Super User

Super User

Selfies labore, leggings cupidatat sunt taxidermy umami fanny pack typewriter hoodie art party voluptate. Listicle meditation paleo, drinking vinegar sint direct trade.

La diplomatie du dėputė Corneille Padonou continue de porter ses fruits. Ce samedi 26 fėvrier 2019 l'honorable Corneille Padonou a mis le cap sur plusieurs quartiers du 1er arrondissement où  le reseau Atao a fait ses meilleurs scores.Dans les quartiers Avotrou,  Tchahoukpame, Avotrou Ayimlonfide, Houezekome, les élus locaux Atao et responsables à  divers niveaux du réseau Atao anciennement PRD,  ont remercié l'honorable pour cette démarche.Ils ont rassuré les responsables de la délégation de mouiller le maillot pour une victoire écrasante du PRD au soir des législatives du 28 Avril 2019. Par ailleurs, le dėputė Prd a lancė un appel contre l'achat des cartes d'ėlecteur et a remercié les nouveaux adhérents pour leur engagement à l'enracinement des idéaux du PRD dans la 15eme circonscription électorale . Au terme de la tournée, la Coordination du 1er Arrondissement a été installée.

Les militants du Parti du Renouveau Démocratique (PRD) de la von du 5ème arrondissement, von de la maison de l'honorable-maire Jean-Baptiste Ahoussinou se sont réunis afin d'installer le bureau de leur cellule. Femmes, sages et jeunes, tous sont sortis nombreux pour répondre à cet appel de Jean-Baptiste Ahoussinou.

En effet, l'installation des bureaux des cellules de base du PRD continue. Le bureau de la cellule de la von de l'arrondissement de Ouando, von qui abrite la maison de l'honorable maire Jean-Baptiste Ahoussinou, a été installé ce vendredi 15 février 2019. Il est composé de 21 membres et est dirigé par l'honorable-maire Jean-Baptiste Ahoussinou aléas " Gouverneur du 5ème arrondissement, Loko Agbanon" avec pour Première vice-président Boniface Kouatonou. Cette cellule a été installée par une délégation du bureau politique conduite par Houngbo Jonas avec la bénédiction du Colonel Iréné Gouchola. D'entrée de jeu, Jean-Baptiste Ahoussinou arborant son manteau de leader politique du 5ème arrondissement a profité de cette occasion pour sensibiliser les siens sur la position du PRD face au régime du président Patrice Talon.

On retient de son intervention que le PRD demeure un parti de la mouvance soutenant donc les actions du pouvoir en place, celui du président Patrice Talon et son Programme d'actions du Gouvernement (PAG). Jean-Baptiste Ahoussinou a invité les siens à dorénavant faire taire les querelles politiques et se donner la main afin qu'un vote massif pour le PRD sanctionne les élections législatives à venir. Pour le Gouverneur du 5ème arrondissement, la forte mobilisation de ce jour montre combien de fois le PRD jouit d'une bonne santé dans cet arrondissement. Il a expliqué que le président Adrien Houngbédji est son fétiche et ce dernier l'a toujours assisté surtout au moment où il a souffert des maux d'yeux. Jean-Baptiste Ahoussinou a fait savoir que le président Adrien Houngbédji n'a pas hésité à sortir les moyens pour son évacuation. " comment ne serai-je pas reconnaissant envers mon bienfaiteur. Les gens avaient discrédité ma personne et avaient même jeté dans l'opinion publique que je ne suis plus du PRD. Je voudrais vous dire que même si tout le monde part du PRD, il restera moi Jean-Baptiste Ahoussinou" a-t-il conclue.
Le PRD, toujours plus fort, plus grand

Kola PAQUI

Le Parti du Renouveau Démocratique (PRD), a répondu ce vendredi 15 février 2019 aux observations faites par le ministère de l’intérieur et de la sécurité sur son dossier de mise en conformité avec la Charte des partis politiques en République du Bénin. La délégation qui s’est rendue dans les locaux dudit ministère à Cotonou était composée du Secrétaire générale du PRD, le Docteur Falilou Akadiri, du Porte-parole du parti, Charlemagne Honfo, Maire de la Commune de Sèmè-Podji, du député Raphaël Akotègnon, du Conseiller communal Médard Sèssinou, membre du Haut Conseil des sages et du Vice-président Joël Allagbé. Après avoir rempli les formalités, le Porte-parole du PRD, Charlemagne Honfo, s’est confié aux hommes des médias.

Déclaration de Charlemagne Honfo, Porte-parole du PRD

…Qu’il vous souvienne que le Parti du renouveau démocratique (PRD) étaient il y a quelques semaines dans les murs du ministère de l’intérieur et de la sécurité pour se conformer aux exigences de la loi portant Charte des partis politiques en République du Bénin. Par la suite, le ministère de l’intérieur et de la sécurité nous a fait appel pour des observations. C’est donc par rapport à ces observations que nous sommes venus. Il s’agit des observations qui ne sont pas de nature à inquiéter ou à s’inquiéter. Ce sont de petites corrections que nous avons apportées. Je peux même dire sans risque de me tromper que le PRD est déjà à jour. J’en profite pour d’abord saluer et félicité les cadres du PRD qui n’ont ménagé aucun effort pour faire ses corrections. Aussi, voudrais-je dire aux militantes et militants du PRD qu’avec sa démarche de ce jour au ministère de l’intérieur et de la sécurité, le PRD vient de donner la preuve qu’il est un parti politique bien structuré et bien organisé. Il s’agit d’un premier pas dans le processus électoral en cours. Le deuxième pas sera bientôt franchi avec le dépôt des candidatures. Mais en attendant, nous continuons de rassembler les dossiers de candidatures. Je rappelle que pour les élections législatives de 2019, le PRD veut faire la promotion du genre et celle des jeunes. Le PRD indubitablement surprendra encore. Le PRD est actuellement au Bénin, l’unique parti qui donne encore de l’espoir en ce sens que depuis cette traversée de 1990 jusqu’à présent, Il n’y a que ce parti qui reste parmi ceux créés aux lendemains de la Conférence des forces vives de la Nation. Il constitue l’espoir du peuple béninois…

Propos recueillis par Anouar ADEWOLOU

Jusqu’à nouvel ordre, le Parti du Renouveau Démocratique (PRD) ne collaborera plus avec ses ex alliés du Bloc Républicain. Le Parti des Tchoco Choco a confirmé officiellement, il y a quelques jours, sa suspension du Bloc des Républicains par un Communiqué rendu public et signé par le Secrétaire Général du Parti. D’une part, le PRD fidèle à ses idéaux et ses engagements et soucieux du respect de ses textes et d’autre part, afin de mettre les militants à la base au même niveau d’informations et leur expliquer à fond les vraies raisons qui ont conduit à cette suspension des activités du bloc Républicain, les responsables des structures de base du Parti arc-en-ciel, les élus locaux et les élus communaux du PRD vont entreprendre dès ce week end, une tournée d’explication dans tous les fiefs du Parti. Les militants PRD seront situés sur les raisons de la suspension avec le bloc Républicain.

Selon des sources proches de cette formation politique, ce sera aussi une opportunité pour ces responsables des structures de base du PRD de réaffirmer le soutien franc du PRD aux actions du Gouvernement et au Président de la République Patrice TALON. Contrairement à ce qui se dit dans certains milieux politiques et dans le rang des détracteurs du PRD qui intoxiquent en affirmant que le Parti arc-en-ciel n’adhère plus à la vision du Chef de l’Etat, ce sera une occasion pour fortifier le mental des militants PRD à la base et les rassurer que le PRD et le Président Adrien HOUNGBEDJI n’ont pas lâché le Président Patrice TALON. Ce sera aussi une occasion pour ces responsables du PRD de mettre en ordre de bataille leur troupe, c'est-à-dire tous les militants à la base du Parti. Autrement dit, Porto-Novo et les communes environnantes seront aux couleurs de l’arc-en-ciel ce week end. Wait end See !

Ismaël KEKO

 Au coeur de l'actualité au 229, la décision du Parti du renouveau démocratique (PRD) de Me Adrien Houngbédji de suspendre sa participation à la constitution du Bloc Républicain tout se confiant à la médiation du président Patrice Talon est en boucle.

Mais à dire vrai, cette décision a été saluée par la base. Car en vérité, l'option de la fusion du PRD avec ses alliés politiques n'était pas du goût des militantes et militants à la base. Il faut être aveugle pour ne pas voir et sourd pour ne pas entendre. Si la mayonnaise avait pris, c'était par respect de la parole donnée mais aussi et surtout parce que la base a été persuadée de ce que les exigences du PRD notamment la prise en compte de la géopolitique dans les positionnements, de son logo....ne feront pas objet de débats à l'interne.

Mais hélas, les alliés politiques de la famille arc-en-ciel ont entretenu le flou et au delà  du soutien aux actions du chef de l'État, le président Adrien Houngbédji et le PRD ont décidé de se démarquer pour rester en phase avec la base. Maintenant si cette option est perçue comme de l'inconstance politique, alors les prochaines élections législatives édifieront les uns et les autres.

Pour le moment, le président Adrien Houngbédji a pris une décision salutaire : celle de sauver le PRD tout en faisant de lui, la force politique numéro 1 de soutien à Patrice Talon.  En raison de l'expérience politique du leader charismatique des Tchoco-Tchoco,  de l'attachement des militantes et militants aux attributs de la famille arc-en-ciel, c'est un secret de  polichinelle d'affirmer que le PRD donnera le meilleur de lui aux prochaines législatives. Pourquoi veut on le pousser dans l'opposition ? La question est toute simple: le retrait du PRD du Bloc Républicain donne la trouille à certains qui pensaient profiter de son hégémonie électorale. Illusion! Les cartes sont à nouveau redistribuées.

 Le Ministère des infrastructures et des transports prévoit pour l’année 2019, un montant 63 milliards de FCFA dont 03 milliards 500 millions de FCFA pour le fonctionnement et le reste pour l’investissement. C’est un budget qui n’a rien à voir avec les réalisations prévues pour 2019 en ce sens que la plupart de nos projets de ce département ministériel sont sur préfinancement direct ou sur financement des partenaires. Le budget national intervient souvent pour le dédommagement des riverains pour libérer les emprises et pour réaliser les études...

C’est l’essentiel à retenir des explications du Ministre des infrastructures et des transports à la fin de son présentation devant la Commission budgétaire de l’Assemblée nationale.

Alassane Seidou a annoncé pour l’année 2019, la poursuite de tous les grands projets déjà en cours de réalisation et également le démarrage d’autres projets.

 Pour les projets qui sont en cours de réalisation, nous pouvons retenir par exemple, la route Djougou-Bassila et Savalou- Dassa ; la route Natitingou- Boukoumbé-frontière ; la route des pêches première phase, c’est-à-dire de Cotonou à Dounko ; la route Toffo-Lalo-Djidja-Abomey et les bretelles 

a laissé entendre le Ministre.

Quant à l’aéroport de Glo Djigbé, il a rassuré que les études sont réalisées ainsi que le dédommagement du quart des 7000 riverains enregistrés pour ce projet. Parmi les plus importants projets qui vont démarrer en 2019, on peut retenir la construction de la route Banikoara-Kirimou frontière du Burkina et la route Bétérou-Tchaourou-Kassouala dont le financement est déjà bouclé.

Et les encouragements des députés n'ont pas manqué :

... Les députés ont apprécié la célérité avec laquelle nous sommes en train de réaliser certains travaux notamment, la route Natitingou-Boukoumbé-frontière, Djougou-Bassila-Savalou-Dassa. Ils ont apprécié aussi tous les efforts qui ont été fait par le Gouvernement au niveau du port et au niveau de Glodjigbé. 

DJIM-ESPOIR@COM

L'histoire a révélé que pour vider l'Afrique de tous ses bras valides, c'étaient le miroir, le fusil à canon et autres gadgets que le colon utilisait pour endormir debout les hauts dignitaires du royaume de Danhomey et d'ailleurs. Mon grand père est revenu au bercail sain et sauve grâce à la puissance de Vodoun Zomandonou. Parce qu'on l'offrait de façon périodique un sacrifice pour le retour au bercail du vieux père.

Une situation qui obligea les éveillés de ce pays d'être vigilant dans les partenariats. Au lendemain des indépendances en Afrique, l'héritage politique que le président Sourou Migan Apity a légué au peuple béninois en général et aux Ayinonvis en particulier est le PRD. Très conscient qu'aucun héritier sérieux ne saurait troquer son héritage sans des garantis dignes de nom, Maitre Adrien Houngbedji a fait l'option de suspendre toute négociation allant dans le sens du requiem du parti de ses aïeux.

Qui peut l'en vouloir pour ça ? Hier nuit, à mon poste de gardiennage, un vieux vêtu d'Agbada avec un chapeau Gobi s'adressa à moi en ces thèmes: heureusement pour lui; j'attends de voir. Ce n'est qu'après son départ que j'ai fini par comprendre des choses. Les Ayinonvis doivent savoir que le PRD est leur identité politique et par respect au géniteur de ce parti politique, ils doivent tout faire pour le rayonnement du dit parti.

Maitre Adrien Houngbedji qui s'est rappelé de l'histoire en prenant ses responsabilités a certainement besoin du soutien de l'ensemble des Ayinonvis et des Ouemenou pour conserver jalousement leur héritage politique. Tout acte de sabotage, de trahison, de diffamation ou de traîtrise à l'égard du gardien de l'héritage politique serait un manquement à l'endroit de la mémoire du père fondateur du PRD. Les moutons se promènent ensemble mais n'ont pas les mêmes prix.

S'il faut que les uns et les autres payent chacun cinq francs pour solder toute caution liée au parti, les Ayinonvis doivent le faire car le PRD est leur patrimoine politique. Les uns et les autres doivent soutenir le président Houngbedji qui n'est qu'un conservateur de l'héritage politique

Justin Houessou Sonon, le Gardien de la République

Çà n'a pas raté ! Après le communiqué publié le lundi 19 novembre 2019 qui fait état de la suspension de la participation du Parti du renouveau démocratique (PRD) au processus de création du bloc républicain, les faucons du pouvoir ne le ratent plus aucune occasion pour déverser leur bille.

Ils font feu de tout bois. Sur les réseaux sociaux et dans la presse, ils rivalisent d'ailleurs pour couvrir Adrien Houngbédji, Président de l'Assemblée Nationale de toutes souillures. Leur couteau savamment aiguisé est remué dans toutes les plaies qui se sont pourtant cicatrisées. Que n'ont-ils pas dit et qu'on ne connaît pas encore. Des supposées relations mal achevées entre le Prd et feu Mathieu Kerekou à Boni Yayi en passant par Nicephore Soglo et Bruno Amoussou, tout a été rappelé. Mais hélas ! Les falsificateurs de l'histoire n'ont pas fait l'effort de situer les responsabilités. A les lire, c'est à Adrien Houngbédji seul que sont imputables les causes de ces relations qui ont mal tourné. Ce serait trop facile de penser ainsi. Dans ces différentes affaires qui ont jalonné le parcours politique du leader charismatique du Parti du renouveau démocratique, l'honnêteté intellectuelle devrait obliger les uns et les autres à reconnaitre que Me Adrien Houngbédji a été tout le temps victime de sa bonne foi. Point n'est besoin d'aller dans les détails. Mais une chose est de retenir que lorsqu'on est en alliance et que les termes de l'Alliance ne sont plus respectés, une des parties est bien libre de dénoncer cette alliance. Et le faire n'est pas synonyme d'inconstance politique. D'ailleurs, est-ce que c'est aujourd'hui que ceux qui parlent découvre Adrien Houngbédji ? Ce serait d'ailleurs hypocrite de la part de Me Adrien Houngbédji de continuer par rester dans les groupes qu'on l'accuse d'avoir trahi alors qu'il sait en son âme et conscience que le deal a pris un coup.

Pour revenir à l'actualité du moment, beaucoup accusent Adrien Houngbédji d'avoir trahi ses pairs de la mouvance présidentielle. Ce qui malheureusement n'est pas juste lorsqu'on s'en tient au contenu du communiqué publié par le PRD le 19 novembre 2019 et que personne n'a encore eu le courage de contester officiellement ( voir ci-dessous).
Le tout ne suffit pas de remuer le couteau dans la plaie, de rappeler des faits antérieurs pour croire qu'on a déjà convaincu l'opinion publique sur tous les noms d'oiseau dont on affuble Adrien Houngbédji. Il faut apporter des démentis point par point au contenu du communiqué du PRD. C'est en tout cas ce que pensent des personnes avec qui nous avons souvent abordé la situation que traverse le bloc républicain. Au sein de ce groupe d'ailleurs, tout le monde n'est pas hypocrite.

 Me Adrien Houngbédji n'a pas encore trop demandé en disant de maintenir son logo et de respecter les positionnements géographiques. C'est le minimum qu'il puisse demander pour tout le service qu'il nous a rendu au Parlement ,

a confié un député du Bloc de la majorité parlementaire qui à requis l'anonymat. Comme quoi, l'unanimité n'est pas faite au sein des proches du pouvoir sur le lynchage médiatique dont est aujourd'hui objet Me Adrien Houngbédji, surtout que ce dernier se dit totalement engager à soutenir contre vents et marées les réformes du Président Patrice Talon. Et cela n'est que justice.

El-Hadj Affiss

Il est désormais révolu le temps des diverses formes d’extorsion de fonds dans les écoles maternelles et primaires publiques du Bénin. Les renvois systématiques et autres pratiques de dissuasion mises à contribution par certains directeurs d’écoles publiques sur fond d’intrigues variées, ne seront plus de mise. Le gouvernement à travers le ministre des enseignements maternels et primaires siffle la fin de la récréation. Par un communiqué radiodiffusé, le ministre a fait l’état des lieux et lancé la mise en garde avec fermeté.

Diagnostics
Au niveau des écoles maternelles publiques concernées, les pratiques déloyales fustigées sont inhérentes aux différentes tenues d’école, aux frais de fournitures scolaires hors normes, à la confection de soi-disant carte de sécurité, à l’ouverture unilatérale de cantine payante rendue obligatoire pour tous les enfants, à l’instauration de frais pour le goûter, aux manifestations festives etc.
Au niveau des écoles primaires publiques qui s’illustrent par ces mêmes pratiques, les prétendus motifs ont rapport aux frais d’inscription et/ou d’admission d’écoliers, au défaut d’acte de naissance et/ou de dossier scolaire aux candidats au CEP, aux souscriptions initiées pour payer les enseignants localement recrutés, etc.

Mesures et mises en gardes fermes
Désormais, les auteurs actuels et futurs de ces actes s’exposent à des sanctions graves. Ainsi, tous les acteurs et usagers de l’école béninoise sont informés que les mesures d’instauration des cotisations et/ou souscriptions, quel que soit l’objet qui les fonde, restent formellement interdites sans l’autorisation préalable du Ministre dans toutes les écoles maternelles et primaires publiques du Bénin. Mieux, pour le compte de l’année scolaire en cours, les parents d’écoliers victimes des désagréments ci-dessus décrits sont invités à se rendre dans les écoles concernées, munis du reçu à eux délivré pour se faire rembourser. C’est aussi ça la rupture. Et c’est Talon qui veille. A bon entendeur…

L-YEHOUESSI

Avant la condamnation hier au tribunal de Cotonou des auteurs d'incivisme des dépôts sauvages des ordures, le Tribunal de Première Instance de Première Classe de Porto-Novo a aussi donné un signal fort le lundi 19 octobre 2018 par la condamnation à douze (12) mois d'emprisonnement dont quatre (04) fermes et deux millions (2.000.000) francs CFA d'amendes de deux individus arrêtés pour flagrant délit d'usage des filets interdits communément appelés "Mindokpokonou" aux fins de pêches dans le fleuve.

Profitant des hautes eaux pour capturer les petits poissons voire des alevins et des oeufs, ces individus viennent de tomber ainsi sous le coup des dispositions de l'Article 73 de la Loi - cadre relative à la pêche et à l'aquaculture en République du Bénin qui interdit ces pratiques. Cette décision qui est la toute première rendue au Bénin en matière de pêche est salutaire et encourage la lutte contre les infractions sur la pêches car cela contribuera surtout à décourager les indélicats qui espèrent toujours continuer dans l'indicipline détruisant ainsi nos ressources halieutiques malgré les réglementations en place. Comme témoigne monsieur Wénon DOSSA, un haut Cadre de la Direction des pêches, c'est le lieu de prendre conscience et de féliciter le gouvernement de la Rupture pour l'application stricte des lois environnementales et de Pêche qui participent à coup sûr à la lutte contre la pauvreté et ceci dans l'intérêt de tous.

Albarika

Page 1 sur 85

Latest Tweets

RT @xpeedstudio: 🔥 Meet ElemenetsKit. Elementor addons ❖ Comes with Header & Footer builder. Megamenu builder. 50+ Elementor custom widgets…
We released DigiQole News Magazine #WordPress Theme #news #theme #wordpresstheme #blog https://t.co/VAqf5vloNy https://t.co/SDgzS5rqwu
RT @joomla: #Joomla, the #CMS you can trust. It's powerful #secure and limitless. Build a #site you can love with Joomla. You can download…
Follow Themewinter on Twitter

Post Gallery

LE PREMIER ARRONDISSEMENT DE COTONOU, AUX COULEURS DU PRD,  L'honorable corneille PADONOU continue l'acceuil des  militants PRD du parti Reso-Atao

Installation du bureau de la cellule PRD  von 5ème arrondissement: Jean-Baptiste Ahoussinou sonne le glas de la réconciliation et de la  mobilisation

CHARTE DES PARTIS POLITIQUES AU BENIN: LE PRD A REPONDU AUX OBSERVATIONS DU MINISTERE DE L’INTERIEUR CE VENDREDI

A la suite de la suspension de la collaboration du PRD avec le Bloc Républicain / LES RESPONSABLES DES STRUCTURES DE BASE DU PRD EN TOURNEE D’EXPLICATION DES CE JOUR

Retrait du PRD du Bloc Républicain / INCONSTANT OU PAS, HOUNGBÉDJI EN PHASE AVEC LA FAMILLE ARC-EN-CIEL

BÉNIN : Les grands chantiers routiers du Gouvernement pour 2019

Suspension de toute négociation avec le bloc républicain / Houngbedji a vu  juste

Depuis la suspension de sa participation au bloc républicain / Adrien Houngbédji donne de l'insomnie à ses détracteurs

Extorsion de fonds et pratiques illicites dans les écoles publiques / Le gouvernement de la rupture siffle la fin de l’arnaque