Super User

Super User

Selfies labore, leggings cupidatat sunt taxidermy umami fanny pack typewriter hoodie art party voluptate. Listicle meditation paleo, drinking vinegar sint direct trade.

  • PRE-ENTRÉE : Du Lundi, 10 au Vendredi, 14 Sept 2018.
  • 1er TRIMESTRE : Du lundi, 17 Septembre au Vendredi, 21 Décembre 2018 (soit 14 semaines),
  • CONGÉS DE FIN DU 1er TRIMESTRE : Du vendredi 21 décembre 2018 au Dimanche,06 Janvier 2019 (soit 2 semaines 2jours ).
  • 2ème TRIMESTRE : Du Lundi, 07 Janvier au Vendredi, 12 avril 2019 (soit 13 semaines).
  • CONGÉS DE DÉTENTE : Du vendredi, 22 Février au Dimanche, 03 mars 2019 (soit une semaine).
  • CONGÉS DE FIN DU 2ème TRIMESTRE : Du vendredi, 12 au mercredi, 24 avril 2019 (1 semaine).
  • 3ème TRIMESTRE : Jeudi, 25 avril au Mercredi, 26 juin 2019 (soit 9 semaines).
  • GRANDES VACANCES : Du mercredi, 26 juin au Dimanche, 15 septembre (soit 11 semaines et 02 jours )

Le ministre de l’enseignement secondaire, de la formation technique et professionnelle, Kakpo Mahougnon a annoncé plusieurs mesures pour améliorer la performance de l’année scolaire 2018-2019 prévue pour démarrer le 17 Septembre 2018.

Ces différentes mesures ont été exposées par le ministre Kakpo Mahougnon en charge de l’enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle au cours de l’édition du journal de 13 heures sur la télévision du service public.

Au titre des mesures annoncées par l’autorité ministérielle, il faut retenir entre autres :

L’éloignement des chefs d’établissement de leur commune et département d’origine: les différents chefs d’établissement ne pourront plus servis l’état dans leur commune d’origine. Selon le ministre Kakpo Mahougnon, une enquête est en cours pour recenser les communes et les départements d’origines des enseignants nommés au poste de chef d’établissement. Une fois que les résultats de cette enquête sera disponible, les chefs d’établissement qui officient dans leur commune ou département d’origine seront mutés dans d’autres communes ou départements;

Les enseignants doivent désormais intégrer dans leur conscience qu’ils sont des entrepreneurs et des fonctionnaires. Ils seront donc soumis à un cahier de charge avec obligation de résultats. Dans cette perspective, ils sont invités à développer leur capacité de gestion des ressources humaines. Il est en effet fait obligation aux enseignants d’activer et de motiver leurs apprenants;

Les chefs d’établissement ne seront plus nommés par grade mais selon ses aptitudes;

Les enseignants qui ne participeront pas à la journée pédagogique de réflexion se verront défalquer les frais de journée de leur salaire;

Les administratifs A3 qui dirigent les enseignants A1 seront déchargés systématiquement;

Tous les enseignants vacataires auront à partir de cette rentrée scolaire, un numéro d’identification en lieu et place du numéro matricule accordé aux fonctionnaires. C’est sur la base de ces numéros qu’ils seront payés. Leur recrutement sera caution à l’existence de places disponibles.

Les directeurs d’établissement ou d’école choisiront en toute liberté entre être directeur d’école ou syndicaliste: Ce choix doit être fait un mois au plus tard après la rentrée;

Les auteurs de grossesse en milieu scolaire (professeurs et élèves) subiront les rigueurs de la loi. Les élèves garçons qui mettraient enceinte leurs camarades filles seront systématiquement renvoyés;

L’éducation sexuelle devient obligatoire à partir de la classe de 6ème.

Des projets d’établissement seront élaborés par les nouveaux chefs d’établissement.

Les autorisations de création ou d’ouverture d’établissement est de la prérogative du conseil consultatif scolaire.

Le ministre Kakpo Mahougnon a par ailleurs annoncé que les primes de rentrée seront disponibles juste après les journées pédagogiques. Il annonce par ailleurs l’organisation d’une table ronde sur la formation dans l’enseignement technique dans le but de favoriser  l’adéquation enseignement et besoin du marché.

En outre, les différentes nominations seront affichées dès le début de la semaine qui commence le 3 septembre 2018.

Suite à la lettre de relance du président du Conseil d'orientation et de supervision de la Liste électorale informatisée (COS-LEPI), Janvier Yahouedéhou, le président du Parlement béninois, Me Adrien Houngbédji a mis la pression aux députés pour une désignation rapide des membres CCA/COS-LEPI par les groupes parlementaires. Pour rester dans le délai du 15 septembre pour le démarrage des travaux entrant dans la conduite de l'actualisation du fichier électoral, le président de l'Assemblée nationale a souhaité une convocation rapide d'une quatrième session extraordinaire demandée par les députés eux mêmes pour la désignation des CCA pour permettre aux membres du COS-LEPI d'être à jour, pour permettre la tenue à bonne date des élections législatives. Il est à noter que tous les points inscrits à cette troisième session extraordinaire seront tous vidés au plus tard le vendredi prochain et suivra la clôture de cette session pour donner quitus à l'ouverture de la quatrième session extraordinaire qui connaîtra qu'un seul point. Les présidents des groupes parlementaires sont donc invités à apprêter leur liste pour permettre une rapidité dans le vote de la liste du Parlement.

N’ayant pas été convié aux CAN, le Bénin a trouvé une parade pour aller faire jouer les Écureuils seniors à la CAN réservée aux enfants de moins de 17 ans. Ils étaient tellement grands que ça sentait la tricherie et la supercherie à l’oeil nu. La CAF a obtenu la confirmation des soupçons après avoir soumis ces joueurs aux tests IRM et PCCA (un examen cardiologique). Les résultats sont sans appel: 10 des 18 joueurs béninois qui se présentaient dans la catégorie des cadets sont des pères de famille qui ont raboté leur âge. Sanction immédiate, l’équipe nationale cadette du Bénin est disqualifiée du tournoi qualificatif UFOA/CAN U 17 Tanzanie 2019.Le Ministre du Tourisme, de la Culture et des Sports Oswald Homéky, premier complice de cette magouille, s’est précipité à se laver les mains en déclarant:

Je voudrais porter à la connaissance de tous qu’en dépit des IRM qui avaient été effectués par la fédération depuis deux mois, j’ai demandé qu’une contre-expertise soit faite pour l’ensemble des joueurs avant le départ de la délégation pour Niamey. Nous avons mis les ressources à disposition et les examens ont été faits sous la direction du staff médical de l’équipe. Les résultats ont clairement qualifié 22 joueurs sur les 25 examinés et ce n’est qu’après cela que nous avons autorisé la participation de l’équipe au tournoi de Niamey.

Pourtant, le journal “Bénin Intelligent ” avait bien tiré la sonnette d’alarme à l’attention de ce ministre qui arbore déjà la tunique de Ponce Pilate, que 10 joueurs de l’équipe nationale cadette ne remplissaient pas les conditions pour cette compétition, et en premier chef, celui qui était désigné capitaine, Pavlek Septime Ehoue, un enseignant d’EPS qui traînait déjà ses vieux os dans l’équipe cadette éliminée par le Gabon, et qui, chaque année, a moins de 17 ans, et est toujours étudiant!En fait, le staff technique et la fédération, bien conscients que ces joueurs sont adultes, ne les ont pas fait subir les tests IRM. Ils ont été substitués par d’autres cobayes à Lomé. La méthode est vieille comme le dinosaure qui, pour paraître jeune, se fait remplacer par un écureuil. Et malgré tout, les tests effectués à la clinique Autel D’Ell de Lomé, ont décelé d’autres joueurs qui auraient approximativement l’âge de Faure Gnassingbe! Qu’importe! Ils ont été maintenus dans la liste du sélectionneur Lafiou Yessoufou, estimant qu’ils peuvent être considérés comme des cadets pour la simple raison qu’ils ont des petits corps comme le lièvre . Anjorin Moucharafou et l’ancien Comité exécutif sont habitués à ces méthodes avec la complicité des responsables des clubs, n’hésitent pas à falsifier les âges et les noms, en établissant les faux documents d’état civil.

En 2014, lors d’un match éliminatoire du championnat d’Afrique U17 contre le Mali, quatre buveurs de bière avec des débuts de calvitie, furent alignés par la sélection béninoise . La Fédération béninoise fut suspendue durant deux ans dans les compétitions à catégories d’âges.Le 30 mai 2018, la CAF a adressé une note circulaire à l’endroit des fédérations sur l’obligation du test de l’IRM à tous les joueurs pour les éliminatoires de la CAN U17 Tanzanie 2019. L’article 135 du code disciplinaire de la CAF prévient sur les conséquences qui peuvent découler du non respect de ce test d’éligibilité d’âge pour tous les joueurs. Non seulement les amendes de l’ordre de dix mille dollars minimum par joueur seront infligées au Bénin, mais les sanctions peuvent aller jusqu’à une interdiction de toute activité de football pendant une période de quatre ans, d’autant plus que le pays des Écureuils est un puissant récidiviste.

À part le Ghana qui est encore secoué par le vaste scandale de corruption des arbitres et qui s’est arrangé à présenter des joueurs respectant le critère de l’âge, tous les autres pays de l’Afrique de l’Ouest ont été rattrapés lors des tests. Deux joueurs ivoiriens, deux Nigérians, un Nigérien et un Togolais ont falsifié leur âge et ont été renvoyés. Triste image du football africain où l’âge qu’on coupe sur les documents finit toujours par se révéler sur les stades. Comme le dit un proverbe africain:

les moustaches cachent les défauts de la bouche, mais ne redonnent pas les dents à une bouche qui n’en a plus.

J. RÉMY NGONO

  1. Première circonscription électorale
    Nombre de sièges : 4
    Commune de Kandi ;
    Commune de Malanville ;
    Commune de Karimama.
  2. deuxième circonscription électorale
    Nombre de sièges : 3
    Commune de Gogounou ;
    Commune de Banikoara ;
    Commune de Ségbana.
  3. troisième circonscription électorale
    Nombre de sièges : 4
    Commune de Boukoumbé ;
    Commune de Cobly ;
    Commune de Matéri ;
    Commune de Tanguiéta.
  4. quatrième circonscription électorale
    Nombre de sièges : 4
    Commune de Kérou ;
    Commune de Kouandé ;
    Commune de Natitingou ;
    Commune de Péhunco ;
    Commune de Toucountouna.
  5. cinquième circonscription électorale
    Nombre de sièges : 5
    Commune d’Allada ;
    Commune de Kpomassè ;
    Commune de Ouidah ;
    Commune de Toffo ;
    Commune de Tori-Bossito.
  6. sixième circonscription électorale
    Nombre de sièges : 7
    Commune d’Abomey-Calavi ;
    Commune de So-Ava ;
    Commune de Zè.
  7. septième circonscription électorale
    Nombre de sièges : 5
    Commune de Nikki ;
    Commune de Bembèrèkè ;
    Commune de Sinendé ;
    Commune de Kalalé.
  8. huitième circonscription électorale
    Nombre de sièges : 5
    Commune de Pèrèrè ;
    Commune de Parakou ;
    Commune de Tchaourou ;
    Commune de N’Dali.
  9. neuvième circonscription électorale
    Nombre de sièges : 4
    Commune de Bantè ;
    Commune de Dassa ;
    Commune de Savalou.
  10. dixième circonscription électorale
    Nombre de sièges : 4
    Commune de Ouèssè ;
    Commune de Glazoué ;
    Commune de Savè.
  11. onzième circonscription électorale
    Nombre de sièges : 5
    Commune d’Aplahoué ;
    Commune de Djakotomè ;
    Commune de Klouékanmè.
  12. douzième circonscription électorale
    Nombre de sièges : 3
    Commune de Dogbo ;
    Commune de Lalo ;
    Commune de Toviklin.
  13. treizième circonscription électorale
    Nombre de sièges : 3
    Commune de Djougou.
  14. quatorzième circonscription électorale
    Nombre de sièges : 2
    Commune de Bassila ;
    Commune de Copargo ;
    Commune de Ouaké.
  15. quinzième circonscription électorale
    Nombre de sièges : 5
    Du 1er au 6ième arrondissement de Cotonou.
  16. seizième circonscription électorale
    Nombre de sièges : 5
    Du 7ième au 13ième arrondissement de Cotonou.
  17. dix-septième circonscription électorale
    Nombre de sièges : 2
    Commune d’Athiémé ;
    Commune de Comè ;
    Commune de Grand-Popo.
  18. dix-huitième circonscription électorale
    Nombre de sièges : 3
    Commune de Bopa ;
    Commune de Lokossa ;
    Commune de Houéyogbé.
  19. dix-neuvième circonscription électorale
    Nombre de sièges : 6
    Commune d’Adjarra ;
    Commune des Aguégués ;
    Commune de Porto-Novo ;
    Commune de Sèmè-Kpodji.
  20. vingtième circonscription électorale
    Nombre de sièges : 5
    Commune d’Adjohoun ;
    Commune d’Akpro-Missérété ;
    Commune d’Avrankou ;
    Commune de Bonou ;
    Commune de Dangbo.
  21. vingt-et-unième circonscription électorale
    Nombre de sièges : 3
    Commune d’Adja-Ouèrè ;
    Commune d’lfangni ;
    Commune de Sakété.
  22. vingt-deuxième circonscription électorale
    Nombre de sièges : 3
    Commune de Kétou ;
    Commune de Pobè.
  23. vingt-troisième circonscription électorale
    Nombre de sièges : 5
    Commune d’Abomey ;
    Commune d’Agbangnizoun ;
    Commune de Bohicon ;
    Commune de Djidja.
  24. vingt-quatrième circonscription électorale
    Nombre de sièges : 4
    Commune de Covè ;
    Commune de Ouinhi.
    Commune de Zagnanado ;
    Commune de Za-Kpota ;
    Commune de Zogbodomey.

La séance plénière des députés de la 7ème Législature de ce lundi 03 septembre 2018 a connu la suite de l’examen du nouveau Code électoral. Après plusieurs jours de débats houleux, le vote de ce texte de loi est enfin intervenu en début d’après-midi à l'unanimité des députés présents et représentés, sauf 16 voix.

Les principales innovations de ce Code concernent :

  1. la caution pour l'élection présidentielle qui est portée à 10% du montant maximal autorisé pour la campagne électorale, soit 250 millions de francs Cfa ;
  2. la caution pour les législatives qui est portée à 10% du montant maximal autorisé pour la liste pour campagne électorale, soit 249 millions de francs Cfa ;
  3. le quitus fiscal qui est exigé dans les pièces à fournir pour le dépôt des candidatures ;
  4. la représentativité des listes au plan national qui est de 10% pour prétendre avoir des députés, même si les listes sont en avancé dans des circonscriptions données ;
  5. la démission exigée pour les forces de défense et de sécurité et assimilés de leur corps, un an avant les échéances électorales, avec une dérogation (6 mois) pour les prochaines législatives.
  6. L'âge d'éligibilité pour les candidats aux législatives est maintenu à 25 ans
  7. la caution pour les candidats aux élections locales, communales et municipales est de 10.000f (20.000 dans l'ancien Code)
  8. Les anciens présidents peuvent être candidats
  9. Les alliances de partis ne peuvent participer aux élections législatives

https://visages-du-benin.com/2018/09/03/benin-voici-les-innovations-du-nouveau-code-electoral-vote/

F. Z. OKOYA

Le Vp/Prd Germain S. WANVOEGBE prépare une grande fête pour la jeunesse autour du sport roi.

On a l'habitude de dire que même les bonnes choses ont une fin. Et voilà celle du plus grand tournoi de football organisé à l'intention de la jeunesse dans la Commune d'Adjarra pour le compte des vacances 2018 sera actée Le dimanche 9 Septembre prochain à 15h sur le terrain de sport de Gbangnito

Et pour une réussite totale de cette fête du football, le Promoteur Germain S. Wanvoégbè met déjà les petits plats dans les grands afin que ladite finale soit mémorable et intense en moments de joie. Alors, tous à Gbangnito le dimanche prochain pour soutenir la jeunesse sportive.


Vive le Prd

Le siège du Parti du Renouveau Démocratique PRD a connu une effervescence ce samedi. En effet, le PRD soucieux de jouer sa partition dans l'avènement d'un citoyen de type nouveau et conscient de son rôle dans le renforcement des capacités des enseignants en général a organisé ce samedi une formation sur " l'Education à la Santé Sexuelle" . En effet, cette formation rentre dans la droite ligne de celles organisées par ce parti depuis des lustres à travers ses Congrès, Conseils Nationaux et séminaires. Le Parti du Renouveau Démocratique comme à son habitude s'est donné les moyens d'outiller enseignants, parents et élèves par rapport à leur rôle sur l'éducation des apprenants. Cette journée de formation a été ponctuée par trois communications. La première présentée par Monsieur Amoussou Nouwagnon Phillipe, professeur certifié de français, formateur des formateurs du ministère des enseignements secondaires de la formation technique et professionnelle a montré les cas pratiques de harcèlement et de violences faites aux filles en milieu scolaire. Il a aussi insisté sur les sanctions punitives notamment administratives et pénales qui peuvent frapper tout enseignant et même un particulier reconnu coupable d'actes de violences , de harcèlement ou même de grossesse sur une fille en milieu scolaire. La deuxième communication qui a porté sur le thème "Droits et devoirs du militant" présentée par le Secrétaire Genéral du PRD , Directeur de Cabinet du Président de l'Assemblée a été une occasion pour les militants de savoir leurs droits et devoirs en tant que militants. L'occasion a été donnée au communicateur d'expliquer aux militants le rôle qu'ils doivent jouer dans le rayonnement de leur parti. Il n'a pas non plus manqué de montrer à ceux-ci le sens du militantisme et de l'engagement politique. La troisième communication qui a été présentée par l'honorable député Raphaël Akotegnon a porté la " Genèse et l'évolution " du mouvement horizontale du PRD Amicale Solidarité. De sa présentation, il ressort que cette structure née il y a vingt quatre ans est le premier mouvement politique dans notre pays dont le rôle dans l'enracinement du PRD a été remarquable. Il a démontré que son action aux côtés du Parti a permis de consolider ses bases. C'était une occasion pour le député Akotegnon d'exhorter ses membres à redoubler d'ardeur, à travailler davantage pour étendre les bases de ce creuset dans les autres communes où ce mouvement politique n'est pas encore remarquable. Les interventions des uns et des autres ont permis aux trois conférenciers d'approfondir leurs idées et d'éclairer davantage la lanterne des participants sur divers autres sujets. Les militants et autres sympathisants n'ont pas manqué de saluer la qualité des informations partagées par ceux-ci , leur humilité et disponibilité à consacrer leur temps et à se mettre au service de leurs militants.
Il faut dire cette journée a été saluée par tous les participants qui ont souhaité que le Parti multiplie les formations de proximité en vue de permettre aux militants et à la population en général de comprendre davantage les textes de la République et leur rôle dans le développement du PRD et par ricochet celui du Bénin.
Il faut signaler que l'Union Nationale des Enseignants PRD du Bénin à travers son Président a promis à tous d'initier en collaboration avec les instances dirigeantes du Parti d'autres formations d'ordre pédagogique afin de renforcer les capacités des enseignants, et améliorer leurs prestations pédagogiques dans classes. Le tout pour l'avènement d'un système éducatif de qualité.

Après le mariage Talon-Houngbédji, aux lendemains des élections présidentielles de mars 2016, la dame de fer, membre du Haut conseil des sages du PRD, Vice présidente du PRD, déléguée chargée de la logistique et des finances de la Direction exécutive nationale et député de la septième législature, a opté travailler sur le terrain politique de façon discrète depuis des mois comme à son habitude. Une stratégie politique fidèle à cette dame bien organisée, car selon de sources bien indiquées renseignent qu'elle n'aime pas le bruit, ni la communication politique. Son credo: "on peut faire la politique sans mentir". Très attachée à la gente féminine, aux jeunes et au développement de sa très chère ville natale, Porto-Novo,  Yibatou Sani Glèlè alias "Melvina" travaille tous les jours pour apaiser les foyers à tension au sein de sa formation politique pour partager son côté humain avec  les militantes et militants. Pour elle, le PRD doit doubler ses dix députés pour accompagner le chef de l'État pour la réussite de son mandat. Tel est son engagement personnel pour le travail qu'elle abat de jours comme de nuits aux côtés du président Adrien Houngbédji dans la 19e circonscription électorale pour rafler les cinq sièges cette fois-ci. Elle était du côté de Tokpota Davo pour assister à la grande finale du tournoi " Talon-Houngbédji" dans le cinquième arrondissement de la ville de Porto-Novo ce dimanche 02 septembre 2018 sans oublier la réjouissance populaire dans le cadre du 24e anniversaire de l'association Amicale solidarité du PRD dans le deuxième arrondissement de Porto-Novo plus précisément au quartier Kandevié, avant de se diriger vers la grande salle des fêtes "Tiwani" au quatrième arrondissement pour une réception d'un militant PRD.

C'est avec une grande tristesse et émotion que j'ai appris par la voix des ondes que notre pays , la 10 ème circonscription électorale, notamment la commune de Ouesse a été frappée par un deuil . Quatre de ses enfants ont été brutalement arrachés à notre affection des suites d'un accident de la voie publique entre Glazoue et Savè sur les dos-d'âne du passage à niveau , lieu de chevauchement entre le goudron et les rails, alors qu'ils revenaient ce mercredi soir du marché de Glazoue pour Ouesse. Leur véhicule de transport en commun a été écrasé , écrabouillé par un gros porteur qui a perdu son système de freinage et a aussi percuté un autre véhicule personnel dont les trois occupants ont eux plus de chance que nos quatre frères de Ouesse à bord du Taxi dont le chauffeur. C'est ainsi Grégoire Ilinhou (le chauffeur ), Mariano Makponsè (lui aussi chauffeur, mais ici en qualité de passager) Guillaume Tokin ( fraîchement bachelier ) et maman Naomie ont tous perdu la vie dans ce drame. Les trois autres du véhicule personnel sont grièvement blessés, prions pour eux.

C'est un coup dur tant pour tout le Bénin , que pour le Député de la circonscription électorale que je suis, ainsi que pour les membres des différentes familles qui, j'en suis sûr, sont dans la tourmente, dans un deuil profond depuis cet accident. Je vous invite au courage, à essuyer vos larmes et à considérer que c'est leur destin. J'enverrai des représentants dans chacune des familles pour un soutien moral, que la terre leur soit légère

Votre fils, le Député Edmond AGOUA

Latest Tweets

New update with WooCommerece improvement #WordPress #SeoWordPress https://t.co/drKfnORITM https://t.co/ROwKa8leQI
YbusiNess - Responsive #Joomla Business Template new design released https://t.co/u64ZvzbWy3 https://t.co/MAPpy26iNk
RT @code: Introducing GitHub Pull Requests, built in partnership with @github, to review and manage pull requests in @code. 👉https://t.co…
Follow Themewinter on Twitter

Post Gallery

NOUVELLE AN BAATONU(DONKONRU) : MESSAGE DE SA MAJESTÉ SUNON BUKU SURA BUKU KERA À L'ENDROIT DE LA COMMUNAUTÉ BAATONU ET BOO DU BENIN

Communiqué du Conseil des Ministres relatif au décret n° 2018-341 du 25 juillet 2018

L'honorable Corneille Padonou chez le Maire Honfo...

FUSION ENTRE LE BLOC PRD ET LA DYNAMIQUE UNITAIRE /  LE RND DE ABIMBOLA RALLIE TOUT LE PLATEAU À LA MOUVANCE PRÉSIDENTIELLE

Reconfiguration de l'échiquier politique béninois / Le Parti "Conscience citoyenne" adhère au Bloc progressiste via l’Union fait la Nation

3è édition du Festival international de Porto-Novo /  LE MAIRE EMMANUEL ZOSSOU ANNONCE LA 3E EDITION COMME UNE EDITION DE MATURITE

Législatives de 2019 : recomposition des blocs de la mouvance présidentielle

SÉANCE DE REDDITION DE COMPTE À DJALLOUKOU DANS LA COMMUNE DE SAVALOU  / LE DÉPUTÉ VALÈRE TCHOBO ÉCHANGE AVEC LES LEADERS POLITIQUES DE LA ZONE

A LA TÊTE DUNE FORTE DÉLÉGATION AU CONSEIL NATIONAL DU  RNC CE WEEK-END À COTONOU / UNE UNION SACRÉE DES ACTEURS DU PLATEAU AUTOUR DE JEAN-MICHEL ABIMBOLA VERS UN BLOC DYNAMIQUE ET PUISSANT