Super User

Super User

Selfies labore, leggings cupidatat sunt taxidermy umami fanny pack typewriter hoodie art party voluptate. Listicle meditation paleo, drinking vinegar sint direct trade.

Une vidéo qui résume le Congrès Extraordinaire du PRD qui s'est tenue le 27 Octobre 2018 à Avrankou.

Mesdames et Messieurs les Présidents de partis et Représentants de partis politiques,
Honorables députés à l’Assemblée nationale,
Distingués invités
Mesdames et Messieurs les Maires et Adjoints aux maires,
Mesdames et Messieurs les élus communaux et locaux,
Camarades congressistes,
Chers amis,
Mesdames et Messieurs,


Je suis particulièrement heureux de vous voir tous ici présents, réunis dans la ferveur et l’allégresse qui ont toujours animé les rassemblements de notre parti. Nous devons rendre grâce à Dieu pour le climat de paix et de sécurité qui règne dans notre pays. Nous devons lui rendre grâce de nous avoir permis de nous retrouver aussi nombreux aujourd’hui. Qu’il daigne dans sa miséricorde infinie, accorder une paix éternelle à tous ceux d’entre nous, qu’il a rappelés à lui, militants, cadres, et dirigeants qui ont pris part à notre combat.
J’adresse mes félicitations aussi chaleureuses et mes sincères remerciements à nos militants des comités et sous-comités pour leur forte mobilisation dans l’organisation de ce Congrès extraordinaire. Ils ont travaillé d’arrache-pied, avec un engagement exemplaire pour lequel je voudrais leur dire ici ma reconnaissance et celle de tout le parti.


Chers amis,
Le Congrès qui nous réunit aujourd’hui se tient à un moment crucial de la vie de notre parti. Le contexte politique de notre pays est, comme vous le savez, marqué par l’adoption de la Charte des partis politiques et du Code électoral il y a quelques mois. Les deux textes de lois introduisent dans le jeu politique, de nouvelles règles,  ces nouvelles règles vont contraindre la classe politique à rebattre les cartes. Cette situation est source d’interrogations. Dans ce contexte, il est devenu indispensable de nous réunir, afin d’analyser au mieux le sens des changements en cours, et d’en déduire la stratégie la plus efficace pour la réalisation de nos ambitions pour notre pays.
Au cours de notre dernier Congrès ordinaire, je m’interrogeais sur les perspectives du bloc de la majorité présidentielle à laquelle nous appartenons. Je nous invitais alors, à examiner la possibilité de structurer cet ensemble autour d’objectifs politiques qui aillent au-delà du soutien à l’action du Gouvernement. Cette interpellation impliquait évidemment une réflexion approfondie sur le type de regroupements politiques et les règles de fonctionnement que nous étions prêts à accepter. Mes interrogations étaient fondées par le constat qu’aucun des regroupements politiques auxquels nous nous sommes essayés depuis le Renouveau démocratique n’a survécu, et que d’autres se profilaient à l’horizon de la prochaine échéance électorale. De plus, comme nous, plusieurs autres partis politiques se demandaient eux-aussi comment bâtir des unions stables, capables de remodeler durablement le paysage politique du Bénin.
Je peux vous dire aujourd’hui, que le vote des deux instruments juridiques que j’ai mentionnés précédemment, ouvre des perspectives sérieuses en la matière. C’est pourquoi notre parti poursuivra le dialogue avec ses partenaires pour faciliter leur mise en application, sans renier les marques de notre identité politique construite au prix d’un travail acharné et de lourds sacrifices.


Chers amis congressistes,
Il ne vous a certainement pas échappé que le vote de ces deux lois a entraîné de forts débats au sein du bloc de la majorité présidentielle. Celui-ci en est d’ailleurs arrivé à se scinder en deux groupes de partis réunis sur la base d’affinités ou de stratégies électorales. En ce qui nous concerne, le PRD a rassemblé autour de lui de nombreuses personnalités des quatre coins du pays, désireuses de nous accompagner dans notre volonté d’ériger des partis politiques d’envergure nationale, capables de porter des projets de société crédibles. Ce mouvement s’est poursuivi jusqu’à notre jonction avec le groupe « Dynamique unitaire ».
C’est ici le lieu de saluer ce regroupement, bâti sur des principes partagés de responsabilité et d’amitié. Je salue en particulier, la clairvoyance de nos partenaires qui ont su apprécier l’opportunité de cette fusion au regard de l’identité politique forte de notre parti. En effet, et je vous le dis avec fierté, le logo du PRD apparaîtra nettement dans l’identité graphique du parti à naître. C’est un atout précieux que nous consentons ainsi à partager avec nos alliés. C’est aussi en partie, En partie, un héritage qui remonte à une période antérieure à l’accession de notre pays  à la souveraineté nationale. C’est le fruit de ce travail opiniâtre et des sacrifices consentis pendant 30, c’est le fruit d’un héritage qui remonte à plus de 50 ans que nous sommes fiers de partager avec nos nouveaux partenaires, résolument tournés vers de nouvelles conquêtes encore plus grandes à venir.


Mes chers amis,
Je partage les préoccupations et inquiétudes d’un grand nombre d’entre vous, depuis que la nouvelle donne politique nous contraint à changer de fusil d’épaule. Je suis témoin de ce que le PRD est pour chacun de vous ; bien plus qu’un parti politique ; une grande famille tendue vers un projet commun. Vous êtes, nous le sommes tous, légitimement jaloux des marques de la conscience politique de notre parti, qui ont sédimenté son identité à-travers le temps.
Je veux vous en assurer : personne ne demandera au PRD de renoncer à sa conscience politique ni à son identité. D’ailleurs, les textes qui régissent notre formation politique sont clairs à ce sujet. L’article 85 de nos Statuts indique que « le PRD peut participer à des regroupements ou à des fusions avec d’autres partis politiques » et que ces regroupements « doivent faire l’objet d’un protocole d’accord écrit qui délimite les attributions concédées. »
Ainsi, nous entrons librement dans une fusion qui nous rendra plus forts tous ensemble, avec nos partenaires. C’est un choix indispensable et responsable que la conjoncture politique nous amène à faire. Nous ne renonçons pas pour autant à notre autonomie, nous sommes au contraire en train de l’ancrer dans des fondations plus solides mutuellement renforcées avec nos partenaires. Nous ne renonçons pas à notre visibilité, nous l’inscrivons au contraire dans une visibilité plus large et plus forte que nous construisons activement dans une nouvelle fusion. Tout ceci s’inscrit dans le respect de l’article 86 de nos Statuts qui précise que « les décisions d’alliance, de regroupement et de fusion ne peuvent pas entraîner la dissolution du PRD, lequel conserve ses attributs, son patrimoine et son autonomie organisationnelle et fonctionnelle, excepté ceux concédés » et que le PRD « peut constituer un courant à l’intérieur de la nouvelle fusion. » Lire la suite sur le site officiel du PRD

 

A l’issue de l’Assemblée Générale élective de renouvellement du bureau de la Sous-section de l’ex commune d’Oganla dans le  troisième arrondissement de la ville de Porto-Novo, tenue le lundi 08 octobre 2018, les délégués des cellules de base du Parti du Renouveau Démocratique (PRD) que compose les cinq (05) quartiers de l’ex commune d’Oganla, ont élu à une majorité écrasante, l’actuel chef quartier de Oganla Poste, en la personne de Noel Cocou Do SANTOS. Aussi bien les sages, les jeunes que les femmes de l’ex commune d’Oganla lui ont faits confiance. L’élection a été effective sous la supervision du Président du Collectif des chefs quartiers de Porto, Chakirou AFFOLABI, du doyen Sounkèrè ALIMI  et de Madame Claudine MOROU, tous membres du comité de coordination du renouvellement des structures de base du PRD dans le 3e arrondissement de Porto-Novo.

Selon les témoignages faits sur place, l’actuel chef quartier d’Oganla Poste, Noel Cocou Do SANTOS bénéficie du soutien indéfectible surtout des sages de son quartier. Cette confiance serait due d’une part au dynamisme du nouveau Président de la Sous-section de l’ex commune d’Oganla et d’autre part à cause surtout du travail que ce dernier ne cesse d’abattre pour le rayonnement du PRD et pour la stabilité du quartier. Ses premiers mots étaient les mots de remerciement. Aussi, a-t-il rassuré qu’il fera davantage plus afin que le PRD sorte victorieux dans l’ex commune d’Oganla, lors des prochaines échéances électorales. Signalons que Noel Cocou Do SANTOS succède ainsi à Monsieur Aminou NOUATIN qui est au terme de son mandat à la tête de la sous-section de l’ex commune d’Oganla.


Ismail KEKO

 … L’enracinement démocratique de notre pays est largement tributaire du système partisan qui est le nôtre et des valeurs, qu’ensemble, nous envisageons de promouvoir. 

Cet appel fort simple du Président de la république lors de son investiture le 06 avril 2016, traduit à suffisance la détermination qui est la sienne et celle des leaders soutenant ses actions, à faire aboutir ses réformes politiques engagées quoique coûtent le périple. 

Un engagement soutenu par sa version parlementaire composée d’une soixantaine de députés qui s’active pour relever le défi. Un Parlement de réformes pour accompagner un gouvernement de réformes. Et c’est sans nul dans cette optique que le parti Rassemblement National pour la Démocratie (RND) que préside le député Jean-Michel ABIMBOLA, se réunit en Congrès extraordinaire ce Samedi 27 Octobre 2018 à Cotonou. 

En effet, après la réunion du Comité Directeur du 29 Septembre dernier et la sortie politique organisée le 13 Octobre à Ketou, les délégués au Congrès du RND vont se retrouvent ce Samedi Cotonou. Selon le comité d’organisation, les congressistes qui viendront de plusieurs communes du Bénin, vont entériner l’option faite à l’issu des différents travaux conduits par le Bureau Exécutif national (BEN) et le Bureau politique (BP) du RND, de se rallier à d’autres partis et mouvements politiques de la mouvance présidentielle, et avec lesquels ils partagent les mêmes valeurs et idéologie politique ; en vue de constituer un ensemble politique plus conquérant à l’échelle nationale. Ceci, conformément aux exigences de la nouvelle loi sur la Charte des Partis politiques en République du Bénin. Les travaux se dérouleront autour d’un thème assez expressif, libellé ainsi qu’il suit : « La Réforme du Système partisan au Bénin : Quel avenir pour le RND ? » 

Pour rappel, le RND conformément à la décision de ses instances dirigeantes, fera désormais chemin avec l’Alliance ABT, le PRD, le FARD ALAFIA, la Coalition Bénin en Route, l’Alliance UND, l’Alliance UA, l’AND, etc. au sein d’un parti unifié. Le rendez-vous est donc pris pour ce Samedi au Siège du Conseil National des Chargeurs du Bénin (CNCB) à Cotonoupour des réflexions profondes sur l’avenir du RND à l’ère de l’assainissement du notre système partisan. Le Comité d’organisation rassure d’ores et déjà des dispositions prises pour un bon déroulement des travaux. 

Prince Germin DJIMIDO

A l’occasion de la rentrée diplomatique lancée par le ministre des Affaires étrangères vendredi dernier, l’ambassadrice du Niger près le Bénin, doyenne du corps diplomatique, Sandi Abdou Sahadi, a invité la communauté internationale à augmenter les enveloppes prévues dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’actions du gouvernement (Pag) en augmentant substantiellement l'aide au développement accordée au Bénin.

Belle reconnaissance qui repose sur deux piliers majeurs : la pertinence du PAG et les performances du gouvernement ces dernières années, particulièrement en matière de gouvernance. Car rarement le corps diplomatique a salué les mérites d'un gouvernement en une occasion si solennelle et de façon unanime. C'est la preuve que Patrice Talon et son gouvernement ont fait des options logiques et suivent de justes chemins. Cela devrait ramollir quelque peu la mauvaise foi ambiante et calmer l'ardeur de ceux qui, pour des raisons politiques peignent tout en noir, vilipendent leurs dirigeants et jettent la pierre à leur propre pays.
Le corps diplomatique a d'autant plus raison que son soutien au PAG intervient dans un contexte où le Bénin vient de contracter un emprunt de plus de 200 000 € sur le marché financier international, une première pour le pays. Sur ce marché international, aucun kopeck n'est accordé aux États sans qu'un certain nombre d'indicateurs de performance soit scruté et que ces indicateurs rassurent suffisamment les investisseurs. Cela va sans dire que rien ne se fait au hasard. Les résultats sont là, incontestables. Et comme pour couronner tout cela, la nature, toujours juste, a gratifié le pays d'une bonne pluviométrie qui lui permet avec près de 600 000 tonnes, d'améliorer pour la troisième année consécutive, ses performances en matière de production.
Alors où se situe le problème de ceux qui ressentent des urticaires chaque fois que le gouvernement concrétise un projet du PAG ?

Finagnon D. Adounvo

Populations de Parakou et environs ;
Militantes ;
Militants ;
Mesdames et
Messieurs,

Le Ministre Samou SEIDOU ADAMBI
L'honorable Rachidi GBADAMASSI
Le Maire Charles TOKO

invitent les populations de Parakou et environs, les militantes, militants et sympathisants à prendre massivement part au Congrès Extraordinaire devant statuer sur l'adhésion de leurs différents partis politiques à la Dynamique Républicaine.

Ledit congrès extraordinaire aura lieu le samedi 27 octobre 2018 à la Salle d'alphabétisation de Parakou à 8 heures.

Les Chefs de Sections sont priés de prendre toutes les dispositions nécessaires pour le bon déroulement du congrès.

Vive la Dynamique Républicaine !
Le Président du Comité d'organisation

Patrice Talon, un président aussitôt dit aussitôt fait.

Quand j'avais dit dans un post que le Président Patrice Talon n'a pas le temps de répondre aux détracteurs, aux "opposants à tout". Mais qu'il préfère répondre par la réalisation des œuvres sociales et autres qui vont booster le développement du pays et impacter un nombre important de Beninois , il y en a qui m'avaient insulté et traité de tous les noms. Et voilà ! À nouveau il a posé un pas de géant . Il fait parler de son pragmatisme .En effet , après quelques jours seulement du décret pris en conseil des ministres, le 10 Octobre 2018 , en vue de la définition des modalités et le fonctionnement du cadre administratif de réalisation de l'enregistrement dérogatoire à l'État civil, loi no 2018-26 votée le 03 août 2018 à l'Assemblée nationale, et les choses n'ont pas tardé. 2500.000 béninois entreront gratuitement en possession de leur acte de naissance .

Zinsou@com

Et les ennemis de la paix s'offusquent: Pourquoi Orounla n'est-il pas allé grossir le rang de ceux-là pour qui la paix n'a de sens que la protection des corrompus ? Pourquoi va t-il plaider l'issue salvatrice et paisible de la grâce, de la grâce présidentielle? Pourquoi ne va t-il pas grossir les immondices de ceux qui n'ont de raison ou d'intelligence que celle de voir Talon porté tous les péchés du Bénin ? Et depuis sa sortie médiatique, l'avocat est traité de tous les noms d'oiseau comme s'il n'a pas eu à défendre vaillamment Ajavon dans ce pays dans des conditions bien difficiles? Est-ce un péché de demander au chef de l'État de gracier Ajavon et mieux d'en prendre l'engagement à la médiation devant la face du monde ? Que voulons-nous donc en décriant une telle proposition si ce n'est la guerre ? Hélas, cette guerre n'aura jamais lieu au Bénin. Bien au contraire, le Bénin triomphera de tout ces porteurs de la négation de la paix. On nous dit que le droit est une science, OK. Mais c'est qu'elle science dans laquelle on admet point la contradiction ? Non, le Bénin ne mérite pas ça. La jeunesse ne mérite pas ça. Et ne l'oublier jamais, l'enjeu c'est pas Talon ; l'enjeu c'est le Bénin.

@L_Yehouessi.

Pour matérialiser leur adhésion à la dynamique du président Talon d'insuffler à notre démocratie la nécessité pour les partis politiques de se regrouper au sein de grands blocs pour une animation de la vie politique plus conséquente, les responsables de l'Union des Forces progressistes, l'honorable Nouhou Bida, le Dg Djèlil Assouma et les populations de la 13 ème circonscription électorale ont tenu ce samedi 20 octobre à Djougou, un congrès extraordinaire de leur formation.

Ce fut une occasion pour les hommes de Nouhou Bida, après leurs travaux, de dire oui à l'adhésion sans condition de leur formation politique au parti Républicains naissant.

Mais avant de donner leur position, le député du BMP et son frère le Dg Djèlil Assouma ont tenu à remercier le chef de l'État, Patrice Talon pour tout ce qu'il fait et continue de faire pour le bonheur des fils de la 13 ème circonscription électorale.

Nomination de leur aîné Abdoulaye Bio Tchané au poste de ministre d'État dans son gouvernement, nominations de plusieurs cadres de la Donga à divers postes de responsabilités, et la multitude d'infrastructures de développement au profit de cette localité, la liste est infinie. Tout ceci a poussé les militants de l'Ufp à remercier de façon sincère le président de la république.

Et comme la souligné l'honorable Bida qui se réjouit très bien de sa participation au bloc parlement de la majorité, il faut reconnaître à César ce qui est à César. En moins de trois ans, le président Talon a beaucoup fait pour la 13 ème circonscription électorale et mérite le présent soutien indéfectible des populations à son PAG.

Pour le Dg Djèlil Assouma, le président Talon est une source d'inspiration et de satisfaction pour notre jeunesse qui trouve en cet homme la reconnaissance des valeurs républicaines gage du développement de notre pays.

C'est pourquoi il invite toute la jeunesse béninoise à se mobilier derrière le président Talon pour de très grandes victoires aux élections prochaines. Car se sera une grosse erreur de porter un coup de frein à cet élan salvateur en donnant une chance aux ennemis du développement de bloquer les réformes et les nombreux chantiers du PAG.

Cette rencontre de Djougou qui a consacré l'adhésion totale des populations de la 13 ème circonscription électorale à la cause du président Talon a été une réjouissance populaire pour porter en triomphe l'esprit de développement de l'actuel chef de l'État.

Lire la motion de remerciement au président Talon

MOTION DE REMERCIEMENT A L'INTENTION DE SON EXCELLENCE, Patrice TALON, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHEF DE L'ETAT, CHEF DU GOUVERNEMENT

Depuis le 06 avril 2016, le peuple béninois a confié la destinée de notre Nation à un homme, son Excellence Patrice TALON. Dans la mise en œuvre de sa vision de développement pour notre pays, le Président de la République n’a de cesse témoigner son attachement et son amour profond pour le département de la Donga.
Et comme le dit l’adage, il faut rendre à Cesare ce qui est à Cesare et à Dieu ce qui est à Dieu. Aussi, voudrions-nous témoigner ici publiquement quelques actions de portée historique que Son Excellence monsieur le Président de la République a posées en faveur de notre département. Il s'agit notamment de:

  • l’honneur fait au département de la Donga à travers la nomination, dans un Gouvernement de qualité, de notre aîné Abdoulaye BIO TCHANE, fils du département en qualité de ministre d’Etat, deuxième personnalité du Gouvernement ;
  • La nomination de plusieurs cadres du département et de Djougou à des postes de responsabilité aux niveaux départemental, central et international.
  • La création effective de la Préfecture de la Donga à l’instar des autres nouvelles Préfectures ;
  • Le démarrage des travaux de construction des bureaux de la Préfecture et des résidences des autorités préfectorales;
  • L’installation progressive des Directions départementales des différents ministères sectoriels consacrant le rapprochement des services administratifs des populations de la Donga.
  • La création des Commissariats d’arrondissement de la Police Républicaine dans tous les arrondissements et la lutte efficace contre l’insécurité ;
  • L’augmentation des écoles bénéficiant de cantine scolaire.
  • La fin du délestage du courant électrique ;
  • Les travaux en cours pour le bitumage du tronçon Djougou-Savalou et des bretelles Bassila-Manigri, Bassila frontière Togo et Kprèkètè frontière Togo.

Chères populations de Djougou et de la Donga, notre éducation nous oblige à dire MERCI au Bienfaiteur. Quand on est dans le besoin, il faut trouver les mots justes pour remercier ainsi le suggère un adage de chez nous, je cite :

 Le démuni danse pour le Roi en guise de récompense .

C’est pourquoi au nom de vous tous, nous disons merci à son Excellence, Patrice TALON, Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement ainsi qu’à son Gouvernement et au ministre d’Etat Abdoulaye BIO TCHANE, notre bien aimé.

Cependant, nous souhaiterions soumettre à l’endroit du Gouvernement et particulièrement à son chef, son Excellence Patrice TALON les doléances relatives aux projets du PAG qui ne sont pas encore connu un début de démarrage effectif dans notre commune, notamment:

  • la construction du marché international de Djougou ;
  • l'aménagement et le bitumage de la route Djougou- Banikoara ;
  • l’ouverture du centre universitaire de Djougou ;
  • l’achèvement des travaux du centre hospitalier départemental de Djougou ;
  • la construction du stade communal;
  • l'approvisionnement en eau potable de tous les gros villages de Djougou;
  • les travaux d'assainissement de la ville de Djougou;
  • l'électrification de tous les gros villages de la commune de Djougou.

Pour ne citer que celles-là.
Pour terminer, nous souhaiterions que d'autres cadres de Djougou et de la Donga connaissent de promotion dans les jours et mois à venir.
Nous réitérons, enfin, nos remerciements à tous ceux qui œuvrent pour le développement de notre cité commune.
Merci à chacun et à tous

C'est définitivement clair que nous sommes en face d'une gestion pensée, préparée avec minutie et qui tranche avec les bruits d'hélicoptère en plein midi, et la pose anarchique de <<pierres trompeuses>>.

La sortie du Président Patrice TALON ce samedi 20 octobre 2018 trouve son sens à travers les projets phares du Programme d'Action du Gouvernement.

Avec son architecte en chef José Didier TONATO et son capitaine des sports et de la culture Oswald HOMEKY, agbonnon a lancé des projets sociaux majeurs dans la capitale de tous les Béninois, la capitale économique, Cotonou.

  • Le projet de mall et de la galerie commerciale en phase de finalisation
  • Le palais des sports sera rénové
  • Le stade Général Mathieu KEREKOU sera repris aux normes internationales. (Les travaux démarrent dans 3 mois)
  • En lieux et places du Hall des arts et du Centre de Promotion de l'Artisanat actuels , nous aurons un pôle sportif urbain, une galerie des arts digne du nom mais aussi et surtout, la maison des artistes.

Le PAG, c'est du concret qui ouvrira les yeux un jour à l'autre, aux "aveugles autoproclamés"

Avançons !

Yves Volodi SOUROU