LE TRAIN VA MAINTENANT SIFFLER " PIPANN"

Épilogue de plusieurs années de tractions, c'est le 13 août dernier que les signatures ont été mises aux bas des pages des documents devant donner corps à cet ambitieux projet de dotation en chemins de fer sur toute l'étendue du territoire beninois, de la mer jusque dans les profondeurs du Niger.

Et c'est à Niamey, capitale du Niger que les premiers ministres des deux pays partenaires ont signé les documents avec les autres parties contractantes dont Bolloré.

 

Après les premiers mots du représentant de Boni Yayi à Niamey , Lionel Zinsou , à sa descente d'avion, c'est hier sur l'ortb que le ministre beninois chargé des transports, Gustave Sonon a cru devoir entretenir les Beninois de ce qui s'est réellement passé dans la capitale nigerienne.

On retiendra avec lui que deux principaux documents ont été signés. La concession des infrastructures et celle des services de transport. L'ocbn jadis dissoute au profit de Bénin Rails, verra dans les tous prochains jours, ses trains aussi bien à passagers qu'aux marchandises, siffler.

Le Niger qui n'avait aucune tradition de rails sur son territoire a déjà pris une avance sur nous avec plus de 150 kilomètres de chemin de fer posé. On observera chez nous ici, la réhabilitation des voies existentes et la construction des environs 500 kilomètres qui relient Parakou à Malanvile. Soit environ 1300 km de chemin de fer.

Les avantages d'un tel projet sont multiples. Nos voies bitumées seront enfin sauvées des conséquences des poids lourds qui entament à leur passage, son état. La réhabilitation et la construction des infrastructures donneront lieu à des milliers d'emplois. Les cheminots beninois vont retrouver le chemin du job. Des arrièrés de salaires payés et de bons contrats de travail signés.

Ces signatures qui ont bouclé le dossier aideront à dissiper le malentendu maison entre l'Etat béninois et notre compatriote, Samuel Dossou Aworet. Puisqu'il va falloir le contenter dans une certaine mesure . Car c'est toujours bien d'avoir les nôtres aux côtés d'investisseurs étrangers pour donner un visage plus humain à toutes les négociations où est impliqué l'intérêt général de notre cher et beau pays le Bénin.

Souhaitons simplement que ces signatures portent de beaux fruits et impactent véritablement le développement de notre pays en proie aujourd'hui à la guerre aveugle ,Talon - Yayi qui dure, énerve et promet même malheureusement de traverser 2016.

A. TAKOU

Vous aimerez aussi ...

Vidéo du jour

Plus d'Infos

Révision de la Constitution: « transmission du projet dans quelques jours » au Parlement

Révision de la ...

Lors de sa rencontre avec les têtes cour...

BENIN: Lutte contre la vente des faux médicaments,Sogéma soutient le gouvernement

BENIN: Lutte co...

La Société générale des marchés auton...

La voie de Vodjè  bloquée par des milliers casiers de bière

La voie de Vodj...

Des milliers de bouteilles remplies de ...

Rencontre avec les chefs traditionnels : voici le message du chef de l’Etat face aux difficultés de la population

Rencontre avec ...

Au cours de la rencontre à cœur ouver...

Nos Articles

Ebola : l’irresponsabilité des dirigeants africains

Ebola : l’irres...

      L’Organisation Mondiale de la S...

Bénin : de la fonction présidentielle infantilisée

Bénin : de la f...

Le blogueur béninois Jules Djossou Bonou...

Duel entre Yayi Boni et le Bénin

Duel entre Yayi...

La farce commence à ne plus être drôle. ...

Burkina, Bénin: Prémices du printemps africain...

Burkina, Bénin:...

      Le Burkina Faso a donné ce mard...