Le 1er août sera célébré dans la métropole, Cotonou. Mais la bénédiction viendra de la Capitale, Porto-Novo.

 Ce dimanche 31 juillet, tout Porto-Novo était convié à une messe des grands moments de l’histoire. Tout Porto-Novo, politique, religieux, société civile étaient conviés à une bénédiction de la fête de l’indépendance. Une messe présidée en personne par l’Evêque de Porto-Novo, Aristide Gonsallo.

Là la voix des hommes ne porte pas, peut-être celle de l’Éternel aura plus d’écho !

Extraits d'une chronique de Jérôme Carlos

 

«Porto-Novo comme capitale du Dahomey d'abord, capitale du Bénin, ensuite, est un fait d'histoire avéré, incontesté.

• La colonisation française l'a formellement établi.

• L'indépendance, intervenue le 1er août 1960, l'a formellement confirmé.

• La révolution marxiste-léniniste (1972-1990), une révolution, par ailleurs friande de symboles forts, a changé le Dahomey en Bénin. Mais elle n'a pas osé toucher à la capitale.

• La Conférence des Forces vives de la Nation, en 1990, a fait graver dans la Constitution du 11 décembre 1990 ce qui suit. "Article 1er : L'Etat du Bénin est une République indépendante et souveraine. La capitale de la République du Bénin est Porto-Novo"

Et pourtant, on est en droit de dire que Porto-Novo, c'est la "décapitale" du Bénin pour emprunter l'expression au professeur Noukpo Agossou».

Le 1er août sera célébré dans la métropole, Cotonou. Mais la bénédiction viendra de la Capitale, Porto-Novo. Ce dimanche 31 juillet, tout Porto-Novo était convié à une messe des grands moments de l’histoire. Tout Porto-Novo, politique, religieux, société civile étaient conviés à une bénédiction de la fête de l’indépendance. Une messe présidée en personne par l’Evêque de Porto-Novo, Aristide Gonsallo.
Là la voix des hommes ne porte pas, peut-être celle de l’Éternel aura plusd’écho !

Extraits d'une chronique de Jérôme Carlos

«Porto-Novo comme capitale du Dahomey d'abord, capitale du Bénin, ensuite, est un fait d'histoire avéré, incontesté.
• La colonisation française l'a formellement établi.
• L'indépendance, intervenue le 1er août 1960, l'a formellement confirmé.
• La révolution marxiste-léniniste (1972-1990), une révolution, par ailleurs friande de symboles forts, a changé le Dahomey en Bénin. Mais elle n'a pas osé toucher à la capitale.
• La Conférence des Forces vives de la Nation, en 1990, a fait graver dans la Constitution du 11 décembre 1990 ce qui suit. "Article 1er : L'Etat du Bénin est une République indépendante et souveraine. La capitale de la République du Bénin est Porto-Novo"

Et pourtant, on est en droit de dire que Porto-Novo, c'est la "décapitale" du Bénin pour emprunter l'expression au professeur Noukpo Agossou».

Vidéo du jour

Plus d'Infos

Criminalité à Hêvié/ Adovié : Une jeune fille assassinée

Criminalité à H...

Une victime de plus dans la force crimin...

Huguette AMOUSSOU, la compétence et le professionnalisme au service du Port de Cotonou

Huguette AMOUSS...

Port Autonome de Cotonou : six (06) mois...

SUR LE NOUVEAU CODE FONCIER

SUR LE NOUVEAU ...

Certificat de Propriété Foncière (CPF) r...

Que dira le Président Patrice Talon à la tribune des Nations Unies à New-York ?

Que dira le Pré...

A la tête d’une forte délégation , le Pr...

Nos Articles

Ebola : l’irresponsabilité des dirigeants africains

Ebola : l’irres...

      L’Organisation Mondiale de la S...

Bénin : de la fonction présidentielle infantilisée

Bénin : de la f...

Le blogueur béninois Jules Djossou Bonou...

Duel entre Yayi Boni et le Bénin

Duel entre Yayi...

La farce commence à ne plus être drôle. ...

Burkina, Bénin: Prémices du printemps africain...

Burkina, Bénin:...

      Le Burkina Faso a donné ce mard...