Super User

Super User

Selfies labore, leggings cupidatat sunt taxidermy umami fanny pack typewriter hoodie art party voluptate. Listicle meditation paleo, drinking vinegar sint direct trade.

C'est au titre du Coordonnateur du Cos-Lépi pour les départements de l'Ouémé et du Littoral, que l'honorable Corneille Padonou, a rendu visite ce matin, au Maire de Sèmé-Podji. Cette visite qui s'inscrit dans le cadre des travaux de l'actualisation du fichier électoral national, a permis au député Prd de la 15ème circonscription électorale de voir avec l'autorité communale, comment impliquer les élus locaux dans le processus.

Le Maire Charlemagne Honfo, lui aussi ancien coordonnateur Ouémé-Plateau, en a profité pour faire partager à son visiteur, son expérience. Ainsi, la discussion des deux élus fera prendre davantage en compte, les préoccupations des populations pour une meilleure représentativité du département de l'Ouémé, et partant de la commune de Sèmé-Podji au sein de la liste.

 Cell/Com Mairie Sèmé-Podji

(De quoi huiler la machine de mobilisation dans les 21è & 22è CE)


C'est enfin officiel. Les acteurs de la mouvance présidentielle viennent de concrétiser l'une des réformes politiques envisagées par le Chef de l'État. Un pas géant vient d'être fait dans le cadre de la création d'un parti unifié au Bénin. C'est désormais deux blocs politiques autour du Président de la république. En effet, après la formation du "Bloc Progressiste" dont on connaît la composition depuis peu, les dirigeants du Bloc PRD ont accepté ce lundi de se fusionner avec le Bloc "Dynamique unitaire". C'est à l'issue d'une série de conciliabules entamées depuis le dimanche dernier sous la présidence du Chef de l'État.

Pour le Rassemblement National pour la Démocratie du député Jean-Michel ABIMBOLA, un parti allié du PRD, c'est un exploit inédit. En effet, l'Elu de la 22ème circonscription électorale s'est montré très attaché à cette vision du Président TALON d'assainir le système partisan béninois qui a présenté de nombreuses failles depuis les premières années de notre expérience démocratique. Il y a déployé toutes ses énergies et n'a cessé de convaincre ses pairs sur la pertinence de cette réforme et appeler les chefs de partis et mouvements politiques à se décoller de leurs formations originelles pour faire grandir les blocs politiques au sein desquels ils pourront être plus audibles et plus forts.

Et pour commencer cette charité bien ordonnée, le RND du député ABIMBOLA a mené des démarches fructueuses pour la constitution d'un bloc plus grand et plus large. Il sera très tôt rejoint dans le Bloc PRD par l’UDBN de sa collègue Claudine PRUDENCIO l’AND - aile TOGNY, le MDA de l'honorable Nazaire SADO, le Parti de l'honorable David GBAHOUNGBA et bien d'autres.

C'est donc avec beaucoup de fierté et de satisfaction que ces partis allies du bloc PRD, ont accordé leur violon ce lundi pour la fusion avec celui baptisé "Dynamique Unitaire". Ce second et dernier bloc ainsi reconstitué a été immédiatement rejoint par la Coalition Bénin En Route (BER) de Jean-Baptiste HOUNGUE et l’UND de VIDEGLA

Faut-il le rappeler, le RND sans être une alliance de partis politiques, est composé depuis quelques mois, d'une kyrielle d'acteurs politiques et de chefs de partis et mouvements de toutes les Communes du Plateau. Les anciens maires de Sakété, Raliou ARINLOYE et d'Ifangni, Raymond FAFOUMI, le ministre Salimane KARIMOU, l'ancien député Théophile BABA, les maires, élus locaux et communaux, Me Bastien SALAMI, Awa BISSIRIOU et autres. Avec cette fusion entre le Bloc PRD et la "Dynamique unitaire", c'est tout le Département du Plateau (les 21ème et 22ème Circonscriptions électorales) qui est désormais uni derrière le Président TALON.

Prince Germin DJIMIDO

La Direction Nationale du Parti Conscience Citoyenne a finalisé avec les instances de l’Union fait la Nation dont le Président du Parti, Monsieur Moukaram BADAROU a été membre fondateur, son adhésion au sein de cette formation politique. Via donc l’Union fait la Nation, le Parti Conscience Citoyenne rejoint le Bloc Progressiste soutenant les actions du Président Patrice Talon et de son gouvernement.

C'est là un extrait du dernier communiqué en date publié par le secrétariat général du parti Conscience Citoyenne. En effet, pour être en phase avec le processus de la réforme du système partisan enclenché au Bénin, Moukaram Badarou et ses alliés politiques n'ont pas cru devoir se faire prier pour rejoindre l'un des deux blocs en cours de constitution à la mouvance présidentielle. Ainsi donc, l'ancien directeur exécutif à l'image et à la communication de l'Union fait la Nation décide de repartir, avec son parti, vers son ancien groupe politique .Il convient donc de retenir que le parti Conscience Citoyenne présidé par Moukaram Badarou est désormais du bloc progressiste étant entendu que l’Union fait la Nation s’y trouve.


Lire le texte intégral du communiqué du parti qui le mentionne expressément...


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

« Le Parti Conscience Citoyenne rejoint le Bloc Progressiste »
L’Assemblée nationale a voté récemment deux importantes lois liées à la réforme du système partisan en République du Bénin. Il s’agit en l’occurrence de la loi portant charte des partis politiques au Bénin et la loi portant code électoral au Bénin. Ces deux lois qui révolutionnent la chose politique dans notre pays apportent une réponse favorable à l’une des aspirations profondes du Parti Conscience Citoyenne à savoir : redorer le blason des partis politiques au Bénin et mettre fin à l’émiettement des forces politiques.
En prévision de cette nouvelle tournure, la Direction Nationale du Parti Conscience Citoyenne a finalisé avec les instances de l’Union fait la Nation dont le Président du Parti, Monsieur Moukaram BADAROU a été membre fondateur, son adhésion au sein de cette formation politique. Via donc l’Union fait la Nation, le Parti Conscience Citoyenne rejoint le Bloc Progressiste soutenant les actions du Président Patrice Talon et de son gouvernement.
La Direction Nationale du Parti invite donc les membres de ses sections, ses cellules, ses structures horizontales ainsi que l’ensemble de ses militants et sympathisants à travailler avec acharnement pour la réussite des réformes en cours et à se mobiliser pour faire triompher la mouvance présidentielle lors des prochaines élections.
Vive le renouveau démocratique
Vive la République
Vive le Bénin
Porto Novo, le 19 septembre 2018
Pour la Direction Nationale.
Le Secrétaire Général
Abdoul Aziz MALICK

Le Maire de la ville de Porto-Novo, Emmanuel ZOSSOU, assisté du deuxième adjoint au Maire de Porto-Novo, Dr François AHLONSOU et du président du comité d’organisation, le conseiller municipal Félicien SAIZONOU, vient d’annoncer les couleurs de la troisième édition du Festival international de Porto-Novo (Fip) placée sous le thème « les systèmes de divination en Afrique dans un contexte de mondialisation : enjeux et perspectives ». C’est à l’occasion d’une conférence de presse inaugurale qui a eu pour cadre, hier mercredi 19 septembre 2018, l’Ecole du Patrimoine Africaine (EPA). Elus municipaux, cadres de la Mairie de Porto-Novo, membres du comité d’organisation et partenaires du Fip ont tous répondu présent à cette sortie médiatique.

 La 3ème édition qui se tiendra du samedi 05 au samedi 12 janvier 2019 sera l'édition de la maturité… 

a indiqué le Maire de Porto-Novo avant de préciser que les deux premières éditions ont permis au comité d'organisation, appuyé de personnes ressources, de prendre ses marques. A en croire l’édile de Porto-Novo, la réussite de la dernière édition, a été une réalité grâce à l’implication personnelle du Chef de l’Etat et aux partenaires et sponsors.

 Des artistes et des groupes artistiques des quatre coins du pays vont se joindre à nous 

a déclaré le Maire Emmanuel ZOSSOU qui a profité de cette opportunité pour annoncer que le Fip, avec ses 50000 festivaliers et visiteurs, va s’ouvrir au monde en accueillant des artistes venus du Nigeria et du Brésil comme ce fut le cas lors de la dernière édition. Pour le Maire, cette conférence d’annonce marque aussi le début de notre campagne de mobilisation des partenaires et des sponsors. Pour finir, l’édile de la ville a lancé un vibrant appel à l’endroit des filles et fils de Porto-Novo afin de porter avec aussi ce projet qui valorise et met la ville capitale sous les feux de la rampe sur le plan international. A la suite des précisions données par le président du comité d’organisation et le deuxième adjoint au Maire de Porto-Novo, le Directeur de la culture et du patrimoine, Richard Hounsou, a donné des précisions sur les grands axes du Fip 2019. Il s’agit entre autres, du colloque scientifique qui constitue une activité phare du Festival qui va drainer scientifiques, professeurs d’universités et chercheurs, du marché du Fip qui valorisera la création des artisans béninois, des animations culturelles, autrement dit, les concerts, le théâtre, les jeux de société et autres et enfin la journée carnavalesque faite de spectacle de déambulation de masques. Comme innovations, il y a le melting-pot culturel avec le brassage et des réunions de culture du Bénin et celles des pays invités, le Fip-Foot pour fédérer la jeunesse de Porto-Novo autour du sport roi et l’organisation d’un tournoi de football dénommé « Fip Foot », le Génie-Fip qui permettra aux écoliers d’avoir une meilleure connaissance du patrimoine, les amenant à devenir des ambassadeurs de la culture béninoise et enfin la soirée son et lumière qui sera organisée au Musée Honmè de Porto-Novo. Faut-il le rappeler que, entre autres objectifs visés par ce Festival, c’est d’abord de présenter au monde les richesses culturelles et historiques de Porto-Novo, faire de la ville une destination touristique et la tenue du carnaval qui permettra de faire défiler dans les rues de Porto-Novo des milliers de masques de divinités afin d’en capter une image.

Ismail KEKO

Les choses sont allées très vite dans la journée de ce mardi 18 septembre 2018.
La mouvance présidentielle s’est vue obliger de se réorganiser, suite à l’intervention du Président de la République. En effet ce dernier a souhaité qu’au lieu de trois blocs, que ses partisans se retrouvent en deux regroupements pour affronter les élections législatives prochaines.

Cette volonté du Chef de l’Etat portée à la connaissance des membres de la mouvance lors d’une réunion qui a duré tard dans la nuit du dimanche est désormais une réalité. Selon les informations sorties de ce conclave, le bloc « Dynamique Unitaire » devrait discuter avec le bloc Progressiste et celui chapeauté par le PRD , pour étudier les possibilités de fusion.
Les discussions n’ont pas tardé à se concrétiser dans ce sens, car ils ne disposaient que de 48 heures pour rendre compte au Chef de l’Etat. Ainsi, à l’issue d’une rencontre tenue dans la soirée de ce mardi 18 septembre 2018, la « Dynamique Unitaire » a accepté de se recomposer avec le Parti du Renouveau Démocratique ( PRD ). Cette recomposition va donner naissance à un nouveau regroupement politique, dont la dénomination n’est pas encore connue.

Ils sont venus des 07 villages administratifs ( Djalloukou centre, Djallouma, Konkondji, Monfio, Attakplakanmè, Zoukpa, Glaglodji) de l’arrondissement de Djalloukou pour écouter l’Honorable Valère TCHOBO ce samedi à l’EPP centre. Sous le leadership avéré de l'ancien Chef d’Arrondissement Bertin NANNOUKON ces leaders ont assisté nombreux à la séance de reddition de compte.
Au cœur des échanges les différentes lois votés ces derniers mois à l’Assemblée Nationale notamment celles relatives à la réforme du système partisan et du code électoral.

Par rapport à la question du système partisan, le Représentant du peuple a expliqué le bien fondé de cette loi. Elle permet aujourd’hui d'aller vers les grands regroupements politiques. Désormais le financement des partis politiques deviendra chose effective. Ledit financement facilitera l’animation de la vie politique, permettra aux partis de faire face au dépenses logistiques , d’organiser de façon regulière des formations à l'endroit des militants et sympathisants histoire de véritablement bien les former à la chose politique etc

Pour ce qui concerne la mouvance présidentielle trois grands blocs se dessinent déjà : il s'agit du Bloc Progressiste, celui de Dynamique Unitaire et le bloc en formation autour du PRD.

La question du code électoral a été aussi au cœur des échanges. Désormais pour tout candidat à l’élection présidentielle il faut une caution de 250 millions de francs CFA soit les 10% du plafond fixé pour les dépenses de la campagne électorale qui s’élève à 2millard 500 millions de FCFA a- t-il fait comprendre à l’assistance. L’objectif c’est d’éviter les candidatures fantaisistes car aspiré à la plus haute fonction du pays relève du sérieux. Désormais le candidat doit intégrer dans son dossier de candidature le quitus fiscal,un document qui certifie qu’il est à jour vis vis des impôts.

Pour les élections législatives, chaque liste devra payer 249 millions de FCFA comme caution. Un autre aspect important dans ce nouveau code électoral est le principe de validité de la liste.Il s'agit d'obtenir les 10 % requis sur le plan National pour valider les sièges obtenus.

Au cours des échanges l’Honorable Valère TCHOBO est revenu sur les actions menées par le Chef de l’État et son Gouvernement depuis son accession au pouvoir : La question de la sécurité a connu une nette amélioration, la fourniture presque permanente du courant électrique laissant derrière le vieux souvenir du délestage, la réalisation de plusieurs routes dans le Benin notamment celle de Dassa- Savalou- Djougou où les travaux avancent considérablement, la réalisation en cours des forages à haut débit pour une fourniture en eau potable aux populations de Savalou, les grandes avancées dans le secteur du coton, etc.

Les leaders présents
prenant la parole ont affirmé avec force le soutien de DJALLOUKOU au Gouvernement du Président Patrice TALON. Le Chef de l’État peut désormais compter sur eux pour accompagner toutes les initiatives du Gouvernement.
Ils ont par ailleurs rassuré l’Elu de leur engagement politique à travailler à ses cotés pour relever ensemble les défis de développement.

Il faut noter que l’Honorable Valère TCHOBO était entouré pour cet exercice du CA de Tchetti Joseph LOKOSSOU, du Docteur Laurent ASSONGBA, du Docteur Léandre GBAGUIDI, des représentants des mouvements politiques MODEL+ , KATA-OGBAA, des étudiants ressortissants de DJALLOUKOU,etc


Cell.Com Honorable Valère TCHOBO

Le Rassemblement Nouvelle Conscience (RNC) que dirige l’actuel Secrétaire d’Etat à la Présidence, Pascal Irenée KOUPAKI, était en Conseil national ce weekend à Cotonou. L'ancien premier Ministre de Boni Yayi a reçu pour la circonstance, le soutien de ses collègues Ministres anciens comme nouveaux, des Députés à l’Assemblée nationale et des chefs de partis, de mouvements et d’alliances de partis et politiques.

A ce rendez-vous politique, le numéro 1 du parti Rassemblement National pour la Démocratie (RND), l'honorable Jean-Michel ABIMBOLA a conduit une forte délégation composée des cadres et acteurs politiques du Plateau. On peut citer Me Bastien SALAMI, Awa BISSIRIOU, l’ancien député Théophile BABA, l'actuel maire de Sakété, Pierre ADECHI et son premier adjoint, l'ancien maire de Sakété, Raliou ARINLOYE des élus communaux et locaux de Sakété d’Adja-Ouèrè, d’Ifangni, de Kétou, l'ancien maire d'Ifangni et actuel PAM, Raymond FAFOUMI et bien d’autres personnalités politiques de la région.

Un cortège de lieutenants politiques autour du député qui témoigne de l'adhésion massive de ces braves hommes et femmes de la région des "Ekaro-Ejiré" à la réforme politique du Président Patrice TALON, notamment, celle relative au système partisan dans laquelle l'honorable ABIMBOLA a été un acteur actif.

Prenant la parole, le 1er Coordonnateur du Bloc de la Majorité Parlementaire (BMP) a retenu toutes les attentions avec des ovations nourries du public pendant son discours à la fois d’exhortation et d’éclaircissement surtout sur la pertinence des réformes engagées par le Régime du Nouveau Départ et soutenues par le Législateur.

Jean-Michel ABIMBOLA a d'abord apprécié le contenu de la nouvelle conscience ainsi que les valeurs que prône le RNC qui à son avis, s’est inscrit dans l’idéologie chrétienne-démocrate.

Il s’est ensuite réjoui de l’aboutissement heureux de cette réforme politique instaurée respectivement par la Loi portant Charte des partis politiques et celle relative au Code électoral, adoptées il y a quelques jours à l’Assemblée nationale.

 … Avec la nouvelle ère qu’ouvrent ces deux textes, il devient indispensable pour toute formation politique désireuse d’y survivre de se regrouper avec d’autres afin de mutualiser leurs forces pour se transformer en véritable parti politique à dimension nationale et rayonnement national tel que projeté dans l’exposé des motifs de ladite réforme… 

a-t-il martelé, puis inviter les responsables du RNC à rester dans la dynamique de l’intégration rapide d’un bloc politique plus grand et plus large. Et ce fut fait!

Au regard de cette mobilisation qui s'agrandit chaque jour autour des leaders de la mouvance présidentielle, il ne reste qu'à souhaiter que les autres acteurs politiques du Plateau qui hésitent encore, rejoignent les rangs pour une union sacrée autour de leur Leader charismatique pour

intégrer un bloc partageant les mêmes objectifs et les mêmes valeurs que nous. Ce faisant, nous y serons plus audibles. Nous y serons plus forts. 


Prince Germin DJIMIDO

Comme il est de tradition, les premiers jours de la rentrée scolaire, le préfet du département de l’ouémé, Joachim APITHY accompagné du Maire de la ville de Porto-Novo, Emmanuel Djiman ZOSSOU, du deuxième adjoint au Maire de la ville, Dr François AHLONSOU et des divers responsables du secteur éducatif dans la ville de Porto-Novo, effectuent une descente dans certains collèges et écoles primaires publiques de la ville. L’objectif de cette descente est de constater l’effectivité de la reprise des classes. Le premier point de chute de la délégation est l’Ecole primaire publique (Epp) de Djègan-Kpèvi dans le 4è arrondissement de Porto-Novo. A cette étape, l’autorité préfectorale et l’autorité municipale, après quelques échanges avec les responsables de l’établissement, ont visité respectivement les enfants de la classe de CE 2-A et ceux de CM 1-A. La délégation, après quelques questionnements aux enfants, leur ont prodigué de sages conseils, surtout être assidu en classe, travailler pour faire partir des meilleurs. La délégation a pris congés d’eux en leur souhaitant bonne chance. La seconde étape fût le Collège d’enseignement général (Ceg) de Djègan-Kpèvi toujours dans le quatrième arrondissement de Porto-Novo. A la suite d’une visite d’une salle de classe, les autorités de la ville étaient surprises de constater le peu de présence d’élèves dans la classe. Une classe qui malheureusement, était dépourvue même de mobiliers. Malgré la présence des enseignants, c’est à croire que les élèves ne sont pas encore prêts pour la rentrée. Là, beaucoup de remarques ont été faites au directeur de l’établissement qui a reçu des conseils des autorités présentes afin que ses insuffisances soient comblées au plus tôt. La troisième étape fût l’Epp Hinkoudé dans le deuxième arrondissement de la ville. La salle de classe de CM 1-A a été visité. Mêmes conseils et beaucoup d’échanges avec les enfants dont le moral a été galvanisé. Malheureusement, le préfet a déploré certains manquements du directeur de l’école. Toutefois, divers problèmes, notamment de toiture de certaines classes, de clôture de l’école et autres ont été énumérés par les responsables de cette école. Interpellé, l’édile de Porto-Novo a fait savoir les efforts qui se font au niveau de la Mairie de Porto-Novo dans le cadre de l’appui à des écoles et collèges de la ville. Il a donné plus d’explications par rapport au respect de la procédure dans la passation des marchés publics, malheureusement qui prend assez de temps. Néanmoins, le Maire Emmanuel ZOSSOU a pointé du doigt le non payement des impôts par les populations, qui devraient aider pour le développement de la ville. Les mêmes démarches ont été observées au Ceg de Koutongbé, toujours dans le deuxième arrondissement de Porto-Novo, par la délégation qui a mis un terme à sa visite à cette étape. Au terme de la tournée, le préfet Joachim APITHY a exprimé sa satisfaction puisque, écoliers, élèves, parents d’élèves et enseignants étaient tous mobilisés. Selon ses propos, la rentrée a commencé sous un signe de paix. Il a souhaité enfin que l’année s’achève en beauté, en paix et que les programmes prévus pour les enfants soient bien dispensés. Quant au Maire Emmanuel ZOSSOU, c’est un motif de satisfaction. Il a profité de cette opportunité pour remercier le corps enseignant pour l’effort qu’ils accomplissent tous les jours et souhaiter que cette année qu’ils fassent mieux. Il a rappelé que la ville de Porto-Novo a enregistré cette année de très bons résultats, avec le meilleur au Bac série D au plan national.

 Mon souhait est que l’année prochaine, les écoles publiques primaires et secondaires soient les premiers au niveau de la ville et fassent également l’effort de prendre le relais au privés 

a déclaré Emmanuel ZOSSOU. Enfin, il a fait remarquer que Porto-Novo est une vieille ville et les plus vieilles écoles de ce pays, qui datent de 1800, 1900, sont là et qu’il faut entretenir. Donc, profitant de cette occasion, il a souhaité que le Gouvernement puisse voir le cas particulier de Porto-Novo pour que des moyens plus conséquents soient transférés vers la ville pour pouvoir régler ses problèmes.

Ismail KEKO

Le Tournoi Communal de Football d'Akpro-Missérété (TCFAM) a connu son épilogue avec le sacre de Jeunesse Sportive de Vakon Azohouè vainqueur de Anges de Danmè Lokonon par le score de 2-1. Cruelle cette finale qui a vu un défenseur de Danmè Lokonon crucifié son gardien d'une tête au bas du poteau gauche à trois minutes de la fin du match. Pour accompagner le maire Michel M. BAHOU on pouvait noter la présence de plusieurs conseillers communaux, du directeur départemental du tourisme, de la culture et des sports Félicien HOUNKANRIN et du président de la Fondation Flandokpo venu de la France. Devant le public qui a massivement fait le déplacement du centre de l'excellence de la FIFA, les deux équipes ont produit un football moyen et surtout virile. Il faut faut signaler que le président de la Fondation Flandokpo monsieur KODJO Jules a été décoré et élevé au rang de citoyen d'honneur pour son investissement au profit du football dans la commune d'Akpro-Missérété. Le vainqueur est reparti avec le trophée Mathurin de CHACUS (Président de la FBF) plus une enveloppe de 200.000frs, le vaincu avec le trophée Clément ADANKON et une enveloppe de 150.000 frs tandis que le troisième part avec ballon plus 100.000frs. les meilleurs joueur et gardien ont été récompensés ainsi que l'ensemble des seize (16) équipes qui ont pris part à ce tournoi. Déjà cap est mis sur la treizième (13) édition en 2019.

«Perfectionnement de la gouvernance administrative, pédagogique et financière pour une éducation de qualité» Telle est la devise de l’année scolaire 2018-2019 annoncée par le Ministre des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle, Professeur Mahougnon KAKPO.

«Elle illustre assez bien notre détermination à reconstruire notre système éducatif»,

a informé le Ministre lors de la cérémonie de remise de lettres de missions aux Directeurs, aux Proviseurs et aux Inspecteurs Pédagogiques Délégués.

«Le renouvellement de la mission sera subordonné à l’évaluation de l’exécution de la lettre de mission que chacun de vous vient de recevoir»,

a-t-il précisé.

La mission est à remplir sur la base de 10 valeurs bien définies.

«Vous devez incarner et développer au sein de votre administration les principales valeurs qui caractérisent une administration républicaine notamment le patriotisme, le travail en équipe, la solidarité, la justice, la conscience professionnelle, la disponibilité, la loyauté, l’esprit de sacrifice, la transparence et la probité»,

a rappelé le Ministre.


RÉSULTATS ATTENDUS DES DIRECTEURS ET DES PROVISEURS

  • l’exécution correcte et efficiente des cahiers de charges fixés à chaque membre de l’administration scolaire et au personnel enseignant au sein de l’Etablissement ;
  • la mise en œuvre sans faille du calendrier scolaire et l’achèvement qualitatif et quantitatif des programmes d’études, suivant l’agenda de progression retenu et exigé ;
  • le rétablissement de la rigueur et du respect des textes dans le cadre de la tenue des activités de soutien pédagogique en général, et des "Animations pédagogiques" en particulier ;
  • le fonctionnement régulier de toutes les instances statutaires de l’Etablissement, notamment celles indiquées dans le Guide Pratique de Gestion Administrative, Pédagogique et Financière des Etablissements d’Enseignement Technique et Professionnel publics et privés ;
  • l’accomplissement régulier de toutes les tâches permanentes et périodiques, notamment celles indiquées dans le Guide Pratique de Gestion Administrative, Pédagogique et Financière des Etablissements d’Enseignement Technique et Professionnel publics et privés ;
  • la tenue à jour des fiches, des registres et des autres documents de gestion conformément aux indications inscrites dans le Guide Pratique de Gestion Administrative, Pédagogique et Financière des Etablissements d’Enseignement Technique et Professionnel publics et privés ;
  • le suivi des animations pédagogiques assorti de compte rendu au Directeur Départemental ;
  • l’instauration d’un climat incitatif pour l’émulation et la collaboration au sein de l’Etablissement ;
  • l’utilisation optimale des équipements, leur maintenance régulière et la prise en charge effective des dépenses relatives à leur amortissement.


RÉSULTATS ATTENDUS DES INSPECTEURS PÉDAGOGIQUES DÉLÉGUÉS

  • la mise à niveau permanente des enseignants / formateurs, des maîtres artisans / formateurs dans les Centres de Formation Professionnelle par Apprentissage (CFPA) ;
  • l’amélioration de la gouvernance pédagogique dans les établissements ;
  • le diagnostic des besoins en formation et en animation pédagogique (y compris les innovations et expérimentations) ;
  • la promotion des comportements déontologiques et d’accompagnement sur l’orientation et la vie scolaire ;
  • un accompagnement synergique et de complémentarité entre Inspecteurs et Conseillers Pédagogiques, Conseillers Pédagogiques et Animateurs d’Etablissement ;
  • l’instauration d’un climat incitatif pour l’émulation et la collaboration au sein du pool d’inspection.

Justin AMOUSSOU

Latest Tweets

New update with WooCommerece improvement #WordPress #SeoWordPress https://t.co/drKfnORITM https://t.co/ROwKa8leQI
YbusiNess - Responsive #Joomla Business Template new design released https://t.co/u64ZvzbWy3 https://t.co/MAPpy26iNk
RT @code: Introducing GitHub Pull Requests, built in partnership with @github, to review and manage pull requests in @code. 👉https://t.co…
Follow Themewinter on Twitter

Post Gallery

Taxation anormale puis abrogation du décret portant lesdites augmentations / COMMENT LA HAUSSE VERTIGINEUSE DES PRIX EST INTERVENUE ET A MÊME SURPRIS LE GOUVERNEMENT QUI A FINALEMENT PRIS SES RESPONSABILITÉS HIER

DÉCLARATION DU DÉPUTÉ Jean-Michel ABIMBOLA, COORDONNATEUR DU BMP À PROPOS DES LÉGISLATIVES DE 2019 / TALON va bénéficier du soutien de deux grands blocs politiques

Polémiques liées au budget 2019 du Parlement / L'HONORABLE DAKPÈ SOSSOU FAIT UN AMENDEMENT ET PROPOSE UNE AUGMENTATION DE 20%

Polémiques autour du budget 2019 de l'Assemblée nationale /  LE DÉPUTÉ AKÉ NATONDÉ INVITE LES QUESTEURS À ÉCHANGER AVEC LE MINISTRE DES FINANCES

Don de kits scolaires aux écoliers en situation difficile d'Avrankou et de Cotonou / Et si des généreux donateurs emboitaient les pas à l’Ong « La Joie des Cœurs Meurtris » ?

DU SANG NEUF À LA TÊTE DU CEG1 OUESSE :  Le tout nouveau directeur Monsieur Innocent DJIGLA prend les rênes de ce collège

L' HONORABLE VALÈRE TCHOBO OFFRE DES KITS SCOLAIRES AUX ENFANTS DE LA COMMUNE DE SAVALOU

NOUVELLE AN BAATONU(DONKONRU) : MESSAGE DE SA MAJESTÉ SUNON BUKU SURA BUKU KERA À L'ENDROIT DE LA COMMUNAUTÉ BAATONU ET BOO DU BENIN

Communiqué du Conseil des Ministres relatif au décret n° 2018-341 du 25 juillet 2018