Jean-Michel Abimbola fait des déballages et dénonce la mauvaise foi de la minorité parlementaire

Jean-Michel Abimbola n’a pas fait de cadeau aux députés de la minorité parlementaire. En marge d’une conférence de presse tenue ce lundi 1 octobre 2018 à l’hôtel Azalaï par les responsables du BMP, l’ancien ministre de la Culture de Boni Yayi a fait des déballages, dénonçant au passage la mauvaise foi de ses collègues de l’opposition. Le coordonateur du Bmp a mis en exergue le faussée entre leurs propos à huis clos et leurs actes sur la scène publique.

A titre d’exemple, Jean-Michel Abimbola a confié que certains députés de la minorité parlementaire lui ont signifié la pertinence de la loi portant révision de la constitution, avant de poser un acte contraire évoquant un chef à consulter.

Cette minorité qui me dit moi les yeux dans les yeux, vous avez fait une belle reforme pour la dernière révision. Nous allons voter, mais nous avons un problème avec notre chef. Réglez ça !… Après cette minorité vient dire des énormités, c’est malhonnête ,

déplore t-il.

Dénonçant toujours la mauvaise foi des députés de la minorité parlementaire, le coordonateur du BMP s’étonne de voir que des députés qui jadis, avaient voté et appelé au retrait du droit de grève à certains corps de l’administration publique, viennent aujourd’hui s’offusquer des lois qui encadrent ou retirent le droit de grève à certains corps.

Hier, quand vous avez dit, qu’il fallait des lois pour interdire les grèves et qu’aujourd’hui nous prenons des lois pour interdire des grèves et que vous êtes les premiers à dire que c’est scandaleux, c’est honteux ,

fustige t-il.

Le coordonateur du Bmp ne s’arrête pas là dans ses déballages. Jean-Michel Abimbola dénonce avec des mots forts ses collègues de la minorité qui bloquent tout, mais qui ne renoncent pas aux avantages financiers des ateliers.

Nous avons une minorité mécanique qui bloque tout, qui participe aux ateliers avec nous, qui prend les perdiemes comme nous, et après vote contre. Donc non seulement, ils sont godillots et peut-être, je réfléchis qu’ils sont malhonnêtes. Vous ne pouvez pas venir prendre les perdiemes et venir cracher dans la soupe ,

s’insurge t-il.

Dans ses pics, Jean-Michel Abimbola invite les uns et les autres à interroger les députés de la minorité parlementaire sur le nombre de loi qui porte leur nom.

En attendant, Jean-Michel Abimbola prévient que les députés du BMP répondront coup pour coup aux attaques de la minorité parlementaire.

Nous donnerons coup pour coup. S’ils pensent qu’ils peuvent tout dire, nous-mêmes, nous allons tout dire pour que le peuple sache, qui sont ceux, qui mentent, qui sont ceux, qui manipulent, qui se moquent d’eux. C’est trop facile de taper sur le BMP et le gouvernement. Le fait d’être de la minorité ne vous donne pas un monopole d’intelligence, et le fait d’être de la majorité ne fait pas de vous un condamné, à l’idiotie, à la bêtise ,

rétorque t-il.

Voici ce qu’on pourrait qualifier de réponse du berger à la bergère.

Manassé AGBOSSAGA

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Latest Tweets

@envato_help Dear ticket id: 1266898. No one answering the ticket. 2 days without a solution. Please, check.
Insurance Agency Joomla Business Template on #Themeforest https://t.co/GKqY99ixQX https://t.co/WgAaR3wDBc
GeoBin - Digital Marketing Agency, SEO WordPress Theme Updated on #Themeforest https://t.co/drKfnOA82e https://t.co/lR8UFr7zPp
Follow Themewinter on Twitter

Post Gallery

Pourquoi appelle t-on à détester la paix ?  Pour la haine de Talon ?

BIDA, ASSOUMA ET TOUTE LA 13 ÈME CIRCONSCRIPTION REMERCIENT TALON POUR SES PREUVES D'AMOUR À L'ENDROIT DES FILS DE CETTE LOCALITÉ DU BÉNIN

PATRICE TALON, UNE SORTIE UTILE QUI TOUCHE LES SPORTS, LA CULTURE, L'ARTISANAT, ET LE TOURISME

Itw de Me Cécile Marie José de Dravo Zinzindohoué, présidente de la Haute cour de justice du Bénin à radio DW à Berlin

Le député Orden Alladatin au Débat public à la fondation Friedrich Ebert  "...CE QUE NOUS FAISONS, CE N'EST PAS POUR NOUS MAIS POUR LA POSTÉRITÉ..."

Devoir de mémoire : Extrait de la Lettre d'Antoine Ganyé à Patrice Talon et Sébastien Adjavon

Tout est fin prêt pour la construction de 8279 logements sociaux à Ouedo.

Vote du collectif budgétaire gestion 2018 à la Mairie de Porto-Novo /  LES CONSEILLERS MUNICIPAUX A L’UNANIMITE DONNE CARTE BLANCHE AU MAIRE EMMANUEL ZOSSOU

Mairie de Porto-Novo / LE DAFE KOUDOUS YOUSSOUFOU RELEVE DE SES FONCTIONS