LE DÉPUTÉ ORDEN ALLADATIN AU SUJET DE L’AMENDEMENT DU CODE ÉLECTORAL : «Ne cristallisons pas le débat sur deux hommes»

Le code électoral amendé en Commission parlementaire fait actuellement polémique. Sur l’émission Actu Matin de ce jeudi 9 août, le Rapporteur de la Commission des lois, de l’administration et des droits de l’homme de l’Assemblée nationale, Orden ALLADATIN, a tenu à préciser :

Je ne dirai pas, ici, ce que je pense personnellement. J’ai eu le temps de le dire en commission. Mais sur ce plateau, je vous dirai ce qui a été retenu et les motivations de ces choix

A propos du cautionnement des candidats, le député a informé :

Ce que nous visons, c’est le regroupement des forces politiques afin de contenir la flopée de candidatures fantaisistes qu’on a toujours connue, par le passé. Ce que nous visons, c’est d’avoir des institutions fortes et non des individus forts



Seulement, il peut arriver qu’on ait des candidatures sérieuses mais qui n’auront pas la caution exigée. Là-dessus, Orden ALLADATIN a expliqué :

Si vous êtes une candidature sérieuse, c’est dire que des groupes politiques s’arrangeront pour payer cette caution qui est remboursable…Depuis 1960, on a laissé ouvert sans prévoir des mécanismes qui contraignent et nous avons vu les résultats.

L’invité de Canal 3 a fait savoir qu’il n’y a pas que les anciens chefs d’Etat qui soient visés par les conditions d’inéligibilité. Il y a, aussi, par exemple, les présidents d’institutions, les forces de sécurité et autres.

Au sein de la Commission, il y a certains députés qui pensent que les anciens présidents qui sont à la retraite doivent rester à la retraite et ne doivent pas se présenter. Ce qu’on a mis dans le Code est un consensus.


Le président de la République à qui on a donné un certain nombre d’avantages et qui décide de ne pas aller à la retraite. Le débat est clair,

a commenté le député Orden ALLADATIN. Autrement dit, refuser d’aller à la retraite, c’est renoncer à ses avantages.

La cristallisation sur les anciens présidents n’est pas bonne,

a-t-il répété, plusieurs fois en soutenant que "toutes ces questions seront débattues en plénière". Est-ce à dessein que les anciens présidents sont visés? A suivre le député, loin s’en faut.

Le Président Patrice TALON sera aussi, un jour ancien Président de la République. Le Président de la Cour Constitutionnelle, Joseph DJOGBENOU, sera tôt ou tard, un ancien président d’institution,

a-t-il dit pour tranquilliser. «Ne cristallisons pas le débat sur deux hommes»

Justin AMOUSSOU

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Latest Tweets

Insurance Agency WP Theme updated with One Click Demo Installation. #WordPress #agency #insurance #theme… https://t.co/xw6bItqaS5
Construction WordPress Theme new release on ThemeForest #wordpresswebsite #builder #construction #Theme #business… https://t.co/Io448v2QA2
RT @hanahamrouni7: This young man defended humanity spontaneously, there was no other way for him though to make an end for extremism and r…
Follow Themewinter on Twitter

Post Gallery

LE PREMIER ARRONDISSEMENT DE COTONOU, AUX COULEURS DU PRD,  L'honorable corneille PADONOU continue l'acceuil des  militants PRD du parti Reso-Atao

Installation du bureau de la cellule PRD  von 5ème arrondissement: Jean-Baptiste Ahoussinou sonne le glas de la réconciliation et de la  mobilisation

CHARTE DES PARTIS POLITIQUES AU BENIN: LE PRD A REPONDU AUX OBSERVATIONS DU MINISTERE DE L’INTERIEUR CE VENDREDI

A la suite de la suspension de la collaboration du PRD avec le Bloc Républicain / LES RESPONSABLES DES STRUCTURES DE BASE DU PRD EN TOURNEE D’EXPLICATION DES CE JOUR

Retrait du PRD du Bloc Républicain / INCONSTANT OU PAS, HOUNGBÉDJI EN PHASE AVEC LA FAMILLE ARC-EN-CIEL

BÉNIN : Les grands chantiers routiers du Gouvernement pour 2019

Suspension de toute négociation avec le bloc républicain / Houngbedji a vu  juste

Depuis la suspension de sa participation au bloc républicain / Adrien Houngbédji donne de l'insomnie à ses détracteurs

Extorsion de fonds et pratiques illicites dans les écoles publiques / Le gouvernement de la rupture siffle la fin de l’arnaque