Voici le point de Presse de la Directrice Générale de ANGC sur la "suppression" de la gratuité de la césarienne

Des informations erronées, distillées dans l’opinion publique évoquent une prétendue suppression de la gratuité de la césarienne comme pour alerter la population contre une décision fantôme, une décision qui n’a jamais été prise ni envisagée par le gouvernement du Nouveau Départ.

Bien au contraire, le gouvernement du Président Patrice TALON compte plutôt poursuivre avec la mesure de gratuité de la césarienne. Ceci est d’ailleurs bien inscrit dans son programme de société à l’instar de bien d’autres questions sociales auxquelles il attache de prix.

Depuis le 1er avril 2009, l’Etat Béninois paie un montant de 100.000 FCFA aux hôpitaux agréés pour chaque césarienne réalisée aux femmes dans le cadre de cette politique de gratuité.
48 hôpitaux sont agréés sur toute l’étendue du territoire béninois pour offrir gratuitement la césarienne à nos femmes et des efforts se font pour évaluer les plateaux techniques de nos formations sanitaires en vue de l’étendre à d’autres hôpitaux.
Du début de cette initiative au 31 décembre 2015, il a été réalisé 162.745 césariennes.
Nous avons régulièrement reçu les subventions du gouvernement.
En effet d’années en années, le nombre de césariennes s’accroît et le gouvernement béninois a toujours fait des efforts pour assurer la prise en charge des femmes bénéficiaires de la gratuité de la césarienne en payant à leur place le montant de 100.000 fcfa par césarienne.

Au titre de l’exercice budgétaire 2016, le gouvernement a octroyé la somme de 2. 900.000.000 FCFA à l’ANGC pour faire face aux charges des césariennes attendues.

Il est vrai qu’aujourd’hui, l’ANGC reste devoir le dernier trimestre 2015 aux hôpitaux agréés. Ce fait est surtout dû aux exigences liées à d’autres contraintes budgétaires. Ce qui laisse présager quelques difficultés mais je vous assure que tout est mis en place afin que dans les jours à venir, les hôpitaux agréés soient remboursés comme cela se doit.

Je voudrais profiter de l’occasion pour vous rappeler que depuis son institution le 1er avril 2009, le financement de la politique de la gratuité de la césarienne a été totalement et entièrement assuré par le gouvernement béninois.

L’Etat béninois a pris un engagement auprès de la communauté internationale et cette politique de la gratuité de la césarienne constitue un engagement particulier dans les accords bilatéraux. Au moment où je vous parle, cet engagement ne souffre d’aucune susceptibilité.
Les hôpitaux agréés recevront sous peu les remboursements des frais de césarienne.
Le but de ce point de presse est de rassurer les populations Béninoises, les femmes en particulier et les responsables d’hôpitaux agréés aussi bien publics que privés, qu’aucune suppression de cette mesure salvatrice n’est nullement envisagée.
Je voudrais vous rassurer que le gouvernement du Président Patrice TALON est prêt à assumer toutes les exigences liées à la gratuité de la césarienne tout au long de son quinquennat.

Je vous remercie !


La Directrice Générale de L’ANGC.

Vidéo du jour

Plus d'Infos

Révision de la Constitution: « transmission du projet dans quelques jours » au Parlement

Révision de la ...

Lors de sa rencontre avec les têtes cour...

BENIN: Lutte contre la vente des faux médicaments,Sogéma soutient le gouvernement

BENIN: Lutte co...

La Société générale des marchés auton...

La voie de Vodjè  bloquée par des milliers casiers de bière

La voie de Vodj...

Des milliers de bouteilles remplies de ...

Rencontre avec les chefs traditionnels : voici le message du chef de l’Etat face aux difficultés de la population

Rencontre avec ...

Au cours de la rencontre à cœur ouver...

Nos Articles

Ebola : l’irresponsabilité des dirigeants africains

Ebola : l’irres...

      L’Organisation Mondiale de la S...

Bénin : de la fonction présidentielle infantilisée

Bénin : de la f...

Le blogueur béninois Jules Djossou Bonou...

Duel entre Yayi Boni et le Bénin

Duel entre Yayi...

La farce commence à ne plus être drôle. ...

Burkina, Bénin: Prémices du printemps africain...

Burkina, Bénin:...

      Le Burkina Faso a donné ce mard...