LE MAIRE PAUL ODJO FAKOREDE défie LA COUR SUPRÊME

Il y a quatre mois soit plus précisément le 24 février 2016 que la cour suprême a rendu une décision sur le recours formulé par . DINAN Bankolé tendant à la reformation des résultats des élections communales du 28 juin 2015 dans l’arrondissement de Towé, commune de Pobè et à l’invalidation de l’élection de Félix ODJO ADEBAYO pour défaut de carte d’électeur à la date de l’élection. Après avoir écouté les deux parties, la cour a déclaré le recours fondé et a déchu M. Félix ODJO ADEBAYO, l’actuel CA de l’arrondissement de TOWE, de sa qualité de conseiller communal de POBE au titre de cet arrondissement et qu’en conséquence, son suppléant AYEROUMI sourou Paul le remplace.

Par ailleurs, la cour a rétabli l’Alliance FCBE dans ses droits et lui attribue deux (2 ) conseillers contre un (1) précédemment déclaré par la CENA. En conséquence, l’Union fait la Nation (UN) perd un conseillé et M. DINAN Bankolé , l’auteur du recours, devient naturellement conseiller élu. Ce qui ramène le nombre de conseillers FCBE à 8 contre 11 pour l’UN.
Malgré la notification de la cours suprême et les injonctions du préfet à travers le message téléphoné porté du 20 juin 2016, le maire est resté de marbre et refuse d’installer les nouveaux conseillers. Même la proposition des conseillers FCBE d’insérer le dossier dans l’ordre du jour du conseil ordinaire du 28 juin 2016 n’a pas rencontré l’adhésion du maire qui s’entête à maintenir un conseiller mal élu dans l’illégalité. Nul ne sait sur quoi compte le maire Paul ODJO pour fouler au pied les règles élémentaires des lois sur la décentralisation. Le Préfet nouvellement nommé a donc du pain sur la planche et sait que ce dossier fait partie des tout premiers dossiers à régler. Il faut noter qu’en dehors de ce dossier, le maire s’est abstenu d’installer les conseillers de plus de 6 villages dans le même arrondissement et laisse fonctionner les chefs de village favorables à son parti. Ces dossiers couvés par le maire et ses adjoints sont de bombes à retardement qui risquent de les éclabousser si les diligences ne sont pas faites. Les populations s’impatientent et savent que les actes pris ou signés par l’actuel CA de Towé sont nuls et de nuls effets. Le CA Félix ODJO Adebayo doit aussi savoir qu’il sera le seul à répondre devant la cour suprême et les juridictions autorisées de sa résistance aux décisions de la cour.
Fresnel Metonou

Vidéo du jour

Plus d'Infos

Révision de la Constitution: « transmission du projet dans quelques jours » au Parlement

Révision de la ...

Lors de sa rencontre avec les têtes cour...

BENIN: Lutte contre la vente des faux médicaments,Sogéma soutient le gouvernement

BENIN: Lutte co...

La Société générale des marchés auton...

La voie de Vodjè  bloquée par des milliers casiers de bière

La voie de Vodj...

Des milliers de bouteilles remplies de ...

Rencontre avec les chefs traditionnels : voici le message du chef de l’Etat face aux difficultés de la population

Rencontre avec ...

Au cours de la rencontre à cœur ouver...

Nos Articles

Ebola : l’irresponsabilité des dirigeants africains

Ebola : l’irres...

      L’Organisation Mondiale de la S...

Bénin : de la fonction présidentielle infantilisée

Bénin : de la f...

Le blogueur béninois Jules Djossou Bonou...

Duel entre Yayi Boni et le Bénin

Duel entre Yayi...

La farce commence à ne plus être drôle. ...

Burkina, Bénin: Prémices du printemps africain...

Burkina, Bénin:...

      Le Burkina Faso a donné ce mard...