PRD

Congrès Extraordinaire du PRD: Discours du Président Adrien HOUNGBEDJI

Mesdames et Messieurs les Présidents de partis et Représentants de partis politiques,
Honorables députés à l’Assemblée nationale,
Distingués invités
Mesdames et Messieurs les Maires et Adjoints aux maires,
Mesdames et Messieurs les élus communaux et locaux,
Camarades congressistes,
Chers amis,
Mesdames et Messieurs,


Je suis particulièrement heureux de vous voir tous ici présents, réunis dans la ferveur et l’allégresse qui ont toujours animé les rassemblements de notre parti. Nous devons rendre grâce à Dieu pour le climat de paix et de sécurité qui règne dans notre pays. Nous devons lui rendre grâce de nous avoir permis de nous retrouver aussi nombreux aujourd’hui. Qu’il daigne dans sa miséricorde infinie, accorder une paix éternelle à tous ceux d’entre nous, qu’il a rappelés à lui, militants, cadres, et dirigeants qui ont pris part à notre combat.
J’adresse mes félicitations aussi chaleureuses et mes sincères remerciements à nos militants des comités et sous-comités pour leur forte mobilisation dans l’organisation de ce Congrès extraordinaire. Ils ont travaillé d’arrache-pied, avec un engagement exemplaire pour lequel je voudrais leur dire ici ma reconnaissance et celle de tout le parti.


Chers amis,
Le Congrès qui nous réunit aujourd’hui se tient à un moment crucial de la vie de notre parti. Le contexte politique de notre pays est, comme vous le savez, marqué par l’adoption de la Charte des partis politiques et du Code électoral il y a quelques mois. Les deux textes de lois introduisent dans le jeu politique, de nouvelles règles,  ces nouvelles règles vont contraindre la classe politique à rebattre les cartes. Cette situation est source d’interrogations. Dans ce contexte, il est devenu indispensable de nous réunir, afin d’analyser au mieux le sens des changements en cours, et d’en déduire la stratégie la plus efficace pour la réalisation de nos ambitions pour notre pays.
Au cours de notre dernier Congrès ordinaire, je m’interrogeais sur les perspectives du bloc de la majorité présidentielle à laquelle nous appartenons. Je nous invitais alors, à examiner la possibilité de structurer cet ensemble autour d’objectifs politiques qui aillent au-delà du soutien à l’action du Gouvernement. Cette interpellation impliquait évidemment une réflexion approfondie sur le type de regroupements politiques et les règles de fonctionnement que nous étions prêts à accepter. Mes interrogations étaient fondées par le constat qu’aucun des regroupements politiques auxquels nous nous sommes essayés depuis le Renouveau démocratique n’a survécu, et que d’autres se profilaient à l’horizon de la prochaine échéance électorale. De plus, comme nous, plusieurs autres partis politiques se demandaient eux-aussi comment bâtir des unions stables, capables de remodeler durablement le paysage politique du Bénin.
Je peux vous dire aujourd’hui, que le vote des deux instruments juridiques que j’ai mentionnés précédemment, ouvre des perspectives sérieuses en la matière. C’est pourquoi notre parti poursuivra le dialogue avec ses partenaires pour faciliter leur mise en application, sans renier les marques de notre identité politique construite au prix d’un travail acharné et de lourds sacrifices.


Chers amis congressistes,
Il ne vous a certainement pas échappé que le vote de ces deux lois a entraîné de forts débats au sein du bloc de la majorité présidentielle. Celui-ci en est d’ailleurs arrivé à se scinder en deux groupes de partis réunis sur la base d’affinités ou de stratégies électorales. En ce qui nous concerne, le PRD a rassemblé autour de lui de nombreuses personnalités des quatre coins du pays, désireuses de nous accompagner dans notre volonté d’ériger des partis politiques d’envergure nationale, capables de porter des projets de société crédibles. Ce mouvement s’est poursuivi jusqu’à notre jonction avec le groupe « Dynamique unitaire ».
C’est ici le lieu de saluer ce regroupement, bâti sur des principes partagés de responsabilité et d’amitié. Je salue en particulier, la clairvoyance de nos partenaires qui ont su apprécier l’opportunité de cette fusion au regard de l’identité politique forte de notre parti. En effet, et je vous le dis avec fierté, le logo du PRD apparaîtra nettement dans l’identité graphique du parti à naître. C’est un atout précieux que nous consentons ainsi à partager avec nos alliés. C’est aussi en partie, En partie, un héritage qui remonte à une période antérieure à l’accession de notre pays  à la souveraineté nationale. C’est le fruit de ce travail opiniâtre et des sacrifices consentis pendant 30, c’est le fruit d’un héritage qui remonte à plus de 50 ans que nous sommes fiers de partager avec nos nouveaux partenaires, résolument tournés vers de nouvelles conquêtes encore plus grandes à venir.


Mes chers amis,
Je partage les préoccupations et inquiétudes d’un grand nombre d’entre vous, depuis que la nouvelle donne politique nous contraint à changer de fusil d’épaule. Je suis témoin de ce que le PRD est pour chacun de vous ; bien plus qu’un parti politique ; une grande famille tendue vers un projet commun. Vous êtes, nous le sommes tous, légitimement jaloux des marques de la conscience politique de notre parti, qui ont sédimenté son identité à-travers le temps.
Je veux vous en assurer : personne ne demandera au PRD de renoncer à sa conscience politique ni à son identité. D’ailleurs, les textes qui régissent notre formation politique sont clairs à ce sujet. L’article 85 de nos Statuts indique que « le PRD peut participer à des regroupements ou à des fusions avec d’autres partis politiques » et que ces regroupements « doivent faire l’objet d’un protocole d’accord écrit qui délimite les attributions concédées. »
Ainsi, nous entrons librement dans une fusion qui nous rendra plus forts tous ensemble, avec nos partenaires. C’est un choix indispensable et responsable que la conjoncture politique nous amène à faire. Nous ne renonçons pas pour autant à notre autonomie, nous sommes au contraire en train de l’ancrer dans des fondations plus solides mutuellement renforcées avec nos partenaires. Nous ne renonçons pas à notre visibilité, nous l’inscrivons au contraire dans une visibilité plus large et plus forte que nous construisons activement dans une nouvelle fusion. Tout ceci s’inscrit dans le respect de l’article 86 de nos Statuts qui précise que « les décisions d’alliance, de regroupement et de fusion ne peuvent pas entraîner la dissolution du PRD, lequel conserve ses attributs, son patrimoine et son autonomie organisationnelle et fonctionnelle, excepté ceux concédés » et que le PRD « peut constituer un courant à l’intérieur de la nouvelle fusion. » Lire la suite sur le site officiel du PRD

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Latest Tweets

Conference Event HTML Template - New released https://t.co/vgF5mgzNoL https://t.co/aAq2DY0gNW
News Magazine #Joomla Template New release on #Themeforest https://t.co/f5w59DraSF https://t.co/QIe5KIw9Zh
@envato_help Dear ticket id: 1266898. No one answering the ticket. 2 days without a solution. Please, check.
Follow Themewinter on Twitter

Post Gallery

FIXATION DES FRAIS DE DÉLIVRANCE DU FONCIER DANS LES MAIRIES: TALON met fin à un vaste réseau d'escroquerie du siècle

Installation officielle des structures du PRD à Akpro-Missérété, pari gagné pour Michel M. BAHOU

CONGRES EXTRAORDINAIRE DU MOUVEMENT POUR UNE NOUVELLE DYNAMIQUE DE DEVELOPPEMENT DE LA COMMUNE D’AKPRO-MISSERETE (MNDD-CAM)

Le président patrice Talon reçu au parlement norvégien.

Germain Wanvoégbé lance définitivement les ''JSA'' d'Adjarra

Promotion de l’excellence en milieu scolaire:  L’ASSOCIATION AMITIE FRANCE-BENIN GRATIFIE LES MEILLEURS ECOLIERS DEMUNIS DE KITS SCOLAIRES

Aurélie Adam Soulé Zoumarou a lancé le ReFFAO le jeudi dernier

ANIMATION DE LA VIE POLITIQUE DANS LA 18ème CIRCONSCRIPTION ÉLECTORALE

Patrice TALON au 8ème sommet nordique et africain des affaires (NABA) à Norvège