La rubrique "Actualité Phare De La Semaine"de Gutemberg SOHOU communication reçoit pour vous ce Dimanche 05 Juillet 2018 l'ancien ministre de l'intérieur Armand ZINZINDOHOUÉ.

Dans ses échanges avec notre équipe, le politique s'est prononcé sur le discours donné par le chef de l'état à la veille des 58ans d'indépendance du Bénin. Avant de nous livrer son appréciation sur la lutte contre la corruption et l'impunité engagées par le président Patrice Talon depuis son accession à la magistrature suprême, Armand Zinzindohoué a mis l'accent sur le bien fondé de ses réformes.
Abordant le premier sujet comme nous l'avons annoncé ci-dessus, Armand Zinzindohoué a notifié que le chef de l'état a prononcé un discours concis qui reflète non seulement les qualités d'un homme d'état qui a une vision claire pour son pays mais qui a également des réponses aux besoins vitaux de sa population.
A l'en croire, le Président Talon dans son discours a donné sa vraie vision de changer qualitativement notre beau pays le Bénin qui dans les prochains mois sera un centre d'attirance et d'accueil pour les investisseurs.
Ainsi dit, l'ancien ministre de l'intérieur précise que tout ceci ne sera possible sans des efforts et des sacrifices. C'est bien dans cet optique que le politique annonce que les réformes sont comme les douleurs de l'enfantement qui après laisse un bébé. Ce bébé selon notre invité c'est bien le "BÉNIN " prospère pour nous et pour nos enfants a-t-il souligné. Tout en reconnaissant que c'est difficile ces moments de réformes Armand Zinzindohoué a laissé entendre que le chef de l'état et son gouvernement méritent le soutien et l'accompagnement de tous pour que les programmes dressés dans le PAG soient une réalité.
Prenant la parole pour la deuxième préoccupation, Armand Zinzindohoué n'a pas tergiversé pour ressortir le caractère pragmatique et méthodique de la gouvernance Talon. Suivant ses propos, c'est un pouvoir qui ne laisse aucunement place à l'improvisation. Ce n'est pas un gouvernement sans boussole, sans réflexion mieux qui aime se livrer au spectacle ainsi s'est-il exprimé avant de signaler que le président Patrice Talon est quelqu'un qui a réussi dans le secteur privé. Pour notre invité, c'est l'art et le professionnalisme acquis pendant des années au service du privé qu'il met en pratique au sommet de l'état. Armand Zinzindohoué clarifie qu'il est sûr que le résultat de son travail profitera non seulement à notre cher pays le Bénin mais à nous citoyens.
Dans notre entretien avec Armand Zinzindohoué ce dimanche 05 Août 2018, nous avons pu retenir que le politique n'est pas partant pour la corruption qui selon lui plombe et annihile les sacrifices et les efforts consentis. Au regard de ces idées qu'il a avancé, notre invité donne un cachet spécial à la lutte contre la corruption et l'impunité déclenchées par le président Patrice Talon puis salue sa détermination en la matière. C'est une lutte qui ravage aussi bien dans son rang que dans le rang de ses vis-à-vis a-t-il indiqué.
Dans une analyse hors du commun, l'ancien ministre de l'intérieur invite les béninois et les béninoise à une introspection afin de percevoir avec grand intérêt le nouveau vent qui souffle sur notre pays le Bénin. Il faut que chacun abandonne ses mauvaises habitudes afin de ne pas être emporté par le vent qui souffle a-t-il déclaré. Dans ses inspirations notre invité à fait appel à un adage qui dit ceci : quand la cadence change,les pas de danse changent aussi. Par cet adage, Armand Zinzindohoué invite les uns et les autres à changé de pas de danse vu la cadence qui a changé avec le président Patrice Talon.
Le politique conclut que nous devons avoir le courage et l'honnêteté de reconnaître que tout ceci se fait dans l'intérêt supérieur de la nation mais cette logique n'est toujours la bienvenue et rencontre des oppositions. Ainsi va la vie selon notre invité qui étale que le président Patrice Talon mérite un encouragement pour maintenir le cap, car notre avenir et celui des générations montantes et futures en dépend.
Pour terminer, Armand Zinzindohoué à mentionné que la corruption n'est pas un phénomène spécifique au Bénin.
Merci d'avoir été des nôtres.

Gutemberg SOHOU communication

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Latest Tweets

@envato_help Dear ticket id: 1266898. No one answering the ticket. 2 days without a solution. Please, check.
Insurance Agency Joomla Business Template on #Themeforest https://t.co/GKqY99ixQX https://t.co/WgAaR3wDBc
GeoBin - Digital Marketing Agency, SEO WordPress Theme Updated on #Themeforest https://t.co/drKfnOA82e https://t.co/lR8UFr7zPp
Follow Themewinter on Twitter

Post Gallery

Pourquoi appelle t-on à détester la paix ?  Pour la haine de Talon ?

BIDA, ASSOUMA ET TOUTE LA 13 ÈME CIRCONSCRIPTION REMERCIENT TALON POUR SES PREUVES D'AMOUR À L'ENDROIT DES FILS DE CETTE LOCALITÉ DU BÉNIN

PATRICE TALON, UNE SORTIE UTILE QUI TOUCHE LES SPORTS, LA CULTURE, L'ARTISANAT, ET LE TOURISME

Itw de Me Cécile Marie José de Dravo Zinzindohoué, présidente de la Haute cour de justice du Bénin à radio DW à Berlin

Le député Orden Alladatin au Débat public à la fondation Friedrich Ebert  "...CE QUE NOUS FAISONS, CE N'EST PAS POUR NOUS MAIS POUR LA POSTÉRITÉ..."

Devoir de mémoire : Extrait de la Lettre d'Antoine Ganyé à Patrice Talon et Sébastien Adjavon

Tout est fin prêt pour la construction de 8279 logements sociaux à Ouedo.

Vote du collectif budgétaire gestion 2018 à la Mairie de Porto-Novo /  LES CONSEILLERS MUNICIPAUX A L’UNANIMITE DONNE CARTE BLANCHE AU MAIRE EMMANUEL ZOSSOU

Mairie de Porto-Novo / LE DAFE KOUDOUS YOUSSOUFOU RELEVE DE SES FONCTIONS