BENOÎT ILLASSA, UNE VALSE AU GRÉ DES INTÉRÊTS...

Un coup de poignard dans le dos de la Rupture. L’ancien Représentant Permanent du Bénin près de l’Organisation International de la Francophonie (OIF) rappelé pour fin de mission par courrier en date du 06 juillet 2018 par le Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération, Aurélien A. AGBENONCI et affecté comme Conseiller Culturel pour le compte de la Représentation du Bénin à la Havane, toujours par un courrier, cette fois-ci datée du 09 juillet 2018 et signé par l’ambassadeur du Bénin à Paris, le très remuant et smart Benoît ILLASSA sort ses griffes ramollies par l’amertume et fait des déballages à tours de bras dans un forums whatsapp et l’opposition, comme on pouvait s’y attendre se pourlèche les babines. Bravo ! Patrice TALON est par terre et puis tout le monde est content.

Le Bénin est à l’image de la valse des hommes dits politiques qui malmènent son image. Benoît ILLASSA « Hosanna, Ressuscité… » depuis quelques heures est adulé par ceux qui, hier encore le traînaient dans la boue des injures. On lui tresse des lauriers et certains supplient même par amis interposés de bien vouloir lui dire de les débloquer sur Facebook, tant l’envie de le lire les démange. Soit.

Benoît ILLASSA menace de monter sur le toit de la République pour faire des révélations fracassantes. Selon ses écrits, le Bénin aurait déjoué une tentative de coup d’Etat lors des festivités du 1er août 2018. Et à l’en croire, le pouvoir de Patrice TALON tient encore aujourd’hui grâce à ses bons soins parce que les commanditaires et les exécutants de ce putsch manqué de justesse auraient été mis aux arrêts. On comprend qu’il aurait aidé la République. Vraiment MERCI.

Ses griefs contre le pouvoir de Patrice TALON, du moins pour ce que l’on en sait en attendant sa fracassante sortie, je m’y suis penché. Rien de nouveau. Il était ambassadeur et gagnerait moins que certains de ses collaborateurs et le président gèrerait le pays avec ses parents.

Les écrits de l’homme cachent son malaise face à sa nouvelle mutation. Il faut bien le lui dire. Qui n’aurait pas préféré Paris à la Havane ? Continue-t-on de bénéficier des attributs d’une mission arrivée à expiration ? Ses déballages sont le signes patents de la façon dont certains soutiens sont recrutés. Des gens qui sont arrivés à la Rupture par traîtrise et dont la conviction et l’engagement vacillants n’ont pas eu le temps d’être éprouvés. La toile l’annonce dans les bras de son ancien compagnon qui relève de l’opposition aujourd’hui. Au moins tout le monde sait de quoi il est capable si ses intérêts venaient à ne pas être pris en compte. S’il avait eu une promotion, genre Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération, sûr que personne n’aurait rien entendu. C’est aussi ça, l’image des hommes sur qui le pays est bien obligé de compter, et je sais que là où il va ils n’en sont pas si fiers.

Yves DAKOUDI

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Latest Tweets

@envato_help Dear ticket id: 1266898. No one answering the ticket. 2 days without a solution. Please, check.
Insurance Agency Joomla Business Template on #Themeforest https://t.co/GKqY99ixQX https://t.co/WgAaR3wDBc
GeoBin - Digital Marketing Agency, SEO WordPress Theme Updated on #Themeforest https://t.co/drKfnOA82e https://t.co/lR8UFr7zPp
Follow Themewinter on Twitter

Post Gallery

Pourquoi appelle t-on à détester la paix ?  Pour la haine de Talon ?

BIDA, ASSOUMA ET TOUTE LA 13 ÈME CIRCONSCRIPTION REMERCIENT TALON POUR SES PREUVES D'AMOUR À L'ENDROIT DES FILS DE CETTE LOCALITÉ DU BÉNIN

PATRICE TALON, UNE SORTIE UTILE QUI TOUCHE LES SPORTS, LA CULTURE, L'ARTISANAT, ET LE TOURISME

Itw de Me Cécile Marie José de Dravo Zinzindohoué, présidente de la Haute cour de justice du Bénin à radio DW à Berlin

Le député Orden Alladatin au Débat public à la fondation Friedrich Ebert  "...CE QUE NOUS FAISONS, CE N'EST PAS POUR NOUS MAIS POUR LA POSTÉRITÉ..."

Devoir de mémoire : Extrait de la Lettre d'Antoine Ganyé à Patrice Talon et Sébastien Adjavon

Tout est fin prêt pour la construction de 8279 logements sociaux à Ouedo.

Vote du collectif budgétaire gestion 2018 à la Mairie de Porto-Novo /  LES CONSEILLERS MUNICIPAUX A L’UNANIMITE DONNE CARTE BLANCHE AU MAIRE EMMANUEL ZOSSOU

Mairie de Porto-Novo / LE DAFE KOUDOUS YOUSSOUFOU RELEVE DE SES FONCTIONS