Supposée responsabilité du président de l’Assemblée nationale, Adrien Houngbédji dans le vote de certaines lois dites scélérates / HUGUES ELPHÈGE PATHINVOH RÉPOND À CHABI YIRO

Dans une lettre ouverte à l'endroit du président de l'Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, le Directeur de publication du journal NASIARA, Chabi Yiro a clairement accusé la deuxième personnalité de l'État, de favoriser le vote de certaines lois dites scélérates et d'enterrer ce faisant la démocratie. Dans une autre lettre, Hugues Elphège PATINVOH, l'attaché de presse du président Adrien Houngbédji et Vice président du Parti du renouveau démocratique (PRD) lui a répondu de la plus belle manière. Lire ci-dessous l'intégralité de ladite lettre qui vient éclairer l'opinion publique sur les pouvoirs de l'autorité parlementaire.

Hugues Elphège PATINVOH
Attaché de presse du président de l’Assemblée nationale
Militant PRD

A vous monsieur Chabi Yiro, DP du journal NASIARA

Cher confrère, loin de vous dénier votre liberté d'expression et d'opinion, je voudrais quand même m'interroger sur les réelles motivations de votre lettre ou interpellation à l'endroit du président de l'Assemblée nationale.
Vous deviez savoir que les institutions de notre pays sont régies par des textes. Par rapport au contenu de votre lettre, je vous renvoie donc, à la constitution du 11 décembre 1990 et au règlement intérieur de l'Assemblée nationale. Le président de l'Assemblée nationale, représente certes l'institution parlementaire, mais n'est pas au dessus de ses collègues députés. Aucun texte de notre pays n'autorise le président de l'Assemblée nationale à empêcher une majorité parlementaire de voter une loi. Le président du parlement, s'il est consulté, peut donner son avis, avis qui peut être pris en compte ou non, sur le contenu d'un projet ou d'une proposition de loi. Mais encore une fois, le président du parlement, quelque soit sa bonne foi, n'a aucun droit sur le pouvoir d'amendement d'un député ou d'un groupe de députés.

On ne peut donc, faire porter au président de l'Assemblée nationale la responsabilité d'une loi qui serait « scélérat ou anti-démocratique ». Le reste relève de la politique politicienne ou carrément d'une volonté de nuire. Dire qu'il s'agit d'une vengeance du président Adrien Houngbedji, n'est rien d’autre que la calomnie et de l’affirmation gratuite. L’attachement du président Adrien Houngbedji au respect des lois de la république est connu de tous les béninois ; ce qui est une caractéristique des hommes d’Etat.

  • A propos de la réforme du système partisan
    Parlant de la réforme du système partisan en cours au Bénin, Me. Adrien Houngbédji a été pendant longtemps l’un des instigateurs d’une telle réforme. Il l’a souhaité de tous ses vœux, à plusieurs reprises. Fort heureusement, il a trouvé une oreille attentive de la part de l’actuel pouvoir exécutif, même si le processus reste à parfaire avec l’imminence du vote d’une loi sur le financement public des partis politiques au Bénin.
    Le PRD et le président Adrien Houngbédji assument tout ce qui est fait à travers ces réformes avec l’espoir que les imperfections seront corrigées au fur et à mesure et avec le temps.
  • Parlant de l’opposition du PRD et de son président aux régimes successifs dans le passé

A ce sujet, justement, le président Adrien Houngbédji ne s'est jamais réfugié ou caché derrière une posture du président de l'Assemblée nationale pour faire de l'opposition par délégation ou par procuration. Cela a toujours été une opposition à la gouvernance. Il est toujours allé au devant de la scène politique et s'est battu par tous les moyens légaux contre l'autocratie, l'arbitraire et la dictature.

Le PRD soutient aujourd’hui le régime Talon à cause de la pertinence des réformes en cours, avec pour objectif de réduire la misère et la pauvreté des populations, d’assurer une bonne gouvernance et permettre au Bénin d’amorcer un réel développement.

J’ai pris la responsabilité de vous répondre en tant que confrère, Attaché de presse du Président de l’Assemblée nationale et membre du PRD. A ce titre, je me dois de rectifier certains de vos propos qui sont loin de la réalité.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Latest Tweets

RT @xpeedstudio: 🔥 Meet ElemenetsKit. Elementor addons ❖ Comes with Header & Footer builder. Megamenu builder. 50+ Elementor custom widgets…
We released DigiQole News Magazine #WordPress Theme #news #theme #wordpresstheme #blog https://t.co/VAqf5vloNy https://t.co/SDgzS5rqwu
RT @joomla: #Joomla, the #CMS you can trust. It's powerful #secure and limitless. Build a #site you can love with Joomla. You can download…
Follow Themewinter on Twitter

Post Gallery

LE PREMIER ARRONDISSEMENT DE COTONOU, AUX COULEURS DU PRD,  L'honorable corneille PADONOU continue l'acceuil des  militants PRD du parti Reso-Atao

Installation du bureau de la cellule PRD  von 5ème arrondissement: Jean-Baptiste Ahoussinou sonne le glas de la réconciliation et de la  mobilisation

CHARTE DES PARTIS POLITIQUES AU BENIN: LE PRD A REPONDU AUX OBSERVATIONS DU MINISTERE DE L’INTERIEUR CE VENDREDI

A la suite de la suspension de la collaboration du PRD avec le Bloc Républicain / LES RESPONSABLES DES STRUCTURES DE BASE DU PRD EN TOURNEE D’EXPLICATION DES CE JOUR

Retrait du PRD du Bloc Républicain / INCONSTANT OU PAS, HOUNGBÉDJI EN PHASE AVEC LA FAMILLE ARC-EN-CIEL

BÉNIN : Les grands chantiers routiers du Gouvernement pour 2019

Suspension de toute négociation avec le bloc républicain / Houngbedji a vu  juste

Depuis la suspension de sa participation au bloc républicain / Adrien Houngbédji donne de l'insomnie à ses détracteurs

Extorsion de fonds et pratiques illicites dans les écoles publiques / Le gouvernement de la rupture siffle la fin de l’arnaque