ENSEIGNANTS VACATAIRES : Les martyrs de la rupture

Un président a dit :

si un Béninois est malade, je deviens malade.

A l'heure où je rédigeais ce post, ce n'est pas un seul Béninois qui est malade. C'est des centaines et pourtant tout se passe comme si de rien était. Quel péché ont-ils commis pour que depuis près de trois mois, ils soient sans salaire ou prime de vacation. Jusqu'à maintenant les professeur vacataires n'ont pas eu leurs primes du mois d'avril et de mai . Certains Enseignants vacataires puisque c'est d'eux qu'il s'agit ont reçu leur rémunération depuis mars 2018.
Quand vous avez la chance comme moi de les écouter, même si vous êtes un vampire de la pire espèce, votre coeur ne peut s'empêcher de s'émouvoir en compassion. Ils ont des familles à nourrir, de loyer à payer, des factures de la SBEE et SONEB à solder et que sais-je encore. Face à toutes ces nécessités on ne leur sert que des explications d'ordre administratif que je ne voudrais pas mentionner du fait de leur caractere incongru.
Voilà des faits qui ennoblissent la pauvreté dans la République et quand vous en parlez, les Assoiffés de nomination et autres avantages politiques, les Esclaves du bien matériel et des honneurs mondains, les Agents d'entretien de bombes lacrymogènes, les Ennemis de la République qui prient la nuit pour que Talon échoue et lui déclarent, le jour, leur pseudo soutien inconditionnel, vous traitent d'opposant.
Cela m'est égal!!!
Nombreux d'entre eux (les vacataires) se sont endettés pour se faire former à des centaines de francs (de la rupture) à l'école normale supérieure parce qu'on leur a dit qu'on organisera chaque année le concours de recrutement. Depuis 2016, où le concours annulé de YAYI a été repris, c'est le silence radio ou des promesses démagogiques d'organisation de concours. Pour preuve nos dirigeants avaient dit et publié à grand renfort médiatique Décembre 2017 qui est devenu plus tard Avril 2018. Tout dernièrement, ils se sont encore ravisés et ont fait savoir que le concours de recrutement de plus de 4000 Enseignants au profit de l'enseignement secondaire sera effectif avant la rentrée 2018-2019. Rien ne m'étonne par rapport à ces manœuvres qui s'inscrivent dans la logique de la politique de développement de ceux qui nous gouvernent. Leur approche du développement se limiterait à la croissance économique et puisque l'école ne produit rien selon les propos de l'un de leurs sbires, point n'est besoin de se préoccuper de ce secteur. C'est dommage !!!
Quel résultat attendez-vous d'un Enseignant qui doit s'acquitter à jeun de son obligation professionnelle alors qu'il a pris carburant à crédit et a manqué la veille d'une pièce de 100 FCFA pour acheter du paracétamol à son petit tombé dans les mailles d'une migraine?
Je ne dispose pas de ressources pour répondre. Ce que je sais est que l'école va mal. Et si nos dirigeants depuis les Directeurs des études jusqu'au sommet en passant par les chefs d'établissement, les receveurs percepteurs, les directeurs départementaux, les cadres du trésor, les responsables des structures bancaires ont un peu du liquide rouge dans leur corps qu'ils témoignent de la commisération à l'endroit de ces martyrs en faisant ce qu'ils doivent faire pour leur donner satisfaction.
Moi, le panafricain j'ai joué ma partition en leur prêtant ma voix pour ne pas subir le châtiment de l'ange du Seigneur qui à coup sûr vengera ces vacataires pour les diverses humiliations à eux faites.

Le panafricain

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ad Sidebar

Latest Tweets

RT @belindamaiden: Wishing @Kontar81 a very HAPPY BIRTHDAY! The best birthday present would be some positive action from @JustinTrudeau & @…
New - Consulting, Finance & Business Joomla Template on #Themeforest https://t.co/rWvwVNptYR https://t.co/QWtDx8hIi2
Finance & Insurance WordPress Theme Sale on #themeforest https://t.co/CW1sfG3oYW https://t.co/ROv9f9uwHf
Follow Themewinter on Twitter