Super User

Super User

Selfies labore, leggings cupidatat sunt taxidermy umami fanny pack typewriter hoodie art party voluptate. Listicle meditation paleo, drinking vinegar sint direct trade.

C’est l’une des innovations contenues dans le projet de loi de finances, gestion 2019 équilibré en ressources et en charges, à la somme de 1 877,543 milliards de FCFA. L’impôt minimum en matière de taxe professionnelle synthétique connaîtra une réduction l’année prochaine et passera de 400.000F à 150.000 F CFA.
Pour une bonne mobilisation des ressources en vue d’une meilleure couverture des charges de l’Etat au titre de l’année 2019 qui est en augmentation de 14,625 milliards de FCFA par rapport à la loi de 2018, le gouvernement du Bénin a pris plusieurs stratégies/mesures qui seront observées par le Ministère de l’Economie et des Finances au cours de l’année 2019.

Ces mesures classées en deux grandes catégories portent sur le renforcement de la gouvernance pour une bonne gestion des finances publiques et les Actions ou décisions du Gouvernement dans le domaine des impôts. Ainsi, la valeur minimale de Taxe Professionnelle Synthétique (TPS) qui est un nouveau système d’imposition des micros et petites entreprises basé sur le chiffre d’affaires va passer de 400 000 à 150 000 F.

  1. Mesure pour le renforcement de la gouvernance et pour la bonne gestion des finances publiques
    Poursuite du renforcement de la pratique de revue de la dépense publique ;
    Mise en place d’une grille de rémunération harmonisée au profit des personnels des structures sous tutelle des ministères ;
    Poursuite de la mise en œuvre du plan d’actions de promotion de l’intégrité et de la lutte contre l’impunité ;
    Etablissement d’un référentiel approprié et transparent de détermination des différents coûts d’entretien, de maintenance et de réparation de véhicules, d’appareils informatiques, de climatiseurs, de copieurs, de groupes électrogènes, de bâtiments, etc.
    Priorisation des Partenariats Public Privé aux investissements publics directs de l’Etat dans la réalisation des grands projets de construction d’infrastructures.
  2. Actions ou décisions du Gouvernement dans le domaine des impôts
    Exonération du matériel informatique ;
    Exonération des droits et taxes de douane et de la TVA sur les récipients pour gaz comprimés ou liquéfiés, en fonte, fer ou acier et les accessoires (bruleurs, supports marmites pour les bouteilles de 3 et 6 kg, tuyaux, raccords, détendeurs, réchauds à gaz sans four et robinet-détendeurs) pour gaz domestique, importés, fabriqués ou vendus en République du Bénin ;
    Réduction de l’impôt minimum en matière de taxe professionnelle synthétique de 400.000 à 150.000 F ;
    Création dans la loi de finances pour la gestion 2019 d’une contribution à la promotion de la transformation des noix d’anacarde ;
    Prélèvement libératoire sur les ventes d’hydrocarbures réalisées au Bénin par les personnes non domiciliées ;
    Élargissement du champ d’application de la taxe de séjour dans les hôtels et établissements assimilés;
    Poursuite de la lutte contre ceux qui ne paient pas correctement leurs impôts (fraude fiscale) et contre ceux qui contournent la loi fiscale (évasion fiscale).

Pour rappel, la Taxe Professionnelle Synthétique (TPS) est un nouveau système d’imposition des micros et petites entreprises basé sur le chiffre d’affaires. Cette option vise à corriger le système d’imposition des micros et petites entreprises fondé sur la valeur locative dans les zones dotées de Registre Foncier Urbain et sur le bénéfice forfaitaire dans les autres localités qui ne permet pas à l’administration fiscale d’appréhender le chiffre d’affaires en vue d’une imposition fondée sur le revenu réel respectant l’équité et la justice fiscale. La réforme de la fiscalité des micros et petites entreprises est consacrée par les articles 1084-18 à 1084-48 du code général des impôts (CGI).

DAZAN Irené

1- Les longs séjours

Ce n'est pas totalement nouveau car il existe jusqu'à ce jour ''LA TAXE SUR NUITÉ'' qui s'élève à 1000 FCFA quel que soit le prix de la chambre pris dans un hôtel ou établissement assimilé quel que soit le nombre de personne dans la chambre. La nouveauté que comporte la nouvelle taxe dite ''TAXE DE SEJOUR DANS LES HÔTELS ET ÉTABLISSEMENTS ASSIMILÉS'' se trouve au niveau de la différenciation faite par rapport au prix de cession des chambres et par rapport au nombre de personnes dans la chambre. 1 500 FCFA par nuitée et par personne pour une chambre dont le prix est supérieur à 100 000 FCFA et 1000 Fcfa par nuitée et par personne pour des chambres dont le prix de cession est inférieur où égal à 100 000 FCFA.


2- Séjour facturé par heure

À ce niveau, il est prévu que la taxe est de 500 FCFA l'heure et par personnel. C'est véritablement une première et logiquement, cela suscite inquiétude et indignation. En français facile, cela signifie qu'en dehors du prix de cession normal payé par heure pour la chambre, si on se retrouve à deux, il faut payer 500 Francs fois 2, fois le nombre d'heures consommées. Concrètement, si un couple décide de passer deux heures dans un établissement qui offre ce genre de service et que l'heure est fixée à 1000 FCFA, ce couple débourserait 1000 X 2 heures ( pour la chambre) + 500 X 2 X 2 (pour la taxe de séjour) , ce qui revient à 4 000 FCFA au total pour le couple qui voudrait passer deux heures ensemble. Le même calcul fait pour un séjour d'une heure reviendrait à 3000 FCFA.

Il s'agit juste de l'aspect technique de cette taxe qui fait jaser ; nous reviendrons pour ses implications socio économiques dans un contexte de morosité reconnu.

Ignace NATONNAGNON

Vingt mille militants et sympathisants du Parti du Renouveau Démocratique PRD annoncés officiellement pour prendre part aux travaux du conseil national et du congrès extraordinaire le samedi dernier. Mais au compteur, les statistiques font savoir environ quarante mille personnes sur le site et ses alentours. Tellement le nombre était grand qu'on pouvait se croire à la place Saint Pierre à Rome.

Selon les sources bien instruites du parti, des dizaines de responsables du parti aussi bien de la commune d'Avrankou que des communes voisines ont apporté une touche spéciale aux manifestations en mobilisant des centaines d'hommes et de femmes pour accueillir en triomphe le leader du parti maître Adrien Houngbédji dont le sourire lors du bain de foule a laissé voir sa satisfaction. Ce fut un rendez-vous historique qui a déjoué les protonostics des mauvaises langues qui avaient faussement chanté le requiem du parti ''arc-en-ciel''. On ne peut passer sous silence la présence remarquée des amazones du Vice président du parti, originaire de la commune d'Adjarra, Germain Wanvoégbé dont la haie d'accueil du cortège officiel a été très remarquable. C'est aussi le cas des affiches, bandéroles et les fans clubs des ministres Jean-Claude Houssou et Ahissou qui ont fait une particulière participation à cette fête de la famille des '' Tchoco-tchoco''. Avrankou aura le mérite de confirmer les assises du PRD dans ses fiefs traditionnels.

Achille Oussou

La ville de Porto-Novo a signé ce jeudi 01 novembre 2018, une convention de partenariat avec l’Etat nigérian d’Osun. Cette signature qui eu lieu à Osun, a connu la présence effective du maire Emmanuel ZOSSOU et du gouverneur de l’Etat Ogbeni Rauf Adeosoji AREGBESOLA. A travers ce pacte, les deux parties affirment leur volonté de travailler sur des projets culturels à travers le Festival l'international de Porto-Novo, la réalisation des infrastructures retraçant la culture Yoruba à travers la construction d'Oranmiyan House et l'école mondiale de l'alphabet Aebajiogbe à Porto-Novo.
En marge de cette signature, le Maire a été fait citoyen d'honneur de l'État d'Osun et le Gouverneur lui a décerné une distinction honorifique pour ses efforts pour le développement de la ville de Porto-Novo mais aussi pour le développement de la coopération sud-sud.
La signature de cette convention vient après celle entre la ville de Porto-Novo et la ville de Montréal obtenue en juin 2017. Signe que la municipalité de Porto-Novo travaille à varier ses axes de coopération et bénéficie de crédit de confiance auprès de ses partenaires qu’ils soient du Nord ou du Sud.

 …J’accorderai une priorité à la réorganisation du système de santé de façon à procurer à nos concitoyens une couverture sanitaire plus efficace et plus solidaire 

Cet engagement solennel du Président Patrice TALON quoique expressif, avait retenti dans très peu d’oreilles des Béninois le 06 Avril 2016 à Porto-Novo. Les Praticiens médicaux et autres agents du secteur de la santé, les plus concernés, n’avaient non plus perçu le sens du message.

En moins de trois ans à la tête du Bénin, le successeur de Boni YAYI fidèle à ses engagements, s’active au quotidien pour imprimer sa marque dans les différents secteurs de la vie sociopolitique et économique du Pays. Au moyen d’une réforme structurelle qu’il a introduite dans le secteur de la santé, le Chantre du Nouveau Départ a donné la preuve de son attachement au bien-être socio-sanitaire de ses compatriotes. Après le secteur des pharmaceutiques, les Béninois en quête de soins peuvent désormais y accéder à moindre coût dans les centres de santé publiques.

Il aura fallu d’énormes sacrifices et l’homme convainc aujourd’hui plus toute la communauté internationale sur les mesures qu’il avait entreprises pour y arriver.

 Certes, la tâche paraît immense mais ce n’est pas œuvre impossible si les actions à entreprendre s’appuient sur une vision claire ainsi que sur les compétences et les atouts dont nous disposons… 

avait-il laissé entendre de la haute tribune du serment au Stade Charles à Porto-Novo.

Patrice TALON a eu le mérite de discipliner depuis quelques semaines, ces nombreux médecins spécialistes formés sur le dos de l’Etat et recrutés dans les hôpitaux et qui au mépris de leur serment, détournent des malades, les orientent vers leurs Cabinets médicaux afin de leur administrer des soins à des millions de francs Cfa. Un tour dans les hôpitaux départementaux et vous vous rendrez compte qu’ils grouillent de monde tous les matins. Des dizaines de médecins spécialistes sont y présents désormais pour prendre soin de leurs concitoyens dont les taxes et impôts permettent de leur assurer régulièrement les salaires tous les trente jours.

Le législateur semble avoir perçu le bien-fondé de cette mesure et a décidé de l’accompagner avec la relecture de la loi visant l’encadrement de l’exercice du droit de grève. Patrice TALON peut ne pas recevoir les soins médicaux sur le territoire national mais ne revenez plus nous dire qu’il est anti-social. A bientôt !

Prince Germin DJIMIDO

L'Alliance des Forces Démocratiques Unies (FDU) conduite par le Président Mathurin Coffi NAGO reste et demeure un fidèle allié du Président Patrice TALON. Les actes posés, au quotidien, sur le terrain de la mobilisation politique, confirme cette loyauté. La cérémonie de déclaration officielle de l'Alliance FDU au bloc PROGESSISTE, ce samedi 27 octobre, à la Maison des Jeunes de Lokossa, s'inscrit dans cette même dynamique.

Le samedi 20 janvier 2018, au premier congrès ordinaire de l'Alliance FDU, le Président Mathurin Coffi NAGO déclarait :

L’Alliance FDU soutient les réformes en cours, même si certaines d’entre elles font grincer des dents. Il s’agit d’un passage obligé vers des lendemains meilleurs. L’histoire nous enseigne que dans tous les pays, les réformes ont toujours suscité des craintes, des peurs et parfois des fantasmes.



Très optimiste avec ses militants et sympathisants, le Président NAGO avait ajouté :

Ensemble, nous réussirons toujours de grands combats, utiles pour notre peuple, ensemble nous vaincrons, quelle que soit l’adversité.

Justin AMOUSSOU

Dans une ambiance conviviale et fraternelle, le nouveau bureau de la sous section du Parti du Renouveau Démocratique (PRD) de l'ex-commune de Houézoumè dans le 1er arrondissement de Porto-Novo avec à sa tête Lucien Adjibi a été installé ce mercredi 31 octobre 2018 par le comité coordonné par le chef du premier arrondissement, Akim Radji absent et valablement remplacé par l'ex président de la section du 1er arrondissement, Kassir et Moubarakath Aguèmon. Élu depuis le 19 septembre dernier, ce bureau composé de 25 membres a été installé. Mais avant, le comité a vérifié si les exigences du dernier congrès ordinaire du PRD notamment l'entrée dans les bureaux des structures de base d'un certain nombre de femmes et de jeunes ont été respectées dans le processus de l'élection. Pour faire face à sa mission, le nouveau président de la sous section PRD de Houèzoumè, Lucien Adjibi sera accompagné de Luc Saïzonou 1er vice président, de Hospice Godonou 2e vice-président, de Miskiyath Ibidjouan 3e vice-président, de Paulin Okoya, secrétaire administratif, de Cham-Oun Abibou, secrétaire administratif adjoint, de Felix Kouakanou, trésorier général, de Siaka Daré, trésorier adjoint. Le VP du PRD Alfred Djidossi est élu secrétaire à la jeunesse et aux sports. Ainsi le président Lucien Adjibi qui succède à David Biokou aura à gérer les 11 cellules de base des quartiers Houèzoumè, Gbassou-Bodo; Guévié-Zinkomé, Houègbo-Hlinkomè, Sagbo-Kossou, Togô Adankomè. Tous les regards sont donc tournés vers les tractations pour le bureau de la section PRD du 1er arrondissement de Porto-Novo qui se fera après l'installation des autres sous sections.

Hermann OBINTI

L’innovation dans la formation est le maître mot de l’Ecole de Formation des Personnels d’Encadrement de l’Education Nationale (EFPEEN) de Porto-Novo. Cette Ecole, sous tutelle du Ministère des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle, est chargée de former les Conseillers Pédagogiques (CP), les Inspecteurs Pédagogiques, les Chefs d’établissements et les autres membres de l'administration scolaire aussi bien pour les enseignements maternel et primaire que pour les enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle. Actuellement, 17 élèves Inspecteurs des Enseignements Maternel et Primaire suivent, depuis le lundi 22 octobre, un module de sciences pratiques dans cette Ecole.

L’idée est géniale: mettre les concepteurs de l’éducation face aux réalités de la vie pour une école qui allie formation et besoins réels.

C’est un module de sciences pratiques prévu dans le cursus de formation, un peu pour rompre avec la formation classique,

a expliqué le Directeur de l’EFPEEN, Dr Abdou Waïdi BELLO. «Ce module de sciences pratiques leur permet de vivre les réalités d’un certain nombre de métiers de la société. Normalement, ils sont sensés plus tard élaborer des modules pour former les CP et les enseignants pour que désormais, nos enfants à l’issue de la classe de CM2 puissent sortir avec un savoir-faire en plomberie, en peinture… Bref un petit savoir-faire quelque part.»

Quand vous mettez un enfant en apprentissage dans nos villages, lorsqu’il fait un ou deux ans, il sait déjà faire quelque chose dans la vie. Mais à l’école, lorsqu’il finit ses six années au primaire et qu’il devient un déscolarisé, il ne sait rien faire d’autre. C’est comme si toutes ces années de formation étaient perdues.
Je suis vraiment séduit par le caractère pratique de ce module de formation. Cela nous interpelle à un niveau élevé par rapport à nos programmes : qu’est-ce qu’il faut faire pour que l’éducation soit suffisamment plus pratique que théorique,

s’interroge l’élève Inspecteur Sylvain MIKPONHOUE.

Nous devons demander aux CP, aux Directeurs d’école et aux enseignants pour qu’on ne confine plus les enfants seulement dans la théorie,

plaide l’élève Inspecteur Justin LODONOU.

Que l’école permette, quel que soit le niveau où l’enfant sort du système, qu’il ait déjà une motivation pour aller vers un métier,

a soutenu Dr Abdou Waïdi BELLO. Cette orientation voulue par ce module de sciences pratiques à l’EFPEEN est, d'ailleurs, bien en phase avec le Programme d’Actions du Gouvernement. Pour les élèves Inspecteurs de l’enseignement secondaire, le module de sciences pratiques va porter, entre autres, sur la maintenance des ordinateurs. Tout compte fait, le rêve de l’EFPEEN, c’est d’être une école de formation de référence.

Justin AMOUSSOU

(Du renfort pour le Bloc Républicain)

Pour consolider sa participation au grand parti politique en cours de création dans la perspective des prochaines consultations électorales, la coalition Bénin En Route continue de ratisser large. L'engouement des formations et groupes politiques se fait grand et les adhésions se multiplient.
Le week-end dernier en effet, trente cinq (35) nouveaux mouvements politiques basés dans la 19ème circonscription ont vu valider leur adhésion à la coalition Bénin En Route. C'était au cours d'une cérémonie présidée par le président Jean-Baptiste Houngue. Au nombre de ces mouvements qui ont pris la résolution de rejoindre le bloc républicain sous la bannière de la coalition Bénin En Route, on peut citer entre autres: Mouvement Union Sacrée, Mouvement Union pour la Paix, Mouvement les Amazones de Patrice Talon, Les jeunes Étudiants Bâtisseurs, Mouvements Bâtissons notre pays, Mouvement Ma patrie d'Abord, Mouvements des jeunes démocrates de Sème kpodji, mouvements des jeunes pour un Bénin meilleur, Creuset Horizon pour tous, Cercle des jeunes engagés pour le développement, Mouvements des jeunes unis pour la paix, Mouvements des jeunes pêcheurs de Aguégué, Mouvement des jeunes braves d'adjohoun, Mouvements des zems dynamique de Dangbo, Coalition des syndicats de la 20em circonscription, Mouvements des jeunes diplomates de Tanzoun, Mouvements des femmes ayidoté de Tanzoun, Union des jeunes de d'avrankou, mouvements des jeunes socialistes, mouvements Bénin de demain, mouvements des jeunes soutiens de Talon, mouvements Élan pour un Bénin engagé, mouvements des jeunes démocrates d'akpakpa, Jeunes progressistes d'akpakpa, Mouvement des jeunes africains pour la paix et le développement, Mouvements des jeunes pour une gouvernance républicaine, Mouvement des femmes Gomido de Comédie, Mouvement des jeunes de Ouidah, Mouvement des artistes pour un Bénin révélé, Mouvement des jeunes unis pour la paix et le développement de Comé...

l'Amazone du tissu associatif de Lyon madame Delphine BAYA en séjour au Bénin a rendu une visite de courtoisie à Michel M. BAHOU. À la tête d'une délégation de dix (10) personnes, madame Delphine BAYA a salué la vision de développement du maire. Michel M. BAHOU et Delphine BAYA deux acteurs de développement avec un fort ancrage associatif ont revisité les possibilités de collaboration.
La délégation de la France a remercié le maire Michel M. BAHOU pour son accueil. Il faut préciser que les élèves du lycée technique de Porto-Novo et du lycée Toffa se sont joints à la partie française.

Latest Tweets

The Ultimate addon for elementor page builder and Metform The most flexible form-builder for Elementor.… https://t.co/WJkGy5pqS6
Digiqole - News Magazine WordPress Theme Dark Variation Added #wordpress #themeforest #newstheme… https://t.co/n2QZuo82gT
@envato_help I apologize, I need quick action about the ticket no. #1702520. Please, help me. Regards.
Follow Themewinter on Twitter