Pour terrasser Talon et la Rupture d'un tir précis, KOUPAKI la fondation à détruire d'abord

Je ne suis pas dans leur affaire de Rupture. Talon n'est pas ma tasse de thé même si parfois ,il m'arrive de loucher sur son blé et rien que ça. Il n'est pas non plus mon ami. Mais il est notre président et le moindre qu'on puisse faire est de l'accepter comme tel. Le critiquer suffisamment pour qu'il soit obligé de se concentrer sur le job.

Mais pour celà nous devrons être aussi prêt à lui servir de bouclier face aux attaques des méchants. Je retiens de Talon à qui je reproche l'excès de ruse ,qu'il n'a pas encore donné dans l'arrestation d'anciens responsables comme l'a fait son prédécesseur à sa prise de pouvoir.

On peut donc l'aider. Et c'est pourquoi je veux bien me porter ce matin en défenseur de Koupaki. En défenseur des attaques dont il est l'objet depuis quelques jours. En réalité ce n'est pas sa personne qui est visée. À une réunion ,il a été convenu que c'est Koupaki qui manage tout autour de Talon et que , pour atteindre ce régime ,il faut bien s'attaquer à son socle.

Puisque Koupaki est désigné à tort ou à raison comme tel ,normal qu'il devienne une cible privilégiée. Mais le plus grave est que ,parce que Talon lui-même en a fait le canal obligé pour être en contact avec lui ,ses autres collègues s'en délectent à coeur joie des attaques dont est l'objet le pécheur Pascal Koupaki. Étant un homme et puisque tous les hommes sont imparfaits ,Koupaki est comme nous. Il peut avoir été coupable ne serait-ce par procuration ,d'actes qu'on peut reprocher à un exécutant.

Mais en faire une cible est une erreur. Que tous les autres ministres de Talon rangainent leur jalousie contre Koupaki. C'est le seul qui n'ait pas de société à sa charge. Le fait d'être le direct du chef de l'État que les autres ministres ne voient qu'en conseil  , n'est qu'un petit privilège qui ne devrait pas lui valoir si tant de coups bas.

Du côté du régime défunt , mon ami Djènontin devrait travailler à convaincre que de vouloir trouver dans ses attaques à Koupaki ,une excuse de ce qui est reproché à l'ancien système dans la gestion des véhicules d'occasion.

Je ne suis pas souvent d'accord avec certaines décisions de régime dit de la Rupture mais je ne vais pas non plus soutenir un acharnement qui vise à nuire au peuple en s'attaquant de façon opportuniste au régime en place pour justifier des crimes passés.

Nous on a pas de bord. Et notre liberté doit servir le peuple.

Vidéo du jour

Plus d'Infos

Révision de la Constitution: « transmission du projet dans quelques jours » au Parlement

Révision de la ...

Lors de sa rencontre avec les têtes cour...

BENIN: Lutte contre la vente des faux médicaments,Sogéma soutient le gouvernement

BENIN: Lutte co...

La Société générale des marchés auton...

La voie de Vodjè  bloquée par des milliers casiers de bière

La voie de Vodj...

Des milliers de bouteilles remplies de ...

Rencontre avec les chefs traditionnels : voici le message du chef de l’Etat face aux difficultés de la population

Rencontre avec ...

Au cours de la rencontre à cœur ouver...

Nos Articles

Ebola : l’irresponsabilité des dirigeants africains

Ebola : l’irres...

      L’Organisation Mondiale de la S...

Bénin : de la fonction présidentielle infantilisée

Bénin : de la f...

Le blogueur béninois Jules Djossou Bonou...

Duel entre Yayi Boni et le Bénin

Duel entre Yayi...

La farce commence à ne plus être drôle. ...

Burkina, Bénin: Prémices du printemps africain...

Burkina, Bénin:...

      Le Burkina Faso a donné ce mard...