Affaire FBF, récusation du juge: Magistrats de mon pays, réveillez-vous!!!

Sous le régime défunt, nous avons tous crié le non respect des décisions de justice. Me Joseph Djogbénou était même parmi les premiers à crier. Malheureusement, c'est sous son autorité que la justice tend vers la ruine. La récusation du juge du 3ème cabinet d'instruction du tribunal de Porto-Novo qui s'occupe du dossier FBF montre le vrai visage du régime Talon qui veut tuer notre justice qu'il chante vouloir rendre totalement indépendante. Sinon, comment peut-on comprendre cette fameuse récusation alors que les mis en cause n'ont même pas encore été écouté pour être inculpé ou non. Si c'est la tête du juge Issoudine Ibrahim qui ne plait pas, il fallait chercher autres arguments que cette récusation qui fragilise l'appareil judiciaire.

Je ne suis pas juriste certes, j'ai lu le code de procédure pénale sans trouver l'article qui permet cette récusation inutile. Me Joseph Djogbénou avec qui nous avons marché de la bibliothèque nationale au palais des gouverneurs pour contrer Yayi dans son élan de retirer aux magistrats le droit de grève à lui imposer par Rachidi Gbadamassi, Sacca Lafia et consorts est entrain de pécher. C'est triste ce comportement. A quoi ont servi alors ces différentes marches? On aurait laissé Yayi dans son élan que Talon ne serait pas là aujourd'hui. Le juge Angelo D. Houssou se serait laissé manipuler par Yayi que lui Talon serait encore en exil. Le béninois a-t-il une courte mémoire? Pas moi en tout cas. Les magistrats doivent vite se lever pour stopper Talon dans cette dérive. Je sais que le président Michel Adjaka doit être en ce moment dans son laboratoire de réflexion comme il en a l'habitude. Si Yayi n'a pas pu défier l'UNAMAB, ce n'est pas Talon à qui les luttes ont profité qui aura la main facile. Le juge Issoudine Ibrahim n'est pas le premier ni le dernier à qui Talon fera mal. Il urge donc que l'UNAMAB prenne ses responsabilités. A moins que la FIFA soit au dessus de notre pays. Entre Yayi et Talon, il n'y a aucune différence.
C'est ce que je pense.

Je reste majesté papa Diano, le talokpémiste national

Vidéo du jour

Plus d'Infos

Révision de la Constitution: « transmission du projet dans quelques jours » au Parlement

Révision de la ...

Lors de sa rencontre avec les têtes cour...

BENIN: Lutte contre la vente des faux médicaments,Sogéma soutient le gouvernement

BENIN: Lutte co...

La Société générale des marchés auton...

La voie de Vodjè  bloquée par des milliers casiers de bière

La voie de Vodj...

Des milliers de bouteilles remplies de ...

Rencontre avec les chefs traditionnels : voici le message du chef de l’Etat face aux difficultés de la population

Rencontre avec ...

Au cours de la rencontre à cœur ouver...

Nos Articles

Ebola : l’irresponsabilité des dirigeants africains

Ebola : l’irres...

      L’Organisation Mondiale de la S...

Bénin : de la fonction présidentielle infantilisée

Bénin : de la f...

Le blogueur béninois Jules Djossou Bonou...

Duel entre Yayi Boni et le Bénin

Duel entre Yayi...

La farce commence à ne plus être drôle. ...

Burkina, Bénin: Prémices du printemps africain...

Burkina, Bénin:...

      Le Burkina Faso a donné ce mard...