Vaine cabale contre le maire Zossou

Depuis peu, le maire de Porto-Novo Emmanuel Zossou est sous le feu des critiques de ses détracteurs. En effet, après le dossier des nominations, pourtant judicieuses au niveau de l’hôtel de ville de la cité des Ainonvis, les antagonistes du maire qui se sont tout de suite rendus compte qu’ils ont tiré à terre ont maintenant jeté leur dévolu sur un supposé faux contrat signé à un occasionnel avec effet rétroactif.
De quoi s’agit-il ?
Il est question de la signature d’un contrat dont a bénéficié le sieur Grégoire Adin, actuel protocole du maire. Pour qu’on en arrive à ce niveau, c’est que l’intéressé, il est vrai avait été recruté en compagnie de quatre autres personnes depuis 2005 à la mairie de Porto-Novo sous le règne du maire Bernard Dossou en tant qu’occasionnels. Après le départ de ce maire, Moukaram Océni a pris les commandes. Ces agents ont joué des pieds et des mains sans succès afin que leur situation soit régularisée. Moukaram parti, c’est Emmanuel Zossou qui s’installe. Le dossier refait surface puisque ce sont des militants bons teints du Parti du renouveau démocratique (Prd) dont le maire est un membre influent. Le maire décide de leur faire un contrat, la plupart refusent prétextant qu’ils auraient des ambitions politiques. Le maire se rétracte. Une fois le maire bien installé, il procède à des nominations des membres de son cabinet. Parmi les agents nommés, le sieur Grégoire Adin qui se trouve effectivement être un proche du maire. Il hérite du poste de protocole. Selon la pratique, les dossiers des nouveaux nommés furent envoyés à la direction du travail et plus précisément à la main d’œuvre pour signature de leurs contrats. Les dossiers de tous les autres passent comme une lettre à la poste. Celui de Grégoire Adin coince. Raison évoquée par les agents de la main d’œuvre ? Celui-là est un cas particulier étant donné qu’il est à la mairie depuis 2005. D’où la nécessité de lui faire une reconstitution de carrière avec naturellement un effet rétroactif. C’est dire donc que ce n’est pas le maire qui a décidé unilatéralement de lui signer un contrat à effet rétroactif comme l’ont fait croire certaines mauvaises langues. C’est plutôt le service de la main d’œuvre qui a relevé cette incohérence étant donné que le mis en cause a trimé depuis 2005 d’où la nécessité de lui faire signer un contrat avec effet rétroactif.
Toujours dans leur vilain plaisir à discréditer le maire, ces détracteurs ont royalement confondu l’ancien ministre de la communication Gaston Zossou et le maire Emmanuel Zossou qu’ils estiment qu’il serait impliqué dans l’affeire ‘’Titan’’ alors que c’est tout à fait le contraire. Une autre intox qui montre de fort belle manière que la cabale contre ce digne fils de la cité de Tê Agbanlin est mal ficelée.
Assan Okro

Installation en cours de 500 lampadaires solaires

Dans son rapport d’activités pour le premier trimestre de l’année 2016 , le maire de la ville de Porto Novo Emmanuel Zossou a fait part au conseil du début d’exécution des travaux d’installation d’énergie solaire dans toute la ville dans le cadre du Projet de Valorisation d’Energie Solaire initié par le gouvernement.

Lire la suite : Installation en cours de 500 lampadaires solaires

Prémices d'un bras de fer entre Talon et Houngbedji

A la faveur de la séance plénière de ce jeudi, le président de l'assemblée nationale, Me Adrien Houngbedji n'a pas fait dans la dentelle pour s'opposer à deux décisions arbitraires pris en conseil des ministres, par le gouvernement Talon. Il s'agit de l'interdiction de l'utilisation des gyrophares par les députés et le remplacement de leurs garde de corps par des militaires. En effet, cette question à été soulevée par le député Allagbe, suite au rappel fait par le commandant militaire du parlement, afin que ces collègues se conforment à la décision du conseil des ministres.

Lire la suite : Prémices d'un bras de fer entre Talon et Houngbedji

Sébastien Ajavon s’est il d’ores et déjà alliéné l’électorat de l’ouémé ?

Aux dernières présidentielles Sébastien Ajavon a frolé de peu une qualification au deuxième tour. Lorsqu’on sait que l’issue finale de cette élection s’est soldé sur le rejet du candidat de la continuité, Fo Séba alors arrivé troisième reste conscient d’être passé de très peu à côté de la MARINA. Pour bien ménager sa monture dans l’optique de 2021, Sébastien Ajavon aurait décidé de créer très prochainement un parti politique dans lequel il regrouperait ses principaux soutiens des dernières présidentielles et du coup effacera les traces du Parti du Renouveau Décratique de l'échiquier politique du Bénin .

Lire la suite : Sébastien Ajavon s’est il d’ores et déjà alliéné l’électorat de l’ouémé ?

Vidéo du jour

Plus d'Infos

Révision de la Constitution: « transmission du projet dans quelques jours » au Parlement

Révision de la ...

Lors de sa rencontre avec les têtes cour...

BENIN: Lutte contre la vente des faux médicaments,Sogéma soutient le gouvernement

BENIN: Lutte co...

La Société générale des marchés auton...

La voie de Vodjè  bloquée par des milliers casiers de bière

La voie de Vodj...

Des milliers de bouteilles remplies de ...

Rencontre avec les chefs traditionnels : voici le message du chef de l’Etat face aux difficultés de la population

Rencontre avec ...

Au cours de la rencontre à cœur ouver...

Nos Articles

Ebola : l’irresponsabilité des dirigeants africains

Ebola : l’irres...

      L’Organisation Mondiale de la S...

Bénin : de la fonction présidentielle infantilisée

Bénin : de la f...

Le blogueur béninois Jules Djossou Bonou...

Duel entre Yayi Boni et le Bénin

Duel entre Yayi...

La farce commence à ne plus être drôle. ...

Burkina, Bénin: Prémices du printemps africain...

Burkina, Bénin:...

      Le Burkina Faso a donné ce mard...