Le 1er août sera célébré dans la métropole, Cotonou. Mais la bénédiction viendra de la Capitale, Porto-Novo.

 Ce dimanche 31 juillet, tout Porto-Novo était convié à une messe des grands moments de l’histoire. Tout Porto-Novo, politique, religieux, société civile étaient conviés à une bénédiction de la fête de l’indépendance. Une messe présidée en personne par l’Evêque de Porto-Novo, Aristide Gonsallo.

Là la voix des hommes ne porte pas, peut-être celle de l’Éternel aura plus d’écho !

Extraits d'une chronique de Jérôme Carlos

 

«Porto-Novo comme capitale du Dahomey d'abord, capitale du Bénin, ensuite, est un fait d'histoire avéré, incontesté.

• La colonisation française l'a formellement établi.

• L'indépendance, intervenue le 1er août 1960, l'a formellement confirmé.

• La révolution marxiste-léniniste (1972-1990), une révolution, par ailleurs friande de symboles forts, a changé le Dahomey en Bénin. Mais elle n'a pas osé toucher à la capitale.

• La Conférence des Forces vives de la Nation, en 1990, a fait graver dans la Constitution du 11 décembre 1990 ce qui suit. "Article 1er : L'Etat du Bénin est une République indépendante et souveraine. La capitale de la République du Bénin est Porto-Novo"

Et pourtant, on est en droit de dire que Porto-Novo, c'est la "décapitale" du Bénin pour emprunter l'expression au professeur Noukpo Agossou».

Le 1er août sera célébré dans la métropole, Cotonou. Mais la bénédiction viendra de la Capitale, Porto-Novo. Ce dimanche 31 juillet, tout Porto-Novo était convié à une messe des grands moments de l’histoire. Tout Porto-Novo, politique, religieux, société civile étaient conviés à une bénédiction de la fête de l’indépendance. Une messe présidée en personne par l’Evêque de Porto-Novo, Aristide Gonsallo.
Là la voix des hommes ne porte pas, peut-être celle de l’Éternel aura plusd’écho !

Extraits d'une chronique de Jérôme Carlos

«Porto-Novo comme capitale du Dahomey d'abord, capitale du Bénin, ensuite, est un fait d'histoire avéré, incontesté.
• La colonisation française l'a formellement établi.
• L'indépendance, intervenue le 1er août 1960, l'a formellement confirmé.
• La révolution marxiste-léniniste (1972-1990), une révolution, par ailleurs friande de symboles forts, a changé le Dahomey en Bénin. Mais elle n'a pas osé toucher à la capitale.
• La Conférence des Forces vives de la Nation, en 1990, a fait graver dans la Constitution du 11 décembre 1990 ce qui suit. "Article 1er : L'Etat du Bénin est une République indépendante et souveraine. La capitale de la République du Bénin est Porto-Novo"

Et pourtant, on est en droit de dire que Porto-Novo, c'est la "décapitale" du Bénin pour emprunter l'expression au professeur Noukpo Agossou».

Vidéo du jour

Plus d'Infos

Révision de la Constitution: « transmission du projet dans quelques jours » au Parlement

Révision de la ...

Lors de sa rencontre avec les têtes cour...

BENIN: Lutte contre la vente des faux médicaments,Sogéma soutient le gouvernement

BENIN: Lutte co...

La Société générale des marchés auton...

La voie de Vodjè  bloquée par des milliers casiers de bière

La voie de Vodj...

Des milliers de bouteilles remplies de ...

Rencontre avec les chefs traditionnels : voici le message du chef de l’Etat face aux difficultés de la population

Rencontre avec ...

Au cours de la rencontre à cœur ouver...

Nos Articles

Ebola : l’irresponsabilité des dirigeants africains

Ebola : l’irres...

      L’Organisation Mondiale de la S...

Bénin : de la fonction présidentielle infantilisée

Bénin : de la f...

Le blogueur béninois Jules Djossou Bonou...

Duel entre Yayi Boni et le Bénin

Duel entre Yayi...

La farce commence à ne plus être drôle. ...

Burkina, Bénin: Prémices du printemps africain...

Burkina, Bénin:...

      Le Burkina Faso a donné ce mard...