PORT AUTONOME DE COTONOU / POUR ABUS DE CONFIANCE ET ESPIÈGLERIE DES AGENTS BIENTÔT SUSPENDUS PAR L'ADMINISTRATION

Le Port Autonome de Cotonou a été pendant des années une mine d'or pour des individus qui n'ont fait que profiter de ses avantages. Pendant des décennies la gestion de notre POUMON ECONOMIQUE a été souvent confiée à des nationaux qui n'ont fait que l'enfoncer. C'est d'ailleurs pour régler cet état de chose que de profondes réformes ont été pensées afin de rendre notre port compétitif dans la zone UEMOA. Et l'une de ses importantes reformes est la gestion désormais du port par des techniciens belges venus D'ANVERS.

Depuis que la gestion du port a été confiée au port d'Anvers il n'y a pas un jour où on ne lit pas des âneries ,où les gens ne racontent pas des idioties. Le béninois est spécial lorsqu'il s'agit de détruire et ce n'est pas nouveau. Les anti réformistes doivent comprendre qu'il y a un temps pour tout et que rien ne pourra ébranler cette volonté du chef de l'État de faire de notre port ,un port accessible et compétitif. Les grincements de dents et les nombreuses recriminations puériles , ne sauraient arrêter cette marche vers l'émergence de notre poumon économique.

Des agents ont voulu se tailler la part belle en s'offrant des primes mirobolantes et ceci en abusant de la bonté et de la confiance du DG. Très tôt ce dernier a decouvert le pot aux roses et a pris ses responsabilités quite à radier les indélicats. En quoi cela doit il faire polémique? Ce qui a retardé tout ce temps notre pays ,est cette volonté d'encourager la fraude,la tricherie et le vol. Si on sanctionnait les quidams chaque fois qu'ils commettaient des bévues,la psychologie de nos travailleurs aurait été préparée à ça et les travailleurs s'adonneraient moins à de coups bas qui retardent l'administration.

En confiant le Port aux belges nous avions accepté de faire une autre expérience et nous devrions donc laisser les gens travailler et arrêter de toujours nous faire remarquer négativement. Un agent fautif doit être blâmé ou sanctionné en cas de faute, et il revient à l'administration de prendre les sanctions qui s'imposent.
Que chacun fasse donc son travail et qu'on cesse de nous distraire

WILLY BAYALA

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Latest Tweets

Conference Event HTML Template - New released https://t.co/vgF5mgzNoL https://t.co/aAq2DY0gNW
News Magazine #Joomla Template New release on #Themeforest https://t.co/f5w59DraSF https://t.co/QIe5KIw9Zh
@envato_help Dear ticket id: 1266898. No one answering the ticket. 2 days without a solution. Please, check.
Follow Themewinter on Twitter