Super User

Super User

Selfies labore, leggings cupidatat sunt taxidermy umami fanny pack typewriter hoodie art party voluptate. Listicle meditation paleo, drinking vinegar sint direct trade.

La cellule PRD du quartier Foun-Foun GBEGO 3 sera désormais présidée par Monsieur Adouko Raphaël pour les cinq prochaines années. Il remplace Hugues Elphege Patinvoh, nouvellement promu vice-président du PRD, depuis le dernier congrès du parti les 1er et 2 décembre 2017 au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo. En effet, conformément aux décisions de renouvellement des structures de base du Parti du renouveau démocratique (PRD) issues  dudit congrès, les membres de la cellule PRD du quartier Foun-Foun Gbêgô 3 se sont enfin réunis hier dimanche 09 septembre 2018 pour s’y conformer. Malgré la pluie et leurs préoccupations diverses, les militantes et militants PRD de Foun-Foun Gbego 3 se sont massivement déplacés, pour réaffirmer et démontrer leur militantisme et surtout montrer que le PRD reste et demeure indéboulonnable dans ses fiefs. Le président sortant Hugues Elphège Patinvoh, après cinq ans de bons et loyaux services rendus aux militantes, militants et sympathisants du PRD en vue de son rayonnement, s'est réjouie du bon déroulement du processus de renouvellement de ladite cellule qu'il aura dirigé de  main de maître pendant 5 ans.
Il s'est particulièrement réjouie d'avoir cédé le fauteuil à quelqu'un choisi de façon unanime et consensuelle, quelqu'un qui connait bien la maison et capable de maintenir la cohésion au sein du groupe. Signalons pour finir que le tout nouveau président Raphaël Adouco sera assisté dans sa mission de Florentin Agboton comme vice-président et de Patrick Assoclé comme secrétaire.

Hermann OBINTI

La création de la coalition pour un Bénin révélé dans la 19e circonscription électorale vient lever un coin de voile sur le challenge politique qui attend le PRD dans son fief électoral les jours à venir.

De l'avis des observateurs avertis de l'actualité politique de ce pays, les représentants du PRD au parlement se seraient piégés en optant pour le fameux code électoral voté il y a seulement quelque jour. Me Adrien Houngbedji un acteur très éveillé de la politique béninoise a t-il vraiment fait l'étude des impacts négatifs d'une telle loi à son parti avant de cautionner le vote de cette loi que certains qualifient de loi d'exclusion?

 A t-il eu l'assurance nécessaire avec ses nouveaux partenaires politiques pour le positionnement de ses militants en de bonne position si liste commune devrait avoir lieu? De ce qui s'observe sur le terrain, l'on est en droit de deviner que le PRD se serait retrouvé dans un véritable marché de dupe où les nouveaux yeux risquent de couler beaucoup de larmes au soir des législatives de 2019. Au même moment ou la coalition pour un Bénin révélé se crée, de l'autre coté de la vallée, plus d'une trentaine d'élus PRD quittent  se navire pour d'autres destinations. Quel avenir pour le parti arc- en- ciel?

Me Adrien Houngbedji doit sortir le grand jeu géopolitique car l'heure est grave. Les différents députés PRD doivent comprendre ici et maintenant que ce qui les unis dépasse ce qui les oppose; et c'est après la guerre que l'on commente la guerre. Face à cet étau, où le PRD pourrait il réunir les 10% même en coalition avec cette menace de l'USL dans la zone? Me Houngbedji doit ici et maintenant reprendre son bâton de pèlerin, car le challenge est visuel.

Justin Houessou Sonon le Gardien de la République

Les illusionnistes et autres manipulateurs en pleine prestidigitation.

Hier , ils ont annoncé des démissions à Calavi pourtant les cellules PRD, les sous sections et sections PRD de la localité de cette commune sont actives. Aujourd'hui encore , les marchands d'illusion annoncent de vraies fausses démissions à Akpro- Missréte où les structures PRD sont renouvelées et au top .

Ces confusionistes de la dernière génération annoncent même la démission de personnalités ou conseillers communaux qui démentent instantanément n'avoir jamais quitté leur parti et  bien au contraire, ils travaillent à rendre le PRD plus fort ,plus grand et plus haut.

Ce qui reste à annoncer , c'est la démission du Président Adrien Houngbedji lui- même du PRD et de tous conseillers PRD des mairies de So Ava , Sème kpodji, Avrankou, Adjarra, Ifangni, Dangbo, Porto Novo et  la messe sera dite.


Ces oiseaux de mauvaise augure doivent savoir une chose. Quand on adhère à un parti , on ne crie pas sur les toits par conséquent , lorsqu'on veut quitter, on n'a pas besoin de l'annoncer.

Ensuite, le PRD a connu à un moment de sa vie de graves crises comme toutes les autres formations politiques, des difficultés aussi sérieuses, sans Jamais été ébranlé.

 Mieux, c'est au cœur de ces adversités que le parti a su se régénérer. Des personnalités politiques et pas des moindres l'ont quitté , des partis ont été créés pour le fragiliser, des montages ont été faits pour embastiller ses militants, les décourager, les démoraliser, les démotiver.

 Pourtant, ils ont tenu bon, ces vaillants militants à la base, ces personnes martyrisées à cause du PRD. Le PRD, c'est plus qu'une famille et c'est là sa force, le PRD c'est une identité,et c'est aussi sa force. Et son Président Me Adrien Houngbedji est un Mythe au sens premier du terme et un Mythe , c'est la source et l'histoire d'une société, le fondement d'une idéologie , c'est l'essence d'une communauté.

 Si le PRD a su résister aux attaques même en étant dans l'opposition au régime impitoyable et dévastateur du changement et de la refondation, si avant ce régime , le parti a vu naître et mourir des partis créés pour le déstabiliser, Il faut comprendre que le PRD n'est pas un parti ordinaire, le PRD n'est pas n'importe quel parti. Ce disque , nous en avons entendu parler suffisamment. Il n'est plus en vogue.

Le PRD et Adrien Houngbedji, la légende continue. Ceux qui rêvent de sa disparition en ont encore pour un siècle.

(Comment les 04 conseillers l'ont vomi pour GOLOU)

Nul n'est assez fort pour rester toujours fort. Il arrive que nos forces nous lâchent tôt ou tard où nous  devons  comprendre que l'heure de quitter les choses avant qu'elles ne nous quittent, a sonné.

S'entêter à croire que c'est plutôt autour de soi que tourne la Terre est une erreur qu'on paye cash même si l'on veut faire croire à Talon qu'on continue de maîtriser les choses en politique.

Le renvoi sine die de l'élection du nouveau maire d'Aplahoué contrairement à ce qu'on a servi au président de la République pour lui faire croire que la troupe est sous contrôle, est archi faux.

C'est parce que 04 conseillers des 13 que comptaient le camp Amoussou ont refusé de faire le jeu que les autorités préfectorales ont dû constater le refus des conseillers d'Amoussou d'entrer dans la salle, pour enfin décider de l'ajournement du processus.

En effet, à quelques heures de l'élection du nouveau maire , le président Amoussou avait réuni sa troupe à son domicile à Cotonou pour les derniers réglages. Mais comme il sentait comme une résistance, il a exigé des 04 des conseillers qui lui font douter ,  de lui donner une procuration en guise de leur adhésion totale à sa cause. Mais ceux-ci ont refusé à la grande surprise du renard dont les "renarderies" ont vraiment perdu de leur superbe.

Déçu, Amoussou s'attendait au moins à l'effet de ses petites menaces à peine voilées  quand il apprend comme un coup de massue sur sa tête que, non contents de lui avoir opposé un refus de lui donner leur procuration, les 04 conseillers une fois à Aplahoué sont allés gonflés le camp GOLOU en soutien d'une part à la cause de l'ancien maire révoqué et d'autre part pour signifier au président de la République que le renard a perdu tout son dentier ici dans leur zone.

Aussitôt, les autres conseillers d'obédience Amoussou et par conséquent de la rupture,  constatant le drame en téléchargement, ont refusé d'entrer en salle pour boire cette grosse tasse de honte.

Et comme les autorités préfectorales relèvent du pouvoir en place, on ne pouvait qu'assister à ce report sine die, le temps de voir le rôle que pourront jouer  la corruption et toutes les autres entreprises de chantage aux fins de  glaner au moins trois des dissidents pour faire le nombre.

Cette gifle montre combien la situation échappe aujourd'hui à Bruno Amoussou à qui le président Talon semble confier sa destinée dans certaines zones du Mono-Couffo qui tombent petit à petit dans le giron de l'opposition à travers un Emmanuel GOLOU perdant sur papier du PSD, mais maître incontestable sur le terrain.

J'ai dit ce qui est. Je suis à Gbodjè en train de donner a manger à mes fétiches. Lol

 

ABOUBAKAR TAKOU

Longtemps resté dans un mutisme profond depuis l'avènement du pouvoir TALON, l'Ex argentier national, membre influent du régime défunt qui depuis peu ploie l'échine sous la pesanteur accablante d'un réquisitoire fait de soupçons de corruption sort de sa tanière d'observateur indécis et brise enfin le silence.

C'est en effet au détour d'une rencontre d'échanges digne d'exhibition et d'étalage de richesse que, depuis les États-Unis où il réside en tant qu' étudiant , il s'est adressé à ses compatriotes vivants dans les différents états d'Amérique du Nord le Samedi dernier.

S'étant inscrit dans une dynamique nourrie d'ostentation et de flafla non productifs , Komi KOUTCHE étale des voitures et se fait escorter par un cortège impressionnant montrant combien de fois il est plein aux as au point d'empoigner le train de vie d'un opérateur économique.

Quel était le traitement salarial de Komi KOUTCHE pendant qu'il était Ministre pour que des années après,  il offre cet impressionnant étalage de richesse dans un pays comme les États-Unis où ce train de vie n'est pas réservé aux bourses fragiles?

L'atmosphère chaude et nébuleuse dans laquelle se noie l'actualité de l'homme devrait plutôt l'amener à veiller sur la substance de ses sorties en terme de communication politique. Devant toute cette obstentation, Komi KOUTCHE confirme simplement, même si c'est en partie les soupçons de corruption qui pèsent sur sa personne dont la crédibilité reste encore à prouver devant les juridictions dans le cas d'espèce.

Si en terme de "réal politik" , le rapport de force détient toujours une place de choix, l'assaut lancé contre les percutants fossoyeurs et pourfendeurs de l'économie nationale ne devrait souffrir d'aucune infirmité.

Quand je regarde la tête de certaines personnes qui ont porté le Président Talon au pouvoir, quand je regarde les premiers pas qu’il a posés, la posture qu’il a affichée à son discours d’investiture, moi même personnellement qui suis ici et qui suis prêt à le combattre, je suis confus.

, a laissé entendre Komi KOUTCHE.

Se disant prêt à combattre ceux qu'il traite "d'adversaires politiques" , il ouvre la voie à la compétition politique qui est d'ailleurs l'expression parfaite de la démocratie. Ce qui me taraude l'esprit,  c'est le terrain que choisit l'homme pour ouvrir les hostilités pendant que techniquement, tout le match se joue ici en terre béninoise.

Si pour le besoin d'équité, il faut œuvrer pour le retour au bercail de l'homme, il faut aussi lever "l'équivoque" sur la question de l'annulation du passeport diplomatique ou ordinaire.


Comme le phénix, je renais de mes cendres
Paul DANONGBE, Activiste Politique

Au nombre des dossiers examinés hier, lundi 10 septembre 2018 à l’occasion de la tenue de la session extraordinaire du Conseil Municipal de la ville de Porto-Novo, figure le point concernant l’étude et l’adoption de la communication relative à la participation d’une délégation de la ville de Porto-Novo à la signature d’un Protocole d’accord de coopération entre le Gouvernement de l’Etat d’OSUN (Nigéria) et la Mairie de Porto-Novo. Une forte délégation venue de l’Etat de OSUN séjournant à Porto-Novo dans le cadre de l’organisation de la deuxième édition du Pèlerinage annuel qui s’organise à Osogbo  chaque année du 21 au 27 octobre, a pris une part active aux travaux du Conseil Municipal. A l’occasion de ses travaux, le Chef de la délégation nigériane, Adissa OGUNFOLAKAN, a exposé en langue Yoruba aux conseillers, les contours et les objectifs visés par ce pèlerinage annuel. Au terme des travaux du Conseil Municipal, Heulèche TOGNONMEGNI de la Mairie de Porto-Novo, membre de la délégation municipale qui a entrepris plusieurs fois des missions dans cet Etat d’OSUN   fera à la presse, une brève traduction en français de tout ce qui a été dit aux conseillers. En réalité, les hôtes de la Mairie de Porto-Novo ont laissé entendre que la première édition, l’année dernière avait regroupé près de cinq (05) millions de participants. Cette année, ils sont venus vers les pays limitrophes du Nigéria à savoir le Ghana, le Togo, la Côte d’Ivoire et le Bénin. Aujourd’hui, ils sont venus vers la Mairie de Porto-Novo pour  expliquer le bien fondé de ce pèlerinage qui a trois (03) volets. Le premier volet c’est renouer avec les repères culturels. Le deuxième volet, se familiariser avec les rois et également un volet éducationnel qui est basé sur l’apprentissage de l’alphabet ODUDUWA. Le seul alphabet qui parle au monde et qui a été découvert à Porto-Novo. C’est le seul au monde qui parle. Le troisième volet concerne l’initiation. Puisque, selon leurs explications, aujourd’hui il y a des gens qui s’appellent Paul, Pierre mais au fond ils ne savent pas d’où ils viennent. « Ce festival leur permettra de revenir au bercail puisque ILE-IFE c’est le berceau de la civilisation YORUBA au monde » a-t-il précisé. Par rapport à la participation au Festival, la délégation de OSUN a laissé entendre qu’ un forfait spécial sera accordé à notre pays le Bénin. Et que cette participation regroupe la restauration, l’hébergement et le déplacement et tout ce qui sera initiation là-bas. Faut-il préciser que le Conseil Municipal de Porto-Novo a adopté cette communication relative à la participation d’une délégation municipale au festival à OSUN. De plus, il est important de signaler qu’après la signature de ce Protocole d’accord, il sera érigé trois (03) grands projets à Porto-Novo. Il s’agira de la construction de l’Ecole Internationale « AEBAJIOGBE-ODUDUWA SCHOOL », de la construction d’un Complexe Hôtelier qui sera nommé « ORANMIYAN HOUSE » et enfin la construction d’un grand Complexe qui regroupera tous les YORUBA du monde entier qu’on appellera « OMONLUABI HOUSE ».

Ismail KEKO

Suite aux travaux d’expertise commandités par la Mairie de Porto-Novo relatifs à des lotissements de la ville, notamment Ouando-Dowa-Akonaboè Tranche D, Ouando-Dowa-Akonaboè Tranche C, Dowa Extension, Djègan-Kpèvi-Ouando-Gbodjè Tranche A et Djègan-Daho, beaucoup de malversations et de tricheries ont été relevées, causant ainsi beaucoup de tords aux autorités actuelles de la ville capitale. Pour palier à cette situation, une communication a été introduite à l’occasion de la session extraordinaire du Conseil municipal tenue hier à l’hôtel de ville de Porto-Novo. C’est le Maire Emmanuel ZOSSOU qui a conduit les travaux. Selon la communication présentée par le Chef service des affaires domaniales de la ville de Porto-Novo, le contrôle effectué a   permis de répertorier 139 parcelles distraites par des personnes mal intentionnées dont 47 parcelles sont encore vides et 92 sont bâties. Ce contrôle ayant révélé trois (03) modes opératoires qui ont permis à ces personnes de réaliser leur forfait. Il s’agit de l’utilisation d’un numéro d’état des lieux qui devrait prendre une parcelle de 300 m2 pour en prendre plusieurs, l’utilisation d’un numéro d’état des lieux qui n’existe pas dans le répertoire d’état des lieux et soit des parcelles qui sont sur le terrain et qui ne sont pas déclarées dans les répertoires de la mairie de Porto-Novo. Alors qu’au même moment, la Mairie détient une liste de plus de 154 sinistrés en attente de recasement dans le lotissement de la ville de Porto-Novo et dont les présumés propriétaires ne cessent de déranger quotidiennement les responsables du service des affaires domaniales. Face à ce constat amer, les élus municipaux à l’unanimité, ont été favorables pour cette communication. Certains conseillers ont déploré ces agissements et sont allés même plus loin en dénonçant ces personnes mal intentionnées qui se livrent parfois à l’occultisme dans ce dossier. Selon un autre conseiller, le conseil municipal doit faire attention dans la gestion de ce dossier afin que la même chose ne leur arrive demain au terme de leur mandat. Au terme des débats, le Conseil municipal a autorisé le Maire à prendre des mesures afin que les parcelles de la ville, anarchiquement distraites par les présumés propriétaires indélicats, fassent l’objet d’un payement dans la caisse de la mairie de Porto-Novo par ces derniers aux prix actuels. Le Conseil a autorisé également le Maire à prendre des mesures afin que les parcelles de la ville distraites, de superficies inférieures à 500 m2 soient récupérées et attribuées aux sinistrés des lotissements de la ville de Porto-Novo. De même, celles de superficies supérieures à 500 m2 soient récupérées et retournées dans le patrimoine de la ville. Enfin, il a été retenu de prendre des mesures afin que tous les lotissements dont le taux d’exécution des travaux est plus que 80% soient clôturés. Pour ce faire, un chronogramme a été établi dont l’aboutissement est que la Mairie saisisse le Tribunal par voie d’huissier en demandant la confirmation de droit de propriété de la Mairie de Porto-Novo sur ces parcelles. Il est demandé de poursuivre la procédure judiciaire contre ceux qui ne sont pas favorables. Toutefois, l’option de négociation n’a pas été occultée pour ceux qui sont favorables.

Ismail KEKO

Face aux défis et enjeux de la réforme du système de passation de la commande publique, le Maire de la ville de Porto-Novo, Emmanuel ZOSSOU a sollicité le Cabinet NKC Consulting Groupe spécialisé dans la formation, les études et conseils, pour s’imprégner du nouveau code des marchés publics afin de ne pas tomber dans des errements et mieux actualiser la connaissance des uns et des autres afin de maintenir le cap. Ainsi, tous les acteurs impliqués dans la chaine de passation des marchés publics, notamment tous les cadres de l’administration municipale, les élus municipaux, le Maire, ses adjoints, tous ses collaborateurs, autrement dit, tous les acteurs qui sont impliqués au niveau de la chaine de dépenses sont conviés à cette formation qui se tient durant cinq (05) jours à la salle de conférence de la piscine municipale de Ouando dans le cinquième arrondissement de Porto-Novo autour du thème « Gestion et règlement des marchés publics : contexte et enjeux de la réforme du système de passation de la commande publique ». Cette formation est assurée par le cabinet NKC Consulting Groupe dirigé par Charlemagne N’DJIBIO. C’est le Maire Emmanuel ZOSSOU qui a procédé ce matin au lancement de cette formation en présence des experts, du Directeur de cabinet du Maire, Jules DJOSSOU, du Secrétaire Général de la Mairie, Jules NOUTAI, du Directeur des Services Techniques (DST), Evariste Toundé ADJAGBA, du Receveur-Percepteur, Dans son mot d’ouverture, le Maire Emmanuel ZOSSOU a d’entrée situé le contexte dans lequel se déroule cette formation. Selon ses propos, le code des marchés publics est un outil essentiel du fonctionnement de l’administration publique.

 Ce nouveau code nous oblige à une rigueur et à une transparence plus poussée afin de nous permettre de mieux choisir, dans la régularité juridique et surtout économique

a martelé l’édile de Porto-Novo avant de déclarer que cette formation permettra d’outiller les participants de rudiments nécessaires pour mieux traiter les dossiers d’appels d’offres et aussi mieux maitriser les innovations du nouveau code des marchés publics.

 Les objectifs poursuivis sont entre autres, d’examiner toutes les étapes de passation et d’exécution des marchés publics, de créer des conditions favorables à l’aboutissement des dossiers d’appel d’offres à travers la recherche de l’efficacité dans la chaîne de passation

a précisé le Maire de Porto-Novo. Pour en savoir plus sur le but de cette formation, Charlemagne N’DJIBIO, Directeur Général du Cabinet NKC Consulting Groupe précise que cet atelier de formation est organisé parce qu’il y a un nouveau cadre juridique pour la gestion des marchés publics au Bénin. Etant un cabinet d’études et de conseils, la Mairie de Porto-Novo a sollicité le Cabinet afin de former les cadres de l’administration communale qui sont  impliqués au niveau de la chaine de dépenses.

 Nous sommes ici dans le cadre du droit et il y a des sanctions qui sont prévues ici par rapport à cela et au niveau communal aussi. Mais dans l’attribution des marchés, il y a des acteurs impliqués afin qu’ils ne commettent pas d’erreurs administratives

avertit Charlemagne N’DJIBIO qui estime que cette formation devrait leur permettre de bien gérer les marchés publics depuis l’attribution jusqu’au payement du marché. Les participent seront entretenus et formés par l’Expert Ludovic DJEGUE durant les cinq (05) jours que dureront la formation.

Ismail KEKO

Le renouvellement des structures de base du Parti du renouveau démocratique (Prd) se poursuit progressivement dans les communes d’Avrankou. A la suite de l’installation des bureaux des cellules et des  sous-sections du parti, c’est au tour du bureau communal du Prd dans cette commune d’Avrankou d’être installé. C’est à la faveur de l’assemblée générale tenue le vendredi 07 septembre 2018  dernier a Lotin-Gbèdjèhouin dans l’arrondissement de Djomon.  C’était en présence des délégués venus des sept (07) sous-sections d'arrondissements que compte la section Prd dans la  commune d'Avrankou. Cette assemblée générale a connu une forte mobilisation des militants et a permis de renouveler la section à 50% avec l'entrée d'un nombre important de femmes et de jeunes battants. Faut-il le préciser qu’au terme de cette assemblée générale, plusieurs jeunes et femmes ont fait leur entrée dans le bureau de la section. Le Gl Dénis Gbessèmèhlan qui a été récemment promu lors du dernier congrès du Prd à Porto-Novo fera également son entrée mais au poste de président. Il préside ainsi la section Prd d’Avrankou en remplacement de l’honorable Augustin Ahouanvoébla. Pour quadriller le terrain d’Avrankou et de surcroit de la 20è circonscription électorale, il aura à ses côtés d’autres membres du bureau. Il s’agit par exemple du Dr Alexis Tchévoédé qui occupe désormais le poste de vice-président. La confiance a été renouvelée à l’actuel Chef d’arrondissement central d’Avrankou, Médard Sessinou qui continue par siéger au poste de secrétaire général. Une entrée qui n’étonne pas et qui était restée longtemps dans l’anonymat, dame Marie Djossou, opératrice économique, occupe le poste de 1ère secrétaire aux affaires féminines. D’autres entrées au rang de présidents d’honneur de la section du Prd d’Avrankou, notamment  l’opérateur économique et ancien chef d’arrondissement d’Atchoukpa natif de Tanzoun, Antoine Mitchodjèhoun dit « Trente vingt », l'ancien maire d'Avrankou, Georges Nounagnon, l'homme d'affaires Victor Raoul Zoundjiékpon.

Ismail KEKO

Démarré depuis plus d'un mois dans la commune d'Adjarra, le tournoi inter arrondissements dans la commune d'Adjarra organisé par le  Vice Président du Parti du Renouveau Démocratique (PRD), Germain Wanvoegbè connaît ses ultimes moments avec la finale. En effet, pendant un mois, le Vp Germain Wanvoegbè a réussi à occuper les jeunes de la commune d'Adjarra pendant ces vacances scolaires. Ils étaient venus de tous les arrondissements de la commune d'Adjarra et environs pour participer à cette grande fête du football dans le village de Gbagnito dans l'arrondissement de Médédjonou. Une finale qui oppose l'arrondissement de Honvié à celui d'Adjarra 1. Aux côtés du Vice président Germain Wanvoegbè, il faut signaler la présence du chef Arrondissement d'Aglogbè,Houssou-Dindin Marcellin, le chef d'arrondissement de Honvié, Manzourou Liadi, le chef d'arrondissement de Medédjonou, Grégoire Hovozounkou, le Vice président du PRD et chargé de missions du président de l'Assemblée nationale, Eméric Joël ALLAGBE, les élus municipaux,  les chefs du village d'Adjarra, le président des zémidjans de l'Ouémé, les sages de la commune d'Adjarra et les responsables PRD de la commune d'Adjarra. Une initiative appréciée de toute la population d'Adjarra. Ce qui a permis la grande mobilisation autour de ce digne fils d'Adjarra I. Il faut dire que le terrain d'Adjarra est occupé par les responsables du PRD de cette commune et aucune couche n'est laissée pour compte dans cette commune. Récemment, c'est la fête avec les femmes qui ont reçu les microcrédits de l'ONG AFI-JESSU présidée  par le Vice président Germain Wanvoegbè sans occulter  les cours de vacances organisés à l'endroit des élèves. Il est à noter par ailleurs que le tournoi est à sa quatrième édition et il est dénommé "Wanvoegbè Germain".

Latest Tweets

New update with WooCommerece improvement #WordPress #SeoWordPress https://t.co/drKfnORITM https://t.co/ROwKa8leQI
YbusiNess - Responsive #Joomla Business Template new design released https://t.co/u64ZvzbWy3 https://t.co/MAPpy26iNk
RT @code: Introducing GitHub Pull Requests, built in partnership with @github, to review and manage pull requests in @code. 👉https://t.co…
Follow Themewinter on Twitter

Post Gallery

VPN avantages et Inconvenients

Taxation anormale puis abrogation du décret portant lesdites augmentations / COMMENT LA HAUSSE VERTIGINEUSE DES PRIX EST INTERVENUE ET A MÊME SURPRIS LE GOUVERNEMENT QUI A FINALEMENT PRIS SES RESPONSABILITÉS HIER

DÉCLARATION DU DÉPUTÉ Jean-Michel ABIMBOLA, COORDONNATEUR DU BMP À PROPOS DES LÉGISLATIVES DE 2019 / TALON va bénéficier du soutien de deux grands blocs politiques

Polémiques liées au budget 2019 du Parlement / L'HONORABLE DAKPÈ SOSSOU FAIT UN AMENDEMENT ET PROPOSE UNE AUGMENTATION DE 20%

Polémiques autour du budget 2019 de l'Assemblée nationale /  LE DÉPUTÉ AKÉ NATONDÉ INVITE LES QUESTEURS À ÉCHANGER AVEC LE MINISTRE DES FINANCES

Don de kits scolaires aux écoliers en situation difficile d'Avrankou et de Cotonou / Et si des généreux donateurs emboitaient les pas à l’Ong « La Joie des Cœurs Meurtris » ?

DU SANG NEUF À LA TÊTE DU CEG1 OUESSE :  Le tout nouveau directeur Monsieur Innocent DJIGLA prend les rênes de ce collège

L' HONORABLE VALÈRE TCHOBO OFFRE DES KITS SCOLAIRES AUX ENFANTS DE LA COMMUNE DE SAVALOU

NOUVELLE AN BAATONU(DONKONRU) : MESSAGE DE SA MAJESTÉ SUNON BUKU SURA BUKU KERA À L'ENDROIT DE LA COMMUNAUTÉ BAATONU ET BOO DU BENIN