Lynchage médiatique contre la Rupture:Djogbénou ou le mouton du sacrifice

J'ai tout , de part ma manière de voir la gestion des gouvernants ,d'un opposant. Mais on oublie que je ne suis et ne serai jamais un politicien. Je me veux simplement droit dans mes bottes , dans une certaine rectitude quant à ma liberté de dire ce que je pense être vrai. Avec ,je le sais , une bonne dose d'humilité de reconnaître que ce que je pense être droit peut ne pas l'être simplement parce que ,je ne saurais jamais détenir le monopole de la vérité. Déjà même que je ne suis pas propre.

L'exercice du pouvoir est un autre exercice que la critique de l'action de gérer ignore. Le ministre Djogbénou ,tout le monde a été unanime dans ce pays pour reconnaître qu'il est bon en tout point de vue et pue même cette arrogance qui transparaît dans notre dicton populaire ,Fon : " Je suis déjà rassasier avant même que la boule d'Akassa ne vienne dehors ".

N'est - ce pas lui qui nous avait permis d'avoir tous les détails du traitement d'un parlementaire et principalement en ce qui le concerne pour son statut de président d'une commission ? Bien-sûr, il était de l'autre côté où la critique est facile.

Aujourd'hui, il est du mauvais côté. Celui de l'action où on est vulnérable. Mais on retiendra de lui qu'il a eu le courage de s'essayer à l'exercice de vouloir endosser les 100 jours du pouvoir Talon. Peut-être que d'autres membres du même gouvernement auraient souhaité ,dans cette dynamique de la préparation de 2021 , être dans ce rôle ,fut-il ingrat, dans un premier temps, mais bénéfique pour le politique à la longue.

J'ai simplement constaté que l'universitaire ,a tout gagné d'hier à aujourd'hui sans une petite trace de reconnaissance d'avoir essayé. Bien qu'il n'a pas eu le beau rôle de la critique , Djogbénou aura réussi à nous livrer son dos pour subir les frappes de la critique parfois facile. Et j'ai constaté comme si dans son propre camp ,que des gens avaient intérêt qu'il soit chargé ; qu'il n'a bénéficié de la moindre attention de cette armée de Rupturiens qui avaient coutume de nous agacer par ici.

Alors, sans être ami ,admirateur du ministre Djogbénou ( j'avoue que le parlementaire a été toujours mon idole) ,il me plait de lui reconnaître ici contrairement à la masse , un certain mérite et l'encourager à accepter de revenir de temps en temps nous aider de cette voix officielle, à comprendre les actions du pouvoir Talon.

Dieu lui-même n'a pas réussi l'unanimité au sein de sa créature. Et je suis d'accord que Djogbénou fasse objet de critiques et d'attaques de notre part ,mais que ses propres coéquipiers s'en mêlent, dissimulés derrière leur cagoule qu'ils sont ,me paraît un peu déloyal. On ne cache pas tout à Takou . C'est ce que j'ai de plus que les autres. Mes radars fonctionnent à merveilles.

Djogbénou a bien pu subir plus d'attaques télécommandées de son propre champ, que celles de nous qui avons coutume de critiquer et de dénoncer la Rupture. Et c'est pourquoi, moi je dis simplement bravo monsieur le ministre.

Reconnaissons à la tortue un certain mérite d'avoir résisté à l'attaque reçue principalement au cou. Ce n'est pas tout le temps qu'on se remet d'une frappe lorsque des éléments de votre couvent sont dans l'intention de vos adversaires. Bravo monsieur le ministre.

Je reviendrai vous charger ,à coup sûr ,mais pas aujourd'hui où tous les lâches jubilent. Et pour faire même sincère ,100 jours ,n'est - ce pas trop tôt pour apprécier la gouvernance Talon ?

Vidéo du jour

Plus d'Infos

Révision de la Constitution: « transmission du projet dans quelques jours » au Parlement

Révision de la ...

Lors de sa rencontre avec les têtes cour...

BENIN: Lutte contre la vente des faux médicaments,Sogéma soutient le gouvernement

BENIN: Lutte co...

La Société générale des marchés auton...

La voie de Vodjè  bloquée par des milliers casiers de bière

La voie de Vodj...

Des milliers de bouteilles remplies de ...

Rencontre avec les chefs traditionnels : voici le message du chef de l’Etat face aux difficultés de la population

Rencontre avec ...

Au cours de la rencontre à cœur ouver...

Nos Articles

Ebola : l’irresponsabilité des dirigeants africains

Ebola : l’irres...

      L’Organisation Mondiale de la S...

Bénin : de la fonction présidentielle infantilisée

Bénin : de la f...

Le blogueur béninois Jules Djossou Bonou...

Duel entre Yayi Boni et le Bénin

Duel entre Yayi...

La farce commence à ne plus être drôle. ...

Burkina, Bénin: Prémices du printemps africain...

Burkina, Bénin:...

      Le Burkina Faso a donné ce mard...