Coupe du monde: le groupe allemand au bord de l’implosion ?

La défaite inaugurale contre le Mexique (1-0) à la Coupe du monde 2018 a profondément meurtri un groupe allemand en quête d’unité. Selon la presse allemande et Bild notamment, le traumatisme est plus profond qu'il n'y parait et le mal qui ronge la Nationalmannschaft viendrait de l’intérieur. Les joueurs de Joachim Löw ont coutume de se mélanger autour de la table à l’heure du repas pour favoriser la cohésion du groupe. C’est une tradition qui existe depuis 2002 et la victoire brésilienne en Asie. Mais cette tradition est difficile à pérenniser en Russie à mesure que des groupes dissidents se forment. Il est de plus en plus compliqué pour les leaders naturels de maintenir cette équilibre et de conserver l’unité du groupe intacte.

La connexion munichoise et les autres

Manuel Neuer, Thomas Müller, Mats Hummels et Toni Kroos sont ces cadres du vestiaire allemand, habitués à s’exprimer quand le navire de la Mannschaft tangue. Mais selon Bild, la "connexion munichoise" a de plus en plus de mal à se faire entendre au sein du vestiaire. Les succès de cette formation ont maintenu une bonne qualité de vie ces dernières années mais l’érosion du groupe commence à se faire sentir. Dans la difficulté, les divergences apparaissent au grand jour, et la rupture menacerait en raison de ces conflits internes.

Gagner contre la Suède ou sombrer

"Nous devons aborder les choses très clairement, mais nous ne devons pas nous séparer" aurait lancé Mario Gomez, lequel tente de jouer sa partition entre les différents camps. Un rôle de facilitateur qui doit permettre à des joueurs comme Sami Khedira, Jérôme Boateng Mesut Özil et Julian Draxler d’émerger et de se rapprocher des cadres. L’épisode Leroy Sané, non retenu pour ne pas mettre en péril l’esprit d’équipe, n’a pas eu l’effet escompté, bien au contraire. Les performance de chacun ont interpellé sur le terrain et délivré les premiers indices. La périlleuse rencontre contre la Suède (samedi à 21h) pourrait constituer un premier pas vers le rassemblement. Ou plonger définitivement ce groupe dans un profond marasme.

 

MSN SPORT

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.