RUPTURE TOTALE : LOTH EN FUITE VIENT D'ÊTRE ARRÊTÉ À LA FRONTIÈRE

Le président du PVR, parti au pouvoir à en croire les propos même de l'activiste, Loth Houénou serait actuellement entre les mains de la police républicaine.

Convoqué pour infirmer ou confirmer des allégations dont il dit être lui-même l'auteur dans son audio, Loth Houénou qui se dit vouloir aller en prison aurait pris la fuite après que ses voisins ont refusé de prendre la convocation à lui délaisser.

Mais il vient d'être interprété par la police républicaine alors même qu'il s'apprêtait à franchir nos frontières en direction du Togo voisin.

De sources proches du dossier, on apprend que le Procureur de la République près le tribunal de première instance de Cotonou a instruit l'Office Central de Répression de la Cybercriminalité (OCRC) à l'effet de le convoquer pour s'entendre confirmer sa paternité des propos.

Des propos constitutifs d'incitation à la haine, d'injures, d'appel à la rébellion le tout diffusé via les réseaux sociaux. Une infraction prévues et punie par les articles 551 et suivants du code du numérique.

C'est dans ce cadre, précisément qu'une convocation lui a été envoyée dans la même journée d'hier, mais les personnes rencontrées à son domicile ont refusé de réceptionner.

Aujourd'hui samedi 13 octobre, Loth Houénou a été repéré à la frontière bénino-togolaise d'Hillacondji en partance pour le Togo et a été appréhendé par la Police Républicaine pour les besoins de l'enquête.

Mais puisque dans son audio l'intéressé se disait prêt à aller en prison, sans doute pour montrer que la Rupture n'a pas d'ami, l'occasion est donc certainement offerte au soutien inconditionnel de la Rupture de nous montrer nous "opposants" que le pouvoir de son ami Talon ne connaît même pas de parent.

Même si l'on veut en découdre avec un régime, la prudence veut qu'on trouve les mots justes pour ne pas tomber aussi facilement sous le coup des textes en vigueur.

Mais puisque jusqu'à une époque récente Loth Houénou nous avait abandonné dans la galère de l'opposition pour un mariage avec la Rupture, il s'agit maintenant d'une affaire de ménage qui nous concerne très peu.

Il aura sans doute des Rupturiens bon teint comme Gbadamassi, Bruno Amoussou et les autres pour régler ces problèmes d'argent de popotes qui ont sans doute conduit à ce divorce mal géré par le président du parti au pouvoir, Loth Houénou du Pvr. 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Latest Tweets

DigiQole now 2x Faster and GT Metrix Page Speed 98% !! We optimized DigiQole for High Performance… https://t.co/ZnE3IRV3Ou
Want to run Webinars and Meetings inside an online course format? Then incorporate Zoom service with Turitor WP Edu… https://t.co/KlwEX0VTrE
@envato_help After 4 months I submit a WP Theme. But 6 days without reply : https://t.co/4G411tjDaT Is this curren… https://t.co/1fLk2ThrOW
Follow Themewinter on Twitter

Post Gallery

LE PREMIER ARRONDISSEMENT DE COTONOU, AUX COULEURS DU PRD,  L'honorable corneille PADONOU continue l'acceuil des  militants PRD du parti Reso-Atao

Installation du bureau de la cellule PRD  von 5ème arrondissement: Jean-Baptiste Ahoussinou sonne le glas de la réconciliation et de la  mobilisation

CHARTE DES PARTIS POLITIQUES AU BENIN: LE PRD A REPONDU AUX OBSERVATIONS DU MINISTERE DE L’INTERIEUR CE VENDREDI

A la suite de la suspension de la collaboration du PRD avec le Bloc Républicain / LES RESPONSABLES DES STRUCTURES DE BASE DU PRD EN TOURNEE D’EXPLICATION DES CE JOUR

Retrait du PRD du Bloc Républicain / INCONSTANT OU PAS, HOUNGBÉDJI EN PHASE AVEC LA FAMILLE ARC-EN-CIEL

BÉNIN : Les grands chantiers routiers du Gouvernement pour 2019

Suspension de toute négociation avec le bloc républicain / Houngbedji a vu  juste

Depuis la suspension de sa participation au bloc républicain / Adrien Houngbédji donne de l'insomnie à ses détracteurs

Extorsion de fonds et pratiques illicites dans les écoles publiques / Le gouvernement de la rupture siffle la fin de l’arnaque