LE MINISTERE EN CHARGE DU DEVELOPPEMENT ENCORE DANS UN AUTRE SCANDALE ?

L’actualité qui défraie la chronique depuis la semaine passée est le kidnapping manqué du député Candide Azannaï et la suspension de l’aide des Pays-Bas au Bénin suite à la mauvaise gestion des ressources financières du Programme Pluriannuel d’appui au secteur Eau et Assainissement (PPEA). Les deux événements ne peuvent nous laisser indifférents en tant que citoyens béninois tout simplement. Mais l’affaire du pillage des ressources financières d’un programme de développement nous interpelle plus d’autant que notre ministère abrite le Secrétariat Technique chargé d’assurer la coordination et le suivi du pilotage du PPEA. Mieux, le SYNAPLASTA a été assigné au tribunal par le ministre Marcel de Souza pour avoir dénoncé des faits qualifiés de mauvaise gestion des ressources financières de notre ministère.

Qu’il vous souvienne les guéguerres entre le DRFM Karim BONI BIAO et le Coordonnateur du volet de ce programme, le sieur Germain ZINSOU. Le premier cherchant coûte que coûte à ‘’brouter’’ sur les crédits du projet et le second s’y opposait de la plus belle manière, faisant intervenir au besoin la DGB. Mais au finish, c’est « l’empêcheur de tourner en rond » qui, comme d’habitude, fut déchargé de ses fonctions de coordonnateur au profit d’un autre cadre, certainement plus maniable.

Le 14 février 2014, le Chargé d’Affaires par intérim de l’Ambassade des Pays-Bas avait réagi face au changement unilatéral intervenu dans la coordination du programme en écrivant au ministre Marcel de Souza, avec copies aux ministres en charge des Finances (Jonas GBIAN), de l’Eau (Barthélémy KASSA) et de la Santé (Dorothé A. K. GAZARD) sans oublier les directions techniques de ces ministères (DGIFD, DGB, DG-Eau, DNSP, DG-SONEB, etc.).
Malgré l’expression formelle des craintes de la partie néerlandaise par rapport à la bonne gouvernance de ce programme, le sieur Germain Zinsou fut remplacé mais il a été immédiatement embauché par l’Ambassade des Pays-Bas près le Bénin à Cotonou. Depuis lors, le pilotage du PPEA qui fait l’objet d’un audit annuel était surveillé comme du lait sur le feu. Et les princes aux petits souliers qui confondent la gestion publique avec celle de leurs ménages devaient le savoir. Mais une fois à table, ils ne voient rien venir.

Aujourd’hui où le scandale a éclaté, ces autorités s’étonnent que le partenaire néerlandais prenne ses responsabilités. Les Danois n’ont-ils pas quitté notre pays pour les mêmes raisons ? Cessons donc de verser des larmes de crocodiles et regardons-nous dans le miroir. Tant que le Bénin baignera dans l’impunité, les choses se passeront toujours ainsi. Les Partenaires Techniques et Financiers ne continueront pas de s’amuser avec les impôts des contribuables de leurs pays.

Cotonou, le 11 mai 2014
Pour le Bureau Exécutif
Le Secrétaire Général
Julien D. ADJINDA
SYNDICAT NATIONAL DES TRAVAILLEURS DU PLAN ET DE LA STATISTIQUE
TEL : 95 42 33 98 // 94 94 26 02 // 97 27 84 80 // 97 68 01 59 // 97 98 13 96

http://www.lesinfoplus.com

Vous aimerez aussi ...

Vidéo du jour

Plus d'Infos

Assemblée nationale  Les innovations du code des marchés publics en 9 points  ( Le ministre Romuald WADAGNI et le DNCMP Mamam AMINOU en communion avec les députés)

Assemblée natio...

Les députés de la 7e législature sous la...

Révision de la Constitution: « transmission du projet dans quelques jours » au Parlement

Révision de la ...

Lors de sa rencontre avec les têtes cour...

BENIN: Lutte contre la vente des faux médicaments,Sogéma soutient le gouvernement

BENIN: Lutte co...

La Société générale des marchés auton...

La voie de Vodjè  bloquée par des milliers casiers de bière

La voie de Vodj...

Des milliers de bouteilles remplies de ...

Nos Articles

Ebola : l’irresponsabilité des dirigeants africains

Ebola : l’irres...

      L’Organisation Mondiale de la S...

Bénin : de la fonction présidentielle infantilisée

Bénin : de la f...

Le blogueur béninois Jules Djossou Bonou...

Duel entre Yayi Boni et le Bénin

Duel entre Yayi...

La farce commence à ne plus être drôle. ...

Burkina, Bénin: Prémices du printemps africain...

Burkina, Bénin:...

      Le Burkina Faso a donné ce mard...