Aboubacar Yaya au coeur d’un scandale d’agents sans diplôme requis.

Dans le courrier N°492/MTFPRAI/DC/SGM/DGFP/DRAE/STCD/SA du 26 mars 2016  adressé au ministre d’État chargé de l’économie, des finances et des programmes de dénationalisation, Komi Koutché, le ministre d’État chargé du travail, de la fonction publique et de la réforme administrative et institutionnelle, Aboubacar Yaya demande le reclassement des admis au concours des inspecteurs des impôts au profit du ministère de l’économie et des finances mais n’ayant pas le diplôme requis.

 
En effet, dans son courrier, le ministre de la fonction publique, Aboubacar Yaya somme le ministre de l’économie et des finances de rectification de corps professionnel a neufs agents permanents de l’État admis au concours des inspecteurs des impôts sans le diplôme requis. « Suite à la proclamation sous réserve de vérifications des résultats du concours de recrutement d’agents permanents de l’État session de juin 2015 au profit du ministère de l’économie, des finances et des programmes de dénationalisation, il m’a été donné de constater que certains lauréats appartenant au corps des inspecteurs des impôts n’avaient pas le diplôme requis. Par conséquent, et en fonction de leur diplôme ils sont reclassés comme suit : Corps des attachés des services financiers (Abdoulaye Rachidatou, Bello Salami N. Dyne, Djibril Ouwesson, Gbaguidi Gaël Jean Paul, Korongo A. Zoumarou, Moumouni Ganiatou) ; Corps des attachés des banques et institutions financières (El Hadj Adamou Loukoumane, Laly Blandine) ; Corps des attachés administratifs des assurances (Sodji Norbert). » peut-on lire dans le courrier.

Notons que le régime finissant multiple, depuis l’échec de son candidat à la présidentielle, les actes de (re)positionnement des proches du régime avant de déposer le tablier le 05 avril prochain, date d’expiration du second mandat constitutionnel du président Boni Yayi. Ce courrier, à défaut d’être un nouveau grain au chapelet de scandales de concours frauduleux perpétrés par le régime du président Boni Yayi, est une preuve tangible des nombreux dérapages observés dans l’organisation des concours de la fonction publique par le ministre Aboubacar Yaya.

Vidéo du jour

Plus d'Infos

Révision de la Constitution: « transmission du projet dans quelques jours » au Parlement

Révision de la ...

Lors de sa rencontre avec les têtes cour...

BENIN: Lutte contre la vente des faux médicaments,Sogéma soutient le gouvernement

BENIN: Lutte co...

La Société générale des marchés auton...

La voie de Vodjè  bloquée par des milliers casiers de bière

La voie de Vodj...

Des milliers de bouteilles remplies de ...

Rencontre avec les chefs traditionnels : voici le message du chef de l’Etat face aux difficultés de la population

Rencontre avec ...

Au cours de la rencontre à cœur ouver...

Nos Articles

Ebola : l’irresponsabilité des dirigeants africains

Ebola : l’irres...

      L’Organisation Mondiale de la S...

Bénin : de la fonction présidentielle infantilisée

Bénin : de la f...

Le blogueur béninois Jules Djossou Bonou...

Duel entre Yayi Boni et le Bénin

Duel entre Yayi...

La farce commence à ne plus être drôle. ...

Burkina, Bénin: Prémices du printemps africain...

Burkina, Bénin:...

      Le Burkina Faso a donné ce mard...