EXAMEN DE LA LOI PORTANT LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT DES CAPITAUX ET LE FINANCEMENT DU TERRORISME: L'appel vibrant de l'He Louis VLAVONOU à soutenir la vision du Président TALON

( "C'est l'arsenal qui manquait pour une lutte farouche contre la corruption")

 

Les députés de la 7ème Législature ont entamé ce vendredi, l'examen en séance plénière, du projet de loi portant lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme en République du Bénin.

Après lecture du rapport de la Commission des Lois, l'honorable Louis VLAVONOU a eu le privilège de prendre la parole pour exposer à ses collègues, les avancées notables que le texte en examen apportent et qui témoignent à son avis, de la volonté du gouvernement de renforcer l'arsenal juridique pour une lutte farouche contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. Deux crimes qui compromettent dangereusement la paix et la quiétude dans la sous-région Ouest-africaine.

A en croire l'Elu du peuple, c'est un texte qui permettra de faire un grand pas dans la lutte conte la corruption et surtout les fraudes transfrontalières.

L'ancien inspecteur des douanes béninoises s'est notamment, réjoui du renforcement de la visite corporelle par la douane avec la présence de deux agents pour éviter les contestations.

Je suis heureux de constater qu'il y a le renforcement des moyens de recherche ainsi que des moyens de constatation des infractions..

En effet, conformément aux dispositions du Code des douanes, la force probante des procès verbaux de douane détermine le degré d'autorité de ces procès verbaux. Ainsi, précise l'honorable VLAVONOU, un procès verbal rédigé par deux Agents des douanes est cru jusqu'à l'inscription de faux pour les constatations matérielles qu'ils relatent et cru jusqu'à preuve contraire quand il est rédigé par un seul Agent. C'est donc à juste titre que l'article 110 du présent projet de loi dispose que "la visite corporelle doit être exécutée par deux Agents des Douanes du même sexe que la personne visitée, dans un espace clos réunissant les conditions d'hygiène et de décence".

Le député Louis VLAVONOU a par ailleurs, indiqué que les produits saisis soient directement envoyés désormais au Trésor public au lieu de les garder à la douane.

Je voudrais donc inviter les collègues députés à voter cette loi pour que nous accompagnons effectivement le Président de la république dans sa volonté de lutter contre la corruption.

a-t-il lancé à la plénière.

Faut-il le rappeler, il s'agit d'un texte qui tient lieu d'une mise en conformité des engagements du Bénin avec l'UEMOA.


Prince Germin DJIMIDO

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Latest Tweets

SEO and Digital Marketing WordPress Theme on #Themeforest https://t.co/drKfnORITM https://t.co/j0J8KelNO4
@p01arst0rm f anyone, including Microsoft, violates the license agreements on github, US law is very active and tou… https://t.co/GpHMwx04Wb
RT @p01arst0rm: Microsoft to aquire GitHub https://t.co/IjEIB1Ljhq
Follow Themewinter on Twitter

Post Gallery

CHRISTHELLE  HOUNDONOUGBO SALUE LA CONCRÉTISATION DES RÉFORMES ANNONCÉES DANS LE DISCOURS D'INVESTITURE DU 15 JUIN 2015

Le PRD au service de la jeunesse et de sa base dans l’innovation.

L'essentiel à retenir du Séminaire parlementaire sur la réforme du Code électoral

« LA 7ème LEGISLATURE  SE  VEUT UNE LEGISLATURE  DE REFORMES  PROFONDES ET  INDISPENSABLES . »

Compétition de cross-country et Finale du tournoi inter-collèges:  Germian S. WANVOEGBE fait vibrer la jeunesse d'Adjarra

Le député Gildas AGONKAN à propos des trois ans de gouvernance du Parlement béninois: " Le président HOUNGBEDJI donne la preuve de sa capacité à réaliser de grandes choses..."

LE PRESIDENT ADRIEN HOUNGBEDJI RECOIT UNE PLUIE DE PRIERES ET DE BENEDICTIONS DE LA PART DE L’IMAM AMZAT AMOUSSA HOUZEIFATH ET DE LA COMMUNAUTE MUSULMANE DE PORTO-NOVO

Luc Gnancadja et Charlemagne Honfo prolongent la journée de l'arbre...

7e législature/An 3 de Houngbédji: LE DÉPUTÉ BENOÎT DEGLA SE PRONONCE