Séminaire sur le code électoral: ADRIEN HOUNGBÉDJI PRIVILÉGIE LE DIALOGUE ET LE CONSENSUS

Dans le cadre de la révision du code électoral, un avant-projet de proposition de texte circule depuis quelques temps avec l’ambition proclamée de corriger dans l’ancienne loi les imperfections qu’elle pourrait contenir. Certaines propositions contenues dans ce projet de texte ne sont pas sans susciter les inquiétudes d’une partie de la classe politique. Comme cela a été le cas pour la proposition de loi visant la reforme du système partisan ainsi que d’autres textes majeurs dans le pays. Dans le but de gommer les inquiétudes des uns et des autres, et d’obtenir un consensus de la majorité de la classe politique, le Président de l’Assemblée nationale Adrien Houngbédji a convié les députés, les acteurs politiques, ainsi que certaines composantes de la Société civile à un séminaire national sur la « Réforme du Code électoral » qui se tient ce jeudi 14 juin 2018 à Azalaï Hôtel de la Plage à Cotonou.

Le but de cette rencontre est de permettre à l’ensemble des acteurs politiques d’appréhender les insuffisances relevées dans les textes de loi actuels et relatifs aux élections. Ils seront à l’occasion éclairés sur les réformes envisagées en vue d’harmoniser et de contextualiser le Code électoral en tenant compte des difficultés liées à son application. De façon spécifique, les travaux de l’atelier visent à faire un examen critique de la mise en œuvre de la loi N°2013-06 du 25 novembre 2013 portant Code électoral en République du Bénin, ses forces et ses faiblesses. Ils visent aussi à sensibiliser la classe politique en général et les députés de la 7ème Législature en particulier sur les enjeux d’une reforme du Code électoral conséquente et adaptée aux difficultés actuelles. Enfin, le séminaire permettra aux participants d’échanger sur les moyens d’améliorer l’avant-projet de proposition du Code électoral pour en sortir une proposition pertinente.
Trois principales communications sont prévues pour meubler les travaux de ce séminaire :
▶Analyse critique de la loi N°2013-06 du 25 novembre 2013 portant Code électoral en République du Bénin
▶Enjeux de la réforme du Code électoral
▶Présentation des points saillants de l’avant-projet de proposition de loi portant Code Électoral en République du Bénin.

Un débat général suivi des travaux de groupe permettront d’obtenir les propositions d’amendement au texte objet du séminaire. Les grandes lignes du Code électoral pouvant faire objet d’une révision seront alors dégagées de manière consensuelle au terme de ce séminaire en vue d’élaborer une proposition de référence à l’adoption d’un cadre législatif propice à l’organisation des élections en République du Bénin.
Plusieurs acteurs notent et saluent déjà cette clairvoyance du président de la 7ème législature du parlement béninois qui est dans la rechercher permanente du consensus autour des textes de loi qui pourraient susciter suspicions inquiétudes et controverses au sein de la classe politique.

Max Gaspard ADJAMOSSI

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Latest Tweets

SeoBin | Marketing Agency HTML Template updated with 2 new home https://t.co/mxLG1wKFPc https://t.co/w4arzHoAVx
RT @dhh: MailChimp is an inspiration! $300M+/year in revenues, profitable, based in Atlanta, NO VC. Wonderful. 🐒❤️ https://t.co/qmj0MNAQOo
Barrister - Responsive Law Business @joomla Template setup guide! https://t.co/GwqHcdxyDi https://t.co/qzEEldYie3
Follow Themewinter on Twitter

Post Gallery

LE MINISTRE MAHOUGNON KAKPO ANNONCE DES RÉFORMES POUR LE PROCHAIN EXAMEN DU DT/DPB

3è édition du Podium vacances à Klouékanmè / L'HONORABLE GÉRARD GBENONCHI PARRAINE L'ÉVÉNEMENT, LES HOSTILITÉS LANCÉES DIMANCHE DERNIER

4ème Assemblée générale annuelle du Réseau des parlementaires africains pour l'évaluation du développement (APNODE) / JÉRÉMIE ADOMAHOU, CHABI KATOCHA, JUSTIN ADJOVI ET N'OUEMOU DOMITIEN À LIBREVILLE AU GABON

Procès du glyphosate : Monsanto condamné, un jugement historique

De retour de Côte-d’Ivoire où il a participé au  Semaine Internationale de l’artisanat de Grand-Bassam /  L’ARTISTE PASCAL SETONDJI DEVOILE LES RETOMBES DE SON VOYAGE

Le Prince Wanilo (1885-1928), fils du Roi Gbéhanzin de Dahomey (Danhomè en langue fon) (1845-1906) et de la reine Lakoukou Massè est le premier avocat noir africain inscrit au Barreau de Paris en 1915 .

Zambie : Les appels via WhatsApp, Viber, Skype seront bientôt tarifés au quotidien

VIE POLITIQUE NATIONALE / ATTAQUER LE PRD DEVIENT UN FONDS DE COMMERCE POUR CERTAINS DÉSŒUVRÉS

Projet de construction d’un nouvel Hôtel de ville à  Porto-Novo / LE CONSEIL MUNICIPAL ADOPTE A L'UNANIMITE UNE COMMUNICATION RELATIVE A LA SIGNATURE D’UN AVENANT A LA CONVENTION DE MAITRISE D’OUVRAGE DELEGUE