. Vous ne pouvez pas parcourir cette distance Canada – Togo en 20 minutes.

Consommation de batterie plus importante
Enfin, le second inconvénient des VPN est qu’ils vont consommer de la batterie comme une autre application gourmande en énergie qui tournerait sur votre appareil.
Si vous l’installez uniquement sur votre ordinateur, bien évidemment, vous ne remarquerez pas cela.
En revanche, si vous l’installez sur votre smartphone ou votre tablette, vous allez voir que la batterie va se consommer plus vite que d’habitude.

Et oui, il faut être prêt à sacrifier un peu d’autonomie pour gagner en liberté et surtout, en sécurité sur internet.

Nous espérons que cet article sur les avantages et les inconvénients du VPN vous a été utile et je vous remercie.

Ibrahim ALIDOU
Spécialiste en sécurité informatique
Contact Telegram : @IbrahimAlidou

(Les opérateurs GSM sont de très mauvaise foi)

Sur le chemin de la réalisation des objectifs du PAG , il est inéluctable d'échapper à une nouvelle tarification des prestations du numérique . En vue de maximiser les capacités de la fibre optique et autres infrastructures de ce secteur, l'État béninois se devrait de faire certains investissements colossaux pour coller à ses obligations vis-à-vis de ses partenaires opérateurs GSM.

La politique des augmentations s'inscrivait donc dans ce cadre et c'est à juste titre que "Romi" notre tontinier national parlait de fonction ludique entraînant des charges. Bien évidemment il n'avait pas prévu la gourmandise de nos opérateurs GSM.

Le péché du gouvernement aura été de faire confiance dans ce processus aux opérateurs GSM. Ceux-ci au lieu de rester dans la stricte recommandation du gouvernement, ont confondu la poche des consommateurs à leur vache à lait à traire jusqu'au sang.

Ils ont usé des possibilités de leurs surfaces techniques pour orienter les consommateurs à des options difficiles du point de vue coût. Ceci leur permettait de profiter de cette ouverture gouvernementale pour soutirer aux consommateurs ce qu'ils appellent manque à gagner vue que plusieurs consommateurs profitent aujourd'hui des offres Whatsapp et autres pour effectuer des appels sans frais occasionnant ainsi un trou dans le revenu qu'ils faisaient dans les appels classiques.

Le tort du gouvernement et surtout de l'ARCEP dont on devrait sanctionner durement les cadres, est de n'avoir pas suivi comme du lait sur le feux, la formule des augmentations et d'avoir fait confiance aux opérateurs GSM.

Ce n'est qu'avec la grogne sociale que le gouvernement s'est rendu compte qu'il s'est fait entuber par des opérateurs GSM plus sue gourmands et qui avaient abusé aussi bien du gouvernement que des consommateurs.

À la rencontre d'hier samedi, le président de la république qui n'est pas de nature à rapporter ses décisions était plus stupéfait de constater l'abus dont lui et son gouvernement ont été de la part de ces opérateurs en même temps que les populations.

Et c'est donc comme pour punir ses opérateurs trop gourmands qu'au lieu de procéder à la réduction à la normale de ces coûts, il a procédé purement et simplement à l'abrogation du décret portant cette augmentation.

Ce qui veut dire que dans les jours à venir, lesdites augmentations reviendront sur le tapis mais cette fois-ci dans la norme et le suivi sera tel que ces opérateurs ne puissent plus prendre les consommateurs pour leurs vaches à lait à traire jusqu'au sang.

Voilà comment les choses se sont passées dans la réalité. Bien évidemment, les pouvoirs publics ont cette gène là de dire les choses telles qu'elles se sont passées au risque d'être taxés d'avoir manqué à leur devoir de nous protéger contre les requins et autres baleines du GSM.

Mais comme d'habitude, les milles oreilles de Takou collées partout au Bénin étaient là pour capter la vérité aux fins de la restituer.

Voilà comment nous avons frôlé la catastrophe des longs couteaux du GSM.

Latest Tweets

@envato_help Dear ticket id: 1266898. No one answering the ticket. 2 days without a solution. Please, check.
Insurance Agency Joomla Business Template on #Themeforest https://t.co/GKqY99ixQX https://t.co/WgAaR3wDBc
GeoBin - Digital Marketing Agency, SEO WordPress Theme Updated on #Themeforest https://t.co/drKfnOA82e https://t.co/lR8UFr7zPp
Follow Themewinter on Twitter