Super User

Super User

Selfies labore, leggings cupidatat sunt taxidermy umami fanny pack typewriter hoodie art party voluptate. Listicle meditation paleo, drinking vinegar sint direct trade.

Le samedi 15 septembre 2018, à l'issue d'une réjouissance organisée au domicile de leur président au quartier Houinmè- Château d'eau, les élus locaux à la tête des quartiers du 4ème arrondissement de la ville de Porto-Novo d'obédience politique PRD de Maître Adrien Houngbédji en général, ont à l'unanimité porté leur choix sur la personne de l'opérateur économique Aliou Raïmi pour être désormais le président d'honneur de leur collectif.

Un choix juste, doit-on dire? Puisque l'élu, depuis 35 ans qu'il réside dans le 4 ème arrondissement a eu le temps, par des actes, d'apporter la preuve qu'il mérite cette confiance de ces chefs quartiers. C'est donc justice rendue de le faire Président d'honneur de leur collectif. Pour le chef quartier Houinmè-Chateau d'eau Saturnin Gonzalo, président du Collectif des chefs quartiers du 4ème arrondissement, Aliou Raïmi n'a jamais marchandé son soutien aux initiatives des chefs quartiers du 4ème arrondissement.

Il est toujours à nos côtés pour toutes les questions concernant nos quartiers. Il nous donne des conseils, Il a même institué une fête tournante pour les quartiers de notre arrondissement. C'est pour lui annoncer cette décision du Collectif des chefs quartiers du 4ème arrondissement que nous avons organisé cette réjouissance

a-t-il ajouté. Le Vice-président du collectif David Avocètien, chef du quartier Anavié, ajoutera que même des espaces publics dans le 4ème arrondissement ont été l'oeuvre de Aliou Raïmi. Pour preuve, il a donné l'exemple du Théâtre de verdure en construction depuis le temps de l'Ex-chef d'arrondissement Bienvenu Agossou. Quant-à l'heureux du jour Aliou Raïmi, il lui fallait juste répondre à une invitation du président du Collectif des chefs quartiers du 4ème arrondissement de la ville de Porto-Novo prévue pour hier samedi 15 septembre 2018 à 16 heures à son domicile. Grande a été sa surprise de constater qu'il s'est agi plutôt d'une réjouissance organisée en son honneur pour l'avoir choisi comme président d'honneur.

 Je ne saurais refuser une telle sollicitation des chefs quartiers de mon arrondissement surtout que nous avons en commun notre fétiche qu'est le PRD. C'est mon parti politique depuis toujours. J'ai toujours été le porte étendard de son flambeau depuis des lustres. Même si entre temps nous avons été élus sur la liste G13 qui n'était pas un parti politique mais un regroupement circonstanciel pour un but donné. Je voudrais profiter de cette occasion pour dire haut et fort que je suis et je demeurerai PRD

a-t-il déclaré.


Kola PAQUI

Une remise officielle de lettres de mission aux Directeurs, aux Proviseurs et aux 12 Inspecteurs Pédagogiques Délégués. C’est une action inédite dans les annales du Ministère des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle. Sous la conduite du Ministre Mahougnon KAKPO, les donnes changent. «J’ai décidé de vous associer à la noble ambition d’amélioration des performances de l’école béninoise clairement affichée dans le Programme d’Actions du Gouvernement et le Plan Sectoriel de l’Education post 2015», informe la lettre de mission remise le vendredi 14 septembre, au Palais de la Gratitude à Abomey-Calavi.

L’heure est irréversiblement venue de rompre avec les modèles caractérisés par les pratiques suivantes : une gestion peu centrée sur la recherche constante de l’amélioration du niveau académique de chaque apprenant; une gestion peu soucieuse de l’insertion socioprofessionnelle des formés; une gestion hasardeuse et fantaisiste des ressources humaines, matérielles et financières ; un mépris flagrant des textes de l’administration scolaire ; une indifférence ainsi qu’une honteuse complicité à l’endroit du phénomène de grossesse en milieu scolaire.

Le Ministre Mahougnon KAKPO a averti que le temps est définitivement révolu pour la complaisance.

Le temps qui est révolu, c’est surtout celui des diverses négligences dans l’exécution des programmes d’études et de la gestion du temps scolaire. Le temps qui est révolu, c’est également celui du clientélisme dans l’attribution des charges horaires et la banalisation des tâches professionnelles. Car l’échec de l’élève, c’est d’abord et avant tout l’échec du système scolaire. En conséquence, il n’est plus question, désormais, de rester muet sur les responsabilités de chaque acteur dans l’efficacité interne et externe de notre sous-secteur,

a précisé le Ministre des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle.

Face à la fermeté du Ministre dans l’accomplissement du travail, des interprétations peuvent être faites. Mais l’homme reste droit dans ses bottes et surtout sans état d’âme :

Ce n’est jamais avec gaieté de cœur que j’en viens à démettre des enseignants de leurs postes de responsabilité. Ce n’est, non plus, jamais avec plaisir que j’emprunte la piste des sanctions pénales et même l’hypothèse de la radiation de la fonction publique. Comprenez tout simplement, mesdames et messieurs, qu’il s’agit de la ligne de conduite imprimée pour le redécollage de notre Ecole.

Justin AMOUSSOU

Tous les jours que Dieu fait, l'honorable Claudine Prudencio donne la preuve de son attachement à la cause de la jeunesse béninoise. Outre les dons et autres assistances diverses, elle apprend aussi à ces jeunes de se frayer un chemin sûr du point de vue académique.

Ce jour 15 septembre 2018, c'est par l'organisation de la journée d'orientation des nouveaux bacheliers qu'elle s'illustre. Son parti, l'UDBN en collaboration avec des Universités partenaires a rassemblé à l'Amphithéâtre Alassane OUATTARA de l'Université d'Abomey-Calavi de nombreux jeunes bacheliers qui devront faire à la rentrée universitaire prochaine leurs premiers pas à l'enseignement supérieur. Deux communications ont meublé les échanges. La première présentée par Hamid MOUSSA porte sur le thème le thème : « Les différentes phases d'inscriptions dans les universités nationales du Bénin ». La deuxième communication présentée par le Dr Guy WOKOU renseigne sur Comment choisir sa faculté ou son école pour un avenir radieux ?

L'organisation de cette journée d'orientation a été saluée par tous les étudiants qui ont participants aux échanges. Pour eux, l'honorable Claudine Prudencio a vu juste en organisant ces échanges dont ils ont tiré beaucoup de choses.

Sur le plan purement politique, l'honorable Claudine Prudencio a aussi le souci de l'épanouissement de la jeunesse béninoise. Elle a plaidé la cause de cette jeunesse lors des débats qui ont récemment précédé le vote du code électoral. Mais hélas. Ses collègues du Bloc de la majorité parlementaire n'ont pas la même vision qu'elle.

El-Hadj Affissou Anonrin

Un proverbe vieux comme Hérode enseigne qu’il faut changer les pas de danse quand on change la cadence. Cette leçon de vie vaut, actuellement, tout son pesant d’or avec le Ministre des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle, Professeur Mahougnon KAKPO. Lors de son dernier débat télévisé, le Ministre avait annoncé une série de réformes qui visent à améliorer les performances de l’éducation. A l’occasion des Journées Pédagogiques, le Ministre avait encore précisé, le jeudi 6 septembre, au CEG Abomey-Calavi :

La rentrée prochaine sera sous le signe du changement de méthode de gouvernance et du bon pilotage de notre secteur éducatif.

Dès lors, à chacun d’apprécier les actes concrets de l’ambition affichée. Tout compte fait, le vendredi 14 septembre, au Palais de la Gratitude à la Cité Arconville d’Abomey-Calavi, des lettres de mission et de précision de directives pour la rentrée 2018-2019 seront remises à tous les directeurs et proviseurs des établissements. Tous les Inspecteurs Pédagogiques Délégués sont également concernés. Le contrat de performance est clair et net. Quelle sera alors la suite de ces différentes lettres à adresser aux acteurs de ce sous-secteur? Le Ministre Mahougnon KAKPO avait déjà prévenu lors de son débat télévisé : «Ils seront déchargés ou récompensés au vu des objectifs fixés.»

Justin AMOUSSOU

Béninoises, béninois, mes chers concitoyens,
A cette étape de l'affaire, je me permet une sortie explicative ! Et je serais prêt à tout débat contradictoire.

Pour commencer j'aimerais que tous les béninois sachent qu'il y a beaucoup d'exagération quand on parle de grande honte.
En effet, parmi toutes les équipes présentes, seul le Ghana n'a pas été épinglé pour tricherie. Par conséquent le Bénin n'est pas le seul Pays à avoir triché. Les Ivoiriens, les Togolais, les Nigériens, les burkinabés, et même les ghanéens, personne en Afrique ne pointe le doigt sur nous " béninois" en nous traitant de tricheurs, car ils sont conscients du mal commun !
Et si vous poursuivez vos investigations vous devez constater que l'écrasante majorité des Pays d'Afrique et du monde s'adonne à cette pratique. J'attire votre attention sur le fait que la FIFA exige l'examen par IRM pour toutes les compétitions de catégories d'âges car elle sait que la tricherie est une pratique habituelle dans le Sport et le football en particulier.
Je ne reprécise pas ceci pour excuser la tricherie, ni pour faire son apologie, mais pour vous présenter le contexte et permettre une appréciation juste des faits. Ne perdons surtout pas de vue que le milieu sportif béninois en particulier celui du Football est rempli d'indigents (extrême pauvre). Un orphelin de père et de mère habitué à fouiller dans les poubelles pour manger, qui paye les 450.000 francs de sa scolarité chaque année universitaire grâce à la pitié de quelques personnes, est un être prêt à tout et donc très manipulable ! Pensez à Maradona, CR7, etc. ! Le monde du football est celui de la misère à la base et des milliards au sommet !!!

Le Sport mondial et le Football en particulier constituent un monde à part avec ses règles et son droit particuliers. La mafia et la tricherie y règnent en maître. Le FBI, la CIA, le MI5, le MOSSAD et les autres grands services secrets se sont cassé les dents à vouloir pulvériser cette nébuleuse. Ils n'ont obtenu que quelques têtes sacrifiées !
Le Bénin, comme presque tous les autres Pays d'Afrique, s'adonne donc à cette pratique depuis des lustres, et cela ne date pas d'Anjorin et de son staff ! C'est bien avant Moucharafou, Adjagodo.
Que le procureur se saisisse des licences de tous les footballeurs béninois qui ont évolué au Bénin et qui sont devenus par la suite des internationaux, et vous verrez que tous ont triché et méritent alors la prison comme les 10 jeunes naïfs que nous avons emprisonnés. Reprenez les Passeports de toutes nos équipes nationales cadettes, juniores et séniores passées, sans exception, et vous verrez que nous avons toujours triché !
Tous les acteurs de la FBF et de la Direction du Sport d'élite au ministère des Sports, à chaque étage et à chaque étape, ont toujours fonctionné selon les réalités ambiantes internationales de la triche !
La tricherie sur les âges touche toutes les fédérations béninoises sans exception ! Comme toutes les fédérations sportives régionales et internationales !

Mais comme on le dit, tous les jours pour le voleur, un seul pour le propriétaire, le 02 Septembre fut le jour du propriétaire !

Par conséquent si nous devons avoir bonne conscience, tous les acteurs sportifs, du plus petit au plus grand, devraient se présenter à la prison civile pour y être enfermés !

Je constate que ceux qui avaient des comptes à régler avec le régime TALON ont pris cette affaire pour du pain béni. De même ceux qui enviaient le poste du jeune ministre HOMEKY ont beaucoup arrosé de kérosène cette affaire en espérant la démission du ministre.

Le Président doit siffler la fin de la récréation en fermant ce dossier et en laissant crier les croque-morts car il n'y a aucun cadavre.

La seule chose à faire dans cette affaire, par le Président TALON et son gouvernement, est de prendre acte. Il faut que dès aujourd'hui cette pratique cesse au Bénin, en attendant que les autres Pays fassent de même.

Je propose qu'on libère tous les mis en cause ! Ils ne vont pas payer pour des années de pratique mafieuse de tout un Pays !

Ce n'est qu'après les réformes, un nouveau départ acté, qu'il faut être impitoyable avec les fautifs !!!

Reconnaissons nos tords, endossons dignement nos responsabilités auprès de la CAF et de la FIFA ! Tournons la page en inaugurant une nouvelle ère du Sport béninois !

Travaillons dès cet instant à redorer le blason béninois. Que le quartier latin d'antan redevienne le quartier latin du sport africain, voir mondial, cela est bien possible !
Le Président TALON, le ministre HOMEKY, doivent appeler les cadres sportifs compétents que les gens avaient mis à l'écart parce que : "Ils n'aiment pas le faux !". Ils sont là ! Invitez les à travailler pour le Pays, à travailler à la réussite du PAG !

L'honorable Valère TCHOBO était dans l'après midi de ce dimanche à Monkpa pour une prise de contact avec la population.

C'est dans une liesse populaire que l'Elu du peuple a été accueilli. Les femmes , les jeunes, les sages , le délégué de Monkpa Centre , les étudiants ont réaffirmé leur soutien indéfectible au Député TCHOBO au regard de la vision de développement de l'homme.Pour eux le Deputé n'a jamais cessé de les accompagner dans la résolution de leur préoccupations et problèmes. C'est un homme qui reste toujours à l'écoute de ses mandants et est d'une humilité rare a laissé entendre un sage.

L'artiste de la chanson béninoise Lucien ZOMANHOUN alias Pape Lucien BOZA a déclaré officiellement son soutien et son engagement politique aux cotés de l'Honorable Valère TCHOBO pour des victoires politiques encore plus grandes.

L'Honorable a invité la population de Monkpa à accompagner et soutenir le Président TALON et tout son Gouvernement. Aussi a t- il convié les uns et les autres quelle que soit leur appartenance religieuse , à porter le Président de la République dans leur prière afin que l'Éternel lui accorde toujours la force nécessaire pour conduire le Bénin sur la voie du développement et la réussite du PAG.

Rendez-vous est pris dans les prochains jours avec les leaders de chaque village de Monkpa pour une séance de reddition de compte. Cette séance permettra aux uns et autres de mieux cerner les lois sur la réforme du système partisan, le code électorale, etc

Cell.Com Honorable Valère TCHOBO

La 4ième édition de "Challenge Vacances", en football, a connu son épilogue ce samedi 15 septembre sur le terrain municipal de Kpondehou. C'est une finale placée sous le parrainage du Vice-président, Trésorier Général Chargé de la Logistique AKOTEGNON Raphaël, et le patronage du Vice-président WANVOEGBE Germain.

Les Honorables AKOTEGNON Raphaël, PADONOU Corneille ont été reçus avec tous les honneurs par le vice-président du PRD Germain WANVOEGBE dans le cadre de la finale du tournoi " Challenge Vacances ". Le match a mis aux prises les équipes FCK de kpondehou et Quatar FC de Midombo qui ont croisé les crampons ce samedi sous les regards des conseillers municipaux Alexandre SOHOU, Vincent AGONSA et du VP chargé de mission Joël ALLAGBE.

Ce tournoi, démarré le 5 août dans le 2 ième arrondissement de Cotonou, a connu son dénouement par la victoire finale de 2 buts contre 1 en faveur de Quatar FC.

Il faut rappeler que cette manifestation se veut avant tout une fête de l'amitié et du sport qui doit permettre de rassembler les amis et militants PRD de la 15 ième circonscription.

In fine, le Président de la Commission des Finances et des Échanges l'Hon. AKOTEGNON Raphaël et Vice-président WANVOEGBE Germain, ont octroyé des jeux de maillots, des ballons, des trophées, des médailles et des kits scolaires aux finalistes aux arbitres et ramasseurs de ballon ayant pris part à ce tournoi.

(Sous le haut parrainage du président Adrien Houngbédji)

La grande messe du tournoi inter-villages organisé par le chef de l'arrondissement de Honvié, Kolawolé Mansourou Liady au profit des jeunes joueurs de la commune d'Adjarra en général et de sa localité en particulier, connaitra son épilogue ce dimanche 16 septembre 2018 sur le terrain de sport de Kpadovié.

Placée sous le haut parrainage du président de l'Assemblée 'ationale, Me Adrien Houngbédji, président du parti du renouveau démocratique (Prd), la finale de la premiére édition de cette compétition va opposer l'équipe de Djèvié-Wadon à son homologue de Kpadovié.

Il faut signaler que c'est un événement inédit qui sera gravé dans l'histoire du fait des prix qui sont prévus pour être remis à toutes les équipes participantes et surtout quand on se refère aux objectifs dudit tournoi qui porte d'ailleurs le nom de son promoteur, vice-président de la section PRD dans la commune d'Adjarra.

Il ne reste qu'à la population d'effectuer un déplacement massif sur le stade afin de vivre la célébration de cette messe footballistique.

Sylvain TANDJIEKPON

Depuis quelques heures, circule sur les médias sociaux un message faisant état de ce qui suit :

« … ns prions tous ceux qui auraient connu le nommé GBADI Wilfried, Étudiant en 3èm année de philn, de bien vouloir informer ses parents que ce dernier vient de faire un accident très grave et se trouve actuellement au CNHU, les médécins n'attendent que les parents pour commencer les premiers soins. Large Diffusion ».

Après vérification, un patient a été admis à la Clinique Universitaire d’Accueil des Urgences (CUAU) du CNHU-HKM ce 12/09/2018 à 09h 45, par suite d’un accident de la voie publique.

L’intéressé a bien reçu les premiers soins et une radiographie a été réalisée.
D’autres soins lui ont été également administrés ce soir. Il (le patient) déplore qu’un tel message circule à son sujet alors même qu’à l’issu des soins de ce soir, il s’apprête à rentrer chez lui pour dormir paisiblement en famille.

Il est a rappelé qu’en vue d’assurer une prise en charge diligente des cas d’accidents de la voie publique, il est installé au sein de la Clinique Universitaire d’Accueil des Urgences (CUAU) du CNHU-HKM un Bureau du Fond de Garantie Automobile (FGA) qui prend systématiquement en charge les premiers soins au profit des victimes.

DES LORS, IL EST NON ENVISAGEABLE QUE LES MÉDECINS ATTENDENT LES PARENTS DU PATIENT POUR LES PREMIERS SOINS.

En conséquence, je rassure les populations et invite L’AUTEUR de ce message à éviter de diffuser gratuitement des informations non avérées en ce qui concerne la vie et la santé de nos concitoyens.

Thierry Laurent GLITHO
Chef Cellule COMS/ CNHU-HKM

Session Extraordinaire, Azalaï hôtel de la Plage de Cotonou,
le 15 septembre 2018

Monsieur le Président du Rassemblement Nouvelle Conscience (RNC), Leader de la Nouvelle Conscience;
Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement ;
Honorables députés à l’Assemblée Nationale ;
Mesdames et Messieurs les chefs de Partis politiques, alliances de partis politiques et mouvements politiques ici présents ou représentés ;
Monsieur le Président du Comité d’organisation ;
Autorités morales et religieuses à divers niveaux ;
Majestés et têtes couronnées ;
Mesdames et Messieurs les délégués, membres du Conseil National du Rassemblement Nouvelle Conscience (RNC) ;
Distingués invités en vos titres, grades et rangs respectifs, tout protocole observé;
Mesdames et Messieurs ;
Avant de dire mon message, je voudrais sacrifier à un devoir, celui de témoigner ma gratitude au président KOUKPAKI, un aîné que j’ai pris du plaisir à côtoyer pendant plusieurs années en tant que collègue dans le même gouvernement, et dont le mérite et la notoriété inspirent le respect et l’admiration.
Je voudrais, au nom de toute la délégation qui m’accompagne et en mon nom propre vous dire toute la reconnaissance du Rassemblement National pour la Démocratie (RND) pour l’honneur que vous nous faites en nous conviant à la cérémonie d’ouverture de la présente session extraordinaire du Conseil National de votre parti, le Rassemblement Nouvelle Conscience (RNC).
Monsieur le Président du Rassemblement Nouvelle Conscience (RNC);
Mesdames et Messieurs les chefs de Partis politiques, alliances de partis politiques et mouvements politiques ici présents ou représentés ;
Mesdames et Messieurs les participants à ce Conseil National du Rassemblement Nouvelle Conscience (RNC) ;
Honorables invités;
Nul ne peut ignorer le Rassemblement Nouvelle Conscience (RNC) depuis son entrée remarquable et remarquée sur la scène politique béninoise avec des idéaux nouveaux, des valeurs nouvelles et une idéologie nouvelle dans l’animation de la vie politique nationale. C’est en cela que je me permets de vous féliciter pour l’organisation de ces assises qui témoignent du respect des textes que vous vous êtes donnés.
En installant résolument, et dès les premières heures de sa création, la personne humaine au cœur de toutes ses préoccupations, le Rassemblement Nouvelle Conscience (RNC) s’inscrit dans l’idéologie chrétienne-démocrate.
En effet, comment célébrer la personne humaine au sein d’une société démocratique et pluraliste sans une réelle politique de promotion des valeurs véhiculées par l’Eglise, notamment la liberté, le respect de l’être humain, la promotion des droits de l’homme, la fraternité et l’aide aux plus démunis? Tel est, à mon sens le contenu de la nouvelle conscience prônée par votre rassemblement, Monsieur le Président, et vous nous voyez heureux d’être ici ce jour pour vous apporter notre soutien.
Monsieur le Président du Rassemblement Nouvelle Conscience (RNC);
Mesdames et Messieurs les chefs de Partis politiques, alliances de partis politiques et mouvements politiques ici présents ou représentés ;
Mesdames et Messieurs les délégués présents à ce Conseil National du Rassemblement Nouvelle Conscience (RNC) ;
Mesdames et Messieurs ;
Le but ultime de tout parti politique étant l’animation de la scène politique en vue de la conquête et de l’exercice du pouvoir d’Etat, je voudrais me permettre de ne point douter que de vos travaux sortiront des propositions concrètes devant permettre la survie de vos idéaux dans le nouveau système partisan dont toute la classe politique béninoise célèbre l’aube depuis quelques jours.
En effet, l’une des réformes phares qui marqueront le régime du Nouveau Départ et l’histoire de la 7ème législature de notre Assemblée Nationale restera certainement la réforme politique instaurée respectivement par la loi n°2018-23 votée le 26 juillet 2018 portant Charte des partis politiques en République du Bénin et la loi n°2018-31 votée le 3 septembre 2018 portant Code électoral en République du Bénin.


Monsieur le Président du Rassemblement Nouvelle Conscience (RNC) ;
Mesdames et Messieurs ;
Distingués invités ;
Avec la nouvelle ère qu’ouvrent ces deux textes, il devient indispensable pour toute formation politique désireuse d’y survivre de se regrouper avec d’autres afin de mutualiser leurs forces pour se transformer en véritable parti politique à dimension nationale et rayonnement national tel que projeté dans l’exposé des motifs de ladite réforme.
La prise de conscience de cet impératif justifie à tous égards le thème de vos assises, « Le RNC face aux exigences de la réforme du système partisan ».
Monsieur le Président du Rassemblement Nouvelle Conscience (RNC);
Mesdames et Messieurs les délégués au présent Conseil National du Rassemblement Nouvelle Conscience (RNC) ;
De vos travaux devront jaillir l’étincelle qui permettra à la flamme de la Nouvelle Conscience de continuer d’éclairer la conscience individuelle et collective des Béninoises et des Béninois, au-delà de cette réforme. A cet titre, je voudrais vous inviter, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les membres du Conseil National à orienter votre réflexion vers l’intégration rapide d’un bloc politique plus grand, plus large.
Je puis vous rassurer que le Rassemblement National pour la Démocratie (RND) est d’ores et déjà dans cette dynamique et je profite de cette audience pour vous convier à nous y rejoindre afin que nous allions en rangs serrés vers un bloc partageant les mêmes objectifs et les mêmes valeurs que nous. Ce faisant, nous y serons plus audibles. Nous y serons plus forts.
La division et la soustraction n’ayant jamais été des opérations mathématiques bénéfiques en politique, je sais pouvoir compter sur vous pour négocier avec finesse et efficacité ce tournant décisif de notre parcours démocratique, et le Rassemblement National pour la Démocratie (RND) demeure dans tous les cas convaincu que c’est ensemble et unis que nous relèverons ce défi que nous lance le nouveau système partisan de notre pays.
C’est sur ces mots d’exhortation et d’espoir que je voudrais mettre un terme à mon propos en vous souhaitant une réflexion féconde pour des travaux couronnés de succès.
Vive le Rassemblement National pour la Démocratie (RND),
Vive le Rassemblement Nouvelle Conscience (RNC),
Vive la Démocratie,
Vive le Bénin,
Je vous remercie.

Latest Tweets

New update with WooCommerece improvement #WordPress #SeoWordPress https://t.co/drKfnORITM https://t.co/ROwKa8leQI
YbusiNess - Responsive #Joomla Business Template new design released https://t.co/u64ZvzbWy3 https://t.co/MAPpy26iNk
RT @code: Introducing GitHub Pull Requests, built in partnership with @github, to review and manage pull requests in @code. 👉https://t.co…
Follow Themewinter on Twitter

Post Gallery

VPN avantages et Inconvenients

Taxation anormale puis abrogation du décret portant lesdites augmentations / COMMENT LA HAUSSE VERTIGINEUSE DES PRIX EST INTERVENUE ET A MÊME SURPRIS LE GOUVERNEMENT QUI A FINALEMENT PRIS SES RESPONSABILITÉS HIER

DÉCLARATION DU DÉPUTÉ Jean-Michel ABIMBOLA, COORDONNATEUR DU BMP À PROPOS DES LÉGISLATIVES DE 2019 / TALON va bénéficier du soutien de deux grands blocs politiques

Polémiques liées au budget 2019 du Parlement / L'HONORABLE DAKPÈ SOSSOU FAIT UN AMENDEMENT ET PROPOSE UNE AUGMENTATION DE 20%

Polémiques autour du budget 2019 de l'Assemblée nationale /  LE DÉPUTÉ AKÉ NATONDÉ INVITE LES QUESTEURS À ÉCHANGER AVEC LE MINISTRE DES FINANCES

Don de kits scolaires aux écoliers en situation difficile d'Avrankou et de Cotonou / Et si des généreux donateurs emboitaient les pas à l’Ong « La Joie des Cœurs Meurtris » ?

DU SANG NEUF À LA TÊTE DU CEG1 OUESSE :  Le tout nouveau directeur Monsieur Innocent DJIGLA prend les rênes de ce collège

L' HONORABLE VALÈRE TCHOBO OFFRE DES KITS SCOLAIRES AUX ENFANTS DE LA COMMUNE DE SAVALOU

NOUVELLE AN BAATONU(DONKONRU) : MESSAGE DE SA MAJESTÉ SUNON BUKU SURA BUKU KERA À L'ENDROIT DE LA COMMUNAUTÉ BAATONU ET BOO DU BENIN