Facebook a fermé 583 millions de faux comptes en trois mois

Le réseau social Facebook a dévoilé, mardi, qu'il avait effacé plus d'un demi-milliard de faux comptes sur les trois premiers mois de 2018, ainsi que 837 millions de spams ou encore 3,5 millions de contenus haineux ou violents.
Mis en cause sur sa gestion de données et son manque de transparence dans l'affaire Cambridge Analytica, Facebook a décidé, mardi 15 mai, de publier pour la première fois les chiffres officiels des contenus et comptes effacés sur les trois premiers mois de l'année.

Le réseau social a ainsi supprimé 583 millions de faux comptes, "généralement quelques minutes seulement après leur création". Facebook ne précise pas s'il s'agissait de faux comptes qui cherchaient à faire de la propagande politique, comme durant la campagne présidentielle américaine de 2016, ou plus généralement d'internautes qui ne voulaient pas révéler leur véritable nom. "Dans l'ensemble, nous estimons qu'environ 3 à 4 % des comptes Facebook actifs sur le site au cours de cette période étaient des faux comptes", peut-on lire dans le communiqué officiel du réseau social.

L'Intelligence artificielle, efficace... ou pas

La modération des contenus postés sur Facebook a concerné près d'un milliard de messages sur cette même période. L'écrasante majorité des contenus ainsi supprimée était des spams (837 millions). Le réseau social a éliminé 2,5 millions de messages haineux (dont des contenus de propagande terroriste) sur cette période. Dans seulement 38 % des cas, l'intelligence artificielle a pu détecter un contenu litigieux avant qu'il ne soit signalé par les utilisateurs.

Cette efficacité toute relative de l'algorithme dans la lutte contre ce type de message n'est pas une bonne nouvelle pour Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook. Lors de son audition devant le Congrès américain il avait répété à plusieurs reprises que l'intelligence artificielle serait la composante principale de la modération du futur.

Il peut en revanche se rassurer avec les chiffres sur la suppression des contenus pornographiques. Facebook a aussi censuré 21 millions de telles images. Et cette fois-ci, la technologie maison a détecté, dans 96 % des cas, les contenus litigieux avant qu'ils ne soient identifiés par les utilisateurs.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ad Sidebar

Latest Tweets

Insurance Agency HTML Template on @ThemeForest https://t.co/AyCEYBlovg https://t.co/OrZKC3hA8e
SEO and Digital Marketing WordPress Theme on #Themeforest https://t.co/drKfnORITM https://t.co/j0J8KelNO4
@p01arst0rm f anyone, including Microsoft, violates the license agreements on github, US law is very active and tou… https://t.co/GpHMwx04Wb
Follow Themewinter on Twitter