Qui a dit que la mairie de Porto-Novo sous l'égide de l'edile de la ville Emmanuel Zossou ne travaille pas ou ne fait rien pour le développement ? La personne n'a qu'à faire un tour à l'Ecole primaire publique de Ouando 2 dans le 5e arrondissement de Porto-Novo. Dans cette école surnommée l'école de Boni Yayi pour avoir bénéficié d'un module de classes en matériaux précaires, on peut y constater la présence d'une cinquantaine d'ouvriers habillés en uniforme bleu. Pas besoin de chercher loin avant de s'en rendre compte. La présence du drapeau rouge et des gros engins amènent à déduire que ce sont les Chinois qui sont sur le site. En effet, d'après nos recoupements sur le terrain, depuis le 1er août dernier, les travaux de construction de six classes, de deux bureaux et d'une salle d'informatique ont démarré. C'est un projet financé par l'ambassade de la Chine près le Bénin grâce au management du maire Emmanuel Zossou qui a été très endurant. Au bout des quatre mois que dureront les travaux, selon nos sources, l'école EPP de Ouando 2 fera peau neuve. Surtout qu'à côté, un autre module de classes a été érigé par une collectivité. Ces différents investissements ont été applaudis par le président de l'Association des parents d'élèves de l'EPP de Ouando 2, Honoré Aklegbe. Pour lui, c'est au cours de ce mandat du conseil municipal que leur école a été honorée et a obtenu beaucoup d'investissements au moment où elle en a le plus besoin. Pour faciliter la tâche aux ouvriers, le chef du 5e arrondissement de Porto-Novo Hypolite Akpata était sur le site ce mercredi 15 août 2018 pour non seulement saluer et encourager les ouvriers mais aussi et surtout pour sensibiliser les populations afin qu'elles accompagnent le projet pour sa réalisation dans le délai initialement prévu.

Hermann OBINTI